Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

    Suivez-nous sur
  • icone-facebook
  • icone-twitter

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Programme de l’enseignement de connaissance du monde pour les classes de première et terminale menant au baccalauréat français international

Programme de l’enseignement de connaissance du monde pour les classes de première et terminale menant au baccalauréat français international

Publié par Fatiha Jelloul le 17/11/2021

Préambule
L’intercompréhension linguistique et culturelle favorise l’ouverture au monde et l’appréhension des enjeux politiques,
sociaux, culturels, économiques, scientifiques de la mondialisation et des échanges entre les pays.
L’objectif central de l’enseignement des langues vivantes au sein du baccalauréat français international (BFI) est donc,
pour les élèves, la maîtrise d’une communication de haut niveau dans des domaines variés aussi bien à l’écrit qu’à
loral, sinscrivant dans la visée humaniste de partage portée depuis toujours par les enseignements internationaux.
Au perfectionnement des compétences linguistiques et de communication de l’élève est associé un approfondissement de
sa connaissance des aires géographiques et culturelles des langues qu’il étudie. Il prépare ainsi pendant deux années (en classes de première puis de terminale) à l’enseignement supérieur, mais aussi aux situations requérant à la fois des compétences affirmées de communication en langue étrangère, des capacités d’analyse et d’esprit critique, ainsi qu’une réflexion approfondie sur les enjeux actuels et les questions vives des pays étudiés, à laquelle une variété de disciplines peuvent contribuer.
Pour donner corps à ce perfectionnement linguistique et culturel, l’élève s’engage dans un projet individuel en lien avec un partenaire dun des pays de la langue qu’il étudie.
Principes et objectifs
Dans le prolongement de la classe de seconde, l’élève s’entraîne aux cinq activités langagières pour atteindre dans chacune d’elles, à la fin du cycle terminal, le niveau de langue C1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).
Perfectionnement linguistique
Les élèves renforcent leur maîtrise de la langue dans ses différents constituants : lexique, grammaire, phonologie et orthographe. Sans prétendre atteindre le niveau d’une langue très spécialisée dans des domaines précis, l’élève est
entraîné, d’une part, à la compréhension et à l’analyse fine de documents sonores, écrits et visuels complexes et de nature diverse et, d’autre part, à l’expression écrite et orale en continu, en interaction ou en situation de médiation. Ces entraînements soutenus et dans des situations variées doivent lui apporter, à la fin du cycle terminal, une aisance dans le niveau C1 du Cadre européen commun de référence (CECRL) dans l’ensemble des activités langagières.
Compréhension d’un monde complexe
Ce perfectionnement linguistique a pour objectif une appréhension fine des spécificités culturelles des pays dont les élèves étudient la langue, à travers les questions vives qui animent le monde contemporain. Celles-ci concernent des sujets politiques, économiques, sociétaux, environnementaux, etc., et s’inscrivent dans une perspective nationale ou internationale de court, moyen ou long terme. Seront privilégiés les sujets permettant de s’interroger sur les phénomènes
interculturels, qu’ils se manifestent au sein d’un même pays ou qu’ils s’expriment dans les interactions entre pays ou aires culturelles. Trois portails thématiques permettent de s’orienter sur les sujets d’étude les plus représentatifs des aires
culturelles dont on étudie la langue :

- Penser la société ;

- Habiter le monde ;

- Construire l’avenir.

Le professeur aborde les trois thématiques au cours du cycle terminal. Des pistes de réflexion sont proposées pour chaque thématique. Une note de service précise pour chaque section linguistique des axes de réflexion prenant en compte la spécificité culturelle de l’aire géographique concernée.
Les supports de travail mobilisés pour cet approfondissement de la connaissance des aires géographiques concernées relèvent de domaines variés (sciences humaines et sociales, art sous toutes ses formes, sciences fondamentales et
appliquées, géographie, sciences et technologies, histoire des idées) et sont de nature diverse (littéraire, historique, journalistique, documentaire, artistique), de façon à offrir un spectre large dans lequel enseignants et élèves peuvent puiser.

Consulter l'annexe du Bulletin officiel n° 39 du 21-10-2021