Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

  • icone-facebook

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Langue(s) / Miscellanées

Miscellanées

publié le 20/04/2017

Si le sourd a bien été à travers l'histoire en France une figure culturelle de choix pour les philosophes, son statut et celui de sa langue dans la société ont subi de nombreux renversements.

Aliyah Morgenstern - publié le 20/04/2017

Après le succès de la magnifique pièce Les enfants du silence [1] mise en scène par Jean DALRIC, et le Molière en 1993 de sa principale interprète Emmanuelle LABORIT, les médias français se sont penchés sur la communauté des sourds[2], oubliée ou plutôt refoulée, et sur leur langue: la Langue des Signes.

publié le 08/02/2013

En dépit des multiples mises au point théoriques qu'elles ont suscitées depuis l'Antiquité, les figures comportent des zones d'incertitude qui alimentent encore de nombreux débats. Nous nous proposons d'aborder deux questions complémentaires posées par les figures: 1) Sur le plan de leur statut, sont-elles "du discours", "de style" ou "de rhétorique"? A partir des exemples représentatifs que sont l'hyperbole, la métonymie et le mot-valise, nous montrerons que les figures constituent ...

publié le 20/12/2012

Le sarkozysme constitue une rupture dans l’histoire politique de la Ve République. Dénonçant la pensée unique, rompant avec les codes lexicaux ou la bienséance discursive, Nicolas Sarkozy invente, jusqu’à choquer, une nouvelle forme d’expression dissensuelle au service d’une idéologie néo-droitière ou post-État providence. L’étude logométrique, faite de lecture hypertextuelle et de statistique textuelle, permet de prendre la mesure des discours. Le corpus ...

Laurence Vincent-Durroux - publié le 31/10/2012

Les théories linguistiques contemporaines s'accordent sur l'existence de liens entre les perceptions sensorielles et les conceptions qui sous-tendent les langues. Or le contexte de surdité profonde implique des perceptions sensorielles différentes de celles des entendants, avec pour conséquence probable des conceptions propres aux sourds. Celles-ci font-elles obstacle à l'appropriation des langues orales par les sourds, langues fondées sur les conceptions de personnes entendantes? Quelles ...

publié le 28/09/2012

Parmi les nombreuses aptitudes qui ont été proposées pour distinguer l’espèce humaine du reste du règne animal, la capacité à créer et à manipuler des symboles revient très fréquemment. Elle joue en particulier un rôle fondamental dans notre système de communication, comme déjà noté il y a près d’un siècle par Ferdinand de Saussure avec le concept d’arbitraire du signe. Dans cette présentation, Christophe Coupé aborde la vaste question des origines du ...

publié le 02/02/2012

Les nombres constituent un territoire étrange, et pas seulement pour les linguistes. Il n'est qu'à songer au statut du « savoir compter » à l'école, à la fascination qu'exerce la numérologie sur de nombreux esprits et à la mainmise des chiffres et des notations sur notre société contemporaine pour avoir une idée de l'ampleur du phénomène. Mais ce n'est pas directement cela qui va nous préoccuper. Pour le linguiste et le traductologue que nous sommes, les nombres sont un terrain ...

publié le 08/12/2011

Lorsqu'elle s'est imposée comme support de l'écrit, la page a affranchi la pensée de la perception immédiate du monde. Cet exposé part de l'évolution de l'usage de la page, pour ensuite montrer comment l'écriture littéraire, après la poésie, s'est saisie de la ponctuation et de la syntaxe pour en faire des formants d'une esthétique littéraire. Ce faisant, on observera le paradoxe qui consiste à rendre sensible la linéarité de l'écrit sur le blanc de la page pour faire advenir de ...

publié le 18/04/2011

Pendant longtemps a prévalu dans l'approche linguistique de la poésie une perspective structuraliste qui, dans la lignée des travaux de Roman Jakobson et Nicolas Ruwet, insistait sur la clôture du texte et sur le rôle du travail sur le signifiant. Les travaux plus récents de Marc Dominicy plaidant pour une modalité sémantique propre à la poésie sans renier l'apport jakobsonien n'ont pas rencontré tous les échos qu'ils méritaient. Quant au tournant énonciatif qui a marqué une ...

publié le 01/02/2011

Malgré de longs débats en cours sur le sujet, les créoles ne constituent pas à proprement parler un type linguistique spécifique. Ces langues sont dites créoles pour deux séries de raisons, l'une historique et l'autre sociolinguistique. D'une part, elles sont nées d'une histoire coloniale qui voit les Européens au XVIIème siècle fonder avec leurs esclaves venus d'Afrique ou de l'Océan indien une nouvelle unité sociale et anthropologique, l'habitation ; d'autre part, leur niche ...

publié le 11/10/2010

Créé le 11/10/2010, kjsp:106466, Article

publié le 10/05/2010

Dans le cadre des Conf'apéros de l'ENS de Lyon, Jocelyne Dakhlia nous fait partager son intérêt pour la lingua franca. C'est ici le point de vue d'une historienne qui éclaire un objet linguistique. Il ne s'agit pas d'étudier les structures de la langue franque, mais plutôt son rôle dans les échanges commerciaux, culturels et diplomatiques rendus possibles par cet outil de communication qui unissait déjà au Moyen Age les rives de la Méditerranée...

Georges Bohas - publié le 17/11/2009

Le rapport entre ces deux composantes du signe linguistique a été précisé par Benveniste (1939, in 1966) : « Entre le signifiant et le signifié le lien n’est pas arbitraire, il est nécessaire. Le concept (signifié) « arbre » est forcément identique dans ma conscience à l’ensemble phonique (signifiant) [arbr]. » Quelle est maintenant la nature du rapport entre le signe linguistique et le référent ?

publié le 02/11/2009

Une première difficulté se présente lorsqu'on veut définir le «populisme». En effet, on ne peut que constater la diversité d'emploi de ce terme. On remarquera d'abord que dans usage courant, il finit par perdre de sa spécificité. En effet, il est souvent employé comme équivalent de démagogique, de poujadiste, parfois de raciste, parfois même de fasciste. Lorsque les sujets parlant sont des acteurs politiques, on remarque que le terme de populisme est employé aussi ...

Jean Pruvost - publié le 30/01/2009

Jean Pruvost retrace pour nous l'épopée des dictionnaires en soulignant les avancées techniques successives qui ont marqué chacune des étapes de cette évolution, de l'incunable aux nouveaux espaces virtuels où se déploiera le dictionnaire de demain.

publié le 19/12/2008

Claude Hagège, "La clé des langues, c'est quoi, MAIS C'EST L'AMOUR !" s'exclame un Claude Hagège facétieux et pétulant qui, de boutade en anecdote, nous offre un florilège d'éléments de réflexion sur les langues et la manière dont nous devons les considérer et les apprendre

Frédéric François - publié le 27/11/2008

A travers l'étude de récits et de dialogues d'enfants, Frédéric François montre comment apparaît chez l’enfant une autre façon d’être avec les mots et le langage, une "raison ludique", qui disparaîtra ensuite. Il inverse ainsi la méthode usuelle qui voit dans le langage de l'enfant un stade de développement primitif et inabouti et voit comment l'enfant au contraire sait réunir et faire entrer en contact des espaces qui chez l'adulte sont incompatibles. L'enfant, parce qu'il ...