Vous êtes ici : Accueil / Recherche multi-critères

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 315 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Cartas para que la alegría par Julia Azaretto, publié le 07/02/2009
Cartas para que la alegría est une pépite qui nous ramène vertigineusement vers la notion de jeu en poésie. Dans vingt-deux lettres-tableaux, Calveyra fabrique des jouets visuels, rythmés par les choses simples de l'enfance (un cerf-volant, le train du village ou la cloche de l'école), ayant, de surcroît, la vertu de dégager des arômes, des rires, des voix d'une très grande légèreté.
article.png
Entretien avec Antonia Pallach par Marta Martínez Valls , Antonia Pallach , publié le 27/11/2008
Antonia Pallach a accepté de nous rencontrer et de nous parler de son travail au sein de l'Université Toulouse 1. Qu'est-ce qu'une langue, en quoi est-elle fondamentale dans la constitution d'un individu ou d'une nation, comment l'enseigner? Quels sont les projets développés dans son département? Le témoignage d'Antonia Pallach est d'autant plus intéressant qu'il nous permet aussi de nous pencher sur des questions essentielles de l'Histoire d'Espagne : à travers son expérience et son vécu, celle-ci nous livre des renseignements sur la résistance contre le franquisme en dehors de la péninsule ibérique, des réflexions sur la mémoire historique, sa définition, ses réalités, ses contradictions... Cet entretien vient compléter celui de Teresa Albareda, il aborde des sujets qui suscitent de nombreux problèmes dans l'état espagnol, mais à travers un point de vue complètement différent.
article.png son.png
Sobre poesía de la Edad de Oro par Marta Martinez Valls, publié le 21/11/2008
Fiche de lecture du recueil "Sobre poesía de la Edad de Oro" ("Sur la poésie du Siècle d'Or") de José Manuel Blecua, qui regroupe vingt-huit articles publiés dans des revues ou des Mélanges tout au long de son parcours universitaire.
article.png
Dossier Augusto Roa Bastos par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 14/11/2008
Augusto Roa Bastos (1917 - 2005) est l'auteur du magistral Yo el supremo, roman mettant en scène une figure de dictateur, comme El recurso del método d'Alejo Carpentier ou bien encore El otoño del patriarca de Gabriel García Márquez. Cette page recense diverses ressources sur l'oeuvre de l'écrivain paraguayen.
bibliographie.png
Ermites, recluses et sectes illuministes par Laurey Braguier, publié le 10/07/2008
Face à la crise de la spiritualité à laquelle tente de répondre la réforme des ordres et des institutions entreprise par Cisneros, les laïcs espagnols se tournent vers une foi plus personnelle. Nous ne sommes pas encore aux temps de la première grande vague de mysticisme, mais la « magnifique ouverture » entamée par Cisneros ouvre le pas à une multitude de manuels de piété, de guides spirituels et d'ouvrages qui conseillent le fidèle dans sa relation avec Dieu. Dès lors, on assiste à un véritable foisonnement de groupes spirituels qui souhaitent vivre de manière indépendante leur religiosité, en marge du cadre et des institutions fixées par l'Église catholique.
article.png
Dossier Rafael Chirbes par Marta Martinez Valls, publié le 27/06/2008
Rafael Chirbes a participé aux Assises Internationales du Roman qui se sont déroulées à Lyon en Mai 2008. Nous présentons ici la rencontre-lecture à la médiathèque de Corbas, un entretien que l'auteur a accordé à La Clé des Langues, ainsi que des compléments.
dossier.png type-video.png
La vida entera de Juan Martini par Martín Lombardo, publié le 14/06/2008
Analyse de La vida entera, roman de l'écrivain argentin Juan Martini.Il s'agit d'une oeuvre complexe qui traite du pouvoir et où les rêves ont une grande importance.
article.png
La figure féminine chez Arturo Pérez Reverte par Emmanuelle Zolesio, publié le 12/06/2008
Dans un article sur Georges Simenon, Benard Lahire invitait à analyser dans les œuvres littéraires la « sociologie implicite » de leurs auteurs et à mettre en lien celle-ci avec leur trajectoire personnelle et leurs expériences socialisatrices passées. L'interrogation sur les liens entre la « vie » et « l'œuvre » à partir des romans d'Arturo Pérez-Reverte apparaît tout à fait légitime. Dans Le peintre de batailles, qu'il considère comme la pièce angulaire de toute son œuvre, l'écrivain espagnol revient sur ses 21 ans passés comme reporter puis correspondant de guerre, s'interrogeant sur sa responsabilité morale. Il explique avoir pendant longtemps « scindé sa vie en deux » (journalisme d'un côté, littérature de l'autre), le temps était venu pour lui de la rassembler. Ce livre est en partie un témoignage (il explique qu'il n'avait jamais véritablement parlé auparavant de ces années professionnelles à son épouse, sa fille ou ses amis sinon de façon allusive), qu'il a « composé, la tête froide, prenant dans [s]on sac à dos ce qu'il [lui] fallait, juste ce qu'il fallait - en faisant le tri et en tentant de mettre chaque chose précisément à sa place ». Mais l'auteur n'avait pas attendu ce roman pour mettre de lui-même dans sa fiction...
article.png
La enfermedad en la obra de Quino par Claire Latxague, publié le 20/05/2008
Analyse de l'oeuvre du dessinateur argentin, Quino, à travers la métaphore de la maladie.
article.png
San Manuel Bueno, Mártir par Marta Martínez Valls, publié le 31/03/2008
Présentation du livre de Miguel de Unamuno qui évoque un prêtre qui a perdu la foi.
article.png
Du pouvoir traduire au pouvoir de traduire par Mathilde Baron, publié le 06/03/2008
Cet article nous montre comment l'atelier royal d'Alphonse X d'Espagne a joué sur les traductions des termes désignant l'aristocratie pour créer une représentation valorisée de l'ordre politique dans l'Histoire d'Espagne. « La traduction », nous dit l'auteur de cet article, « n'est pas le symétrique d'un original qu'elle reproduirait à l'identique dans une autre langue, mais une tangente qui cherche à produire les mêmes effets par d'autres moyens ». Si l'on accepte l'idée que la traduction est une production nouvelle, autre, alors on peut commencer à s'intéresser aux écarts entre traduction et original. Cet écart peut devenir le lieu d'un détournement de sens, au profit d'un besoin idéologique ou politique particulier.
article.png
Clarté sans repos par Jacques Ancet, publié le 08/12/2007
Clarté sans repos, publié en langue originale en 2004, est l'aboutissement d'une expérience à la fois poétique et existentielle inaugurée dans l'oeuvre d'Antonio Gamoneda, avec Description du mensonge (1975-1976), poursuive en approfondie avec Pierres gravées (1977-1986) puis Livre du froid (1986-1991) (auquel est venu s'adjoindre, en 1998, Froid des limites).
article.png
Une lecture du Livre du froid de Antonio Gamoneda par Geneviève Vidal, publié le 30/11/2007
Livre du froid (Libro del frío) égrène de courts poèmes en prose répartis en six sections (Géorgiques, le gardien de la neige, Encore, Pavane impure, Samedi, la 6è sans titre avec un seul poème). Avec une langue dépouillée, chargée d'un fort pouvoir d'évocation, l'ouvrage nous entraîne dans un univers de haute densité poétique, fait d'images, de sensations, de souvenirs, d'obsessions, de visions. Les textes sont écrits principalement à la 3è personne, -un « il » sans autre précision-, avec une incursion du « je » et du « tu » en 3ème partie, alors il s'agit d'amour.
article.png
La bête des diagonales par Christine Bini, publié le 08/11/2007
Le 19 novembre 1882, la première pierre de la ville de La Plata est posée. Dans cette ville surgie du néant des meurtres vont avoir lieu, on y tue des femmes et une petite fille, on a affaire à un serial killer dans la plus pure tradition romanesque. La Bête des diagonales est un roman policier. Et il est hors de question de dévoiler ici quoi que ce soit de l'intrigue, du déroulement de l'enquête, du dénouement. Parce qu'il y a un vrai plaisir de lecteur à se plonger dans cette histoire, à tenter d'en démêler les fils, à se laisser surprendre. Mais La Bête des diagonales n'est pas qu'un roman policier.
article.png
El anarcofeminismo argentino entre 1890 y 1930: ideas claves y resonancia con las luchas feministas actuales par Anouk Vinci, publié le 07/04/2001
Cet article présente la construction et le développement du mouvement anarcho-féministe argentin aux XIXè et XXème siècles.Il propose ensuite un questionnement sur les racines historiques des mouvements féministes argentins contemporains.
article.png