Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Abril rojo

Santiago Roncagliolo
Publié le : 17 mai 2009
Clémence Oriol Santiago Roncagliolo est né en 1975 à Lima, où il a étudié la linguistique et la littérature (Universidad Católica de Perú). Il a également vécu au Mexique, et réside aujourd'hui en Espagne. Roncagliolo est l'un des écrivains péruviens les plus remarqués et médiatisés ces dernières années. Son roman Avril rouge (Abril rojo, Alfaguara, 2006) a notamment reçu un franc succès, et obtenu le prix Alfaguara 2006; il a été publié en France en 2008 (éditions du Seuil). Roncagliolo est à la fois journaliste, romancier (Pudor, Abril Rojo), nouvelliste (Crecer es un oficio triste), auteur de livres pour enfants, scénariste, etc. Abril rojo raconte l'histoire de Félix Chacaltana Saldívar, un minutieux fonctionnaire envoyé dans la ville d'Ayacucho pour y exercer la fonction de substitut du procureur. Pendant les festivités de la semaine sainte, il est tenu d'enquêter sur la mort d'un homme dont le corps a été brûlé et sauvagement mutilé. Convaincu que cette exécution est le fait des terroristes du Sentier lumineux, il poursuit l'enquête malgré l'hostilité de la police et des militaires. Les meurtres, toujours plus épouvantables, se succèdent au fil des investigations. Chacaltana croit perdre la raison: ses convictions les plus solides s'ébranlent face aux horreurs dont il est le témoin. Il doit aussi ouvrir les yeux face à la réalité de cette région qui, pendant des années de terrorisme et d'intervention anti-terroriste de l'Etat, n'a connu que la terreur et la mort. Polar riche en rebondissements, Abril rojo soulève le thème de la violence indescriptible présente dans n'importe quelle guerre, mais aussi du mal qui se trouve en chacun de nous : l'auteur joue sur cette ambigüité. Le substitut Chacaltana et l'assassin en série se rapprochent et se confondent au fur et à mesure de l'enquête. La désillusion est aussi un thème important dans le roman : le protagoniste est un fonctionnaire pour qui le code civil est la seule vérité; devant ces meurtres en séries, il devra ouvrir les yeux, car « l'horreur n'a pas lu le code civil », nous dit Roncagliolo. Abril rojo est un thriller bien ficelé, au suspense efficace, qui utilise de nombreuses références au cinéma, notamment Seven. Santiago Roncagliolo nous livre donc un thriller angoissant à partir de l'histoire récente du Pérou. L'originalité de sa démarche réside justement dans ce choix: prendre la violence politique comme  cadre pour une intrigue fictive de tueur en série, et non comme sujet direct de son roman. Roncagliolo est un auteur qui ne se soucie pas d'être applaudi par la critique, mais d'être lu par le plus grand nombre.    Compléments
 
 
Mise à jour le 9 octobre 2009
Créé le 17 mai 2009
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues