Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Didactique

Le Cadre Européen

Le Cadre européen commun de référence pour les langues

Ecouter l'entretien avec Daniel Coste
Daniel Coste revient ici sur les motivations politiques et les bases scientifiques qui ont influencé les travaux initiés par le Conseil de l'Europe depuis les années 1950 en vue de promouvoir les langues, vecteurs de la communication en Europe. 

L'oral

L'écrit et la compréhension de l'oral en anglais

Lire l'article de Laurence Vincent-Durroux et Cécile Poussard
Dans une culture scolaire qui privilégie l'écrit, les rapports entre graphie et phonie peuvent être source de perturbations en compréhension de l'oral. Cet article explore les relations complexes entre écrit et oral et les mécanismes psycholinguistiques mis en œuvre dans la compréhension de l'oral. A partir de ces explications sont proposées quelques pistes didactiques pour aider les apprenants à surmonter les difficultés posées par ce rapport complexe entre écrit et oral.

À la recherche du sens perdu : comprendre la compréhension de l’oral en langue seconde

Un article de Stéphanie Roussel
La compréhension de l’oral en langue seconde connaît depuis quelques années et plus encore ces derniers temps un regain d’intérêt. Dans le paysage scientifique international, les recherches de Larry Vandergrift, professeur émérite à l’université d’Ottawa, ont donné à cette compétence la place de choix qu’elle mérite au sein d’un enseignement-apprentissage des langues réussi. La France suit la tendance en faisant de l'évaluation de la compréhension de l'oral, une des nouveautés du baccalauréat 2013. Cependant, dès lors qu’une compétence est évaluée, cela suppose naturellement qu’elle a, auparavant, fait l’objet d’un enseignement et d’un entraînement structurés...

Miscellanées

Faire émerger une langue étrangère en milieu scolaire

Voir la conférence de Heather Hilton
A l'invitation de Michelle Jaillet, IA-IPR de l'Académie de Lyon, Heather Hilton présente aux formateurs et enseignants lyonnais un état des lieux de la réflexion sur l'acquisition des langues en milieu scolaire.

De l'intérêt des postures énonciatives de co-énonciation, sous-énonciation, sur-énonciation pour l'interprétation des textes (en classe)

Cette conférence présente les différentes postures énonciatives. Elle commence par distinguer la co-énonciation de la co-locution et définit les postures à partir du rôle des énonciateurs dans la co-construction des points de vue (PDV) : la co-énonciation correspond à la co-construction par les locuteurs d’un PDV commun, qui les engage en tant qu’énonciateurs. La sur-énonciation est définie comme la co-construction inégale d’un PDV surplombant et la sous-énonciation consiste en la co-construction inégale d’un PDV dominé. La deuxième partie illustre le rôle de ces diverses postures dans l’analyse et l’interprétation des textes dans le but d’optimiser leur exploitation didactique en dégageant les enjeux énonciatifs et les positionnements interactionnels sous-jacents à la construction des PDV.

Perspectives d'enseignement

Pour une rhétorique des genres : de la sensibilité à la généricité dans l'enseignement de l'anglais.

Lire l'article de Maylis Rospide
      Le genre nous semble être un outil précieux dans l'enseignement des langues car il permet d'aborder à la fois activités de lecture et d'écriture ainsi que les différentes compétences présentées par le Cadre Européen. Dans le mouvement de Genre Literacy, le genre n'est pas une étiquette collée à un texte afin de le classer, mais un arsenal rhétorique mis à la disposition de l'élève afin qu'il puisse mieux lire (à travers l'anticipation) et écrire (par l'imitation et la création d'un objectif ciblé) dans une langue seconde.
      Le genre devient alors guide de lecture (la connaissance des stratégies rhétoriques d'un texte aiguillonne sur une piste d'interprétation), mais aussi un cadre qui offre à l'élève la possibilité d'écrire en gardant à l'esprit qu'il prend la plume dans un contexte spécifique, pour un public donné afin de susciter un effet voulu.

Outils numériques, travail collaboratif et formation

Devant l'abondance des ressources et face à une « génération numérique », le rôle de l'enseignant évolue : la transmission du savoir ne se fait pas de la même manière quand n'importe quel élève/étudiant peut vérifier ou compléter en direct les éléments de cours à partir (par exemple) de son téléphone portable. Une des justifications de l'usage des nouvelles technologies a partie liée avec les théories de la cognition et le concept de charge cognitive, c'est-à-dire l'ajustement de l'effort nécessaire pour apprendre, qui peut se faire par l'ajout de supports multimédias et l'utilisation des TICE.
Quelques sites à découvrir

-APLV-Langues Modernes
Le site de l'association des professeurs de langues vivantes : incoutournable pour se documenter sur la didactique des langues et la politique linguistique.

-Emilangues

Emilangues est le site d'accompagnement consacré aux sections européennes ou de langues orientales.
 
 
mise à jour le 7 octobre 2014
Créé le 4 novembre 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues