Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 10 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Dante "arcipersonaggio" par Marco Santagata, publié le 04/05/2012
Marco Santagata revient, à la fin de la journée d’étude, sur un thème qui lui est cher : le/les Dante. En effet, il explique brièvement la construction complexe des personnages dantesques : le Dante biographique, le Dante fictif, le Dante narrateur, le Dante personnage central d’une œuvre… Ces personnages constituent une particularité fascinante et permettent une approche différente des textes écrits par Dante.
conference.png type-video.png
Assises du roman 2013 : "Comment faire parler ses personnages ?" par Sandro Veronesi, publié le 04/09/2013
Il testo seguente riprende l'intervento di scrittore Sandro Veronesi svoltosi il 2 giugno 2013 alle Assises Internationales du Roman 2013 e intitolato "Comment faire parler ses personnages ?"
article.png
Senza re né regno par Eva Susenna-Pubellier, publié le 01/04/2008
Senza re né regno è un romanzo che narra la breve e fulminante carriera di un mafioso, negli anni dell'immediato secondo dopoguerra, dall'esordio un po' inconsapevole, alla vertiginosa gloria, fino alla caduta. Il titolo è un modo di dire tipicamente siciliano col quale si indica una situazione di totale anarchia. Seminerio stigmatizza in questo modo l'ingovernabilità isolana, legata anche al particolare momento storico che la Sicilia vive all'indomani della lotta separatista e della concessione dello statuto di regione autonoma : «Confusione. Compromessi. Accordi sottobanco», si legge all'inizio del romanzo.
article.png
De la parole au corps : la poésie d'Alda Merini par Flaviano Pisanelli, publié le 01/06/2012
Au cours de cette conférence Flaviano Pisanelli revient sur le « personnage » Alda Merini et sur sa poétique. Une poétique et une production poétique qui ne peuvent être dissociés de sa « biographie ». L’enfermement psychiatrique – l’Enfer comme elle le définit elle-même – a une influence considérable sur sa poésie. Une poésie de la folie et de l’amour ; de la folie et de la lucidité ; de la douleur et de l’amour ; une poésie d’apparence antithétique et bien plus sûrement syncrétique.
conference.png type-video.png
Le pèlerin en cours de route : le dynamisme de la lumière et son salut par Alessandro Benucci, publié le 27/09/2013
Le but de notre intervention est d’examiner les stratégies que Dante met en place afin de préparer son lecteur au perfectionnement moral qu’il a conçu pour lui dans la Divine Comédie. La représentation de l’Au-delà qui connaît une évolution considérable dans le poème (de la selva oscura jusqu’à l’Empyrée) nous demande en effet, de repenser l’agencement entre la matière même du poème et l’édification du public sans nous limiter aux seules indications que l’on trouve dans l’épître à Cangrande à propos de la mission moralisatrice du subiectum operis. Les solutions que Dante auteur adopte et que Dante personnage met à profit pour rendre « exemplaire » son expérience nous invitent à interpréter l’éducation du lecteur en fonction des enseignements dont bénéficie le pèlerin en cours de route. Une place primordiale sera accordée au paradigme lumineux évoqué dans le colle au premier chant de l’Enfer et qui s’incarne dans la montagne du purgatoire. Figuré par le disque solaire, il imprime ainsi à tout le trajet sa dynamique verticale tout en dévoilant la relation intime qui s’installe entre, d’un côté, la maîtrise graduelle de l’espace qui entoure le viator et, de l’autre, sa propre régénération personnelle. Témoignant de la dimension ésotérique que le texte recèle, la vocation salvatrice que l’auteur attribue au principe lumineux nous offre une nouvelle perspective sur le sens du récit de Dante.
type-video.png conference.png
Écrire l’effacement : Elena Ferrante et la construction d’un dire par soustraction par Ilaria Moretti, publié le 21/11/2019
Elena Ferrante, écrivaine-ombre, travaille autour de la notion d’effacement en faisant de cette dernière un motif littéraire et stylistique. À travers l’analyse de certains de ses personnages ainsi qu’à travers une recherche centrée sur la langue et le style, nous essayerons de montrer comment la rature n’est pas, chez l’écrivaine, une simple posture d’auteur. Au contraire, s’effacer de la scène publique pour n’exister que dans la page d’écriture devient un prétexte pour entamer une réflexion plus vaste autour de la littérature contemporaine, de l’identité – définie à travers la notion de « soi narrable » – et, enfin, de l’écriture elle-même. Cet article est le fruit des recherches et des réflexions effectuées dans le cadre d'une thèse de doctorat – La page est un miroir : la construction d’une identité narrative à travers l’étude métabiographique des personnages féminins d’Elena Ferrante – qui est toujours en cours de rédaction sous la direction de M. Pierre Girard (Université Jean Moulin Lyon 3).
article.png
Laura Pugno, Sirene (2007) par Amélie Aubert-Noël, publié le 29/09/2016
Sirene (Einaudi, 2007) est un roman très court mais très sombre, dont l’histoire se déroule dans un monde futur dystopique (presque post-apocalyptique). On peut d’ailleurs estimer que, comme c’est souvent le cas en science-fiction, l’objet principal du livre est moins le déroulement de l’intrigue et le destin des personnages principaux que l’univers imaginé par l’auteure, décrit progressivement, à travers de nombreuses incises et analepses.
article.png
"Dans l’espace scénique vide, une femme" : Une lecture des monologues féminins de Dario Fo e Franca Rame par Stéphanie Laporte, publié le 03/02/2012
Souvent nommés un « Mistero buffo au féminin », Tutta casa, letto e chiesa (1977) et les autres monologues pour femme (1967-1984) sont au nombre des pièces les plus traduites et les plus jouées du théâtre Fo-Rame. L'étude s'intéresse à la construction dramaturgique du monologue, à la tension qui s'y joue entre espace scénique et voix narrative, et interroge, à travers ces personnages de femmes et de mères, les ressorts d'une théâtralité du féminin, en même temps que la résonance de ce théâtre aujourd'hui.
conference.png type-video.png
Transformations du système politique italien et des partis (1992-2011) par Piero Ignazi, publié le 16/12/2011
Au cours de son intervention, Piero Ignazi montre comment les années 90 ont été essentielles dans la vie politique italienne et source de nouveautés. Selon Piero Ignazi, ces années sont le théâtre de la naissance de la droite en Italie et de l'arrivée au pouvoir de personnages réellement nouveaux. Par ailleurs, il explique également pourquoi - au niveau politique plus qu'institutionnel - il est aujourd'hui courant de parler de Deuxième République italienne : les modèles des partis ont complètement changé et les rapports de force se sont déplacés. Pour finir, Piero Ignazi nous offre une analyse fine permettant de mieux comprendre les nouvelles origines des élus et la composition de l'électorat. Une synthèse limpide et instructive des mutations récentes.
type-video.png
"Crolla una casa e tu rammenti quei passerotti che son volati via" : La question du réalisme dans Metello de Vasco Pratolini par Laurent Scotto d'Ardino, publié le 11/04/2010
Suite à son intervention à l'ENS de Lyon le 4 février 2010, Laurent Scotto d'Ardino nous propose ce très bel article sur la question du réalisme dans Metello. Vous verrez, à la lecture de l'article, comment Pratolini navigue entre réalisme "phénoménologique" et réalité transparente à travers les personnages eux-mêmes qui semblent incarner cette lutte. C'est une œuvre qui, d'une certaine manière, tend à dépasser la question néoréaliste.
article.png