Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 5 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Les mythes fondateurs en Europe par Jean-Charles Margotton, publié le 24/04/2015
Le mardi 25 novembre 2014 était organisée à l'Institut Goethe de Lyon, sous l'impulsion de l'EUNIC Lyon rassemblant différents instituts culturels européens de la ville, une soirée de conférences et de débats portant sur des exemples de mythes fondateurs tirés de l'histoire d'un certain nombre de pays européens et sur l'impact de ces mythes dans la constitution d'une conscience nationale. Les exposés mettent en évidence les mécanismes à l'oeuvre dans ces processus de construction identitaire et s'interrogent sur leur efficacité ou leur échec.
type-video.png article.png
"Das Nibelungenlied - Neu erzählt von Franz Fühmann" par Morgane Deutsch, publié le 05/12/2013
Alors que le Nibelungenlied est resté tabou pendant des années après la lecture qu’en ont fait les nazis, Franz Fühmann en propose en 1971 une version destinée au jeune public. Le mythe peut être lu à l’aune de la réalité de l’époque en RDA. Jahrelang wurde nach der Nazi-Zeit über das Nibelungenlied nichts geschrieben, bis Franz Fühmann eine Kinderversion verfasste.
article.png
Les mythes fondateurs de l'Allemagne par Jean-Charles Margotton, publié le 05/05/2015
Jean-Charles Margotton débute son intervention par l'évocation d'Arminius (ou Hermann), chef de guerre de la tribu germanique des Chérusques qui écrasa trois légions romaines lors de la bataille de Teutobourg (Hermannsschlacht). Tout d'abord oubliée, cette figure se constitue en mythe à partir du XVIe, notamment grâce aux écrits d'Ulrich von Hutten, plus tard de Klopstock, Kleist, Grabbe... D'autres personnages ou lignées (Barbarossa, Habsburg, Hohenzollern, der Vater Rhein) peuvent revendiquer le statut de mythes fondateurs, une rivalité que l'on peut attribuer à la division de l'Allemagne. Enfin, au XXe, on relève le mythe de l'antifascisme pour la RDA et l'absence de réel mythe fondateur pour la RFA...
type-video.png conference.png
Rencontre avec Rebekka Kricheldorf par Rebekka Kricheldorf, Mathieu Bertholet, Nicole Colin, publié le 17/02/2017
Peu connue en France, Rebekka Kricheldorf est reconnue en Allemagne comme l'une des plus talentueuses dramaturges de notre époque. Auteure d'une trentaine de pièces, elle explore la manière dont les classiques du répertoire occidental ou encore le matériau ancestral des contes et des mythes trouvent un écho dans notre monde moderne, tout en renouvelant le genre de la comédie allemande. Dans le cadre d'une soirée organisée par le Goethe-Institut de Lyon le 20 mai 2016, la Clé allemande a eu le plaisir de filmer une rencontre avec Rebekka Kricheldorf, Mathieu Bertholet, traducteur et directeur du théâtre Poche à Genève, Nicole Colin, professeur d'études germaniques et Joachim Umlauf, directeur de l'Institut, où il fut question du travail de l'auteure, des difficultés de traduction de son oeuvre, et plus généralement de la place du genre comique en Allemagne et de la réception du théâtre allemand en France. Rebekka Kricheldorf et Joachim Umlauf ont également lu un passage de la pièce "Villa Dolorosa".
type-video.png article.png entretien.png
Les journées internationales de la Hanse : l’exemple de Herford 2013 par Nicolas Escach, publié le 18/07/2013
Le réseau « Hanse des temps nouveaux », créé en 1980 à Zwolle, s'inscrit dans un mouvement de redécouverte de la Hanse. Aujourd’hui, faire partie d'un réseau régional dont le nom renvoie à une symbolique positive, peut donner les meilleures chances de tirer profit de la mondialisation. Chaque année, les villes de la « Hanse des temps nouveaux » se réunissent au cours des « journées internationales de la Hanse ». En juin 2013, la commune de Herford, située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, organisait ces journées. L'étude de photographies réalisées pendant ces journées permet d'identifier l'imaginaire, le discours et l'iconographie mis en avant par les organisateurs et les participants. Elle révèle la nécessité, notamment pour des villes de moyenne ou petite taille, de mobiliser un univers culturel teinté de mythes dans un contexte de rivalité exacerbée entre acteurs locaux.
article.png