Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 49 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Entrevista a Karla Suárez par Karla Suárez, Nina Morelli, Juliette Navarro-Maciotta, publié le 18/01/2019
Interview de l'écrivaine cubaine Karla Suárez au sujet de son livre traduit en langue française El hijo del héroe lors des Assises Internationales du Roman organisées à Lyon en mai 2018 par la Villa Gillet.
type-video.png texte.png entretien.png
Rimado de palacio de Pero López de Ayala par Francisco Bautista Pérez, publié le 28/09/2018
Captation audio d'un cours du Professeur Francisco Bautista Pérez sur Pero López de Ayala et son livre Rimado de Palacio.
son.png conference.png
Memoria, conciencia y crítica en Bruno regresa descalzo, d'Alicia Kozameh par María Angélica Semilla Durán, publié le 03/04/2017
Analyse du livre Bruno regresa descalzo de l'auteure argentine Alicia Kozameh.
type-video.png conference.png
Le Persiles de Cervantès, une oeuvre-miroir par Bénédicte Coadou, publié le 26/09/2016
Dans un article de 2008, Juan Ramón Muñoz Sánchez commençait sa réflexion en affirmant : « Le Persiles (1617) est un livre excellent ». Il s'opposait ainsi aux nombreux détracteurs de l'ouvrage. Bénédicte Coadou partage cette affirmation du critique espagnol et considère que le Persiles est une œuvre éminemment réflexive : miroir d’un parcours créatif, elle est travaillée par l’image et élabore, de surcroît, une image complexe du travail poétique.
article.png
Le Huitième Livre de Vésale, de Jordi LLobregat par Christine Bini, publié le 08/05/2016
Présentation du roman de l'auteur valencien Jordi LLobregat.
article.png
Norte, d'Edmundo Paz Soldán par Élodie Pietriga, publié le 18/12/2015
Norte, c'est le fameux Nord, le nord du continent américain (les États-Unis), qui fait rêver tant de Latinos, même s'il est loin d'être idyllique. De fait, ce Nord, décrit par Edmundo Paz Soldán fait plutôt cauchemarder. Le livre se compose de trois récits qui s'entrecroisent. Trois destins différents à des époques différentes, mais les trois témoignent d'une incompréhension du monde américain, ou du moins d'une grande difficulté d'intégration, qui peut expliquer peut-être la violence des personnages contre les autres, ou contre eux-mêmes.
article.png
Belgrade d'Angélica Liddell par Marie Du Crest, publié le 28/07/2015
Il s'agit d'une présentation du livre d'Angélica Liddell intitulé Belgrade et d'une représentation théâtrale inspirée de ce texte ainsi que d'autres textes d'autres écrivains sur le même thème.
article.png
Samanta Schweblin - SDL 2014 par Samanta Schweblin, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014
Entretien avec l'auteure argentine Samanta Schweblin lors du Salon du Livre de Paris qui s'est tenu en mars 2014.
entretien.png type-video.png
José Muñoz - SDL 2014 par José Muñoz, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014
Entretien avec le dessinateur argentin José Muñoz lors du Salon du Livre de Paris 2014 à propos de son travail d'illustration du roman "L'étranger" d'Albert Camus.
entretien.png type-video.png
Fernanda García Lao - SDL 2014 par Fernanda García Lao, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014
Entretien avec l'auteure argentine Fernanda García Lao lors du Salon du Livre de Paris 2014 à propos de son roman "La peau dure" ("La piel dura" en espagnol).
entretien.png type-video.png
L'Argentine, pays invité d'honneur du Salon du Livre de Paris 2014 par Caroline Bojarski, Christine Bini, publié le 16/06/2014
Ce dossier consacré au Salon du Livre de Paris 2014 permet d'accéder aux entretiens vidéo réalisés avec les auteurs argentins pendant l'évènement, et propose également des ressources pour prolonger et compléter ces entretiens.
dossier.png
Leandro Ávalos Blacha - SDL 2014 par Leandro Ávalos Blacha, Caroline Bojarski, publié le 06/06/2014
Entretien avec l'auteur argentin Leandro Ávalos Blacha lors du Salon du Livre de Paris 2014 : l'entretien est en deux parties, la première à propos de son livre "Berazachussetts", la seconde concernant l'ouvrage "Côté cour".
entretien.png type-video.png
Gabriel García Márquez - El olor de la guayaba par Edna Cordoba, publié le 29/05/2014
Présentation du livre de García Márquez et de Plinio Apuleyo. Il s'agit d'une interview thématique accordée par l'écrivain colombien.
article.png
Gabriel García Márquez - La aventura Miguel Littín, Clandestino en Chile par Edna Cordoba, publié le 29/05/2014
L'article présente le livre de García Márquez consacré à l'exil du réalisateur chilien Miguel Littín après le coup d'état de Pinochet.
article.png
SDL – Microfictions, fictions majeures par Christine Bini, publié le 23/03/2014
Compte-rendu de la rencontre organisée par le CNL (Centre National du Livre) le 22 mars 2014 au Salon du Livre de Paris. Cette rencontre réunissait quatre nouvellistes argentines (Selva Almada, Inés Garland, Samanta Schweblin, Ana María Shua) et un nouvelliste français (Georges-Olivier Châteaureynaud), les débats étant dirigés par Jean-Claude Perrier.
article.png
Una línea de polvo, de Santiago Rueda par Edna Cordoba, publié le 13/03/2014
Présentation du livre de l'écrivain colombien Santigao Rueda, Una línea de polvo. Ce livre est avant tout une réflexion sur les droits de l'homme et les liens entre la culture colombienne et la production et la consommation de drogue.
article.png
Dialogue entre Eduardo Berti et Hakan Günday par Edna Córdoba, publié le 20/02/2014
Eduardo Berti, écrivain argentin résidant en France, était présent à la Fête du livre de Bron, le dimanche 18 février 2014. Dans le cadre d’un dialogue autour du réalisme magique, il a partagé la tribune avec Hakan Günday, écrivain turc dont l’œuvre peut s’inscrire dans la tradition de la littérature fantastique tout comme celle d’Eduardo Berti. La table ronde a eu pour objet la présentation des romans récemment traduits en français des deux écrivains : Le pays imaginé d’Eduardo Berti et Ziyan d’Hakan Günday. Dans ce compte-rendu, nous allons nous concentrer sur les aspects de la vie et de l’œuvre d’Eduardo Berti traités lors de cette table ronde, en ajoutant quelques informations sur les interventions d’Hakan Günday qui font écho aux idées et anecdotes exposées par l’écrivain argentin.
article.png
Yo quiero escribir par Carmen Posadas, Gervasio Posadas, Caroline Bojarski, publié le 14/09/2013
Récemment interviewée par La Clé des Langues lors de son passage à Lyon pour le festival de littérature d'Amérique Latine Belles Latinas, Carmen Posadas nous revient en tant que co-fondatrice, avec son frère Gervasio Posadas, de l'école d'écriture Yo quiero escribir. Proposant un large éventail de formations toutes accessibles via leur site internet, les élèves bénéficient d'un partenariat privilégié avec des professeurs reconnus dans le milieu du livre et de l'édition. L'objectif est de favoriser la créativité, perdre la peur de la page blanche et inviter ceux qui veulent devenir écrivain à devenir tout d'abord de bons lecteurs. Implantée en France depuis mars 2013 sous le nom d'Ecriture factory.com, cette école vous permettra de connaître des techniques d'écriture dans de nombreux genres: poésie, littérature jeunesse, scénarios, autobiographie, roman...
entretien.png texte.png
Transcripción de la entrevista a Antonio Muñoz Molina par Antonio Muñoz Molina, Laura Sillero, publié le 24/06/2013
Transcription de l'entretien accordé par l'écrivain espagnol Antonio Muñoz Molina à la Clé des Langues durant les Assises Internationales du Roman en 2013.
entretien.png texte.png
Dossier Antonio Muñoz Molina par Laura Sillero, Antonio Muñoz Molina, publié le 13/06/2013
Entretien vidéo avec l'auteur espagnol Antonio Muñoz Molina lors de sa venue à Lyon pour les Assises Internationales du Roman, et transcription - recensions de trois de ses romans.
dossier.png entretien.png type-video.png
Salon du livre de Paris - Mars 2013 par Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
Ce dossier consacré à l'édition 2013 du Salon du livre de Paris, donne accès aux entretiens accordés par cinq auteurs et illustrateurs espagnols : Jordi Bernet, Arnal Ballester, Miguel Gallardo, Miquel de Palol et Berta Marsé.
dossier.png
Arnal Ballester par Arnal Ballester, Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
Présent au Salon du Livre pour présenter un livre dont il est l'illustrateur : Le facteur Quifaiquoi, Arnal Ballester est revenu pour nous sur la création de ce livre avec l'auteure Ruth Vilar, son public et son travail d'illustrateur.
entretien.png type-video.png
Interview de Berta Marsé par Berta Marsé, Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
Interview (en espagnol) de Berta Marsé, auteure du recueil de nouvelles En échec paru aux éditions Bourgois en mars 2013 et présente au Salon du Livre de Paris.
entretien.png texte.png
Miguel Gallardo par Miguel Gallardo, Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
Lors de notre rencontre avec Miguel Gallardo au Salon du Livre de Paris, il nous a confié vouloir changer le regard des gens et faire en sorte qu'il ne soit plus dirigé vers le bas ou vers le haut, c'est-à-dire que nous regardions tous vers le même niveau, quelques soient nos différences. L'humour est pour lui un souffle vital, une goutte d'humour permet toujours que les choses aillent mieux. A travers son livre Maria y yo, il voulait surtout changer le ton de tout ce qui avait été fait à propos de l'autisme et ne pas tomber dans la dramaturgie. Dans cette interview, il revient sur la naissance de ce livre et l'importance du dessin dans sa communication avec Maria.
entretien.png type-video.png
Jordi Bernet par Jordi Bernet, Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
A l'occasion de la présence de Jordi Bernet au Salon du Livre de Paris, nous en avons profité pour lui poser quelques questions à propos de la réédition des épisodes de Kraken par la maison d'édition Glénat en version intégrale. Jordi Bernet revient pour nous sur le contexte de création particulier de cette œuvre hors normes qui se déroule dans les égouts d'une ville dominée par la peur et le chaos social. Enfin, il nous dévoile en exclusivité une probable suite des aventures du Groupe d'Action Souterraine...
entretien.png type-video.png
Miquel de Palol par Miquel de Palol, Caroline Bojarski, publié le 06/04/2013
Auteur d’une œuvre riche de plus de soixante titres, romans, poésie, nouvelles et essais, Miquel de Palol fait preuve dans ses récits d’un fabuleux génie architectonique, évoquant la folie narrative du Décaméron ou des Contes de Canterbury. Il présente dans cette interview la trame du premier opus de sa trilogie, traduit en français par François-Michel Durazzo aux éditions Zulma.
entretien.png type-video.png
L'armée illuminée par Caroline Bojarski, publié le 12/03/2013
Présentation du livre de David Toscana qui raconte l'histoire de Matus, instituteur mexicain qui décide de reconquérir le Texas.
monographie.png
La vie quotidienne en Espagne au temps de Carmen par Caroline Bojarski, publié le 18/02/2013
En lisant le livre de Jean Descola ("La vie quotidienne en Espagne au temps de Carmen") qui fait une étude approfondie des conditions de vie des Espagnols au XIXème siècle, il nous est proposé de découvrir les décors dans lequel Don José et Carmen, les personnages de Mérimée, évoluent tout au long de la nouvelle qui leur est consacrée.
monographie.png
Prenez au sérieux le Petit Poucet ! La littérature de jeunesse et la formation des Nations en Amérique latine par Mélanie Sadler, publié le 22/05/2012
La construction parallèle de l’identité hispano-américaine et de sa littérature a fait l’objet de nombreuses études. Identidad cultural de Iberoamérica en su narrativa de Fernando Aínsa n’en serait qu’un exemple - significatif certes - parmi d’autres. Toutefois, au cœur même de ce questionnement identitaire incessant, il est intéressant de noter que la majorité des écrivains désormais consacrés du continent, de nombreux hommes politiques et des intellectuels harmonisant ces multiples facettes comme le Cubain José Martí ont pris le temps de faire l’école buissonnière et de consacrer un temps précieux à l’écriture de livres pour enfants. Echappatoire ponctuelle au travail sérieux ? Moins qu’il n’y paraît. Qu’il s’agisse d’éduquer le futur citoyen, ou de former le goût artistique et littéraire de l’enfant, il semble qu’un enjeu fondamental se dessine pour ces hommes autour de ce jeune public.
article.png
Como agua para chocolate : l’adaptation cinématographique par Anne-Marie Molin, publié le 21/10/2011
L'histoire de Como agua para chocolate adopte un point de vue plutôt particulier puisque c'est une descendante qui nous narre les étranges légendes de sa famille, transmises de génération en génération par le biais du fameux livre de recette, héritage ancestral, que nous lisons à notre tour...
article.png
Como agua para chocolate : des mots à l'écran par Anne-Marie Molin, publié le 19/10/2011
L'histoire de Como agua para chocolate a été imaginée et rédigée par l'écrivaine mexicaine Laura Esquivel en 1989. Cet ouvrage, pour le moins intrigant, a connu très vite un succès international grâce aux mystères stylistiques, gustatifs et magiques qu'il renferme. Comme l'auteur l'explique dans une interview pour la BBC, à l'époque où elle a écrit ce roman, elle ne créait que des scénarios pour le cinéma. Cependant, comme il n'est pas facile de percer dans ce milieu et que ses scripts commençaient à s'accumuler en vain, elle a finalement décidé d'écrire ce livre qui serait pour elle, comme écrire un scénario, mais sans les limites et les exigences que ce dernier et les producteurs imposent : elle serait ainsi libre de créer son film idéal.
article.png
Antoni Casas Ros - Chroniques de la dernière révolution par Christine Bini, publié le 09/09/2011
Antoni Casas Ros publie son quatrième ouvrage, son troisième roman, et ces Chroniques de la dernière révolution sont, à l'évidence, un grand livre. Peut-être le premier roman réellement contemporain d'une littérature française qui vit encore au XXe siècle, quand ce n'est pas au XIXe. On nous donne enfin accès à un monde spéculatif dans lequel la fiction rend compte de notre actualité au travers d'un miroir grossissant non déformant. Et ce monde-là, d'un réalisme anticipatoire exacerbé mâtiné de poésie, et de désespoir, nous le prenons carrément en pleine figure.
article.png
Carlos Liscano par Anne-Marie Molin , publié le 22/07/2011
Biographie de l'écrivain urugayen Carlos Liscano, exilé en Suède après avoir été emprisonné dans son pays par la junte au pouvoir, et présentation de son livre Le Fourgon des fous.
article.png
Six pages de 2666 : la pomme et le taxi par Christine Bini, publié le 25/03/2011
Il est des livres épuisants. Le poids de l'ouvrage n'est pas en cause, encore qu'il faille s'entendre sur ce « poids », poids physique et poids de la légende. Les deux pèsent. Pèsent « grave ». Pas en cause non plus, sans doute, les sentiments, l'émotion suscités par la lecture. On se perd dans la légende. On sait, on nous l'a assez répété, que Bolaño, malade, mourant, aurait voulu que les publications des cinq parties de l'ensemble soient dissociées ; que l'ouvrage est inachevé mais complet ; qu'on ignore ce qu'il y manque mais qu'il semble n'y rien manquer. On a construit un mythe autour de ce livre, et il n'est nullement question ici de revenir sur ce mythe, roman magistral, premier grand roman du XXIe siècle, étude du Mal en vraie grandeur, mélange des genres. Autant d'affirmations infirmées çà et là, autant de polémiques que de « critiques ». Les guillemets ont ici leur importance...
article.png
Les Taupes par Christine Bini, publié le 20/07/2010
Le roman de Félix Bruzzone se déroule après la dictature. Le protagoniste, fils de disparus, est élevé par ses grands-parents maternels. Sa grand-mère Léla est persuadée que sa fille a eu un autre enfant, en captivité, qu'elle veut retrouver. Le récit, à la première personne, livre une sorte d'épopée picaresque et sentimentale poignante. Le roman est articulé en deux parties d'égale longueur, la première se déroulant à Buenos Aires, et la seconde dans le sud du pays, à Bariloche, près de la frontière chilienne.
article.png
Hospital Británico de Héctor Viel Temperley par Julia Azaretto, publié le 09/05/2010
Né en 1933 à Buenos Aires, Héctor Viel Temperley est mort en 1987 d'une tumeur cérébrale. À l'âge de 23 ans, lorsqu'il édite son premier livre, il obtient une distinction de la Société argentine d'écrivains (SADE). Sa vie durant, il continue à publier à compte d'auteur, et demeure éloigné des modes de l'époque, des groupes littéraires et des présentations de livres. Ce fut un homme en marge, contemporain d'A. Pizarnik, F. Urondo, J. Gelman, et d'autres poètes de la génération des années 60. Peu avant de mourir, il reconnût qu'il n'avait pas beaucoup œuvré pour sa reconnaissance littéraire. L'intéressait-elle vraiment, ne serait-ce qu'un peu ?
article.png
Du premier Parnaso español à la dernière édition illustrée de 2007 de Francisco de Quevedo y Villegas : éditer Quevedo au XXIe siècle par Emmanuel Marigno, publié le 24/03/2010
Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, la communauté scientifique n'a cessé de s'interroger sur le texte quévédien. Les nombreuses éditions partielles ou complètes de l'œuvre de Francisco de Quevedo en témoignent. Depuis les premières éditions complètes des années 1960 jusqu'à l'actuel projet du Professeur Alfonso Rey qui dirige une réédition de l'œuvre complète de Quevedo, l'édition quévédienne ne cesse d'engager des perspectives sans cesse renouvelées. Dans ce contexte, nous nous interrogerons sur ce que signifie -pour un lectorat du XXIe siècle- lire, appréhender et interroger l'écriture quévédienne. Nous ferons un parcours de la genèse du texte quévédien en poésie et en prose et nous en dégagerons les conséquences en terme d'édition. Ecrire et éditer, éditer et comprendre : nous poserons ensuite le problème de l'écart entre ces textes conceptistes du XVIIe siècle et les mécanismes de lecture et de compréhension du lectorat du XXIe siècle. La question de l'édition critique et de l'édition numérique comme modalités de lecture contemporaines seront au centre de notre analyse.
article.png
Julián Ríos à la Fête du Livre de Bron – 6 mars 2010 par Elodie Bouchiche, Christine Bini, publié le 07/03/2010
À Bron (Rhône), Julián Ríos a répondu aux questions du journaliste littéraire Pascal Jourdana, devant un public de lecteurs venu découvrir cet auteur espagnol vivant à Paris et amoureux de Londres. Dans un entretien au Nouvel Observateur il précise : « La France et l'Angleterre forment un pays idéal. Il y a des bonnes choses de chaque côté. J'aime aussi voir ce qui se passe dans mon pays avec un peu de recul, c'est pourquoi vivre en France me convient ».
article.png
Entretien avec Elsa Cross par Julia Azaretto, publié le 19/09/2009
Le 11 mars 2009 a été inauguré le Salon du Livre à Paris, avec son traditionnel cocktail d'ouverture. La capitale française, suivant sa tradition cosmopolite, accueille chaque année un pays différent dans le cadre du Salon. Cette année, on a eu l'honneur de recevoir le Mexique, pays de cultures ancestrales, et quelques-uns des plus grands représentants de la littérature mexicaine. Parmi les invités, Elsa Cross, poète extraordinaire, qui a gagné en 2007 le grand prix des écrivains pour des écrivains Xavier Villaurrutia - qu'elle a partagé avec Pura López Colomé -, pour son dernier livre Cuaderno de Amorgós. Au Salon du Livre, Elsa Cross a présenté avec son traducteur, Claude Couffon, l'ouvrage Jaguar publié par "Caractères".
article.png
Rencontre avec Pura Lopez Colomé par Julia Azaretto, publié le 18/09/2009
Pura López Colomé, grande poète mexicaine invitée au Salon du Livre, est née en 1952 au Mexique et elle a passé une grande partie de son enfance entre la ville de Mérida, dans la péninsule de Yucatan, et le District Fédéral. Adolescente, elle est scolarisée dans un internat religieux aux États-Unis où elle commence à lire Emily Dickinson, grâce à une bonne sœur qui met entre ses mains un exemplaire de la poète américaine.
article.png
Antonio Gamoneda par Geneviève Vidal, Jacques Ancet, publié le 08/06/2009
Ce dossier est constitué d'une lecture du "Livre du Froid" par Geneviève Vidal, et de "Clarté sans repos" par Jacques Ancet. Il s'accompagne d'une sélection de ressources sur le web.
dossier.png
Encuentro con Nora Herman par Julia Azaretto, publié le 18/05/2009
Nora Herman, artiste polycéphale, est venue présenter ses livres au Marché de la poésie, de la petite édition et du livre d'artiste qui eut lieu en décembre 2008 à Saint-Martin d'Hères. Invitée par la Maison de la poésie Rhône-Alpes -avec laquelle elle a collaboré en illustrant l'Anthologie de la poésie Amérindienne-, Nora Herman a participé à la table ronde « Être artiste c'est être engagé ? », où elle a rendu hommage aux disparus de la dernière dictature militaire argentine. La Clé des langues s'est emparée de l'occasion pour aller à sa rencontre, et lors d'une causerie conviviale, essayer de comprendre les cheminements qui l'ont menée à pratiquer de façon concomitante la sculpture, la peinture, la gravure, le dessin et l'écriture.
dossier.png
Le Mexique, invité d'honneur du Salon du Livre de Paris 2009 par Julia Azaretto, Clémence Oriol, publié le 05/05/2009
Julia Azaretto et Clémence Oriol - de l'Université Lumière Lyon 2 - étaient les envoyées spéciales de La Clé des Langues - Espagnol - au Salon du Livre de Paris 2009. Elles nous offrent entretiens, reportages et analyses sur la littérature méxicaine, le Mexique étant l'invité d'honneur du Salon.
dossier.png
Dossier Alberto Ruy Sánchez par Clémence Oriol, publié le 05/05/2009
Ce dossier comprend une interview de l'auteur, une fiche de lecture de son livre "Los nombres del aire", une présentation du magazine "Artes de México", une bibliographie et des références de ressources sur le Web.
dossier.png
Entretien avec Antonia Pallach par Marta Martínez Valls , Antonia Pallach , publié le 27/11/2008
Antonia Pallach a accepté de nous rencontrer et de nous parler de son travail au sein de l'Université Toulouse 1. Qu'est-ce qu'une langue, en quoi est-elle fondamentale dans la constitution d'un individu ou d'une nation, comment l'enseigner? Quels sont les projets développés dans son département? Le témoignage d'Antonia Pallach est d'autant plus intéressant qu'il nous permet aussi de nous pencher sur des questions essentielles de l'Histoire d'Espagne : à travers son expérience et son vécu, celle-ci nous livre des renseignements sur la résistance contre le franquisme en dehors de la péninsule ibérique, des réflexions sur la mémoire historique, sa définition, ses réalités, ses contradictions... Cet entretien vient compléter celui de Teresa Albareda, il aborde des sujets qui suscitent de nombreux problèmes dans l'état espagnol, mais à travers un point de vue complètement différent.
article.png son.png
La figure féminine chez Arturo Pérez Reverte par Emmanuelle Zolesio, publié le 12/06/2008
Dans un article sur Georges Simenon, Benard Lahire invitait à analyser dans les œuvres littéraires la « sociologie implicite » de leurs auteurs et à mettre en lien celle-ci avec leur trajectoire personnelle et leurs expériences socialisatrices passées. L'interrogation sur les liens entre la « vie » et « l'œuvre » à partir des romans d'Arturo Pérez-Reverte apparaît tout à fait légitime. Dans Le peintre de batailles, qu'il considère comme la pièce angulaire de toute son œuvre, l'écrivain espagnol revient sur ses 21 ans passés comme reporter puis correspondant de guerre, s'interrogeant sur sa responsabilité morale. Il explique avoir pendant longtemps « scindé sa vie en deux » (journalisme d'un côté, littérature de l'autre), le temps était venu pour lui de la rassembler. Ce livre est en partie un témoignage (il explique qu'il n'avait jamais véritablement parlé auparavant de ces années professionnelles à son épouse, sa fille ou ses amis sinon de façon allusive), qu'il a « composé, la tête froide, prenant dans [s]on sac à dos ce qu'il [lui] fallait, juste ce qu'il fallait - en faisant le tri et en tentant de mettre chaque chose précisément à sa place ». Mais l'auteur n'avait pas attendu ce roman pour mettre de lui-même dans sa fiction...
article.png
San Manuel Bueno, Mártir par Marta Martínez Valls, publié le 31/03/2008
Présentation du livre de Miguel de Unamuno qui évoque un prêtre qui a perdu la foi.
article.png
Clarté sans repos par Jacques Ancet, publié le 08/12/2007
Clarté sans repos, publié en langue originale en 2004, est l'aboutissement d'une expérience à la fois poétique et existentielle inaugurée dans l'oeuvre d'Antonio Gamoneda, avec Description du mensonge (1975-1976), poursuive en approfondie avec Pierres gravées (1977-1986) puis Livre du froid (1986-1991) (auquel est venu s'adjoindre, en 1998, Froid des limites).
article.png
Une lecture du Livre du froid de Antonio Gamoneda par Geneviève Vidal, publié le 30/11/2007
Livre du froid (Libro del frío) égrène de courts poèmes en prose répartis en six sections (Géorgiques, le gardien de la neige, Encore, Pavane impure, Samedi, la 6è sans titre avec un seul poème). Avec une langue dépouillée, chargée d'un fort pouvoir d'évocation, l'ouvrage nous entraîne dans un univers de haute densité poétique, fait d'images, de sensations, de souvenirs, d'obsessions, de visions. Les textes sont écrits principalement à la 3è personne, -un « il » sans autre précision-, avec une incursion du « je » et du « tu » en 3ème partie, alors il s'agit d'amour.
article.png