Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 120 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
San Manuel Bueno, Mártir par Marta Martínez Valls, publié le 31/03/2008
Présentation du livre de Miguel de Unamuno qui évoque un prêtre qui a perdu la foi.
article.png
La vida imposible par Émilie Delafosse, publié le 15/02/2008
Article sur l'écrivain argentin, Eduardo Berti et en particulier sur son oeuvre La vida imposible. L'article analyse l'aspect fantastique de l'oeuvre.
article.png
Présentation des longs-métrages de Claudia Llosa par Clémence Oriol, publié le 20/06/2009
Claudia Llosa a remporté en février 2009 l'Ours d'or du meilleur film du Festival de Berlin, pour son dernier long-métrage La teta asustada. Il s'agit du deuxième film de la réalisatrice péruvienne, il est sorti dans les salles françaises le 17 juin 2009, sous le titre : Fausta. Nous proposons une présentation de la jeune réalisatrice péruvienne, et une analyse des deux films qu'elle a réalisés.
article.png
Narcocultura: una identidad desde mediados del siglo XIX par Sylvia Perrin, publié le 30/03/2011
Le trafic de drogue est tellement important au Mexique qu'il est à l'origine d'une culture spécifique : style de vie, musique, littérature, etc.
article.png
Editions "Les Allusifs" par Clémence Oriol, publié le 29/05/2009
Deux questions à Marie-Anne Lacoma, chargée des relations publiques en France pour les éditions « Les Allusifs » : les choix éditoriaux en ce qui concerne la littérature hispanophone, et les critères de choix des textes publiés.
article.png
Les Séductions espagnoles, de Louise Doutreligne par Evelio Miñano Martinez, publié le 29/03/2010
Louise Doutreligne, dramaturge contemporaine, a récemment réédité une partie de ses œuvres avec le titre de ((Séductions espagnoles)). Six œuvres, avec une septième annoncée (((La novice et le jésuite))) révèlent son intérêt pour la culture espagnole et montrent ses différentes modalités d'inspiration et d'écriture : à partir du théâtre classique espagnol, du roman contemporain espagnol ou de la littérature française de thème espagnol.
article.png
Santiago Roncagliolo par Clémence Oriol, publié le 17/05/2009
Santiago Roncagliolo est né en 1975 à Lima où il a étudié la linguistique et la littérature (Universidad Católica de Perú). Il a également vécu au Mexique, et réside aujourd'hui en Espagne. Ce dossier comprend un entretien avec l'écrivain, une traduction de cet entretien en français, une fiche de lecture d'un de ses ouvrages, ainsi qu'une bibliographie complète.
dossier.png
Le Mexique, invité d'honneur du Salon du Livre de Paris 2009 par Julia Azaretto, Clémence Oriol, publié le 05/05/2009
Julia Azaretto et Clémence Oriol - de l'Université Lumière Lyon 2 - étaient les envoyées spéciales de La Clé des Langues - Espagnol - au Salon du Livre de Paris 2009. Elles nous offrent entretiens, reportages et analyses sur la littérature méxicaine, le Mexique étant l'invité d'honneur du Salon.
dossier.png
La reprise du fantastique au XXe siècle en Argentine et ses sources au XIXe siècle français par Fernanda Salomão Vilar, publié le 24/05/2011
Notre démarche s'effectuera en trois temps. La première partie sera consacrée à l'évolution du genre en Europe et son arrivée en Amérique du Sud. Dans la deuxième partie on présentera un panorama de la définition de cette littérature. Dans la troisième partie de ce travail nous établirons une comparaison entre quelques nouvelles choisies afin de déterminer et d'analyser les thématiques qui s'y répètent, dans le but d'établir aussi bien les convergences que les divergences existant au cœur de cette littérature à chacune des époques concernées. Nous les analyserons et en débattrons au fur et à mesure, pour montrer exactement sur quoi repose cette influence, et dans quelle mesure le fantastique du XIXe siècle peut être considéré comme précurseur de celui du XXe siècle, et si l'on a finalement des différences ou seulement une répétition.
article.png
Rimado de palacio de Pero López de Ayala - Conférence de Jeremy Lawrance par Jeremy Lawrance, publié le 08/11/2018
Jeremy Lawrance, Professeur Professeur émérite de Littérature espagnole à l'Université de Nottingham, est venu à l'ENS de Lyon le jeudi 20 septembre 2018. Dans le cadre de la préparation à l'Agrégation d'Espagnol de la session 2019 il a participé au séminaire intitulé " Pero López de Ayala, premier humaniste espagnol? " organisé par Carlos Heusch, Professeur des Universités. Il a parlé de l'aspect poétique de l'oeuvre en s'appuyant sur le texte, dont il analyse plusieurs strophes, et sur la critique littéraire.
son.png conference.png
Au-delà de la Raison : Juan Benet, images et dynamiques de la zone d’ombre par Sandrine Lascaux, publié le 01/06/2010
De 1966 à 1991, la recherche de formules narratives inédites conduira Juan Benet à imaginer la scène romanesque de Región, univers clos et archaïque où évoluent des personnages brisés. Au fil de cette époque charnière, l'émergence d'une littérature hispano-américaine de qualité participe largement à l'affaiblissement d'un style réaliste dont la puissance expressive, encore considérable, commence cependant à s'essouffler dès le milieu du XXe siècle...
article.png
A la recherche du récit perdu dans les mers du sud... par Georges Tyras, publié le 03/10/2009
L'octroi en 1981 à la version française de Los Mares del Sur, alors intitulée Marquises, si vos rivages, du Grand Prix de littérature policière, conférait d'emblée à Manuel Vázquez Montalbán, hors de ses frontières, la réputation d'un « maître du polar » des plus traditionnels. La liste des œuvres primées en témoigne, autant que la composition du jury, le Prix en question échoit généralement, à quelques exceptions près, aux produits les moins novateurs, les plus codifiés que le genre soit capable de commettre.
article.png
Antoni Casas Ros - Chroniques de la dernière révolution par Christine Bini, publié le 09/09/2011
Antoni Casas Ros publie son quatrième ouvrage, son troisième roman, et ces Chroniques de la dernière révolution sont, à l'évidence, un grand livre. Peut-être le premier roman réellement contemporain d'une littérature française qui vit encore au XXe siècle, quand ce n'est pas au XIXe. On nous donne enfin accès à un monde spéculatif dans lequel la fiction rend compte de notre actualité au travers d'un miroir grossissant non déformant. Et ce monde-là, d'un réalisme anticipatoire exacerbé mâtiné de poésie, et de désespoir, nous le prenons carrément en pleine figure.
article.png
Le Correcteur par Chrsitine Bini, publié le 03/04/2011
Le Correcteur, troisième volet d'une trilogie sur l'horreur du monde contemporain, est un texte court et dense ayant pour toile de fond les attentats survenus à Madrid le 11 mars 2004. Vladimir, le narrateur, est en train de corriger les épreuves des Démons de Dostoïevski lorsqu'il apprend la nouvelle. On se souvient sans doute que ces attentats, commis par un groupuscule se réclamant d'Al-Qaïda, ont été immédiatement imputés à l'E.T.A. par le gouvernement Aznar. Ricardo Menéndez Salmón, écrivain, éditeur, et critique littéraire, s'empare de ce mensonge pour tramer un récit sur la littérature, la paranoïa et l'absurdité. Et sur l'amour.
article.png
Entretien avec Elsa Cross par Julia Azaretto, publié le 19/09/2009
Le 11 mars 2009 a été inauguré le Salon du Livre à Paris, avec son traditionnel cocktail d'ouverture. La capitale française, suivant sa tradition cosmopolite, accueille chaque année un pays différent dans le cadre du Salon. Cette année, on a eu l'honneur de recevoir le Mexique, pays de cultures ancestrales, et quelques-uns des plus grands représentants de la littérature mexicaine. Parmi les invités, Elsa Cross, poète extraordinaire, qui a gagné en 2007 le grand prix des écrivains pour des écrivains Xavier Villaurrutia - qu'elle a partagé avec Pura López Colomé -, pour son dernier livre Cuaderno de Amorgós. Au Salon du Livre, Elsa Cross a présenté avec son traducteur, Claude Couffon, l'ouvrage Jaguar publié par "Caractères".
article.png
Pero López de Ayala et l'humanisme - Conférence de María Morrás par María Morrás, publié le 08/11/2018
María Morrás, Professeure de Littérature espagnole médiévale à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone et à l'Université d'Oxford, est venue à l'ENS de Lyon le jeudi 20 septembre 2018. Dans le cadre de la préparation à l'Agrégation d'Espagnol de la session 2019 elle a participé au séminaire intitulé "Pero López de Ayala, premier humaniste espagnol?" organisé par Carlos Heusch, Professeur des Universités. Elle a présenté brièvement la situation des humanistes castillans, différente de celle des Italiens, puis elle a parlé des auteurs et des oeuvres qui ont influencé Pero López de Ayala. Elle a ensuite évoqué les livres qu'il a traduit car ils révèlent les valeurs qu'il voulait transmettre. Son exposé a été suivi d'un échange avec les étudiant.e.s de l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Dialogue entre Eduardo Berti et Hakan Günday par Edna Córdoba, publié le 20/02/2014
Eduardo Berti, écrivain argentin résidant en France, était présent à la Fête du livre de Bron, le dimanche 18 février 2014. Dans le cadre d’un dialogue autour du réalisme magique, il a partagé la tribune avec Hakan Günday, écrivain turc dont l’œuvre peut s’inscrire dans la tradition de la littérature fantastique tout comme celle d’Eduardo Berti. La table ronde a eu pour objet la présentation des romans récemment traduits en français des deux écrivains : Le pays imaginé d’Eduardo Berti et Ziyan d’Hakan Günday. Dans ce compte-rendu, nous allons nous concentrer sur les aspects de la vie et de l’œuvre d’Eduardo Berti traités lors de cette table ronde, en ajoutant quelques informations sur les interventions d’Hakan Günday qui font écho aux idées et anecdotes exposées par l’écrivain argentin.
article.png
Histoire de la révolution mexicaine par Jesús Silva Herzog , ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 16/03/2010
Au fil des pages de ce classique de la littérature mexicaine, Jesús Silva Herzog raconte, dans un style vif et enlevant, les principaux événements de la Révolution mexicaine (1910-1917), la première révolution sociale du xxe siècle. Oeuvre trépidante faisant une large part aux intrigues et aux retournements qui l'ont ponctué, Histoire de la Révolution mexicaine retrace les faits et gestes des grands personnages de l'époque que sont les dictateurs Porfirio Díaz et Victoriano Huerta et les chefs révolutionnaires Francisco I. Madero, Venustiano Carranza, Álvaro Obregón, Pancho Villa et Emiliano Zapata. L'historien porte une attention particulière aux problèmes économiques et sociaux, notamment le partage des terres et la répression des grèves, qui ont poussé des millions de paysans et d'ouvriers mexicains à la révolte.
article.png
Pourquoi et comment (n’) enseigne-t-on (pas) la pluralité linguistique de l’Espagne dans les cursus universitaires ? par Chrystelle Burban, Christian Lagarde, publié le 02/02/2010
Après enquête auprès des différentes universités françaises proposant des formations d'études hispaniques en LLCE et/ou LEA, on tentera d'esquisser un bilan de l' « offre de formation » concernant la pluralité linguistique de l'Espagne, qui constitue une donné démographique, linguistique, culturelle voire sociopolitique objective, puisqu'elle concerne quelque 40% de la population espagnole. Au-delà de cet état des lieux, on s'interrogera, toujours à partir des données de l'enquête soumise aux enseignants du supérieur spécialistes de civilisation, de linguistique voire de littérature, sur les raisons pratiques (pédagogiques et/ou administratives, culturelles voire idéologiques (une « certaine idée » de l'Espagne et de la France) susceptibles d'influer sur l'effectivité ou non de tels enseignements, les différentes formes qu'ils peuvent revêtir, les volumes horaires qui leur sont éventuellement consacrés.
article.png
La figure féminine chez Arturo Pérez Reverte par Emmanuelle Zolesio, publié le 12/06/2008
Dans un article sur Georges Simenon, Benard Lahire invitait à analyser dans les œuvres littéraires la « sociologie implicite » de leurs auteurs et à mettre en lien celle-ci avec leur trajectoire personnelle et leurs expériences socialisatrices passées. L'interrogation sur les liens entre la « vie » et « l'œuvre » à partir des romans d'Arturo Pérez-Reverte apparaît tout à fait légitime. Dans Le peintre de batailles, qu'il considère comme la pièce angulaire de toute son œuvre, l'écrivain espagnol revient sur ses 21 ans passés comme reporter puis correspondant de guerre, s'interrogeant sur sa responsabilité morale. Il explique avoir pendant longtemps « scindé sa vie en deux » (journalisme d'un côté, littérature de l'autre), le temps était venu pour lui de la rassembler. Ce livre est en partie un témoignage (il explique qu'il n'avait jamais véritablement parlé auparavant de ces années professionnelles à son épouse, sa fille ou ses amis sinon de façon allusive), qu'il a « composé, la tête froide, prenant dans [s]on sac à dos ce qu'il [lui] fallait, juste ce qu'il fallait - en faisant le tri et en tentant de mettre chaque chose précisément à sa place ». Mais l'auteur n'avait pas attendu ce roman pour mettre de lui-même dans sa fiction...
article.png