Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 102 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Blessure du corps et blessure du langage chez Shakespeare par Clifford Armion, publié le 25/04/2014
Cet article se propose d’étudier les rapports dialectiques qui unissent la violence représentée à la parole dans le théâtre de Shakespeare. Nous verrons que le langage immédiat de la blessure physique peut prendre le pas sur le texte prononcé par les acteurs. La crainte de la mort et de la dissolution du corps, exprimée par la blessure, est associée dans le texte shakespearien à l’économie et à l’extinction du langage. Le silence, corrélat de la mort, peut ainsi être lu comme une griffure à la surface du texte théâtral. Il apparaîtra que la violence physique entre en écho avec les silences, les incohérences du langage, mais aussi les ruptures de genre, constituant une forme de blessure du langage.
article.png
King Lear comme fable par Gérard Hocmard, publié le 18/01/2010
Pièce hors normes, Le Roi Lear a trouvé une résonance particulière dans le monde contemporain. Mais la construction se résume à une suite de confrontations; les personnages n'ont pas toujours beaucoup d'épaisseur et la catharsis attendue fait place à une série de paraboles qui s'emboîtent les unes dans les autres, tandis que le langage semble échapper aux protagonistes pour insister sur ce qui en l'homme est humanité et sur l'importance du lien social. En fait, toute la technique dramatique semble au service d'un récit à caractère de conte, un peu comme celui que Mamillius définira comme « un conte d'hiver » dans la pièce éponyme. Il est permis de considérer Le Roi Lear comme une fable splendide et cruelle et là peut-être se trouve le secret de la fascination que la pièce exerce.
article.png
From buds to flowers: the blossoming of constructions in child language par Aliyah Morgenstern, publié le 18/12/2009
In the course of their development, children make their way along successive transitory systems with their own internal coherence. We will present the paths they follow from gestures and first words to complex constructions embedded in their dialogic context, developing both linguistic, conversational and social skills necessary to full mastery of language. Our data shows that the use of grammatical forms is irregular in terms of canonical syntax but not random, and corresponds to particular semantic/pragmatic features.
conference.png type-video.png
Promoting patients in narrative discourse: A developmental perspective par Harriet Jisa , publié le 18/12/2009
Languages provide speakers with a number of structural options for manipulating the expression of events in narrative discourse. Underlying narrative competence is the capacity to view events as dynamic actions composed of a bundle of elements such as, agent, patient, affectedness, etc. (Hopper and Thompson, 1980). This study examines the grammatical constructions used by children (5-6-, 7-8- and 10-11-year-olds) and adult speakers of Amharic, English, French and Hungarian to manipulate the expression of agent and patient participants in the expression of events. The narrative task used to elicit the data is composed of a series of pictures which recount the adventures of two principal characters (a boy and a dog) in search of their runaway frog (Frog, Where are you? Mayer 1969). Over the course of the story the boy and the dog encounter a host of secondary characters (a mole, an owl, a swarm of bees and a deer) and change participant status, going from controlling agent to affected patient of a secondary character's action. Our interest lies in the range of structures available in the languages studied and their use by children and adults in narrative discourse. We detail how children and adults native speakers of the four languages use topicalising constructions to promote the patient participant in an event to the starting point (Langacker, 1998) of the recounting of that event.
conference.png type-video.png
Shakespeare’s The Rape of Lucrece: the wound that cannot heal par Clifford Armion, publié le 17/09/2010
In Shakespeare's works, the assaults on the body and the marks they leave in the flesh constitute a complex form of language. The shape of the wound, its seriousness, its position on the body, the situation in which it was inflicted, the terms and metaphors used to describe it: all these elements contribute to its semantic load.
article.png
We’re All Translators Now par Esther Allen, publié le 15/11/2013
As our language ceases to dominate cyberspace (our share of the Web has fallen to about 27%), we English speakers are hesitantly stepping out of our monolingual sphere and evincing renewed interest in foreign tongues. Language learning websites like Livemocha and Matador Network seem to crop up like mushrooms, Rosetta Stone is a publicly traded company whose stock is up 41% year to date, and last year’s top-rated YouTube video — remember? —was in Korean (with a few repetitions of “hey sexy lady” thrown in for nostalgia’s sake).
article.png
The Sociolinguistics of Identity par Peter Stockwell, Manuel Jobert, publié le 31/03/2009
Le grand débat de la sociolinguistique aujourd'hui tourne autour de la question de la place que doit (ou ne doit pas) occuper la notion d'identité dans l'analyse sociolinguistique. Invité par le Centre d'Etudes Linguistiques de l'Université Lyon 3, Peter Stockwell, Professeur à l'Université de Nottingham, spécialiste de stylistique cognitive et de sociolinguistique, clôt sa série de conférences en revenant sur ce débat.
conference.png type-video.png
Langston Hughes : poète jazz, poète blues par Frédéric Sylvanise, publié le 21/02/2011
Langston Hughes (1902-1967) fait partie de ces poètes qui ont nourri leur travail de l'exploration d'autres arts, en l'occurrence de la musique et des arts plastiques. Omniprésente dans des pans entiers de sa carrière, la musique n'a pas fait office chez lui de simple source d'inspiration, mais d'une sorte de matrice à un travail d'alchimie : déplacer les rythmes du jazz ou du blues vers le territoire poétique, c'est-à-dire « adapter » le langage musical au langage poétique.
article.png
Insurrection, the Paris Commune, and Leaves of Grass par Betsy Erkkilä, publié le 15/11/2018
Professeure invitée à l'ENS de Lyon, Betsy Erkkilä (Northwestern University) a donné une série de conférences sur Leaves of Grass de Walt Whitman. Dans cette deuxième conférence, elle explore l'influence des insurrections populaires en France sur le langage démocratique utilisé dans Leaves of Grass et sur la structure des différentes éditions du recueil.
type-video.png conference.png
Pina Bausch, photographe de l'émotion par Brigitte Gauthier, publié le 02/12/2015
Brigitte Gauthier revient sur les raisons pour lesquelles elle a choisi d'étudier Pina Bausch: le rapport de la société aux femmes, la déconstruction de la vie quotidienne et l'utilisation du corps pour rechercher une autre forme d'écriture sont autant de thématiques qui contribuent à la construction du langage chorégraphique de cette "photographe de l'émotion".
type-video.png conference.png
Poésie, chose publique, prose commune : De Wordsworth à Coleridge par Eric Dayre, publié le 14/03/2008
Avec les Ballades Lyriques, Wordsworth et Coleridge expriment leur rejet de la diction poétique héritée du XVIIIe siècle et prônent un recours au langage simple et authentique du quotidien. Pour ces poètes fortement influencés par la Révolution française, ce projet esthétique se double d'un enjeu politique : la diction poétique est assimilée au despote en place dont l'autorité repose sur une mystification rhétorique à laquelle il convient d'opposer une incroyance critique (« disbelief »). Confrontés, comme tous les romantiques anglais, au rapport entre prose et poésie, ils tentent de reproduire le langage épuré des propriétaires terriens plus ou moins instruits dans une « prose rythmique » qui contient par là-même l'utopie d'une république pastorale. Cet idéal démocratique connaît ensuite une évolution. Si Wordsworth poursuit cet idéal jusqu'au bout, Coleridge, lui, est amené à reconnaître que le style humble de cette prose se distingue profondément du langage des habitants de la campagne. Il abandonne dès lors cette idée et redéfinit la prose moderne comme l'expression d'un « langage figuré de la pensée », faisant référence à l'imagination du poète intellectuel, et par là même réservée à une élite restreinte capable d'une illumination et d'une autonomie conceptuelle dont, dans un second temps, le discours des hommes pourra bénéficier.
article.png
An interview with Akeel Bilgrami on environmental ethics par Akeel Bilgrami, Clifford Armion, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, il bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
entretien.png type-video.png texte.png
Akeel Bilgrami - Politics, Nature, and Enchantment par Akeel Bilgrami, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, Akeel Bilgrami bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
article.png
Qu'est-ce qu'un acte d'écriture ? Analyse d'un cas : les promesses de mémoire adressées aux morts du 11/9 par Béatrice Fraenkel, publié le 29/01/2015
Dans le cadre de la construction d'une anthropologie pragmatique de l'écriture, Béatrice Fraenkel, anthropologue et directrice d'étude à l'EHESS, interrogera cette notion, à partir d'une analyse de cas : celui des "promesses de mémoire" (ex. "we will never forget you") recueillies à New York après le 11/9. Il s'agira à la fois de proposer une analyse des énoncés comme actes de langage (Austin), comme acte d'écriture, en prenant appui sur leur matérialité (affichage, autographie, signature etc) et la situation dans laquelle ils sont produits, et de proposer une interprétation concernant la mémoire promise par ces actes d'écriture, en prenant appui sur les travaux d'Arendt, d'Halbwachs et de Ricoeur.
type-video.png conference.png
Entre requête et chant d’espérance : l’horizon de la prière chez Thomas Becon par Christian Jérémie, publié le 08/11/2011
Thomas Becon, (1512-1567) Réformateur anglais de l'Eglise d'Angleterre, persécuté par Henri VIII, emprisonné puis exilé sous Marie, était réputé à son époque comme prédicateur, catéchète, et auteur de prières. Ses textes recèlent une grande maîtrise rhétorique et un certain art du bien dire, sa prose étant quasi poétique. Il déclare qu'on ne s'adresse pas à Dieu n'importe comment, et qu'il faut user d'un langage choisi. C'est pourquoi ses prières peuvent paraître d'authentiques camées littéraires, témoignant d'une foi inébranlable dans le salut gratuit offert par Dieu à ses élus par les souffrances, la mort, et la résurrection de Jésus Christ.
article.png
J'ai besoin de faire poser des questions par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire travailler les adjectifs par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J'ai besoin de faire parler du passé par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire exprimer des probabilités par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
Porte-clés grammatical par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire utiliser certains indénombrables par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire utiliser des génitifs par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire utiliser des prépositions ou des phrasal verbs par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire utiliser le passif par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire améliorer l’usage des articles (A, THE, Ø) par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
J’ai besoin de faire comparer des éléments par Laure Gardelle, Bertrand Richet, publié le 04/12/2018
Le Porte-clés grammatical vise à proposer aux professeurs une aide concrète pour intégrer la grammaire à leur enseignement, en s’appuyant sur la démarche communicative. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Inspection générale, des inspecteurs territoriaux et l’Université.
article.png
Pratique raisonnée de la phonologie : prise de conscience, travail articulatoire, regroupements par Jean-Pierre Gabilan, publié le 22/09/2017
Le francophone face à l’anglais doit affronter un système phonologique bien différent de celui de sa langue maternelle. Le professeur d’anglais doit avoir, outre une solide maîtrise du fonctionnement de la langue qu’il enseigne, une connaissance tout aussi pointue de la langue maternelle de ses élèves, et ce de façon à pouvoir comprendre pourquoi ils rencontrent telle ou telle difficulté et à être en mesure de les aider à les résoudre. Le domaine des voyelles étant celui qui pose incontestablement le plus de difficultés, c’est à lui que cet article est consacré.
article.png
The practical value of formal graphophonemic rules - insights from lexical frequency and linguistic competence par Monika Pukli, publié le 21/06/2017
This paper looks into some of the most well-known graphophonemic rules of English and seeks to determine the extent to which they can be relied on in the light of lexical frequency and learner proficiency. It aims at encouraging teachers and learners to adopt an explicit and constructive strategy to incorporate letter-to-sound rules in the learning process.
article.png
Sentiments et intersubjectivité en classe d'anglais par Olivier Polge, publié le 23/05/2017
Les sentiments sont souvent exprimés en anglais par le passif en raison d'un sujet animé humain thématisé. Ces passifs se sont subjectivisés à la première personne alors qu'ils renvoient à l'origine à un événement externe. Ils permettent de présenter un désaccord comme un changement d'état préjudiciable et irréversible du locuteur et imputable à l'interlocuteur. Ces outils de communication émotive dotent les élèves de stratégies de persuasion dans le cadre de tâches de production. Les contextes culturels compatibles avec l'emploi du passif sont les divisions sociales, les décalages interculturels, intergénérationnels et interethniques. Ils sont dégagés à partir de plusieurs manuels de Seconde.
article.png
L’activation du changement des sons en Grande-Bretagne dans le contexte de l’après Seconde Guerre mondiale par Olivier Glain, publié le 08/03/2017
Cet article a pour but d’identifier et d’expliquer les changements qui ont eu lieu dans la prononciation de l’anglais en Grande-Bretagne depuis la deuxième partie du XXe siècle. Les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale ont en effet été riches en changements de sons.
article.png
Savoir poser des questions : la clé de l’accès à l’anglais par Jean-Pierre Gabilan, publié le 09/12/2016
« Donner aux élèves la maîtrise du questionnement, c’est d’abord les aider à résoudre le problème de fonctionnement de l’auxiliaire qui constitue une originalité majeure de la grammaire anglaise. Mais c’est aussi créer les conditions d’une plus grande authenticité de l’échange en classe : les questions d’élèves, souvent imprévues, ont toutes les caractéristiques de l’expression personnelle. » Ainsi s’exprimaient en 1985 les auteurs du manuel de collège Hello 6ème (Hatier) parmi lesquels figurait Robert ASSELINEAU, auquel je dois, comme d’autres anciens élèves-professeurs du C.R.F.P.E.G.C. de Paris-Auteuil l’essentiel de ma formation initiale d’angliciste et de professeur. Sans doute faudrait-il méditer avec l’attention nécessaire ces propos d’il y a trente ans.
article.png
Variations et innovations phonétiques en anglais américain par Olivier Glain, publié le 16/03/2015
Un article pour découvrir les spécificités du General American et ses variations régionales, ainsi que ses évolutions phonétiques récentes.
article.png
Free Angela and All Political Prisoners par Clifford Armion, publié le 28/02/2014
Free Angela and All Political Prisoners is a documentary that chronicles the events surrounding the trial of Angela Davis in 1971. It was directed by Shola Lynch and released in 2012 (US).
type-video.png texte.png exercice.png
Negotiating the Transformations of History par Clifford Armion, publié le 27/01/2014
This is an extract from Angela Davis's The Meaning of Freedom, a collection of speeches and papers dealing with the author's life-long struggle against oppression, inequality and prejudice.
texte.png exercice.png
In Praise of Babel par Robyn Creswell, publié le 22/11/2013
Like Jewish and Christian commentators, Muslim exegetes understood the Babel story to be a parable of how mankind’s hubris, in the form of a desire for knowledge or an attempt to reach the heavens, leads to divine punishment. The subsequent confusion of human idioms and scattering of peoples is a second fall from grace, an expulsion from the paradise of monolingualism. Henceforth, translation becomes at once necessary and impossible—impossible in the sense that no translation could ever match the transparency of the original Ur-Sprache. So the Islamic tradition, like the Judaic one in particular, comes to bear a tremendous nostalgia for the lost language of Eden.
article.png
What Is Translation For? par Keith Gessen, publié le 19/11/2013
What is the place of the writer in the literary field of the home country? What contribution can this writer make to the literary field of the target or host country? It's important to understand that the answers to these questions will often be different: a writer can be a marginal figure in his home country and become a vital figure in another country. More often, of course, the reverse is true.
article.png
Kate Chopin as a Vocal Colourist: Vocalscapes in “Beyond the Bayou” par Manuel Jobert, publié le 16/04/2013
Authors sometimes pepper their writings with features of orality. Charles Dickens, Emily Brontë, Thomas Hardy or George Bernard Shaw have become household names renowned for this propensity to rely on the vocal medium. Orality, however, is an umbrella term that covers a wide range of possible meanings. In this paper, I shall mainly be concerned with direct speech and the way it represents spoken discourse proper.
article.png
Prosodie et correction phonétique par Stephan Wilhelm, publié le 23/10/2012
Selon le cadre dans lequel chacun évolue, on peut avoir diverses conceptions de la correction phonétique. Pour l’enfant qui acquiert sa langue maternelle, cette notion (bien imprécise, sans doute) sera différente de celle qu’entretient celui qui découvre l’anglais en tant que langue étrangère. Pour l’apprenant de niveau avancé (notamment pour les candidats aux concours de recrutements de professeurs ou les enseignants d’anglais d’origine non-anglophone), un degré élevé de correction phonétique est essentiel et constitue souvent l’objet d’une quête opiniâtre. À divers niveaux de l’enseignement, la correction phonétique est d’ailleurs étroitement associée à l’« authenticité » de l’anglais oral, c’est-à-dire à un haut degré de conformité avec la langue parlée par les locuteurs natifs.
article.png
Phénomènes accentuels et rythmiques par Natalie Mandon, publié le 03/10/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à la chaîne parlée, aborde la question des phénomènes accentuels et rythmiques.
article.png
Principes fondamentaux de l’intonation par Natalie Mandon, publié le 03/10/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à la chaîne parlée, explicite les principes fondamentaux de l'intonation.
article.png
Introduction au précis de phonétique et de phonologie par Natalie Mandon, Manuel Jobert, publié le 03/09/2012
La phonologie de l’anglais constitue l’un des trois « savoirs linguistiques » de la langue avec le lexique et la grammaire. Elle concerne trois des cinq compétences : la « compréhension de l’oral », « l’expression orale en continu » et « l’interaction orale ». Malgré les efforts fournis par les auteurs de manuels de langue, il semble que la connaissance des principes de base de la prononciation de l’anglais reste le plus souvent ignorée. La grammaire et la production écrite occupent l’essentiel du temps d’apprentissage. On compte sur l’exposition à l’anglais oral pour régler les problèmes liés à la langue orale. La réalité prouve pourtant que cette simple exposition, si elle est nécessaire, n’est pas suffisante.
article.png
La prononciation de -ed, -s et -th par Manuel Jobert, publié le 10/07/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l'orthographe et à la prononciation, aborde la question de la prononciation des terminaisons -ed et -s, ainsi que du son th.
article.png
Les digraphes vocaliques accentués par Manuel Jobert, publié le 10/07/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l'orthographe et à la prononciation, aborde la question des digraphes vocaliques accentués.
article.png
Les voyelles monographiques accentuées par Manuel Jobert, publié le 09/07/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l'orthographe et à la prononciation, aborde la question des voyelles monographiques accentuées.
article.png
Orthographe et prononciation (Graphématique) par Manuel Jobert, publié le 09/07/2012
Un nombre non négligeable de mots anglais ont une prononciation régulière, c’est-à-dire que l’on peut prévoir avec certitude. Plutôt que d’insister sur les irrégularités, il semble préférable, au Lycée, d’attirer l’attention sur ce qui fonctionne. On peut, ensuite, indiquer quelques prononciations « irrégulières », c’est-à-dire plus difficilement prévisibles.
article.png
Les Sons de l'anglais - Introduction par Natalie Mandon, publié le 18/05/2012
Il est question ici des propriétés phonétiques des voyelles « pures » ou monophtongues, puis de celles des diphtongues. Sont précisés pour chaque son la position de la langue et des lèvres ainsi que le degré d’aperture. Il est important de garder à l’esprit qu’en anglais, d’autres facteurs physiologiques entrent en jeu telles que la tension de la langue et parfois la diphtongaison.
article.png
Monophtongues par Natalie Mandon, publié le 18/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral décrit les différentes monophtongues de la langue anglaise.
article.png
Diphtongues par Natalie Mandon, publié le 18/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral décrit les différentes diphtongues de la langue anglaise.
article.png
La composition (1) par Manuel Jobert, publié le 16/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde les différents types de mots composés : morphologie et sémantisme, accentuation des composés grammaticaux, composition et réduction vocalique.
article.png
Terminaisons contraignantes - Les terminaisons complexes par Manuel Jobert, publié le 15/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des terminaisons contraignantes, et cette ressource se concentre spécifiquement sur le cas des terminaisons complexes.
article.png exercice.png
Terminaisons contraignantes - Règle de -ION et extension par Manuel Jobert, publié le 15/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des terminaisons contraignantes, et cette ressource se concentre spécifiquement sur le cas des mots finissant en "-ion" et sur les autres terminaisons pour lesquelles la même règle s'applique.
article.png exercice.png
Terminaisons contraignantes - Accent sur l’avant-avant-dernière syllabe par Manuel Jobert, publié le 15/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des terminaisons contraignantes, et cette ressource se concentre spécifiquement sur les cas où l'accent est mis sur l'avant-avant-dernière syllabe.
article.png exercice.png
Terminaisons contraignantes - Accent sur l’avant-dernière syllabe par Manuel Jobert, publié le 15/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des terminaisons contraignantes, et cette ressource se concentre spécifiquement sur les cas où l'accent est mis sur l'avant-dernière syllabe.
article.png exercice.png
Schéma accentuel et nature - Nom /10/ Verbe /01/ par Manuel Jobert, publié le 15/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des mots pour lesquels l'accentuation se déplace suivant qu'ils fonctionnent comme des noms ou comme des verbes.
article.png
L'accent lexical - Introduction par Manuel Jobert, publié le 11/05/2012
L’accent lexical est l’un des points les plus difficiles de l’anglais oral pour les francophones. Cela est dû au fait que le français ne possède pas d’accent lexical en tant que tel. Il est donc essentiel de prendre conscience très tôt de l’importance de ce phénomène. En anglais, chaque mot lexical possède un accent principal sur une syllabe et les autres syllabes sont inaccentuées.
article.png
Terminaisons contraignantes - Accent sur la dernière syllabe par Manuel Jobert, publié le 11/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde la question des terminaisons contraignantes, et cette ressource se concentre spécifiquement sur les cas où l'accent est mis sur la dernière syllabe.
article.png exercice.png
Les pronoms personnels et les possessifs (adjectifs et pronoms) par Jean-Pierre Gabilan, publié le 10/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les notions de pronom personnel, d'adjectif possessif et de pronom possessif.
article.png
Les Quantifieurs et les Comparatifs (Partie 1) par Jean-Pierre Gabilan, publié le 07/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les notions de quantifieurs et de comparatifs.
article.png
Les quantifieurs d'adjectifs : comparatifs, superlatifs... par Jean-Pierre Gabilan, publié le 04/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des quantifieurs d'adjectifs, tels que les comparatifs ou les superlatifs (as...as, more...than, ...).
article.png
Les adjectifs par Jean-Pierre Gabilan, publié le 04/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des adjectifs.
article.png
Les énoncés complexes : le choix du connecteur (Partie 1) par Jean-Pierre Gabilan, publié le 03/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des énoncés complexes et des différents connecteurs permettant la réalisation de ces énoncés.
article.png
Les Prépositions par Jean-Pierre Gabilan, publié le 01/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des prépositions.
article.png
This/that - these/those par Jean-Pierre Gabilan, publié le 30/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des adjectifs démonstratifs this/that et these/those.
article.png
Le génitif et les assemblages en "of" par Jean-Pierre Gabilan, publié le 26/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la notion de génitif et la question des assemblages en "of".
article.png
Le trio des articles : Ø, (a)n, the par Jean-Pierre Gabilan, publié le 26/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des articles Ø, (a)n, the.
article.png
Les noms par Jean-Pierre Gabilan, publié le 25/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la notion de nom (définition, types, genres, nombres).
article.png
La composition (2) par Manuel Jobert, publié le 24/04/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l’accent lexical, aborde l'accentuation des mots composés, en séparant deux cas : celui pour lequel l'accent est sur le premier élément, et celui pour lequel l'accent est sur le second élément.
article.png
Stylistics from Scratch: My ‘Take’ on Stylistics and How to Go About a Stylistic Analysis par Mick Short, publié le 24/04/2012
Mick Short was invited by Manuel Jobert as part of the tenth edition of the Discourse Analysis Conferences, organised by the Société de Stylistique Anglaise and Lyon 3. After giving some precious advice to students in stylistics and explaining the "foregrounding theory", he analysed a number of texts including the front page of a British tabloid, a poem by Robert Frost and a passage from Colum McCann’s Let the Great World Spin.
conference.png type-video.png
Les différents types d'énoncés par Jean-Pierre Gabilan, publié le 23/04/2012
Outre les différents types d'énoncés possibles (affirmatif, négatif, interrogatif, exclamatif), cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les problèmes soulevés par le passage du style direct au style indirect.
article.png
Les adverbes par Jean-Pierre Gabilan, publié le 20/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde l'utilisation des adverbes.
article.png
Les suites V1 V2 et les opérateurs Ø, to et –ing : Comment relier deux verbes qui se suivent dans un énoncé ? par Jean-Pierre Gabilan, publié le 18/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aide à répondre à plusieurs questions : quand un verbe en suit un autre dans l’énoncé, sous quelle forme se présente-t-il ? Comment est-il relié au verbe qui le précède ?
article.png
Les verbes dits « causatifs » : get, have, let, make par Jean-Pierre Gabilan, publié le 16/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes "causatifs" (get, have, let, make).
article.png
La voix : active, passive, moyenne, réfléchie, réciproque par Jean-Pierre Gabilan, publié le 05/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les voix active, passive, moyenne, réfléchie et réciproque.
article.png
Préface à l'attention des professeurs par Jean-Pierre Gabilan, publié le 05/04/2012
Le précis grammatical qui est présenté ici est à la fois ambitieux et raisonnable, mais sans concession. Il est volontairement « linguistique » en ce sens qu’il repose sur des fondements théoriques dont la pertinence n’est plus à prouver. Les élèves pourront, avec l’aide de leurs professeurs, en appréhender le contenu, à condition toutefois que les têtes de pont, les fondements même de tout édifice grammatical, soient bien installées. Si le professeur doit avant tout rompre lui-même avec une tradition grammaticale dont il sent bien qu’elle ne convient pas mais dont il s’accommode encore pour la salle de classe, rien ne presse. L’adage selon lequel on ne peut expliquer, décrire, que ce qu’on a bien compris soi-même reste de mise. Il n’y a pas urgence à vouloir tout remettre à plat. Mais il faut quand même un jour franchir le pas.
article.png
Exprimer l'avenir en anglais par Jean-Pierre Gabilan, publié le 05/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les différentes manières d'évoquer l'avenir.
article.png
L'essentiel de l'anglais oral par Natalie Mandon, Manuel Jobert, publié le 05/04/2012
Cette page constitue le sommaire de "l'essentiel de l'anglais oral", et permet d'accéder aux différents points abordés : les sons de l'anglais, l'accent lexical, l'orthographe et la prononciation (graphématique), et la chaîne parlée.
dossier.png
Les participes par Jean-Pierre Gabilan, publié le 05/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les participes des verbes.
article.png
Substituts des modaux par Jean-Pierre Gabilan, publié le 03/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les substituts des modaux.
article.png
MIGHT-COULD / SHOULD-WOULD : les modaux et le Prétérit par Jean-Pierre Gabilan, publié le 03/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes modaux "might", "could", "should" et "would".
article.png
MUST et NEED : les domaines de l’obligatoire et du nécessaire par Jean-Pierre Gabilan, publié le 03/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes modaux "must" et "need".
article.png
MAY et CAN : le possible par Jean-Pierre Gabilan, publié le 02/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes modaux "may" et "can".
article.png
SHALL et WILL : le fortement probable par Jean-Pierre Gabilan, publié le 02/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes modaux "shall" et "will".
article.png
Les conjugaisons de l’anglais : le prétérit parfait be+ing par Jean-Pierre Gabilan, publié le 30/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du prétérit parfait "be + ing".
article.png
Les Modaux - introduction par Jean-Pierre Gabilan, publié le 30/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les verbes modaux.
article.png
Le Prétérit parfait par Jean-Pierre Gabilan, publié le 29/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du prétérit parfait.
article.png
Le Présent parfait be+ing par Jean-Pierre Gabilan, publié le 29/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du présent parfait "be + ing".
article.png
Le prétérit be+ing par Jean-Pierre Gabilan, publié le 26/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du prétérit "be + ing".
article.png
Le Présent parfait par Jean-Pierre Gabilan, publié le 26/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du présent parfait.
article.png
Les Cas de Palatalisation Contemporaine (CPC) en anglais par Olivier Glain, publié le 23/03/2012
Cet article a pour but d’introduire le phénomène phonétique que nous qualifions de Palatalisation Contemporaine et, par extension, de présenter les Cas de Palatisation Contemporaine (CPC) qui en résultent. Nous définissons comme CPC des manifestations de fricatives et d’affriquées palato-alvéolaires /ʃ, ʒ, tʃ, dʒ/ dans des items lexicaux où elles n’apparaissaient pas par le passé. Il s’agit de variantes palatalisées qui semblent principalement associées aux locuteurs les plus jeunes. Elles sont fréquemment considérées comme « incorrectes » par les locuteurs les plus conservateurs et le grand public. Sur ce sujet, les points de vue des linguistes spécialistes divergent. Certains se refusent (ou se sont refusés) à considérer ces variantes palatalisées comme faisant partie de la langue standard. La question de leur acceptabilité en anglais standard est en tout cas sujette à controverse.
article.png telechargement.png
Le présent be+ing par Jean-Pierre Gabilan, publié le 22/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du présent "be + ing".
article.png
Verbes dits « irréguliers » par Jean-Pierre Gabilan, publié le 20/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des verbes irréguliers.
article.png
Le prétérit par Jean-Pierre Gabilan, publié le 16/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du prétérit.
article.png
Le présent par Jean-Pierre Gabilan, publié le 13/03/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la conjugaison du présent.
article.png
Introduction au précis de grammaire par Jean-Pierre Gabilan, publié le 27/02/2012
Nous sommes, au début du 21ème siècle, à une période où la recherche grammaticale permet de mieux comprendre comment fonctionnent les langues. Certaines des explications qui figurent dans le précis sont parfois bien différentes de ce qui est encore très souvent enseigné dans les collèges et les lycées. Cela n'a rien d'anormal. Il y a toujours un temps de décalage entre le moment où des recherches aboutissent et le moment où ces recherches parviennent au grand public...
article.png
Les conjugaisons de l’anglais : introduction et assemblages possibles par Jean-Pierre Gabilan, publié le 27/02/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde les conjugaisons de l'anglais, ainsi que les différents assemblages de temps possibles.
article.png
Précis de grammaire anglaise par Jean-Pierre Gabilan, publié le 14/02/2012
Cette page constitue le sommaire du précis de grammaire anglaise, et permet d'accéder aux différentes notions grammaticales traitées : conjugaison des verbes aux différents temps, verbes modaux, utilisation des participes et des différentes voix, adverbes, noms, adjectifs...
dossier.png
Réflexions sur quelques innovations phonétiques observées en anglais britannique par Stephan Wilhelm, publié le 03/11/2011
Cet article traite de cinq innovations phonétiques récemment observées en anglais britannique, régionalement ainsi qu’en RP. On propose une description de celles-ci et l’on fait le point sur l’historique de leur diffusion à partir de la littérature existante, puis on suggère que les variantes « innovantes », souvent présentes dans divers accents traditionnels et/ou dans l’histoire de l’anglais britannique, témoignent de l’existence d’une relation complexe entre les accents locaux et le RP. On propose d’adapter le système de transcription phonémique du RP pour rendre compte de l’intégration dans l’accent « standard » de ces variantes observées à grande échelle.
article.png
Les différents procédés de traduction dans la littérature de jeunesse par Héloïse Debombourg , publié le 09/05/2011
Contrairement aux apparences, traduire pour la jeunesse est loin d'être aisé. L'écriture destinée aux jeunes est en effet parsemée de subtilités, tant sur le fond que sur la forme. Traduire pour un public moins expérimenté culturellement et linguistiquement que les adultes oblige le traducteur à faire des choix et chaque technique comporte ses avantages et ses inconvénients. Tout l'art est alors d'assurer la lisibilité du texte source sans pour autant le trahir ni l'infantiliser, préservant ainsi la veine pédagogique, ludique et humaniste de la littérature de jeunesse.
article.png
The Intricacies of Onomastics in Harry Potter and its French Translation par Carole Mulliez, publié le 16/11/2009
To put it in a nutshell, here, I am going to consider two categories in the vast corpus of Rowling's proper nouns, namely character naming and place naming. I would like to show that not only do they point at one single instance but also that they are in keeping with the reference characteristics - or sometimes misleading - ; that they contain cultural echoes and plays on words; and that their sounds are also appropriate. To conclude I am going to underline how difficult it must have been for translators to find a satisfactory solution as a result.
article.png
Comprendre et enseigner "be+ing" par Jean-Pierre Gabilan, publié le 04/09/2008
Notre travail présente d'abord dans les grandes lignes ce qu'il faut savoir à propos de be+ing avant d'envisager la moindre perspective d'enseignement - on ne peut en effet enseigner que ce que l'on a au préalable compris. Puis, dans un second temps, nous proposons des pistes pour introduire cette conjugaison dont l'utilisation, face au Présent simple, reste un mystère pour les élèves parce qu'imparfaitement présentée.
article.png telechargement.png