Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 8 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Produit du hasard de Julio Cortázar par Élodie Pietriga, publié le 24/04/2020
Présentation d'un recueil de plusieurs essais et de poèmes de Julio Cortázar.
article.png
Jouer à la Marelle de Cortázar avec le pli deleuzien par Fernanda Salomão Vilar, publié le 20/03/2011
Les caractéristiques qu'on trouve dans la structure narrative de Marelle tels que le jeu, le labyrinthe, l'infini, les réalités simultanées, les doubles, le mouvement, le fragmentaire et le pli nous permettent de proposer une nouvelle lecture de cette œuvre de Cortázar. En effet, nous pouvons lire Marelle comme une œuvre baroque par les problèmes qu'elle pose, de ses personnages à sa structure. Les caractéristiques qui nous autorisent cette nouvelle lecture proviennent en réalité de l'histoire des transformations du concept de « baroque » dans l'histoire des arts plastiques. À la suite de Deleuze, nous voudrions étendre cette catégorie au delà de son champ, car elle permet d'ajouter à la lecture de Cortázar le concept du pli. Le pli est un concept actif, une fonction opératoire qui tient davantage d'une sensibilité que d'un moment historique. Il nous permettra de définir l'œuvre comme un tissu. Les plis que recèle ce « tissu » nous semblent être les caractéristiques baroques présentes dans Marelle.
article.png
El juego de los géneros en Wendy Guerra - Narrativa par Charlotte Michel, publié le 01/02/2011
1978. Nieve tiene ocho años cuando empieza su diario. Vive en Cienfuegos, en Cuba, en casa de su madre, una periodista que trabaja en una radio y que se casó con un sueco, Fausto. Su padre, actor, es alcohólico. Tras tener propósitos subversivos en la radio, la madre de Nieve está castigada a cubrir la guerra en Angola. Al mismo tiempo, el padre pide un juicio para la guardia de su hija, que gana. Nieve va a vivir varios años con su padre, pegada diariamente por él, careciendo de las cosas más básicas como la comida, la seguridad, la educación. Sin embargo, su madre la inicia a la cultura y a la literatura gracias a los libros que ella tiene y que le trae, y gracias a su emisión de radio. El diario de infancia se cierra sobre la salida del país de Leandro, un pintor amigo de su madre. A los dieciséis años, empieza el diario de adolescencia. Nieve estudia en la Escuela Nacional de Arte, donde conoce a sus primeros amores (Osvaldo y Antonio) que la van a abandonar también. Es la historia de la evolución de este personaje desde su infancia hasta su adolescencia, de su soledad, de su desilusión frente a los resultados de la revolución. Todo está descrito desde adentro, mediante una voz que rehúsa todo patetismo, y una mirada terriblemente lúcida.
article.png
Une classe de Seconde à la rencontre de Julián Ríos par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 05/05/2010
A l'occasion des Assises Internationales du Roman (AIR), Elodie Bouchiche, professeur de Français au lycée Condorcet de Saint-Priest (Rhône), a travaillé avec sa classe de Seconde sur les textes de Julián Ríos, et plus particulièrement sur le recueil "Nouveaux chapeaux pour Alice".
article.png
De l’utilité des acrostiches, des tautogrammes et des virelangues en cours de FLE. Enjeux pédagogiques et didactiques par Daniela Ventura, publié le 18/03/2010
Tautogrammes, ABC, virelangues, acrostiches, comptines... Est-ce le domaine restreint des maîtres d'école, seul apanage des enfants, ou peut-on en envisager une application fructueuse chez des apprenants adultes d'une langue étrangère ? Quels intérêts et notamment quels enjeux pédagogiques et didactiques s'en dégagent en cours de FLE ? Dans ce cadre, notre intention est de montrer quelques exemples de cette pratique pédagogique aux multiples facettes avec des apprenants adultes de FLE, futurs traducteurs et interprètes, en nous appuyant sur un corpus choisi de jeux de mots de diverse nature, allant de l'acrostiche au tautogramme en passant par le virelangue.
article.png
Les jeux de mots dans la presse française et leur traduction en espagnol par Maryse Privat, publié le 18/03/2010
Les jeux de langage sont fréquents au sein du discours journalistique et particulièrement dans les titres d'articles de quotidiens comme Libération, où l'imagination semble être au pouvoir. Ces jeux linguistiques reposent sur des expressions et des constructions syntaxiques figées. Le problème est double pour un lecteur non francophone entrant en contact avec cette facette de la culture de l'autre. Le premier obstacle est la reconnaissance et la compréhension du jeu de mots, et le second serait une traduction du jeu de mots dans sa langue. Le français et l'espagnol sont deux langues proches mais la recherche de la conservation de l'originalité à tout prix peut faire long feu et s'avère souvent décevante.
article.png
Julián Ríos à la Fête du Livre de Bron – 6 mars 2010 par Elodie Bouchiche, Christine Bini, publié le 07/03/2010
À Bron (Rhône), Julián Ríos a répondu aux questions du journaliste littéraire Pascal Jourdana, devant un public de lecteurs venu découvrir cet auteur espagnol vivant à Paris et amoureux de Londres. Dans un entretien au Nouvel Observateur il précise : « La France et l'Angleterre forment un pays idéal. Il y a des bonnes choses de chaque côté. J'aime aussi voir ce qui se passe dans mon pays avec un peu de recul, c'est pourquoi vivre en France me convient ».
article.png
Cartas para que la alegría par Julia Azaretto, publié le 07/02/2009
Cartas para que la alegría est une pépite qui nous ramène vertigineusement vers la notion de jeu en poésie. Dans vingt-deux lettres-tableaux, Calveyra fabrique des jouets visuels, rythmés par les choses simples de l'enfance (un cerf-volant, le train du village ou la cloche de l'école), ayant, de surcroît, la vertu de dégager des arômes, des rires, des voix d'une très grande légèreté.
article.png