Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 8 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Juan Goytisolo - Tradition et Dissidence par Caroline Bojarski, publié le 15/01/2013
Fiche de lecture du roman "Tradition et Dissidence" de l'auteur espagnol Juan Goytisolo.
monographie.png
Juan Goytisolo - L'Espagne et les Espagnols par Caroline Bojarski, publié le 15/01/2013
Fiche de lecture du roman "L'Espagne et les Espagnols" de l'auteur espagnol Juan Goytisolo.
monographie.png
Lengua e identidad en la literatura francesa actual: L’exil est mon pays de Isabelle Alonso par Inmaculada Tamarit Vasses, publié le 24/03/2010
En un mundo globalizado en el que la interculturalidad propicia los contactos entre personas de muy diversos orígenes, el aprendizaje de la lengua del lugar al que una persona se desplaza para establecerse es uno de los primeros retos al que debe enfrentarse. La reflexión sobre este tema de actualidad que ha sido tratado por numerosos autores en la última década, desde el punto de vista de la sociología y la didáctica, atraviesa también una parte importante de la literatura actual en Francia y en Europa en general. Desde este punto de vista, la importancia de la lengua no sólo como herramienta de comunicación sino como elemento que define la identidad del hablante queda especialmente manifiesta en L'exil est mon pays, de Isabelle Alonso. Desde una perspectiva infantil, cuyo tono ingenuo propicia la sinceridad, los sentimientos de una niña inmigrante en Francia reproducen los de todos aquellos que, siendo de origen extranjero, se sienten desplazados en su entorno. La lengua se convierte de este modo en un arma de doble filo, ya que es absolutamente necesaria para la integración en la realidad que rodea al inmigrante, pero al mismo tiempo puede delatar de manera inevitable el verdadero origen del hablante. Así, en lugar de establecer criterios de igualdad, la lengua pone de relieve la diferencia con el otro y se convierte en un elemento de representación de la propia identidad en la diversidad.
article.png
Le Guatemala, pays hispanophone ? par Emilie Mendonça, publié le 15/12/2008
La population guatémaltèque, selon le recensement de 2002, est composée de quatre « peuples »: le peuple ladino, le peuple garífuna, le peuple xinka, et le peuple maya, répartition ethnique validée tant par les sources officielles (Institut de Statistique, Ministères de l'Education, de la Culture,...) que par les intellectuels guatémaltèques. Les ladinos, au risque de simplifier une définition qui pose toujours problème aujourd'hui, peuvent être décrits comme les descendants des conquérants espagnols arrivés au XVIe siècle, ou considérés comme tels (en réalité la majorité est métis).
article.png
Quelle langue enseigner en classe d’alphabétisation ? par Rosine Schautz, publié le 12/08/2012
Enseigner une langue étrangère à un étranger dans un pays étranger exige une certaine disponibilité intellectuelle tant du côté de l’enseignant que de l’apprenant car il s’agit pour l’un d’accepter de se décaler de sa pratique et pour l’autre d’accepter d’oublier une part de son histoire et de son identité. L’enseignant devient ainsi une sorte de passeur, d’accompagnateur de traversée au moment où l’apprenant apprend à être quelqu’un d’autre. Ainsi, apprendre ou enseigner une langue étrangère devient surtout apprendre et enseigner des langues étrangères. Apprendre à être étranger. Teaching a foreign language to a foreigner in a foreign country demands an amount of intellectual open-mindedness on the part of both the teacher and the learner, as it requires from the former to shift away from his own practice, and from the latter to forget fragments of his personal history and identity. Thus the teacher becomes a kind of ferryman helping the learner across to becoming somebody else. Learning or teaching a foreign language then becomes like learning and teaching many foreign languages. Learning to be foreign.
article.png
Le français, une langue "étrangère" dans le village global ? par José Domingues de Almeida, publié le 09/08/2012
Cet article vise à éclairer les différents problèmes que soulève la perspective (inter)culturelle, sous-jacents au choix d’une langue étrangère donnée. Nous prendrons en compte les contributions théoriques qui éclairent une politique de la langue dans un contexte de communication ou de conflits interculturels.
article.png
L’Extinction des coléoptères, de Diego Vargas Gaete par Olivia Sébart, publié le 30/10/2016
Ce roman insolite retrace l’histoire d’une famille d’immigrés allemands, et c’est à travers ces anecdotes familiales que l’auteur nous dépeint un Chili en mutation, en quête d’identité.
article.png
Prenez au sérieux le Petit Poucet ! La littérature de jeunesse et la formation des Nations en Amérique latine par Mélanie Sadler, publié le 22/05/2012
La construction parallèle de l’identité hispano-américaine et de sa littérature a fait l’objet de nombreuses études. Identidad cultural de Iberoamérica en su narrativa de Fernando Aínsa n’en serait qu’un exemple - significatif certes - parmi d’autres. Toutefois, au cœur même de ce questionnement identitaire incessant, il est intéressant de noter que la majorité des écrivains désormais consacrés du continent, de nombreux hommes politiques et des intellectuels harmonisant ces multiples facettes comme le Cubain José Martí ont pris le temps de faire l’école buissonnière et de consacrer un temps précieux à l’écriture de livres pour enfants. Echappatoire ponctuelle au travail sérieux ? Moins qu’il n’y paraît. Qu’il s’agisse d’éduquer le futur citoyen, ou de former le goût artistique et littéraire de l’enfant, il semble qu’un enjeu fondamental se dessine pour ces hommes autour de ce jeune public.
article.png