Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 46 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Home (Hugo Hamilton) par Hugo Hamilton, publié le 15/04/2014
Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "home", défini par l'auteur irlandais Hugo Hamilton.
article.png
Home (Taiye Selasi) par Taiye Selasi, publié le 26/08/2015
What were we seeking when we set out? And where did we set out from? Birthplace. Plausible. But who was born? Not ‘we,’ not whole. Not yet, not then. Then, we were theirs: the parents, the adults, the fully-formed members of loosely-formed worlds. They had homes. Or thought they did. We belonged to them. They belonged to There. At least they tried: they ate the food, they spoke the tongue, they donned the garb. Still they moved like strangers There, like looser threads in tight-knit Thens. A question. If they belonged to There then why did they leave in search of Where?
article.png
"Language is a movement between scattered forms": Interview with Amitava Kumar par Amitava Kumar, Natacha Lasorak, publié le 25/10/2019
Amitava Kumar is an Indian writer and journalist who teaches literature at Vassar College. In this interview, he talks about his collection of essays Away: The Indian Writer as an Expatriate (2004) and his novel Immigrant, Montana (2017), and focuses on the notion of "home", immigration, the caste system and the political situation in India.
type-video.png texte.png entretien.png
What Is Translation For? par Keith Gessen, publié le 19/11/2013
What is the place of the writer in the literary field of the home country? What contribution can this writer make to the literary field of the target or host country? It's important to understand that the answers to these questions will often be different: a writer can be a marginal figure in his home country and become a vital figure in another country. More often, of course, the reverse is true.
article.png
Women on the Home Front in World War One par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 08/11/2013
Cette page aborde sous plusieurs angles la question de l'évolution du statut et du rôle des femmes dans la société anglaise durant et après la Première Guerre Mondiale. Une tâche est ensuite proposée aux apprenants à partir des informations présentées.
type-image.png texte.png exercice.png
Bill Douglas Trilogy / La trilogie Bill Douglas My Childhood - My Ain Folk - My Way Home (Bill Douglas 1972 -1973 -1978) par Lionel Gerin, publié le 15/01/2015
Écosse. Un village minier près d'Édimbourg. 1945. Un enfant, son frère, leur grand-mère maternelle. Un prisonnier allemand.Mort de la grand-mère. Orphelinat. Grand mère paternelle. Un oncle. L'orphelinat encore. L'adolescence. La mine. Service militaire en Égypte. Rencontre de Robert. Ouverture. Les dialogues? Presque aucun. La musique? Aucune. L'action? Survivre. Le résultat? Au-delà des mots. Saisissement total. Comment en effet parler d'une telle œuvre? C'est un coup à l'estomac, un vent du Nord, une nuit charbonneuse.
type-video.png article.png
Nickolas Butler: On Rural America par Nickolas Butler, publié le 15/09/2015
Until about a year ago, I had lived my whole life in urban areas. The smallest cities I had ever called home was likely during graduate school, when I commuted between Arden Hills, Minnesota (population: 9,704) and Iowa City, Iowa (population: 67,862). And in fairness to Arden Hills and Iowa City, both communities are much larger than their census estimates, due in part to their proximity to other larger growing cities, and their migrating student populations. The largest city I had ever called home was Chicago, where I once lived for a year during college, in a small room so close to the elevated train tracks I could have thrown a baseball and hit the passing EL.
article.png
Manu Joseph: Les familles : liaisons et déliaisons par Manu Joseph, publié le 03/05/2016
Ce texte a été écrit lors des Assises Internationales du Roman 2015, suite à la discussion animée par Raphaëlle Leyris, avec Manu Joseph, Florence Seyvos et Zeruya Shalev. "When I was a child, our home had a sofa that had a big hole in the seat. The sofa was draped in a sheet and only the family knew about the hole. One day, the surly landlord came asking for rent. My mother invited him in on purpose, and made him sit on the sofa. As he sank into the hole, she laughed. My mother did things people did not understand."
article.png
Fiche de lecture : On Beauty, Zadie Smith par Claire Poinsot, publié le 07/05/2008
The Belseys have always claimed to be liberal and atheist, but when their eldest son Jerome goes to work as an intern in England with his father Howard’s enemy the, ultra-conservative Christian Monty Kipps, there are bound to be a few mishaps. When Jerome finally returns home, the Kipps in turn move to Wellington, the town where the Belseys live. Working at the same university, Howard and Monty develop a rivalry, while their wives become friends. The novel hinges on the mirror effects and the interactions between the two families. Their relationship is a complex one which includes friendship, rivalry, lust and envy. Each family will have problems to solve, both personal and professional.
article.png
The Gay Liberation Front and queer rights in the UK: a conversation with Jeffrey Weeks par Jeffrey Weeks, publié le 23/05/2019
Jeffrey Weeks is a gay activist and historian specialising in the history of sexuality. His work includes Socialism and the New Life (1977) and Coming Out: Homosexual Politics in Britain from the Nineteenth Century to the Present (1977). He was invited at the LGBT Centre in Lyon to talk about his latest book What is sexual history (2016), which has been translated in French and published by the Presses Universitaires de Lyon. The discussion was moderated by Quentin Zimmerman.
son.png texte.png conference.png entretien.png
Race and the three phases of the American Revolution par Olivier Richomme, publié le 25/03/2019
The American Revolution, the Civil War and Reconstruction period, along with the Civil Rights era can be seen as three phases of the same struggle for racial equality in the U.S. The Declaration of Independence established the revolutionary ideal of equality among men. This promise was not fulfilled by the Reconstruction Amendments. Some might argue that the 1964 Civil Rights Act and 1965 the Voting Rights did not bring about true racial equality. In a sense, the American Revolution can be envisioned as a work in progress.
type-image.png article.png
La présidence Obama ou la confirmation d’un renforcement institutionnel transpartisan de l’exécutif américain par Hamed Jendoubi, publié le 29/05/2017
La présidence américaine, dirigée par celui que l'on présente volontiers comme le « leader du monde libre », est aujourd'hui une institution bien plus puissante que lors de sa création en 1787. Cet article partira d'une analyse de la présidence de Barack Obama pour insister sur le caractère transpartisan de ce renforcement institutionnel, qui est aussi bien le fait de présidents démocrates que de leurs homologues républicains.
article.png
Violent Saturday / Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer – 1955) par Lionel Gerin, publié le 15/03/2017
Trois hommes débarquent dans une petite ville américaine. Ils sont venus pour dévaliser la banque, un samedi, à la fermeture. Le hold-up va impliquer nombre d'habitants et révéler leurs secrets et les zones d'ombre de la ville en question. Le film, à l'instar du hold-up, est une mécanique de précision. En 90 minutes, savoir-faire oblige, Fleischer dresse un certain portrait de l'Amérique, à travers une galerie de personnages, tous crédibles, servis sur un pied d'égalité, sans moralisme bon marché.
type-video.png article.png
President Obama's Farewell Address - January 2017 par Marion Coste, publié le 12/01/2017
Obama a profité de son discours d'adieux pour faire le bilan de ses deux mandats et rendre hommage à sa femme et ses filles, ainsi qu'à son Vice-Président, Joe Biden. "Yes We Did", a-t-il conclu. La Clé anglaise vous propose une transcription de ce discours d'adieux, ainsi qu'une retransmission de son allocution. Cette retranscription, qui provient du site officiel de la Maison Blanche, a été divisée en plusieurs parties afin de faciliter la recherche d'extraits pouvant faire l'objet d'une étude en classe.
type-video.png article.png
12 Angry Men / Douze hommes en colère (Sidney Lumet - 1957) par Lionel Gerin, publié le 25/11/2016
En 1957 sort 12 Angry Men, premier film de Sidney Lumet, qui connait un succès commercial très modeste, mais remporte l'Ours d'or au festival de Berlin, le prix spécial à Locarno, est nommé aux Oscars, et voit Henri Fonda remporter le prix du meilleur acteur aux British Awards. Il s'agit d'un "film de procès", genre qui a donné de grands classiques, de The Paradine case (Le procès Paradine, 1947) d'Alfred Hitchcock, à Anatomy of a Murder (Autopsie d'un meurtre, 1959) d'Otto Preminger, en passant par Witness for the Prosecution (Témoin à charge, 1957) de Billy Wilder. Mais alors que tous ces films se concentrent sur les débats, le défilé des témoins et les plaidoiries, jusqu'au suspense du verdict, 12 Angry Men se déroule entièrement en salle de délibération. C'est donc un huis clos, pari de mise en scène intéressant.
type-video.png article.png
Before the Flood: A National Geographic Documentary (2016) par Marion Coste, publié le 04/11/2016
L'acteur Leonardo DiCaprio mène depuis de nombreuses années une campagne de sensibilisation sur les questions de développement durable et de réchauffement climatique. Il a été nommé en septembre 2014 messager de la paix par l'ONU, avec pour comme priorité la lutte contre le réchauffement climatique. Le documentaire Before the Flood, qu'il a produit, met en lumière l'impact de l'activité humaine sur la planète. Le film dénonce les vastes campagnes de désinformation menées aux Etats-Unis qui naissent de la collusion entre certains hommes politiques et les industries du charbon et du pétrole, afin de protéger leurs intérêts économiques et politiques.
type-video.png article.png
Macbeth (2015 - Justin Kurzel) par Justin Kurzel, publié le 03/11/2015
Le nouveau film Macbeth propose une lecture intense de l’une des tragédies les plus célèbres et captivantes de Shakespeare, celle d’un vaillant guerrier, autant que chef charismatique, se déroulant sur les champs de bataille au milieu des paysages de l’Écosse médiévale. Macbeth est avant tout l’histoire d’un homme abîmé par la guerre qui tente de reconstruire sa relation avec son épouse bien-aimée, tous deux aux prises avec les forces de l’ambition et du désir. Parenthèse Cinéma nous permet de partager avec vous un beau dossier pédagogique pour les enseignants qui souhaiteraient aborder cette adaptation de la pièce de Shakespeare avec leurs classes.
type-video.png telechargement.png article.png
Cinematic (Manu Joseph) par Manu Joseph, publié le 29/06/2015
As a lonely young man largely forgotten by the world and invisible to the most gorgeous women whom you adore, should you not be writing melancholy poetry or the vain prose of deep self-regard. Instead you are drawn to cinema, you derive so much from movies, and it appears that you have been infected by the unsung altruism of commercial cinema, its duty to entertain. Is it because you think you know how to entertain? Is that your conceit? Or is it humility that pushes you to entertain? Is it not true that you find the need to have a deal with your audience – ‘I have something to say and I am afraid you may not be interested, but I seek the right to say it by giving you something in return’. Isn’t that the humility of cinema?
article.png
Under the Skin (Jonathan Glazer - 2013) par Lionel Gerin, publié le 03/06/2015
Quel est cette lumière inaugurale? Un début (naissance)? Une fin (Near Death Experience)? Quel est cette langue? Inhumaine? Préhumaine? C'est peu dire que les premiers instants d'Under the Skin sont étranges et immédiatement prenants. Quelque chose se passe, sur l'écran. Une vingtaine de minutes mutiques, répétitives, hypnotiques, comme l'est en définitive tout le film.L'argument semble mince: des extra-terrestres sont en chasse. Le gibier? les hommes. L'appât? une créature. Scarlett Johansson, brune pour l'occasion. Le film est dérive, divagation, traque, ballet.
type-video.png article.png
Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd) par Clifford Armion, publié le 21/05/2015
Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy. Parenthèse Cinéma nous permet de partager avec vous un très beau dossier pédagogique pour les enseignants qui souhaiteraient aborder cette adaptation du roman de Thomas Hardy avec leurs classes.
type-video.png texte.png dossier.png
Le corps dans les réécritures zombies de Pride and Prejudice par Véronique Maillard, Virginie Thomas, publié le 06/05/2015
Nombreuses sont les réécritures fantastiques de textes canoniques datant du XIXe siècle. Ce phénomène à la mode se caractérise par l’introduction de créatures surnaturelles au sein d’œuvres réalistes. Pride and Prejudice de Jane Austen est l’une de ces œuvres prisées des auteurs contemporains se livrant à ce type de pratique littéraire. C’est ainsi que deux auteurs différents, Seth Grahame-Smith et Steve Hockensmith, se sont intéressés à cette œuvre. Seth Grahame-Smith a, le premier, « révisé » le texte de Jane Austen en une version zombie intitulée Pride and Prejudice and Zombies (2009), suite à quoi Steve Hockensmith a écrit un prequel et un sequel respectivement intitulés Pride and Prejudice and Zombies, Dawn of the Dreadful (2010) et Pride and Prejudice and Zombies, Dreadfully Ever After (2011)
article.png
To Be or Not to Be / Jeux Dangereux (Ernst Lubitsch - 1942) par Lionel Gerin, publié le 26/03/2015
Connaissez-vous Lubitsch? On lui doit quelques unes des meilleures comédies des années 1930-40. Connaissez-vous la Lubitsch's touch? Si vous répondez non, de grands plaisirs de cinéma vous attendent. Élégance et finesse. Commençons donc par un sommet, un chef d'oeuvre: To Be or Not to Be. Mais pour mieux en apprécier le sel, un peu d'histoire. Juif Berlinois, Lubitsch, amoureux fou de théâtre, rejoint le cinéma comme homme à tout faire, puis acteur. Dés 1913, il est l'égal de Max Linder, et le plus grand comique allemand...
type-video.png article.png
The Man Who Shot Liberty Valance / L'Homme qui tua Liberty Valance (John Ford -1962) par Lionel Gerin, publié le 26/02/2015
John Ford est l'un des plus grands, sans contestation possible. Citons Orson Welles, interviewé sur les cinéastes importants à ses yeux, qui répondait:"Les vieux maîtres, c'est à dire John Ford, John Ford et John Ford." L'Homme qui tua Liberty Valance est l'avant-dernier western de John Ford est l'un de ses derniers films. Ford a contribué, et comment!, à forger la légende de l'ouest, il en est l'un des "inventeurs". Il est donc passionnant de voir son regard vieillissant sur le genre et les thèmes qu'il affectionne: la loi et son avènement, opposée au "wild west", la vieillesse, la fidélité, la vérité et la légende, la "naissance d'une nation", d'une communauté, la violence et son usage.
type-video.png article.png
Sofi Oksanen: They fooled you - Greetings from the countries bordering Russia par Sofi Oksanen, publié le 01/07/2014
When I was a kid, my Estonian family never watched TV. Not because they disliked TV-shows, but because Soviet-TV was pure zombie-propaganda. Finland was my other homeland and when we got back to Finland, after visiting my Estonian family, switching on the television was one of the first things we did. It was like opening a window. I can still smell that moment, when my lungs were filled with free air, though I wouldn't have used that word at the time – free.
article.png
Angela Davis: becoming an icon par Clifford Armion, publié le 24/03/2014
Séquence pédagogique en trois parties, autour de la militante américaine des droits de l'homme Angela Davis : 1. Angela Davis posters (Free Angela posters; Shepard Fairey artworks) / 2. Free Angela and All Political Prisoners (Free Angela trailer; Phonetics, the nuclear stress) / 3. Negotiating the Transformations of History (Extract from Angela Davis's The Meaning of Freedom; Grammar, the genitive)
dossier.png exercice.png
Taking History Personnally par Cynthia Carr, publié le 12/12/2013
Two black men were lynched in Marion, Indiana, on the night of August 7, 1930. That was my father’s hometown, the town where I have my roots, and I heard this story when I was a little girl: The night it happened someone called my grandfather, whose shift at the Post Office began at three in the morning. "Don’t walk through the courthouse square tonight on your way to work," the caller said. "You might see something you don’t want to see." Apparently that was the punchline, which puzzled me. Something you don’t want to see. Then laughter. I was in my late twenties — my grandfather long dead — when I first came upon the photo of this lynching in a book. It has become an iconic image of racial injustice in America: two black men in bloody tattered clothing hang from a tree and below them stand the grinning, gloating, proud and pleased white folks.
article.png
William Hogarth - Captain Thomas Coram par Vincent Brault, publié le 20/06/2013
Reproduction commentée de l'oeuvre "Captain Thomas Coram" du graveur anglais William Hogarth.
article.png type-image.png telechargement.png
Kate Chopin as a Vocal Colourist: Vocalscapes in “Beyond the Bayou” par Manuel Jobert, publié le 16/04/2013
Authors sometimes pepper their writings with features of orality. Charles Dickens, Emily Brontë, Thomas Hardy or George Bernard Shaw have become household names renowned for this propensity to rely on the vocal medium. Orality, however, is an umbrella term that covers a wide range of possible meanings. In this paper, I shall mainly be concerned with direct speech and the way it represents spoken discourse proper.
article.png
Nick Flynn on the misfit and the outcast par Nick Flynn, publié le 27/08/2012
I wrote a memoir a few years ago (Another Bullshit Night in Suck City), which, in part, chronicled the five or six years my father spent living on the streets in Boston. I’d been a case-worker with the homeless for three years before he got himself evicted from his marginal living situation, ran out of options (he slept in his taxi, on friend’s couches) and eventually ended up at the shelter where I worked. I hadn’t grown up with him, I hadn’t met him, really, before he came into the shelter—that this is where I got to know him is in the Shakespearian realm of the unlikely coincidence that sets the play in motion (think Hamlet encountering his father’s ghost).
article.png
La quête du moi au XVIIIème siècle en Angleterre : des philosophes empiristes aux romanciers par Marion Lopez, publié le 21/06/2012
Avec les philosophes empiristes britanniques du 18ème siècle, la conception d’une identité immuable est ébranlée. L’esprit se conçoit comme le miroir de sensations et de passions. Le moi monadique ne tient pas devant l’expérience. Désormais l'homme ne peut plus compter sur une identité fixe, marquée par un cadre cosmique, et s'effraie devant l'immensité des espaces infinis. Le 18ème siècle, promesse d’une plus grande liberté de l’individu, avec la possibilité d’évoluer, est aussi celui d’une perte de repère pour l’individu. En effet, les nouvelles révolutions scientifiques bousculent la vision traditionnelle de l’universel. L’individu prend confiance dans le pouvoir de sa raison comme un outil potentiel d’examen du monde qui l’entoure. L’autobiographie qui se développe au même moment est une réponse à cette inquiétude sur le sens à donner à sa vie. De l’autobiographie spirituelle, gage d’une bonne pratique religieuse, au roman, l’objectif de cet article est d’amorcer une réflexion sur l’identité.
article.png
For Free Union in Criticism par Pierre Bayard, publié le 14/02/2012
The idea of attributing old works to new authors is not original. It has long been practiced by those lovers of literature, our students, who do not hesitate to attribute The Old Man and the Sea to Melville or War and Peace to Dostoevsky. What is interesting is that this kind of reinvention is not always properly appreciated by teachers. Students are not the only readers to practice reattribution. Scientific discoveries have on occasion forced historians of literature - and even more, of art - to ascribe works to creators other than those to whom they were at first incorrectly attributed...
article.png
Sonic Affinities par Jay Gottlieb, publié le 20/01/2012
En jouant, littéralement, avec la notion d'« affinités » et ses amples résonances, Jay Gottlieb a élaboré un programme constitué de morceaux des compositeurs desquels il se sent proche, en incorporant les relations variées que ces compositeurs ont avec leur matériau sonique.Il a créé, par exemple, une vaste sculpture de sons qui inclut des passages des dix symphonies de Mahler. Il jouera aussi des morceaux de Donatoni, qui montre comment les affinités peuvent être instables ; de Berio, qui joue brillamment avec le temps libre et le temps mesuré ; de Crumb, le transcendantaliste moderne américain, qui montre qu'il existe de l'unité dans la diversité ; d'Ohana, dont les contrepoints libres se déploient de manière organique et s'amalgament à loisir ; et de Mantovani enfin, qui, comme Mahler, allie la musique de concert la plus exigeante à des moments de pure exubérance. Literally playing with the notion of "affinities" with its vast resonances, Jay Gottlieb has constructed a program not only of works by composers with whom he feels a particular bond, but also incorporating the diverse relationships of the chosen composers with their sonic material. He created for instance a vast sound sculpture that incorporates moments from all of Malher's ten symphonies. He will also play pieces by Donatoni, who shows how affinities can be volatile, Berio, who brilliantly manipulates free time versus measured time, Crumb, the modern American transcendentalist, who demonstrates the unity in diversity, Ohana, whose free counterpoints unfold organically and amalgamate as they will, and Mantovani, who, like Mahler, fuses the most exigent concert music with moments of carefree ebullience.
conference.png type-video.png
Mise en perspective historique et politique des relations Blancs/Aborigènes en Australie par Isabelle Bénigno, publié le 05/01/2012
Le destin des tribus aborigènes a été scellé par l'arrivée des Européens en 1788. La première flotte de forçats transporte environ mille hommes et femmes. L'effectif britannique est à peu près identique à la tribu aborigène locale, la tribu des Eora, installée aux abords de Botany Bay.
article.png
Entre requête et chant d’espérance : l’horizon de la prière chez Thomas Becon par Christian Jérémie, publié le 08/11/2011
Thomas Becon, (1512-1567) Réformateur anglais de l'Eglise d'Angleterre, persécuté par Henri VIII, emprisonné puis exilé sous Marie, était réputé à son époque comme prédicateur, catéchète, et auteur de prières. Ses textes recèlent une grande maîtrise rhétorique et un certain art du bien dire, sa prose étant quasi poétique. Il déclare qu'on ne s'adresse pas à Dieu n'importe comment, et qu'il faut user d'un langage choisi. C'est pourquoi ses prières peuvent paraître d'authentiques camées littéraires, témoignant d'une foi inébranlable dans le salut gratuit offert par Dieu à ses élus par les souffrances, la mort, et la résurrection de Jésus Christ.
article.png
Akeel Bilgrami - Politics, Nature, and Enchantment par Akeel Bilgrami, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, Akeel Bilgrami bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
article.png
An interview with Akeel Bilgrami on environmental ethics par Akeel Bilgrami, Clifford Armion, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, il bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
entretien.png type-video.png texte.png
Sustainable development - Développement durable par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 12/11/2010
Les 24, 25 et 26 septembre 2010 se tenait à Lyon le Forum Libération dont le thème était cette année la planète durable. Dans le cadre d'un partenariat entre l'ENS, Libération et la ville de Lyon, La Clé des langues a le plaisir de publier une partie des interventions de ce forum. Nous vous invitons à découvrir sur cette page le point de vue éclairé de trois hommes politiques britanniques sur des questions liées au développement durable. Nous vous proposons également d'écouter les interviews de Lord Peter Melchett, Peter Ainsworth et Jonathan Porritt qui ont tous trois répondu aux questions de La Clé des langues.
dossier.png
Obscurity and Dylan Thomas’s early poetry par Iris Yaron-Leconte , publié le 07/10/2010
This article presents an analysis of Dylan Thomas’s early poem “When once the twilight locks no longer”, ignored by scholars, probably because of its extreme obscurity. The analysis is preceded by a theoretical discussion of obscurity in poetry and offers a definition of the term “obscure poem”. I argue that in reading an obscure poem significant changes are generated in the dynamics of text processing. In transgressing the rules of communication, Thomas’s poem raises the question as to how the reader is to decode it.
article.png
King Lear comme fable par Gérard Hocmard, publié le 18/01/2010
Pièce hors normes, Le Roi Lear a trouvé une résonance particulière dans le monde contemporain. Mais la construction se résume à une suite de confrontations; les personnages n'ont pas toujours beaucoup d'épaisseur et la catharsis attendue fait place à une série de paraboles qui s'emboîtent les unes dans les autres, tandis que le langage semble échapper aux protagonistes pour insister sur ce qui en l'homme est humanité et sur l'importance du lien social. En fait, toute la technique dramatique semble au service d'un récit à caractère de conte, un peu comme celui que Mamillius définira comme « un conte d'hiver » dans la pièce éponyme. Il est permis de considérer Le Roi Lear comme une fable splendide et cruelle et là peut-être se trouve le secret de la fascination que la pièce exerce.
article.png
Promoting patients in narrative discourse: A developmental perspective par Harriet Jisa , publié le 18/12/2009
Languages provide speakers with a number of structural options for manipulating the expression of events in narrative discourse. Underlying narrative competence is the capacity to view events as dynamic actions composed of a bundle of elements such as, agent, patient, affectedness, etc. (Hopper and Thompson, 1980). This study examines the grammatical constructions used by children (5-6-, 7-8- and 10-11-year-olds) and adult speakers of Amharic, English, French and Hungarian to manipulate the expression of agent and patient participants in the expression of events. The narrative task used to elicit the data is composed of a series of pictures which recount the adventures of two principal characters (a boy and a dog) in search of their runaway frog (Frog, Where are you? Mayer 1969). Over the course of the story the boy and the dog encounter a host of secondary characters (a mole, an owl, a swarm of bees and a deer) and change participant status, going from controlling agent to affected patient of a secondary character's action. Our interest lies in the range of structures available in the languages studied and their use by children and adults in narrative discourse. We detail how children and adults native speakers of the four languages use topicalising constructions to promote the patient participant in an event to the starting point (Langacker, 1998) of the recounting of that event.
conference.png type-video.png
De Sholem Aleichem à Charlie Chaplin, de Menahem Mendl au personnage de Charlot… par Morgane Jourdren, publié le 19/11/2009
Quel rapport peut-il bien y avoir entre Chaplin, père de Charlot et Sholem Aleikhem, écrivain yiddish mort au début du vingtième siècle ? A priori aucun, si ce n’est que ce dernier appréciait tout particulièrement les films du cinéaste. Pourtant, une lecture plus approfondie des pages écrites par Sholem Aleikhem où ces infatigables voyageurs que sont Menahem Mendl et Motl partent à la découverte de l’Amérique, nous permet de mieux comprendre ce que pouvait éprouver l’écrivain devant le spectacle du petit homme chaplinien aux prises avec un Nouveau-Monde qui lui est étranger.
article.png
Le Voyage initiatique à travers The Brooklyn Follies par Jean-François Dreyfus, publié le 15/10/2009
Le voyage initiatique qu’accomplit Nathan Glass, le narrateur, et qu’il nous relate lui-même a posteriori, mime les grands récits épiques. L’histoire de Nathan rappelle ainsi, par certains côtés, celle d’Enée ou de Dante, même si les temps ne sont décidément plus à l’épopée. Les Dieux, le Destin et l’idée d’un monde plein ont fait aujourd’hui place à un monde du vide et de l’aléatoire. Le monde n’est plus qu’un « grand trou noir » dans lequel l’Homme cherche désespérément des réponses aux questions qu’il se pose sans fin sur son statut et son identité d’être humain. Grande est la tentation d’un nihilisme destructeur… Mais le récit de ce parcours aux innombrables péripéties nous entraîne peu à peu sur la voie d’une autre lecture du monde pour déboucher au terme du voyage sur un chant, sur un hymne à la vie et à l’individu. Le poète est là, homme parmi les hommes, qui nous invite ainsi à jeter un regard autre sur notre propre existence et sur celle d’autrui, et à transcender le monde pour faire naître ou renaître des moments d’innocence. Ici et maintenant !
article.png
En attendant les barbares de Coetzee : réécrire la mort du Christ, refuser la Croix par Maxime Decout, publié le 09/10/2009
Ecrivain du XXIe siècle, Coetzee propose dans Waiting for the Barbarians une réécriture de la Passion du Christ qui interroge le rôle de la souffrance individuelle ou collective. L’homme chargé de vivre ce nouveau Calvaire découvre la vanité de la souffrance dans un monde privé de Dieu ainsi que l’impossibilité de toute rédemption. Cette communication tente de dépasser une lecture politique du texte en s’intéressant au fonctionnement de l’intertexte biblique.
conference.png type-video.png texte.png
The “obstinate resistance” of Woolf’s short stories par Christine Reynier, publié le 31/03/2009
I have often wondered why, although I have regularly gone back to Virginia Woolf's short stories, I still feel I do not know them very well. This is of course no other than the secret charm of Woolf's short stories: they are so hermetic or puzzling that one cannot help re-reading them; they are so varied that one keeps forgetting them; they are so challenging that one feels bound to delve into them again and again. They offer the "obstinate resistance" (Woolf 1988: 158) of the text that Woolf loves in Sir Thomas Browne's writings and that she analyses in her essay "Reading". The military metaphor of resistance might suggest that once the fortress of the text has been assaulted, it will surrender to the reader. However, the author makes it clear that such is not the case.
article.png
Fiche de lecture : Celebration, Harold Pinter par Juliette Dorotte, publié le 07/05/2008
In a posh restaurant, two couples of friends, Matt and Prue, and Lambert and Julie, are having lunch. They are together to celebrate Lambert and Julie's wedding anniversary, but the mood is not proper to celebration. At an adjacent table, another couple is having a talk. Revelations are fusing on both sides: the man had an affair, and the woman reveals the dark side of her past. Before the six characters meet and make the general atmosphere even tenser, three characters come and go between the tables: the owner of the restaurant, a waitress, and a mythomaniac waiter.
article.png
Poésie, chose publique, prose commune : De Wordsworth à Coleridge par Eric Dayre, publié le 14/03/2008
Avec les Ballades Lyriques, Wordsworth et Coleridge expriment leur rejet de la diction poétique héritée du XVIIIe siècle et prônent un recours au langage simple et authentique du quotidien. Pour ces poètes fortement influencés par la Révolution française, ce projet esthétique se double d'un enjeu politique : la diction poétique est assimilée au despote en place dont l'autorité repose sur une mystification rhétorique à laquelle il convient d'opposer une incroyance critique (« disbelief »). Confrontés, comme tous les romantiques anglais, au rapport entre prose et poésie, ils tentent de reproduire le langage épuré des propriétaires terriens plus ou moins instruits dans une « prose rythmique » qui contient par là-même l'utopie d'une république pastorale. Cet idéal démocratique connaît ensuite une évolution. Si Wordsworth poursuit cet idéal jusqu'au bout, Coleridge, lui, est amené à reconnaître que le style humble de cette prose se distingue profondément du langage des habitants de la campagne. Il abandonne dès lors cette idée et redéfinit la prose moderne comme l'expression d'un « langage figuré de la pensée », faisant référence à l'imagination du poète intellectuel, et par là même réservée à une élite restreinte capable d'une illumination et d'une autonomie conceptuelle dont, dans un second temps, le discours des hommes pourra bénéficier.
article.png