Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 16 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Reconfigurations of space in Partition novels par Sandrine Soukaï, publié le 19/09/2019
This article examines two Indian novels Clear Light of Day (1980) by Anita Desai and The Shadow Lines (1988) by Amitav Ghosh along with Burnt Shadows (2009) by Anglo-Pakistani novelist Kamila Shamsie, books written about the Partition of India that accompanied independence in 1947. Partition led to violence on an enormous scale; the exact number of people who were killed has never been ascertained, and estimates vary between one and two million. Partition also caused massive displacements of population, estimated between 12 and 18 million. This paper examines the way in which space – national, familial and communal – was divided and then reshaped by and through Partition. After discussing the fractures, ruptures and uprooting brought about by this trauma, I will consider the way in which diasporic writers devise fictional maps of memory of the past that foster exchanges across geographical borders.
article.png
Les adverbes par Jean-Pierre Gabilan, publié le 20/04/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde l'utilisation des adverbes.
article.png
L’espace post-apartheid dans les longs métrages de fiction sud-africains, une étude panoramique par Annael Le Poullennec, publié le 19/11/2014
Annael Le Poullennec propose une étude de l'espace sud-africain post-apartheid par l’intermédiaire des films. Après quelques rappels sur l’histoire de la ségrégation en Afrique du Sud et une brève introduction au cinéma sud-africain, elle évoque la problématique de l’espace, à l’échelle nationale et urbaine, dans la réinvention de la nation sud-africaine après la fin de l’Apartheid. Elle s’arrête notamment sur les dichotomies ville/campagne, township/suburb, cloisonnement/ouverture, en insistant sur l’image du déplacement, de l’évolution. Par l’analyse de films tels que Hijack Stories (Oliver Schmitz, 2001), The Wooden Camera (Ntshaveni WaLuruli, 2003), Tsotsi (Gavin Hood, 2005) et White Wedding (Jann Turner, 2009), elle pose les bases de ce qui constitue l’espace post-apartheid cinématographique dans le cinéma de fiction.
texte.png conference.png
"Je chante sans espoir sur la frontière" : Voix/es de la folie dans 4.48 Psychose de Sarah Kane par Diane Gagneret, publié le 18/09/2018
L’écriture explosive de Sarah Kane, défi permanent aux frontières de la représentation théâtrale, semble atteindre son apogée dans la dernière et la plus expérimentale des pièces de la dramaturge britannique, 4.48 Psychosis (2000). Cet article se propose d’étudier les manières dont l’expérimental nourrit l’expérientiel dans la description kaléidoscopique que Kane propose de la folie. Le texte entrecroise les voix/es, aménageant ainsi un espace privilégié pour l’émergence d’une forme « libre », susceptible de plonger le public au cœur d’une expérience habituellement incommunicable ; on verra que ces innovations sur la page poussent également à l’innovation sur scène.
type-image.png article.png
« X marks the spot » ou la question de l'identité dans The Brooklyn Follies de Paul Auster par Morgane Joudren, publié le 08/10/2009
Les diverses déclinaisons de « X marks the spot » délimitent les pôles entre lesquels évolue cette quête de sens qui se fait jour à travers The Brooklyn Follies. « X marks the spot » évoque non seulement la croix du condamné à mort, le poids de la culpabilité, mais aussi les comptines pour enfants, l’insouciance, le jeu. Et si c’était ça, l’existence humaine ? Une suite de combinaisons aléatoires d’ombres et de lumières à travers lesquelles l’individu se fraye bon gré mal gré un chemin l’espace d’une vie. Moments de désespoir, de folie destructrice, mais aussi d’innocence retrouvée et d’adéquation au monde.
article.png
« The Caretaker of Humanity » : pour une praxis théâtrale par Liza Kharoubi , publié le 21/01/2010
L’étude du texte de Pinter nous dévoile qu’il est utile de faire la distinction entre « la scène » comme espace total, violent et irréel et « le théâtre » qui inclut la relation faciale de la scène à un public de chair et de sang à chaque représentation. Le théâtre y est alors envisagé comme le lieu de partage d’une parole, de dissémination d’une parole écrite et (ré)citée. Par comparaison avec l’école, avec les lieux de prière, ou encore les assemblées politiques qui sont aussi des lieux de partage de la parole, le théâtre a ceci de particulier qu’il offre ce partage comme le sens même de son existence. Le partage de la parole y est vécu pour lui-même, sans autre intérêt que d’en jouir, dans le comique ou dans le tragique. A partir des réflexions de Stanley Cavell et Emmanuel Lévinas, nous avons tenté de proposer une interprétation « poéthique » de la pièce de Pinter The Caretaker, c’est-à-dire une interprétation qui tienne compte de cette relation du partage de la parole.
article.png
Immigration to the United States of America: Current Challenges and Debates par Anne-Kathrin Marquardt, publié le 11/05/2017
This paper, written in April 2017, gives an overview of recent immigration to the United States and the immigrant population of America. It outlines the consequences for the demographics and politics of the country and summarises the contentious issues in the debate around immigration reform. It focuses on executive action taken since 2012, during the Obama and Trump presidencies, right up to the present day.
type-image.png article.png
Immigration to the United States of America - Glossary par Anne-Kathrin Marquardt, publié le 04/05/2017
This glossary comes with the paper “Immigration to the United States of America: current challenges and debates”, which was written in April 2017. An asterisk (*) refers to an entry in the glossary.
texte.png bibliographie.png
Le passé comme fantôme dans Wish You Were Here de Graham Swift par Mathilde Le Clainche, publié le 20/09/2016
Cet article étudie la figure du fantôme dans l'un des romans de Graham Swift, Wish You Were Here (2011). Si les représentations de la spectralité sont souvent rattachées au fantastique et au gothique, elles semblent ici faire partie de l'ordinaire et en deviennent presque banales: ainsi, loin de susciter l'effroi, le fantôme de Wish You Were Here est assimilé à un personnage parmi d'autres. Néanmoins, son rôle est prépondérant dans le récit, puisqu'il agit comme un révélateur des traumatismes du passé, qui sont comme condensés dans les lieux revisités par Jack Luxton. L'espace semble en fait constituer le cœur même de la hantise, dont le fantôme n'est qu'une illustration.
article.png
La quête du moi au XVIIIème siècle en Angleterre : des philosophes empiristes aux romanciers par Marion Lopez, publié le 21/06/2012
Avec les philosophes empiristes britanniques du 18ème siècle, la conception d’une identité immuable est ébranlée. L’esprit se conçoit comme le miroir de sensations et de passions. Le moi monadique ne tient pas devant l’expérience. Désormais l'homme ne peut plus compter sur une identité fixe, marquée par un cadre cosmique, et s'effraie devant l'immensité des espaces infinis. Le 18ème siècle, promesse d’une plus grande liberté de l’individu, avec la possibilité d’évoluer, est aussi celui d’une perte de repère pour l’individu. En effet, les nouvelles révolutions scientifiques bousculent la vision traditionnelle de l’universel. L’individu prend confiance dans le pouvoir de sa raison comme un outil potentiel d’examen du monde qui l’entoure. L’autobiographie qui se développe au même moment est une réponse à cette inquiétude sur le sens à donner à sa vie. De l’autobiographie spirituelle, gage d’une bonne pratique religieuse, au roman, l’objectif de cet article est d’amorcer une réflexion sur l’identité.
article.png
Horizons nouveaux, Souli (Alexander Abela) et Stage Beauty (Richard Eyre) : deux versions d’Othello en marge, à l’horizon du texte par Anne-Marie Costantini-Cornède, publié le 21/10/2011
Le paradoxe de l'essai cinématographique, de l'adaptation « librement inspirée de William Shakespeare », nous est désormais familier. La réécriture hybridité, modernisation ou parodie post-moderne, qui inscrit l'espace du texte filmique dans d'autres horizons, créant nouveauté et surprise, relève d'une imitation différentielle, à la fois proche et différente du modèle. Alexander Abela et Richard Eyre bousculent les conventions dans leur version d'Othello, (2004) Alors qu'il explore les ressorts archétypaux de l'humeur jalouse, le cinéaste - auteur prend des libertés avec l'histoire, le contexte, ou les conventions d'un genre. La démarche interprétative, indirecte, est cependant de nature différente dans les deux films.
article.png
The End of Forgetting - Jeffrey Rosen par Jeffrey Rosen, publié le 22/09/2011
Jeffrey Rosen a écrit ce texte dans le cadre de la rencontre intitulée "The end of privacy: the state and surveillance", organisée par le festival "Walls and Bridges" de la Villa Gillet. Cette rencontre propose de réfléchir au degré de surveillance auquel les États occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet.
article.png
The end of privacy: the state and surveillance - a debate between Jeffrey Rosen and Didier Bigo par ENS Lyon La Clé des Langues, Jeffrey Rosen, Didier Bigo, publié le 22/09/2011
Le degré de surveillance auquel les Etats occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. La menace du terrorisme a généré d'innombrables mesures, mais dans l'après-11 septembre, quelle part de notre liberté sommes-nous prêts à sacrifier au nom de la sécurité ? Le spécialiste français du droit international Didier Bigo en débat avec l'expert américain, Jeffrey Rosen.
conference.png type-video.png
The end of privacy: the state and surveillance par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 16/09/2011
La Clé des langues vous propose de lire et d'écouter les points de vue engagés de Didier Bigo, Jeffrey Rosen et Mireille Delmas-Marty sur l'enregistrement et la diffusion d'informations personnelles par diverses administrations et entreprises. Le degré de surveillance auquel les Etats occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. La menace du terrorisme a généré d'innombrables mesures, mais dans l'après-11 septembre, quelle part de notre liberté sommes-nous prêts à sacrifier au nom de la sécurité ?
dossier.png
Le retour dans The God of Small Things d’Arundhati Roy par Elsa Sacksick, publié le 02/05/2011
The God of Small Things, est une œuvre sous le signe du retour. Celui-ci s'inscrit dans le rapport à l'espace, au temps, dans la construction narrative et se révèle affecter la langue elle-même. Nous verrons, après avoir étudié les différentes modalités du retour en tant que réitération, que s'il prend à première vue la forme d'un ressassement, d'une régression ou d'un bégaiement, il apparaît également à l'origine d'un rythme puissant qui scande l'écriture et lui insuffle une qualité éminemment poétique.
article.png
Dominique Cardon - Production de soi, distance à soi. Recompositions identitaires à l’heure d’Internet par Dominique Cardon, publié le 24/02/2011
Dominique Cardon, sociologue, est chercheur à Orange Labs et au Centre d'études des mouvements sociaux (EHESS). Dans La Démocratie Internet, ce spécialiste des usages des nouvelles technologies s'intéresse à la fonction politique du web, véritable laboratoire d'expériences démocratiques qui élargit formidablement l'espace public et renouvelle les possibilités de critique et d'action. Ce texte a été écrit à l'occasion d'une rencontre organisée par la Villa Gillet autour de la "webculture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités".
article.png