Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 18 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Blessure du corps et blessure du langage chez Shakespeare par Clifford Armion, publié le 25/04/2014
Cet article se propose d’étudier les rapports dialectiques qui unissent la violence représentée à la parole dans le théâtre de Shakespeare. Nous verrons que le langage immédiat de la blessure physique peut prendre le pas sur le texte prononcé par les acteurs. La crainte de la mort et de la dissolution du corps, exprimée par la blessure, est associée dans le texte shakespearien à l’économie et à l’extinction du langage. Le silence, corrélat de la mort, peut ainsi être lu comme une griffure à la surface du texte théâtral. Il apparaîtra que la violence physique entre en écho avec les silences, les incohérences du langage, mais aussi les ruptures de genre, constituant une forme de blessure du langage.
article.png
Moulding the Female Body in Victorian Fairy Tales and Sensation Novels - Introduction par Laurence Talairach-Vielmas, publié le 11/02/2009
L'introduction de l'ouvrage Moulding the Female Body in Victorian Fairy Tales and Sensation Novels est ici reproduite avec l'autorisation de la maison d'édition.
article.png
Feel the Sound, Thoughts on Music and the Body par Elena Mannes, publié le 19/12/2013
Our relationship with sound is an intimate one – arguably the most intimate with any of our five senses. We live in a visual society. Many people would say that sight is our primary sense. We hear before we see. In the womb, the fetus begins to develop an auditory system between seventeen and nineteen weeks. Already we are in a world of sound, of breath and heartbeat, of rhythm and vibration. Already, we are feeling the sound with our bodies.
article.png
"As Many Fingers as Needed": The Body as Musician and its Fetishes par Peter Szendy, publié le 19/12/2013
"To comfortably acquire, so to speak, as many fingers as needed," said one of Bach’s sons, Carl Philipp Emanuel, in his Essay on the True Art of Playing the Keyboard (1753). And these words are remarkable, as long as we are prepared to take them literally, and not hastily consider them as one of the metaphors that adorn discourse about music and on the bodies that it evokes.
article.png
Voir à travers la chair : lecture et mise en perspective du corps blessé dans King Lear par Clifford Armion, publié le 12/02/2010
Les corps blessés, ainsi que les cadavres, occupent une place centrale dans le Roi Lear. Les spectateurs de la tragédie sont amenés à scruter les corps des personnages dans l'espoir d'une révélation, d'une découverte de leur nature profonde, de leur âme. Les blessures peuvent être lues comme des inscriptions à même la chair dont le sens, bien qu'associé au corps même des personnages, peut être trompeur. Cette communication vise à étudier de quelle manière et dans quel but les cadavres sont exposés, mis en perspective et mis en scène dans King Lear. Pour cela, il sera nécessaire de replacer la pièce dans le contexte de l'Angleterre élisabéthaine, de sa culture et ses croyances.
article.png
Le corps dans les réécritures zombies de Pride and Prejudice par Véronique Maillard, Virginie Thomas, publié le 06/05/2015
Nombreuses sont les réécritures fantastiques de textes canoniques datant du XIXe siècle. Ce phénomène à la mode se caractérise par l’introduction de créatures surnaturelles au sein d’œuvres réalistes. Pride and Prejudice de Jane Austen est l’une de ces œuvres prisées des auteurs contemporains se livrant à ce type de pratique littéraire. C’est ainsi que deux auteurs différents, Seth Grahame-Smith et Steve Hockensmith, se sont intéressés à cette œuvre. Seth Grahame-Smith a, le premier, « révisé » le texte de Jane Austen en une version zombie intitulée Pride and Prejudice and Zombies (2009), suite à quoi Steve Hockensmith a écrit un prequel et un sequel respectivement intitulés Pride and Prejudice and Zombies, Dawn of the Dreadful (2010) et Pride and Prejudice and Zombies, Dreadfully Ever After (2011)
article.png
Pina Bausch, photographe de l'émotion par Brigitte Gauthier, publié le 02/12/2015
Brigitte Gauthier revient sur les raisons pour lesquelles elle a choisi d'étudier Pina Bausch: le rapport de la société aux femmes, la déconstruction de la vie quotidienne et l'utilisation du corps pour rechercher une autre forme d'écriture sont autant de thématiques qui contribuent à la construction du langage chorégraphique de cette "photographe de l'émotion".
type-video.png conference.png
Paysage théâtral anglais contemporain par Elisabeth Angel-Perez, publié le 04/07/2011
Cette communication, après avoir fait un tour d'horizon du paysage théâtral anglais contemporain, entreprendra de montrer comment la scène anglaise contemporaine oscille entre un théâtre de la violence frontale et un théâtre qui, en creux du In-Yer-Face initié par Sarah Kane, spectralise les corps et ne laisse plus entendre que la voix. Quel que soit le parti-pris choisi, une des tendances résolument nouvelles de ce théâtre tient à ce qu'il réhabilite l'affect, et propose le choc empathique là où les avant-gardes dépathétisaient et proposaient la distance.
type-video.png conference.png
Visions dans et sur King Lear par Estelle Rivier, publié le 18/01/2010
Ce monde où la tempête est tout autant sur scène que dans les esprits, où les falaises se créent par la parole, où le « rien » de Cordelia veut tout dire...C'est ce désordre des sens sur lequel les communications de cette journée d'étude vont se concentrer en abordant les aspects visuels, psychologiques et spectaculaires que renferme la matrice de King Lear. Il y sera question du corps en scène, des décors verbaux, de scénographie, des créations picturales inspirées de la tragédie entre autres. Autant d'approches esthétiques et de regards croisés qui devraient permettre à chacun de voir en Lear une performance artistique intense et vivante.
dossier.png
Jeux vidéo et cinéma à rebours du mouvement transhumaniste : le cas de District 9 par Julien Buseyne, publié le 07/11/2014
District 9 de Neil Blomkamp (2009) projette la structure de l’Apartheid dans un univers de science-fiction où les extraterrestres dont le vaisseau s’est échoué au dessus de Johannesburg sont victimes d’une forme de ségrégation. En marge de son thème principal, c’est à dire la projection de la mécanique d’oppression entre humains sur le canevas de la science-fiction, District 9 illustre aussi un procédé technique qui constitue le ressort principal du jeu vidéo : la projection des sens et du corps dans un système technique. Cinéma, télévision et jeux vidéo partageant les mêmes schèmes de la pratique audiovisuelle, les convergences entre ces domaines ne sont pas rares. Par la mise en scène de la technologie extra-terrestre, Disctrict 9 expose une grammaire de la captation de l’être sensible dans un système technique qui étend ses sens et ses potentialités, trait qu’il partage avec le jeu vidéo. Il s’agit là d’un acte politique qui s’oppose à la pensée transhumaniste, et affiche une convergence frappante avec les systèmes d’immersion dans les univers numériques actuellement à l’étude. Cette prise de position est cohérente avec le discours humaniste déroulé par cette œuvre, et s’inscrit dans la continuité de celles qui explorent la relation entre l’humain et la machine.
type-video.png conference.png
The practical value of formal graphophonemic rules - insights from lexical frequency and linguistic competence par Monika Pukli, publié le 21/06/2017
This paper looks into some of the most well-known graphophonemic rules of English and seeks to determine the extent to which they can be relied on in the light of lexical frequency and learner proficiency. It aims at encouraging teachers and learners to adopt an explicit and constructive strategy to incorporate letter-to-sound rules in the learning process.
article.png
Brigitte Gauthier : Pina Bausch et la mémoire corporelle par Brigitte Gauthier, publié le 07/12/2015
Brigitte Gauthier envisage la mémoire corporelle comme un outil pour repenser la fabrication d’un spectacle, au-delà de l’analyse universitaire. Elle l’applique aux spectacles de Pina Bausch, qui se fait l’ambassadrice des cultures à travers ses chorégraphies, et dont la contemporanéité se situe dans la création d’outils d’écriture et de procédés dramatiques.
type-video.png conference.png
The Neurosciences and Literature: an “exquisite corpse” or a “meeting of the minds”? par Lionel Naccache, publié le 16/02/2012
In the context of the Walls and Bridges project in New York, a meeting has been organized for October between an American novelist - Siri Hustvedt - and a French neuroscientist on the topic of "fiction," both mental and literary. This will obviously be the time to ask ourselves: can we imagine a promising future for meetings between the neurosciences of cognition and the world of literary creation? Is this merely the random juxtaposition of two terms to which we are attached, or the genuine dialectical culmination of self-consciousness? An amusing, trendy quid pro quo, or a key moment in our knowledge of ourselves as tale tellers?
article.png
Sonic Affinities par Jay Gottlieb, publié le 20/01/2012
En jouant, littéralement, avec la notion d'« affinités » et ses amples résonances, Jay Gottlieb a élaboré un programme constitué de morceaux des compositeurs desquels il se sent proche, en incorporant les relations variées que ces compositeurs ont avec leur matériau sonique.Il a créé, par exemple, une vaste sculpture de sons qui inclut des passages des dix symphonies de Mahler. Il jouera aussi des morceaux de Donatoni, qui montre comment les affinités peuvent être instables ; de Berio, qui joue brillamment avec le temps libre et le temps mesuré ; de Crumb, le transcendantaliste moderne américain, qui montre qu'il existe de l'unité dans la diversité ; d'Ohana, dont les contrepoints libres se déploient de manière organique et s'amalgament à loisir ; et de Mantovani enfin, qui, comme Mahler, allie la musique de concert la plus exigeante à des moments de pure exubérance. Literally playing with the notion of "affinities" with its vast resonances, Jay Gottlieb has constructed a program not only of works by composers with whom he feels a particular bond, but also incorporating the diverse relationships of the chosen composers with their sonic material. He created for instance a vast sound sculpture that incorporates moments from all of Malher's ten symphonies. He will also play pieces by Donatoni, who shows how affinities can be volatile, Berio, who brilliantly manipulates free time versus measured time, Crumb, the modern American transcendentalist, who demonstrates the unity in diversity, Ohana, whose free counterpoints unfold organically and amalgamate as they will, and Mantovani, who, like Mahler, fuses the most exigent concert music with moments of carefree ebullience.
conference.png type-video.png
Reducing social democracy’s last redoubt: the privatisation and marketisation of the NHS in England par Colin Leys, publié le 12/02/2010
Since 1980 the NHS has been converted from a planned, integrated service, to a set of quasi-businesses operating in a health care market, in which an increasingly significant role is being played by for-profit corporations. This policy was initiated by the Conservatives under Margaret Thatcher and John Major but continued and driven much further by the Labour governments of Tony Blair and Gordon Brown. The paper outlines the sequence of initiatives through which the transformation has been accomplished and assesses what has driven the change, and why it has been so relatively easy to accomplish.
article.png
« To disfigure, or to present » (MND, 3.1.57) : la contradiction de King Lear à la scène par Isabelle Schwartz-Gastine, publié le 22/01/2010
Toutes les pièces du corpus renaissant offrent des réalités théâtrales qui ne prennent sens que par les mots du texte incarnés par des comédiens sur la scène de planches de bois dénuées de décor. C'est ainsi que, de comédie en tragédie, Shakespeare a interrogé la théâtralité en montrant ce qui n'était pas et en occultant parfois ce qui était. Dans cette communication, on se penchera sur la manière dont le texte donne substance à une nature grandiose, tantôt hostile (la lande sous la tempête), tantôt spectaculaire et dangereuse (la falaise de Douvres), qui n'existe vraiment que par l'interprétation des acteurs. Les spectateurs n'ont rien à voir devant eux sur la scène, mais, grâce à la présentation dynamique qui s'offre à leur regard, l'illusion théâtrale parvient à se métamorphoser en réalité.
article.png
The Language of Gesture: Melville's Imaging of Blackness and the Modernity of Billy Budd par Klaus Benesch , publié le 04/01/2010
In light of recent studies of both the life of black seamen and of the role of blacks in the Enlightenment, the paper discusses the representation of African sailors in the work of Herman Melville, in particular in his unfinished manuscript Billy Budd, Sailor. As I argue, Melville's imaging of a "noble" black sailor in the opening chapter is crucial to the author's ongoing attempt to untangle the complex relationship of race and modernity. By invoking a non-totalitarian, gestural/visual aesthetics of blackness Melville not only reinforces his earlier critique of modernity's foundation in slavery; he also revivifies and, simultaneously, trans-forms the eighteenth-century tradition of visualizing blacks as tragic witnesses to the para-doxes of the enlightenment. In so doing, Melville couches his argument against racism in a 'gestural' (black) critique of white judgments on blacks that may well be read to foreshadow later, more radical gestures of black pride from zoot-suiters to the raised fists of black pan-thers or the corporeal self-fashioning of the gangster rapper.
article.png
The Intricacies of Onomastics in Harry Potter and its French Translation par Carole Mulliez, publié le 16/11/2009
To put it in a nutshell, here, I am going to consider two categories in the vast corpus of Rowling's proper nouns, namely character naming and place naming. I would like to show that not only do they point at one single instance but also that they are in keeping with the reference characteristics - or sometimes misleading - ; that they contain cultural echoes and plays on words; and that their sounds are also appropriate. To conclude I am going to underline how difficult it must have been for translators to find a satisfactory solution as a result.
article.png