Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 7 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Entretien avec Zia Haider Rahman: In the Light of What We Know par Zia Haider Rahman, publié le 27/03/2017
Zia Haider Rahman, originaire du Bangladesh, écrit son premier roman, In the Light of What We Know, après une carrière sur Wall Street et auprès de l’ONU. Une plume sobre et fluide mène le lecteur du Bangladesh rural à New York et aux campements de l’ONU en Afghanistan. Les deux personnages principaux, vivant chacun des décalages culturels entre leurs origines et le monde qu’ils habitent, semblent marqués par le constat qu’un exilé pourrait finalement n’être « qu’un immigré avec une bibliothèque ». Le 26 mai 2016, à l'occasion des Assises Internationales du Roman, Zia Haider Rahman a accepté de nous parler de son roman. En résulte un entretien passionnant qui couvre des sujets aussi variés que les mathématiques, l'industrie de l'édition, le passé colonial de la Grande-Bretagne et la lutte des classes.
type-video.png texte.png entretien.png
'Mr Neville says No' par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 17/02/2012
"Rabbit-proof fence" est un film dramatique australien réalisé par Phillip Noyce en 2002, à partir du roman de Doris Pilkington Garimara "Follow the Rabbit-proof fence". A partir d'un court extrait du film, cette page propose des exercices de compréhension et de phonétique.
exercice.png type-video.png telechargement.png
Mise en perspective historique et politique des relations Blancs/Aborigènes en Australie par Isabelle Bénigno, publié le 05/01/2012
Le destin des tribus aborigènes a été scellé par l'arrivée des Européens en 1788. La première flotte de forçats transporte environ mille hommes et femmes. L'effectif britannique est à peu près identique à la tribu aborigène locale, la tribu des Eora, installée aux abords de Botany Bay.
article.png
Benang reflects on his ancestors par Kim Scott, ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 03/01/2012
A partir d'un extrait du roman "Benang", oeuvre de l'écrivain australien Kim Scott, traitant des projets eugénistes imaginés par certains colons en Australie, cette page propose des exercices de compréhension générale et détaillée, ainsi que de grammaire.
exercice.png texte.png
Introduction à The God of Small Things d'Arundhati Roy par Florence Labaune-Demeule, publié le 21/03/2011
The God of Small Things, roman publié en 1997, permit à son auteur, la romancière indienne Arundhati Roy, de recevoir le Booker Prize la même année. Publié dans de nombreux pays et traduit en plus de quarante langues, ce roman a été applaudi à maintes reprises par la critique, notamment en raison de l'analyse subtile des relations humaines qui y est abordée. Comme le dit A. Roy elle-même, « The book really delves, very deep I think, into human nature. The story tells of the brutality we're capable of, but also that aching, intimate love [shared by twins]. »
article.png
Across the ‘Wide Sargasso Sea’: Jean Rhys’s Revision of Charlotte Brontë’s Eurocentric Gothic par Sylvie Maurel, publié le 20/03/2008
In this article, Sylvie Maurel analyses the Gothic destabilizing machinery at work in Jean Rhys’s "Wide Sargasso Sea". The first Gothic element the author looks at is the demonic agency that haunts the novel. Colonial history lingers in Rhys’s world and accounts for some of the strange and unexpected phenomena that occur on the island. Actually, the narrative is under the double influence of a past set in an actual history of slavery and a future already written in the story of "Jane Eyre". Rhys’s characters have an uncanny prescience of what lies ahead and a sense that they cannot evade repetition. The motif of witchcraft is another element that links "WSS" to the Gothic. The motif goes beyond a picturesque reference to the West Indian context and functions as a metaphor of the relationship between language and power. Christophine’s witchcraft and Rochester’s Eurocentric discourse are two similar attempts at transforming the world through language. The power of language is also reflected in the way the novel constantly brings together multiple voices and conflicting views which seem to hide a secret rather than reveal a final truth. Rochester can only feel the presence of such a secret and risks delirium as he tries to get a grip on something that constantly eludes him.
article.png
Wide Sargasso Sea de Jean Rhys : "L'ailleurs de l'ailleurs" par Eileen Williams-Wanquet, publié le 19/09/2007
"Wide Sargasso Sea" ne peut se lire qu’en référence – et en comparaison – à "Jane Eyre", sur lequel il oblige à porter un autre regard, un autre point de vue. Mais Rhys, nous dit l’auteur de cet article, ne se contente pas de présenter simplement le revers de "Jane Eyre" et nous montre qu’il existe toujours l’ « ailleurs de l’ailleurs ».
article.png