Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 9 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Rimado de Palacio de Pero López de Ayala - Conférence de Michel Garcia par Michel Garcia, publié le 28/09/2019
Michel Garcia, Professeur émérite de l'Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, est l'auteur de deux éditions différentes du Rimado de Palacio, l'une publiée chez Gredos en 1978, l'autre par les Presses de l'Université du Pays Basque, en 2019, soit quarante ans après. Le texte est entièrement revu à la lumière de notre connaissance actuelle de certaines sources comme les Morales en castillan, traduction des Moralia de Saint Grégoire. De même, les notes ont été entièrement refaites avec l'expérience et l'érudition acquises tout au long de sa carrière de médiéviste. Le 5 octobre 2018, invité par Carlos Heusch, Professeur des Universités à l'ENS de Lyon, il est venu donner deux conférences à l'ENS de Lyon sur l'oeuvre de Pero López de Ayala, Rimado de Palacio, au programme de l'Agrégation d'espagnol.
son.png conference.png
Pero López de Ayala et l'humanisme - Conférence de María Morrás par María Morrás, publié le 08/11/2018
María Morrás, Professeure de Littérature espagnole médiévale à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone et à l'Université d'Oxford, est venue à l'ENS de Lyon le jeudi 20 septembre 2018. Dans le cadre de la préparation à l'Agrégation d'Espagnol de la session 2019 elle a participé au séminaire intitulé "Pero López de Ayala, premier humaniste espagnol?" organisé par Carlos Heusch, Professeur des Universités. Elle a présenté brièvement la situation des humanistes castillans, différente de celle des Italiens, puis elle a parlé des auteurs et des oeuvres qui ont influencé Pero López de Ayala. Elle a ensuite évoqué les livres qu'il a traduit car ils révèlent les valeurs qu'il voulait transmettre.
son.png conference.png
Rimado de palacio de Pero López de Ayala - Conférence de Jeremy Lawrance par Jeremy Lawrance, publié le 08/11/2018
Jeremy Lawrance, Professeur Professeur émérite de Littérature espagnole à l'Université de Nottingham, est venu à l'ENS de Lyon le jeudi 20 septembre 2018. Dans le cadre de la préparation à l'Agrégation d'Espagnol de la session 2019 il a participé au séminaire intitulé " Pero López de Ayala, premier humaniste espagnol? " organisé par Carlos Heusch, Professeur des Universités. Il a parlé de l'aspect poétique de l'oeuvre en s'appuyant sur le texte, dont il analyse plusieurs strophes, et sur la critique littéraire.
son.png conference.png
Rimado de palacio de Pero López de Ayala par Francisco Bautista Pérez, publié le 28/09/2018
Captation audio d'un cours du Professeur Francisco Bautista Pérez sur Pero López de Ayala et son livre Rimado de Palacio.
son.png conference.png
Martín Caparrós - entrevista (AIR 2014) par Martín Caparrós, Paola Rho Mas, publié le 03/06/2014
Cette page présente la vidéo de l'entretien avec l'auteur argentin Martín Caparrós, dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2014, ainsi qu'une transcription de cet entretien.
article.png
La crónica modernista mexicana par Olivia Sébart, publié le 21/03/2016
Cet article présente le genre littéraire de la chronique moderniste au Mexique et dresse le portrait des trois principaux écrivains.
article.png
Air de Dylan par Christine Bini, publié le 18/09/2012
Cette page propose une chronique critique du roman "Air de Dylan" de l'écrivain espagnol Enrique Vila-Matas.
monographie.png
La Lumière est plus ancienne que l’amour par Christine Bini, publié le 02/10/2012
Cette page propose une chronique critique du roman "La Lumière est plus ancienne que l’amour" de l'écrivain espagnol Ricardo Menéndez Salmón.
monographie.png
Antoni Casas Ros - Chroniques de la dernière révolution par Christine Bini, publié le 09/09/2011
Antoni Casas Ros publie son quatrième ouvrage, son troisième roman, et ces Chroniques de la dernière révolution sont, à l'évidence, un grand livre. Peut-être le premier roman réellement contemporain d'une littérature française qui vit encore au XXe siècle, quand ce n'est pas au XIXe. On nous donne enfin accès à un monde spéculatif dans lequel la fiction rend compte de notre actualité au travers d'un miroir grossissant non déformant. Et ce monde-là, d'un réalisme anticipatoire exacerbé mâtiné de poésie, et de désespoir, nous le prenons carrément en pleine figure.
article.png