Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 795 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Miss Brill (1920) par Katherine Mansfield, publié le 28/06/2011
Texte de la nouvelle accompagné de l'enregistrement d'une lecture de ce texte.
article.png son.png
The Searchlight (1944) par Virginia Woolf, publié le 28/06/2011
Texte de la nouvelle accompagné de l'enregistrement d'une lecture de ce texte.
texte.png son.png
The Legacy (1944) par Virginia Woolf, publié le 28/06/2011
Texte de la nouvelle accompagné de l'enregistrement d'une lecture de ce texte.
article.png son.png
Sens de quelques petits riens dans le roman d’Arundhati Roy, The God of Small Things par Fabienne Labaune, publié le 30/05/2011
Cet article se propose d'analyser le sens des petits riens qui donnent leur titre au roman. Ils seront vus comme un système de signes qui renvoient d'abord à la société et sont au service de la satire. Mais le déchiffrage de ces signes invite à voir le roman comme un palimpseste et les petits riens comme les signes de l'expérience traumatique ou de ses traces, donc comme les signes de l'exercice de la mémoire. Enfin, on montrera que les petits riens valent pour eux-mêmes, dans leur fragilité, et qu'ils renvoient à une conception de l'enfance et plus largement de l'écriture.
article.png
Théâtralisation et kathakali dans The God of Small Things d’Arundhati Roy par Florence Labaune-Demeule, publié le 30/05/2011
Le roman d'A. Roy, The God of Small Things, fait la part belle à la théâtralisation, que cette dernière se manifeste par de courtes références intertextuelles à Shakespeare par exemple, ou par de plus longs renvois au kathakali, genre dramatique typique du sud de l'Inde, qui allie théâtre, danse, chant et musique. La théâtralisation, dans ce roman, prend aussi un sens beaucoup plus général, car on observe que la codification extrême, parfois excessive, de la société anglophile d'Ayemenem conduit chacun à surjouer le rôle qu'il se donne. Cet article s'attachera donc à montrer comment théâtralisation et codification s'expriment au quotidien, avant d'analyser le lien qui s'établit entre théâtralisation, sacralisation et expiation grâce au kathakali. Enfin, on montrera comment l'écriture de Roy peut elle-même être perçue comme une forme de théâtralisation décentrée ou « ex-centrée » cette fois qui conduit le lecteur à une condition quasi extatique par la magie du verbe.
article.png
The modern child and Romantic monstrosity in Doris Lessing’s The Fifth Child par Camille François , publié le 17/05/2011
This study investigates the articulation between "child" and "monster" in Lessing's novella, linking the text to a tradition of contemporary fiction about the child in which the much beloved literary figure inherited from the Romantics has become a frightening other. We hope to understand the Fifth Child 's shifting boundaries between the monstrous and the ideal, the "real child" and childhood as a locus of adult desires, by tracing these dichotomies back to Romantic myths of childhood, or the distorted versions that have made it to our time.
article.png
Breaking Bounds in Arundhati Roy’s The God of Small Things par Catherine Pesso-Miquel, publié le 13/05/2011
This article on Arundhati Roy's novel focuses more particularly on the idea of dividing lines, turned into parodied, ridiculous devices, and on their transgression. Analysing in particular the love scenes between the two lovers and the incest scene between the two twins, it attempts to define the differences rather than the similarities between such scenes, asking the question: is transgression necessarily linked with progression? The article will show that Roy, like other Indo-Anglian novelists such as Salman Rushdie, goes to war with the sacrosanct notion of purity, celebrating instead mixing, hybridizing, and the blurring of boundaries.
article.png
Les différents procédés de traduction dans la littérature de jeunesse par Héloïse Debombourg , publié le 09/05/2011
Contrairement aux apparences, traduire pour la jeunesse est loin d'être aisé. L'écriture destinée aux jeunes est en effet parsemée de subtilités, tant sur le fond que sur la forme. Traduire pour un public moins expérimenté culturellement et linguistiquement que les adultes oblige le traducteur à faire des choix et chaque technique comporte ses avantages et ses inconvénients. Tout l'art est alors d'assurer la lisibilité du texte source sans pour autant le trahir ni l'infantiliser, préservant ainsi la veine pédagogique, ludique et humaniste de la littérature de jeunesse.
article.png
Le retour dans The God of Small Things d’Arundhati Roy par Elsa Sacksick, publié le 02/05/2011
The God of Small Things, est une œuvre sous le signe du retour. Celui-ci s'inscrit dans le rapport à l'espace, au temps, dans la construction narrative et se révèle affecter la langue elle-même. Nous verrons, après avoir étudié les différentes modalités du retour en tant que réitération, que s'il prend à première vue la forme d'un ressassement, d'une régression ou d'un bégaiement, il apparaît également à l'origine d'un rythme puissant qui scande l'écriture et lui insuffle une qualité éminemment poétique.
article.png
Wayne Koestenbaum - Notes on Affinity par Wayne Koestenbaum, publié le 18/04/2011
Wayne Koestenbaum (États-Unis), poète, romancier et essayiste, est l'auteur d'une œuvre protéiforme et subversive qui explore les multiples facettes de l'identité américaine à travers de nombreux thèmes (les arts, la célébrité, les gender studies...) et où se mêlent les cultures littéraire, artistique, musicale et populaire. Dans Hotel Theory, il met en regard une enquête philosophique sur les hôtels et le récit d'une rencontre improbable entre deux icônes de la culture américaine : l'actrice mythique Lana Turner et la star du music-hall Liberace.
article.png
La narrativité des 'progresses' : Marriage à-la-mode par Clifford Armion, publié le 11/04/2011
La série la plus célèbre de Hogarth est une satire du mariage arrangé entre l'héritier d'une famille noble désargentée et la fille d'un riche bourgeois de Londres. Les tableaux, peints par Hogarth entre 1743 et 1745, se vendirent mal ; cent vingt Guinées alors que l'encadrement à lui seul en avait coûté vingt-quatre. Ces toiles qui font aujourd'hui partie des collections de la national Gallery sont peintes à l'envers du sens voulu pour les gravures, cela pour éviter le travail fastidieux d'une copie au miroir. Hogarth avait pour visée principale la série de gravures. Elle sera réalisée par des français (G. Scotin, B. Baron, S. F. Ravenet), à l'exception des visages que Hogarth prétend avoir gravés lui-même.
article.png
Benang, itinéraire d’une reconstruction identitaire : de la dislocation à la renaissance par Isabelle Bénigno, publié le 08/04/2011
L'écrivain aborigène Kim Scott doit indiscutablement sa notoriété à la publication en 1999 de son second roman, Benang. Harley (métis aborigène) tente de retrouver ses racines, de comprendre pourquoi il est aborigène alors qu'il est blanc de peau. A travers l'examen de documents historiques authentiques (des origines de l'Australie coloniale à la mise en œuvre de la politique d'assimilation) et le récit des vies brisées des grands-parents, oncles et tantes du narrateur, ce dernier explore les violences physiques et psychologiques subies par les Aborigènes. L'éclatement de la diégèse accompagne le narrateur dans la découverte progressive d'une généalogie personnelle pour le moins cruelle. Au terme de cette quête, Harley réalise qu'il est le « résultat » de plusieurs générations de métissage imposé par des autorités australiennes déterminées à « blanchir la race » et dont son grand-père, Ern Solomon Scat est l'un des artisans.
article.png
Hogarth et la théâtralité des 'progresses' : A Harlot's Progress par Nicole Henry, publié le 01/04/2011
L'enjeu de cette étude est la découverte des gravures de Hogarth, peintre anglais du XVIIIè siècle et la possibilité de réutiliser ces images dans des cours d'anglais de classe de collège et de lycée.
article.png
Les histoires de William Hogarth par Isabelle Baudino, publié le 01/04/2011
William Hogarth (1697-1764) était connu de son temps pour son talent de conteur. Il n'était certes pas le premier peintre à vouloir raconter des histoires en images mais, il s'y employa avec une vivacité et une inventivité toujours renouvelées au cours de sa carrière. De même, sans être le premier peintre à rassembler des tableaux en séries, il s'appliqua à élaborer des récits picturaux autonomes (non asservis à des textes) et modernes (abordant des sujets de son époque, campés par des personnages en costumes contemporains évoluant dans des décors vraisemblables, voire reconnaissables)...
article.png
Introduction à The God of Small Things d'Arundhati Roy par Florence Labaune-Demeule, publié le 21/03/2011
The God of Small Things, roman publié en 1997, permit à son auteur, la romancière indienne Arundhati Roy, de recevoir le Booker Prize la même année. Publié dans de nombreux pays et traduit en plus de quarante langues, ce roman a été applaudi à maintes reprises par la critique, notamment en raison de l'analyse subtile des relations humaines qui y est abordée. Comme le dit A. Roy elle-même, « The book really delves, very deep I think, into human nature. The story tells of the brutality we're capable of, but also that aching, intimate love [shared by twins]. »
article.png
The God of Small Things : Suggestions de lecture par Florence Labaune-Demeule, publié le 21/03/2011
Il ne s'agit nullement d'avoir ici pour ambition de présenter une bibliographie complète des œuvres d'Arundhati Roy ou de la critique concernant The God of Small Things. Nous espérons simplement pouvoir aider le lecteur dans son approche de l'auteur et de l'œuvre par quelques suggestions de lecture... Que les personnes dont les noms n'apparaissent pas ici veuillent bien nous excuser par avance pour cette bibliographie parcellaire.
bibliographie.png
« [Setting] the Terror rolling » (199) : Le déclenchement de la Terreur dans The God of Small Things par Florence Labaune-Demeule, publié le 15/03/2011
Cet article propose un commentaire de la scène capitale où Vellya Paapen, le père de Velutha, dévoile la transgression des amants à Mammachi, la mère d'Ammu. Cette scène de révélation évolue en une scène de confrontation violente, qui permet au lecteur de percevoir le vrai visage des personnages dont la vie est régie par les lois sociales implacables de l'Inde de la fin des années soixante. Mais le tragique de l'extrait est subverti par la caricature et le grotesque, donnant à la narration une ambivalence inattendue.
article.png
Antonio A. Casilli - Bums, Bridges, and Primates: Some Elements for a Sociology of Online Interactions par Antonio A. Casilli, publié le 24/02/2011
Antonio A. Casilli, sociologue, est chercheur au Centre Edgar-Morin de l'EHESS (Paris), où il enseigne la socio-anthropologie des usages numériques. Il vient de publier Les Liaisons numériques, ouvrage riche et surprenant qui met à mal le mythe de la réalité virtuelle désincarnée et désocialisante et montre qu'Internet offre des modalités neuves et fécondes du lien social. Ce texte a été écrit à l'occasion d'une rencontre organisée par la Villa Gillet autour de la "Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités".
article.png
Dominique Cardon - Production de soi, distance à soi. Recompositions identitaires à l’heure d’Internet par Dominique Cardon, publié le 24/02/2011
Dominique Cardon, sociologue, est chercheur à Orange Labs et au Centre d'études des mouvements sociaux (EHESS). Dans La Démocratie Internet, ce spécialiste des usages des nouvelles technologies s'intéresse à la fonction politique du web, véritable laboratoire d'expériences démocratiques qui élargit formidablement l'espace public et renouvelle les possibilités de critique et d'action. Ce texte a été écrit à l'occasion d'une rencontre organisée par la Villa Gillet autour de la "webculture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités".
article.png
Virginia Heffernan - The Digital Revolution par Virginia Heffernan, publié le 21/02/2011
Virginia Heffernan, journaliste, tient la rubrique « The Medium », consacrée à la web culture, dans le New York Times Magazine. Dans son prochain livre, The Pleasures of the Internet, elle porte un regard d'esthète sur le web qu'elle considère comme une œuvre d'art collective, véhicule d'expériences sensorielles fortes. Son approche unique nous permet de mieux appréhender le potentiel culturel des nouvelles technologies. Ce texte a été écrit à l'occasion d'une rencontre organisée par la Villa Gillet autour de la "webculture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités".
article.png
An interview with Virginia Heffernan on Digital Culture par Virginia Heffernan, Clifford Armion, publié le 21/02/2011
Dans cet entretien, réalisé à l'occasion de la rencontre "Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités", organisée par la Villa Gillet, la journaliste américaine Virginia Heffernan revient sur la relation qu'entretiennent les journalistes avec internet.
entretien.png type-video.png texte.png
Langston Hughes : poète jazz, poète blues par Frédéric Sylvanise, publié le 21/02/2011
Langston Hughes (1902-1967) fait partie de ces poètes qui ont nourri leur travail de l'exploration d'autres arts, en l'occurrence de la musique et des arts plastiques. Omniprésente dans des pans entiers de sa carrière, la musique n'a pas fait office chez lui de simple source d'inspiration, mais d'une sorte de matrice à un travail d'alchimie : déplacer les rythmes du jazz ou du blues vers le territoire poétique, c'est-à-dire « adapter » le langage musical au langage poétique.
article.png
Publishing during the Harlem Renaissance par Cécile Cottenet , publié le 18/02/2011
This article proposes to present the American literary and publishing scene of the 1920s, that favored the publication of Langston Hughes's first two volumes of poetry, The Weary Blues (1926) and Fine Clothes to the Jew (1927). I will first attempt to define the Harlem Renaissance, its temporal boundaries and leading figures, before highlighting the particular nexus of magazine editors, white patrons and publishers, that contributed to the flowering of the New Negro movement.
article.png
Mr Brainwash's wall painting par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 04/02/2011
Cette page propose une photo d'une peinture murale de l'artiste Mr Brainwash, qui représente trois des grands noms du mouvement pour les droits civiques (Rosa Parks, Martin Luther King, Barack Obama). Ce document est accompagné de plusieurs exercices permettant une analyse de l'image.
type-image.png exercice.png
Randall Kennedy on Obama's victory par Randall Kennedy, ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 03/02/2011
Cette page propose un article de Randall Kennedy, professeur de droit à Harvard, sur la victoire de Barack Obama aux élections présidentielles. Ce document est accompagné de questions de compréhension générale et détaillée, ainsi que d'un exercice de grammaire.
article.png exercice.png
The God of Small Things d’Arundhati Roy : lecture du chapitre 21, le dénouement par Fabienne Labaune, publié le 03/02/2011
L'article se propose de s'interroger sur le choix de cet épisode de rencontre amoureuse et sur le sens du dénouement en analysant d'abord l'aspect tragique de la scène puis son lyrisme, pour montrer enfin, en reliant le chapitre 21 au chapitre précédent, qu'Arundhati Roy a ainsi voulu donner à son roman une dimension mythique.
article.png
Barack Obama's Inaugural Address par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 31/01/2011
Cette page propose une vidéo du discours d'investiture de Barack Obama. Ce document est accompagné de questions de compréhension générale et détaillée, ainsi que d'un exercice de phonétique.
exercice.png type-video.png son.png telechargement.png
A dream come true? par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 28/01/2011
Ce dossier sur le premier président noir des Etats-Unis regroupe trois ressources accompagnées d'exercices de compréhension et de production orales et écrites, ainsi que d'analyse d'image.
dossier.png exercice.png
Environmental issues: degrowth and progress par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 28/01/2011
Ce dossier sur les questions environnementales regroupe trois ressources accompagnées d'exercices de compréhension et de production orales et écrites, ainsi que d'analyse d'image.
dossier.png exercice.png
Alain Lipietz - La résistance française à l'écologie par Alain Lipietz, publié le 14/01/2011
Alain Lipietz, économiste, est un acteur majeur de l'engagement politique pour l'écologie. Ancien député Vert européen (1999-2009), il participe activement à la construction d'Europe Écologie et à l'élaboration du programme économique et social pour 2012. Dans Face à la crise : l'urgence écologiste, recueil d'entretiens avec Bertrand Richard, il propose un « New Deal Vert » : la reconversion de la société selon les normes du développement durable.
article.png
Akeel Bilgrami - Politics, Nature, and Enchantment par Akeel Bilgrami, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, Akeel Bilgrami bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
article.png
An interview with Akeel Bilgrami on environmental ethics par Akeel Bilgrami, Clifford Armion, publié le 14/01/2011
Akeel Bilgrami, directeur du Heyman Center for the Humanities (Columbia), est une figure centrale de la philosophie contemporaine du langage et de l'esprit. Ses ouvrages, Belief and Meaning (Blackwell, 1992) et Self-Knowledge and Resentment, ont connu un grand succès aux États-Unis. Portés par une démarche philosophique originale et singulière, ils proposent un nouveau cadre de pensée. Après s'être intéressé aux questions de la connaissance de soi et l'intentionnalité, il bouscule les manières de penser la nature et les relations que l'homme entretient avec elle.
entretien.png type-video.png texte.png
Éloi Laurent - De la Nature aux ressources naturelles : l’éthique que l’économie révèle par Eloi Laurent, publié le 14/01/2011
Éloi Laurent est économiste et enseigne à Sciences-po, Stanford et au Collège des Hautes Études Européennes. Dans La Nouvelle Écologie politique, il propose un regard neuf et optimiste sur l'avenir de notre planète : le développement humain ne mettrait pas en péril les ressources naturelles à condition que les citoyens élèvent leur niveau d'exigence démocratique.
article.png
Hicham-Stéphane Afeissa - Ethique environnementale par Hicham-Stéphane Afeissa, publié le 14/01/2011
Hicham-Stéphane Afeissa, philosophe, est l'auteur d'un essai personnel sur le thème de l'éthique environnementale anglo-américaine, La Communauté des êtres de nature, dans lequel il propose une approche originale des problèmes environnementaux en marge de l'écologisme français.
article.png
Héritage de la Nouvelle Gauche Américaine des années soixante par Frédéric Robert, publié le 03/01/2011
La Nouvelle Gauche américaine occupa le devant de la scène politique américaine entre 1960 et 1970. D'abord adepte de la réforme stricto sensu, entre 1960 et 1965, elle dut se résoudre à s'engager dans la révolution (1965-1970), ce qui précipita sa désintégration. Malgré un passage relativement court dans le paysage politique américain, il est frappant de constater qu'elle a contribué, peu ou prou, à transformer la société américaine et qu'elle a servi d'inspiration, voire de modèle à d'autres mouvements contestataires, aussi bien américains qu'européens.
article.png
1965-1970: Nouvelle Gauche et révolution par Frédéric Robert, publié le 03/01/2011
Après cinq années passées à tenter de réformer la société américaine (entre 1960 et 1965) sans obtenir de véritables résultats probants, la Nouvelle Gauche américaine, particulièrement sa branche étudiante, le Students for a Democratic Society (SDS) changea radicalement de cap, renonçant ainsi à ses principes originels. Elle s'engagea ouvertement dans la révolution entre 1965 et 1970, car il s'agissait, à ses yeux, de la seule manière d'ébranler la société américaine. Malgré ce réajustement stratégique, elle ne put durer sur la scène politique américaine. L'action révolutionnaire eut raison d'elle et de ses sympathisants.
article.png
1960-1965: une Nouvelle Gauche américaine contestataire et réformatrice par Frédéric Robert, publié le 03/01/2011
Lorsqu'elle émergea sur la scène politique américaine en 1960, la Nouvelle Gauche, et plus particulièrement le Students for a Democratic Society (SDS), son porte-drapeau, décida de se démarquer de la « vieille » gauche marxiste idéologique et doctrinaire. Entre 1960 et 1965, elle adopta une stratégie résolument réformatrice reposant sur un idéalisme convaincu, une spontanéité à toute épreuve et une prédilection pour les actions directes dont les résultats étaient tangibles, repérables et par conséquent particulièrement valorisants et motivants pour les participants et les bénéficiaires. De la sorte, n'avait-elle pas adopté des principes d'anarchisme existentiel ?
article.png
Nouvelle Gauche américaine dans les années soixante : de la radicalisation à la désintégration par Frédéric Robert, publié le 18/11/2010
La Nouvelle Gauche américaine est une mosaïque rassemblant différents mouvements contestataires. Elle vit le jour en 1960. Pendant ses cinq premières années d'existence, son approche fut essentiellement contestataire et réformatrice. En 1965, jugeant que ces actions n'étaient pas couronnées de succès, elle décida de s'engager ouvertement dans la désobéissance civile et la révolution, profitant de l'émoi suscité par la guerre au Vietnam. Ses principales actions révolutionnaires furent le soulèvement de l'université de Columbia en avril 1968 et les émeutes de Chicago en août. Une telle radicalisation entraîna inexorablement sa désintégration au début des années soixante-dix.
article.png
L'Activisme de la Nouvelle Gauche étudiante : l'Université de Berkeley comme exemple de transformation sociale ? par Frédéric Robert, publié le 18/11/2010
Sous la houlette du Students for a Democratic Society (SDS), la Nouvelle Gauche étudiante des années soixante souhaita à la fois transformer le microcosme universitaire et la société américaine dans son ensemble. L'activisme étudiant se propagea comme une traînée de poudre : les campus se soulevèrent les uns après les autres. Celui de Berkeley, en Californie, en 1964, en fut un exemple majeur. Les étudiants californiens s'opposèrent à leur université, véritable « multiversité » ou usine du savoir qui, d'après eux, aliénait la communauté étudiante. L'université allait-elle servir de point de départ à la transformation de la société ?
article.png
La Grande Séparation entre le politique et le religieux par Dominique Schnapper, publié le 12/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par Dominique Schnapper, Docteur honoris causa de l'université McGill de Montréal.
article.png
Lord Peter Melchett on GMOs par Lord Peter Melchett, publié le 12/11/2010
Lord Peter Melchett was a whip in James Callaghan's Labour Party and later became minister of state for Northern Ireland. He was appointed Executive Director of Greenpeace UK in 1989 and he has been Policy Director at the Soil Association since 2002. He was invited by Libération to tackle the issue of GMOs.
article.png
An interview with Jonathon Porritt par Jonathon Porritt, Tom Cuthbertson, publié le 09/11/2010
Jonathon Porritt was a prominent member of the Ecology Party in the 70's and 80's. He later became Tony Blair's chief environmental adviser and was chair of the Sustainable Development Commission. He was invited by Libération to take part in a debate on sustainable economy with Yannick Jadot.
entretien.png type-video.png texte.png
An interview with Lord Peter Melchett par Lord Peter Melchett, Benjamin Young, publié le 09/11/2010
Lord Peter Melchett was a whip in James Callaghan's Labour Party and later became minister of state for Northern Ireland. He was appointed Executive Director of Greenpeace UK in 1989 and he has been Policy Director at the Soil Association since 2002. He was invited by Libération to tackle the issue of GMOs.
entretien.png type-video.png texte.png
Jonathon Porritt on sustainable economy par Jonathon Porritt, publié le 09/11/2010
Jonathon Porritt was a prominent member of the Ecology Party in the 70's and 80's. He later became Tony Blair's chief environmental adviser and was chair of the Sustainable Development Commission. He was invited by Libération to take part in a debate on sustainable economy with Yannick Jadot.
article.png
When May Religion Shape Public Life? par John Bowen, publié le 08/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par John Bowen, anthropologue et professeur à l'Université Washington de Saint-Louis.
article.png
Religion and Society: The New Conflicts par Mark Lilla, publié le 08/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par Mark Lilla, philosophe et professeur à l'Université de Columbia.
article.png
Religion et politique (Entre la grande séparation et la consubstantialité) par Abdelwahab Meddeb, publié le 08/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par Abdelwahab Meddeb, écrivain et poète franco-tunisien, enseignant la littérature comparée à l'Université de Nanterre.
article.png
An interview with John Bowen par John Bowen, Clifford Armion, publié le 19/10/2010
Dans cet entretien accordé à la Clé des langues, John Bowen évoque la spécificité française de la laïcité. Il compare le système éducatif français au modèle américain, observant ainsi les différences de deux cultures qui semblent pourtant se rejoindre dans leur crainte de l'Islam.
entretien.png type-video.png texte.png
Obscurity and Dylan Thomas’s early poetry par Iris Yaron-Leconte , publié le 07/10/2010
This article presents an analysis of Dylan Thomas’s early poem “When once the twilight locks no longer”, ignored by scholars, probably because of its extreme obscurity. The analysis is preceded by a theoretical discussion of obscurity in poetry and offers a definition of the term “obscure poem”. I argue that in reading an obscure poem significant changes are generated in the dynamics of text processing. In transgressing the rules of communication, Thomas’s poem raises the question as to how the reader is to decode it.
article.png
Différences idéologiques entre « New Left » idéaliste et « Old Left » socialiste et marxiste aux Etats-Unis dans les années soixante par Frédéric Robert, publié le 04/10/2010
Comment la Nouvelle Gauche américaine, courant contestataire aux facettes multiples qui a animé la scène politique américaine entre 1960 et 1972, a-t-elle vu le jour ? Quelles sont les différentes étapes qui ont conduit à son éclosion sur la scène politique américaine ? S'inscrit-elle dans une certaine tradition politico-philosophique de progrès ? En quoi se différencie-t-elle de la « vieille » gauche et en quoi incarne-t-elle une « nouvelle » politique ?
article.png
Le « Port Huron Statement » du Students for a Democratic Society (SDS) : entre idéalisme démocratique et programme politique novateur par Frédéric Robert, publié le 04/10/2010
Le Students for a Democratic Society (SDS), mouvement-phare des étudiants appartenant à la Nouvelle Gauche contestataire des années soixante, était le successeur de l'Intercollegiate Socialist Society (ISS), organisation d'étudiants fondée en 1905 par Upton Sinclair, Clarence Darrow et Jack London...
article.png
An interview with Peter Ainsworth par Peter Ainsworth, Clifford Armion, publié le 28/09/2010
Peter Ainsworth is a former Member of Parliament and Shadow Minister of Environment. He was invited by Libération to take part in a debate on degrowth. He was kind enough to answers our questions on the energy policy of the United Kingdom.
entretien.png type-video.png texte.png
Peter Ainsworth on degrowth par Peter Ainsworth, publié le 28/09/2010
Peter Ainsworth, a former MP and shadow minister of environment, came to Lyon in September 2010 to take part in a debate on the question of degrowth. He expressed his views on the need to promote sustainable energy without asking democracies, companies and individuals to forsake economic growth.
article.png
Shakespeare’s The Rape of Lucrece: the wound that cannot heal par Clifford Armion, publié le 17/09/2010
In Shakespeare's works, the assaults on the body and the marks they leave in the flesh constitute a complex form of language. The shape of the wound, its seriousness, its position on the body, the situation in which it was inflicted, the terms and metaphors used to describe it: all these elements contribute to its semantic load.
article.png
The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society by Mary Ann Shaffer and Annie Barrows par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 14/09/2010
Cette propose des ressources sur le roman The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Les textes sont reproduits avec l'aimable autorisation de Random House, Inc.
dossier.png
James Frey - Assises Internationales du Roman 2010 par James Frey, publié le 03/09/2010
James Frey was one of the guests of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde in Lyon. He introduced his novel Bright Shiny Morning and told the audience about his perception of Los Angeles and his conception of storytelling.
article.png son.png
Le rêve américain dans la rhétorique présidentielle américaine moderne (1937-2010) par Aurélie Godet , publié le 30/08/2010
À partir d'une étude statistique des occurrences de l'expression "American dream" dans les discours présidentiels, cet article tente d'expliquer la popularité croissante de l'expression depuis sa première utilisation par Franklin Roosevelt en 1937. Il s'efforce également de voir si le contenu du rêve tel que défini par les présidents est resté le même ou s'il s'est modifié au gré de besoins politiques conjoncturels. Est-il possible, notamment, d'établir une dichotomie pertinente entre « rêve américain démocrate » et « rêve américain républicain » ? Notre conclusion sera que la référence au rêve, si elle a bien une portée délibérative, s'apparente surtout à une ressource rhétorique destinée à accroître l'avantage du président dans le jeu politique.
article.png
Darwin - ressources complémentaires par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 28/06/2010
Cette page regroupe les publications des sites partenaires de La Clé des langues sur Darwin ainsi qu'un ensemble de liens pour aller plus loin.
bibliographie.png
Marilynne Robinson - Assises Internationales du Roman 2010 par Marilynne Robinson , Kédem Ferré , publié le 14/06/2010
Marilynne Robinson was invited to the fourth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She was interviewed for La Clé des langues and read an extract from Gilead, a novel which was awarded the 2005 Pulitzer Prize.
type-video.png entretien.png texte.png
A.S. Byatt - Assises Internationales du Roman 2010 par A.S. Byatt , Emilie Walezac , publié le 10/06/2010
In May 2010, Antonia Susan Byatt took part in the fourth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She granted us an interview and was kind enough to read a passage form The Children's Book, her latest novel.
entretien.png type-video.png texte.png
Anne Enright - Assises Internationales du Roman 2010 par Anne Enright , Clifford Armion , publié le 10/06/2010
Anne Enright came to Lyon in May 2010 to take part in the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She was kind enough to answer our questions and to read an extract from her novel entitled The Gathering which won the 2007 Booker Prize.
type-video.png entretien.png texte.png
Beverley Naidoo: A conversation with students par Beverley Naidoo, Lycée Jean-Baptiste de la Salle, Rouen, publié le 03/06/2010
La transcription d'une visioconférence entre Beverley Naidoo et les élèves du Lycée Jean-Baptiste de la Salle (Rouen).
article.png
An interview with Beverley Naidoo par Beverley Naidoo, Clifford Armion, publié le 01/06/2010
Un entretien accordé à La Clé des langues par Beverley Naidoo suite à son déplacement dans l'académie de Rouen.
entretien.png texte.png
Beverley Naidoo, The Other Side of Truth, 2000 par Beverley Naidoo, Lycée Jean-Baptiste de la Salle, Rouen, publié le 17/05/2010
Deux extraits d'une pièce inspirée du roman "The Other Side of Truth" de Beverley Naidoo, adaptée par David Stevens, et jouée au Musée des Beaux-Arts de Rouen par les élèves de Madame Bertholle, professeur d'anglais au Lycée J. B. de la Salle.
type-video.png
Pour une rhétorique des genres : de la sensibilité à la généricité dans l’enseignement de l’anglais par Maylis Rospide , publié le 03/05/2010
Le genre nous semble être un outil précieux dans l'enseignement des langues car il permet d'aborder à la fois activités de lecture et d'écriture ainsi que les différentes compétences présentées par le Cadre Européen. Dans le mouvement de Genre Literacy, le genre n'est pas une étiquette collée à un texte afin de le classer, mais un arsenal rhétorique mis à la disposition de l'élève afin qu'il puisse mieux lire (à travers l'anticipation) et écrire (par l'imitation et la création d'un objectif ciblé) dans une langue seconde. Le genre devient alors guide de lecture (la connaissance des stratégies rhétoriques d'un texte aiguillonne sur une piste d'interprétation), mais aussi un cadre qui offre à l'élève la possibilité d'écrire en gardant à l'esprit qu'il prend la plume dans un contexte spécifique, pour un public donné afin de susciter un effet voulu.
article.png
Le néolibéralisme et l’opinion britannique : Un héritage en demi-teinte ? par Gilles Christoph, publié le 26/04/2010
Afin de contribuer à l'entreprise d'évaluation de l'héritage thatchérien qui était l'objet du colloque organisé à Lyon en décembre 2009, cet article se propose d'étudier l'influence des idées néolibérales sur l'opinion britannique. Il apparaît que le passage du consensus keynésien au consensus néolibéral, symbolisé par l'élection de Margaret Thatcher en 1979, doit beaucoup à l'action d'un petit groupe d'économistes qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, se sont donné pour ambition de transformer les mentalités dans un sens plus conforme aux principes du libéralisme économique. Si le succès de la stratégie néolibérale est indéniable auprès des élites, on remarque cependant que la conversion du grand public reste partielle, notamment en ce qui concerne la privatisation des services publics.
article.png
Les nouveaux conservateurs et le thatchérisme : l'impossible rupture ? par Valérie Auda-André, publié le 09/04/2010
A la suite de l'élection de David Cameron au poste de leader en 2005, le renouvellement de l'équipe dirigeante, la nouvelle tonalité du discours conservateur et le projet de rénovation du parti ont contribué à alimenter la thèse d'une rupture avec l'héritage thatchérien. Cet article a pour objectif de tenter d'évaluer la pertinence de cette analyse en proposant un examen des principales caractéristiques et sources d'inspiration du "nouveau" conservatisme. Il s'agira également de tenter d'évaluer sa capacité à produire une nouvelle synthèse susceptible d'emporter l'adhésion au-delà du périmètre électoral naturel du parti conservateur et de marginaliser durablement les opposants dans son propre camp.
article.png
Dévolution minimaliste au pays de Galles : pente glissante vers un Parlement gallois ? par Fiona Simpkins, publié le 01/04/2010
Après seulement une douzaine d'années de fonctionnement, l'Assemblée galloise s'apprête à subir de profondes modifications et obtenir davantage de pouvoirs si toutefois le « oui » l'emporte à nouveau lors d'un prochain référendum prévu en 2011 ainsi que le laisse présager une majorité des sondages d'opinion. Il s'agira dès lors de s'interroger ici sur les raisons profondes des bouleversements rapides intervenus dans le processus de dévolution depuis la mise en œuvre de l'Assemblée nationale galloise en 1999.
article.png
Le couple Obama incarnation de l'American Dream ? par Pierre-Marie Loizeau , publié le 29/03/2010
En novembre 2008, Barack Obama a fait un triomphe auprès des minorités et plus particulièrement auprès de la communauté noire. Mais il n'est pas le seul Obama. Son épouse Michelle bénéficie aussi d'une grande popularité, auprès des femmes et chez les Afro-Américains auxquels elle s'identifie pleinement. Figure icônique, elle est modèle et miroir. Mais au-delà des qualités individuelles propres de ces deux personnages hors du commun, c'est bien le couple présidentiel qui fait vibrer l'Amérique. Cette union, par ses différences et ses complémentarités, son exemplarité et l'image du bonheur qu'il inspire, incarne bel et bien le rêve américain.
article.png
L’envers du Rêve Américain à travers « La Littérature » par Morgane Jourdren , publié le 26/03/2010
Toutes les versions du Rêve américain constituent la trame d'un discours que l'Amérique n'a jamais cessé de se tenir et de tenir sur elle-même. Ce Rêve d'une terre de tous les possibles, d'une terre idyllique, ancré dans l'inconscient collectif, c'est tout d'abord la presse qui le remet en question, à l'époque du muckraking notamment. Toute une génération de journalistes et d'écrivains met ainsi en lumière l'envers d'un rêve américain que les images de photographes et de cinéastes engagés ne démentiront pas.
article.png
La voix de Lolita dans "Lolita", le roman de Vladimir Nabokov et le film de Stanley Kubrick par Michaël Roy , publié le 25/03/2010
La critique nabokovienne s'est beaucoup interrogée sur les modalités de la voix de Humbert Humbert, ses inflexions, ses excentricités, ses stratégies de séduction. C'est en effet par la voix du nympholepte, confesseur omnipotent, que nous parvient toute l'histoire de Humbert et Lolita. Il semble, à première lecture, que la jeune fille n'ait pas son mot à dire dans cette histoire ; objet de Humbert-personnage, elle devient objet du discours manipulateur de Humbert-narrateur. On peut malgré tout se demander si la voix de Lolita est véritablement engloutie par la parole de Humbert, ou bien si elle parvient au contraire à défier les assignations au silence de ce dernier. On tentera ici de « récupérer » la voix de Lolita dans le roman de Vladimir Nabokov (1955), tout en analysant la façon dont Stanley Kubrick s'accommode de cette problématique complexe de la voix et du silence dans son adaptation cinématographique (1962).
article.png
“Nay, faith, let not me play a woman. I have a beard coming” (MND. I. ii. 41-42): Dramatic illusion in A Midsummer Night’s Dream par Geneviève Lheureux, publié le 22/03/2010
Les personnages mythologiques ou féériques qui peuplent Le songe d'une nuit d'été occultent parfois la complexité d'une comédie qui examine les fondements mêmes de l'expérience théâtrale. La pièce dans la pièce, laborieusement répétée par une troupe d'acteurs amateurs, contribue certes à désamorcer les éléments potentiellement tragiques mis en scène dans l'intrigue centrée sur les amants athéniens, mais elle interroge aussi de manière radicale l'illusion dramatique, qu'elle finit pourtant par renforcer.
article.png
The Intensification of Punishment from Thatcher to Blair: From conservative authoritarianism to punitive interventionism par Emma Bell, publié le 12/03/2010
Emma Bell is a Senior Lecturer in British Studies at Savoie University (Chambéry). Her research focuses on contemporary British penal policy. She will be publishing a book on the subject entitled Criminal Justice and Neoliberalism at the end of 2010 with Palgrave Macmillan.
article.png
Les bons élèves du thatchérisme ? La « modernisation » des syndicats britanniques depuis 1979 par Marc Lenormand, publié le 12/03/2010
Cette contribution interroge l'héritage thatchérien dans le domaine syndical à partir du débat autour du processus dit de « modernisation » des syndicats. Elle examine les différentes stratégies poursuivies par les syndicats britanniques face au contexte produit par les politiques conservatrices, et s'emploie à mesurer les effets qu'elles ont eus sur les pratiques du mouvement syndical. Du syndicalisme managérial au syndicalisme de mouvement social en passant par le syndicalisme activiste, l'image que les syndicats cherchent à donner d'eux-mêmes tout autant que leur répertoire d'action ont été redéfinis par trente années d'expérimentation.
article.png
Rêve américain, Rêve d’Amérique : une introduction par Morgane Jourdren , publié le 08/03/2010
« J'avoue que dans l'Amérique, j'ai vu plus que l'Amérique ». Cette célèbre formule d'Alexis de Tocqueville ne résume-t-elle pas à elle seule l'histoire d'une terre qui, dès l'aube de l'Humanité, a habité les esprits, enflammé les imaginations et délié tant la plume que les langues ? Comment définir le rêve américain ? Comment l'Amérique, au sens métaphorique du terme, se manifeste-t-elle en terre américaine et à Hollywood en particulier ?
article.png
Race Relations and the Presidency of Barack Obama par Randall Kennedy, publié le 05/03/2010
I attended the inauguration of Barack Obama with two million other people who created the largest crowd in the history of Washington, D.C. Although I grew up in the nation's capital, I had never before attended an inauguration. None had previously beckoned. But this time I felt compelled to be present. The sentiments that gripped me were similar to those that animated many who attended the proceedings.
article.png son.png
Le Rêve Américain en question : du rêve imparfait au rêve comme imposture par Morgane Jourdren , publié le 04/03/2010
Des voix discordantes s'élèvent en Amérique pour dénoncer une société qui ne tient pas toutes ses promesses et qui utilise et détourne le rêve américain pour faire croire à la validité du système. Les mouvements féministes, ceux des droits civiques et ceux qui dénoncent les excès du capitalisme, revendiquent des réformes pour que le rêve américain profite à tous. Les mouvements socialistes purs et durs, eux, entendent rompre avec l'individualisme forcené et la réussite à tout prix pour créer une société plus fraternelle. Les mouvements anarchistes, quant à eux, appellent à la révolution pour que opprimés brisent leurs chaines.
article.png
Le Rêve Imposé ou la Machine Hollywoodienne au Service de l’Idéologie Dominante par Morgane Jourdren , publié le 04/03/2010
Hollywood, en particulier, dès les années 1930-1940, joue le premier rôle dans une véritable entreprise de conditionnement des esprits menée par la société dominante auprès des populations, notamment auprès de ces couches populaires que l'on juge potentiellement dangereuses. Comment la Mecque du cinéma a-t-elle progressivement mais sûrement imposé le rêve américain à l'écran ? Quelles images, ancrées dans l'inconscient collectif, a-t-elle projetées pour fédérer tout un peuple autour de l'American Way of Life ?
article.png
New Labour and the neo-liberal ascendancy: the case of public service reform par Eric Shaw, publié le 01/03/2010
A much debated topic has been the fundamental thrust of the New Labour project. Was it about the modernisation of social democracy or its abandonment? Did it adapt itself to the settlement bequeathed by Thatcherism and the neo-liberal paradigm it entrenched or seek it transcend it? This article discusses these contending interpretations focusing on the issue of public service reform, which lay at the heart of New Labour's domestic programme. It then explores the effects of New Labour's market-oriented 'modernisation' strategy on what social democrats have traditionally regarded as the normative underpinning of the public services, the 'public service ethos'.
article.png
Coming in from the Cold? The Thatcher Legacy, Devolution and Cameron’s Conservatives in Scotland 1979-2009 par Peter Lynch, publié le 23/02/2010
In opposition, Conservative leaders such as Margaret Thatcher and David Cameron adopted quite different strategies to deal with Scotland and devolution. Mrs Thatcher's intention was to avoid splitting her own party over the devolution issue in advance of the 1979 devolution referendum,with an emphasis on party management. Cameron has had to deal with a more complex picture due to the institutional reality of devolution, the unpopularity of the Conservatives in Scotland and the election of the SNP government in 2007. This environment brought a cautious but positive approach to Scotland from Cameron, involving five different strands of territorial management in preparation for the 2010 UK general election.
article.png
Petite faute, grande folie dans King Lear : Comment, pourquoi ? par Yves Thoret, publié le 14/02/2010
C'est secondairement que Lear reconnaît la disproportion entre la petite faute de sa fille et la faillite de son propre jugement, sous l'effet d'un mécanisme de torsion-arrachement (wrenching). La violence du roi détruit sa capacité à appréhender, estimer et garantir l'épreuve de réalité, dont on rappelle le modèle théorique décrit par Freud. La nouvelle rencontre entre Lear et Cordélia comporte un mouvement de compassion associé à une menace extérieure d'effroi venant compromettre leur mutuelle reconnaissance. Dans cette communication, divers traits de ce mécanisme d'Anagnorisis sont examinés en comparaison avec d'autres pièces de Shakespeare.
article.png
"Come, unbutton here": Exposing "the thing itself" in Shakespeare’s King Lear par Denis Lagae-Devoldère, publié le 14/02/2010
The first definition of the verb "to expose" in the Oxford English Dictionary is "to put out", "to deprive of shelter", "to turn out of doors", formed on the original Latin exponere: in King Lear, the king is famously kicked out of his respective daughters' houses and exposed to the elements. Throughout the play, such exposure to danger goes hand in hand with the exposure of something or somebody, which the OED defines as to denounce or to lay open (to danger, to ridicule, to censure)...
article.png
Reducing social democracy’s last redoubt: the privatisation and marketisation of the NHS in England par Colin Leys, publié le 12/02/2010
Since 1980 the NHS has been converted from a planned, integrated service, to a set of quasi-businesses operating in a health care market, in which an increasingly significant role is being played by for-profit corporations. This policy was initiated by the Conservatives under Margaret Thatcher and John Major but continued and driven much further by the Labour governments of Tony Blair and Gordon Brown. The paper outlines the sequence of initiatives through which the transformation has been accomplished and assesses what has driven the change, and why it has been so relatively easy to accomplish.
article.png
Voir à travers la chair : lecture et mise en perspective du corps blessé dans King Lear par Clifford Armion, publié le 12/02/2010
Les corps blessés, ainsi que les cadavres, occupent une place centrale dans le Roi Lear. Les spectateurs de la tragédie sont amenés à scruter les corps des personnages dans l'espoir d'une révélation, d'une découverte de leur nature profonde, de leur âme. Les blessures peuvent être lues comme des inscriptions à même la chair dont le sens, bien qu'associé au corps même des personnages, peut être trompeur. Cette communication vise à étudier de quelle manière et dans quel but les cadavres sont exposés, mis en perspective et mis en scène dans King Lear. Pour cela, il sera nécessaire de replacer la pièce dans le contexte de l'Angleterre élisabéthaine, de sa culture et ses croyances.
article.png
Financialisation and the Thatcher Governments par John Grahl, publié le 12/02/2010
This paper suggests that the role of the Thatcher governments in changing the course of economic and political development may have been exaggerated, and indeed that the role of political factors in general and "neo-liberalism" in particular is often overstated. An implication is that some current problems, interpreted as primarily political, have an economic dimension which is not fully taken into account. An example is the process of "financialisation"; this is frequently analysed in political terms although there are deep economic forces behind it.
article.png
Vision(s) de dé-Lear ou comment mettre en scène la folie du roi par Carole Guidicelli, publié le 11/02/2010
La folie qui affecte Lear est une spécificité de la pièce de Shakespeare par rapport à ses sources. L’un des enjeux de la représentation du Roi Lear consiste donc à exhiber les signes extérieurs de la folie du roi tout en permettant au spectateur d’avoir accès à la vision du monde de Lear : tel est le mécanisme de la tempête qui se déchaîne autant dans l’esprit du personnage que sur la lande. A travers trois exemples précis (les mises en scène de P. Adrien en 2000 et de J-F. Sivadier en 2007 et l’adaptation cinématographique de P. Brook en 1970) nous examinerons les modes par lesquels la folie du roi est représentée au théâtre et leurs multiples implications.
article.png
Les Etats-Unis de Barack Obama : "The Race Question" par Randall Kennedy, publié le 01/02/2010
Lors de son passage à la Villa Gillet, en janvier 2010, Randall Kennedy s'est exprimé sur la dimension historique de la dernière élection présidentielle américaine. Cet évènement culturel s'est tenu le soir même où Barck Obama prononçait face au congrès américain le traditionnel discours sur l'état de l'union. Le lendemain, Randall Kennedy, professeur de droit à Harvard et membre du barreau de la Cour Suprème des Etats-Unis, accordait une interview à la Clé des langues.
dossier.png
Interview de Randall Kennedy par Randall Kennedy, Clifford Armion, publié le 01/02/2010
Lors de son passage à la Villa Gillet, en janvier 2010, Randall Kennedy s'est exprimé sur la dimension historique de la dernière élection présidentielle américaine. Cet évènement culturel s'est tenu le soir même où Barack Obama prononçait face au congrès américain le traditionnel discours sur l'état de l'union. Le lendemain, Randall Kennedy, professeur de droit à Harvard et membre du barreau de la Cour Suprème des Etats-Unis, accordait une interview à Clifford Armion, responsable de la Clé des langues.
entretien.png texte.png
L’art de représenter King Lear : analyse textuelle et picturale par Estelle Rivier, publié le 25/01/2010
King Lear a inspiré nombre de peintres si l'on songe à Edwin Austin Abbey, John Singleton Copley, John Rogers Herbert, Ford Madox Brown, pour ne nommer que certains d'entre eux. Le regard que ces derniers portent sur l'œuvre de Shakespeare nous invite à modifier le nôtre et nous guident dans une relecture de la pièce. Y apparaît alors de façon encore plus frappante le réseau sémantique de la vue. Les personnages souffrant de cécité physique et morale ont peine à y voir clair autour d'eux et en eux. Et pour nous qui les observons, les images se dédoublent quand par exemple le roi est aussi un fou et que son Fou gouverne l'entendement des choses. La duplicité, les double-sens, les visions polymorphes se multiplient. Tous ces aperçus de la scène du Roi Lear, qu'ils soient picturaux ou sémantiques sont à l'étude dans ce propos, par touches, comme chez les Impressionnistes.
article.png
« Modernise and die ». Réflexions sur le déclin travailliste par Keith Dixon, publié le 25/01/2010
Cette communication propose une analyse de la rhétorique de la « modernisation » mobilisée par les néo-travaillistes britanniques depuis l'arrivée de Tony Blair à la tête du parti en 1994. La contribution d'un des architectes intellectuels du néo-travaillisme - Anthony Giddens - est appréhendée dans un premier temps : ensuite les ambiguïtés de la notion même de modernisation sont explorées en resituant le processus de rénovation du parti travailliste dans son contexte pré-blairiste. Enfin, le déclin électoral et politique actuel du parti travailliste est évoqué et mis en relation avec les nouvelles pratiques instaurées par T. Blair et G. Brown et se réclamant de la nécessaire modernisation du « vieux travaillisme ».
article.png
« To disfigure, or to present » (MND, 3.1.57) : la contradiction de King Lear à la scène par Isabelle Schwartz-Gastine, publié le 22/01/2010
Toutes les pièces du corpus renaissant offrent des réalités théâtrales qui ne prennent sens que par les mots du texte incarnés par des comédiens sur la scène de planches de bois dénuées de décor. C'est ainsi que, de comédie en tragédie, Shakespeare a interrogé la théâtralité en montrant ce qui n'était pas et en occultant parfois ce qui était. Dans cette communication, on se penchera sur la manière dont le texte donne substance à une nature grandiose, tantôt hostile (la lande sous la tempête), tantôt spectaculaire et dangereuse (la falaise de Douvres), qui n'existe vraiment que par l'interprétation des acteurs. Les spectateurs n'ont rien à voir devant eux sur la scène, mais, grâce à la présentation dynamique qui s'offre à leur regard, l'illusion théâtrale parvient à se métamorphoser en réalité.
article.png
Néo-libéralisation et régénération urbaine : quelques réflexions sur l’évolution de Glasgow depuis 1979 par Fabien Jeannier, publié le 22/01/2010
Cette communication propose de faire un rapide tour d'horizon de quelques uns des aspects importants de la régénération de Glasgow depuis la fin des années 1970. Après avoir présenté les grandes lignes du concept de néolibéralisation tel qu'il est développé dans le champ de la recherche urbaine anglophone, nous verrons dans quelle mesure Glasgow en est une illustration de choix et quelles sont les perspectives d'évolution trente ans après le début de la mise en place du projet politique néolibéral.
article.png
« The Caretaker of Humanity » : pour une praxis théâtrale par Liza Kharoubi , publié le 21/01/2010
L’étude du texte de Pinter nous dévoile qu’il est utile de faire la distinction entre « la scène » comme espace total, violent et irréel et « le théâtre » qui inclut la relation faciale de la scène à un public de chair et de sang à chaque représentation. Le théâtre y est alors envisagé comme le lieu de partage d’une parole, de dissémination d’une parole écrite et (ré)citée. Par comparaison avec l’école, avec les lieux de prière, ou encore les assemblées politiques qui sont aussi des lieux de partage de la parole, le théâtre a ceci de particulier qu’il offre ce partage comme le sens même de son existence. Le partage de la parole y est vécu pour lui-même, sans autre intérêt que d’en jouir, dans le comique ou dans le tragique. A partir des réflexions de Stanley Cavell et Emmanuel Lévinas, nous avons tenté de proposer une interprétation « poéthique » de la pièce de Pinter The Caretaker, c’est-à-dire une interprétation qui tienne compte de cette relation du partage de la parole.
article.png
Visions dans et sur King Lear par Estelle Rivier, publié le 18/01/2010
Ce monde où la tempête est tout autant sur scène que dans les esprits, où les falaises se créent par la parole, où le « rien » de Cordelia veut tout dire...C'est ce désordre des sens sur lequel les communications de cette journée d'étude vont se concentrer en abordant les aspects visuels, psychologiques et spectaculaires que renferme la matrice de King Lear. Il y sera question du corps en scène, des décors verbaux, de scénographie, des créations picturales inspirées de la tragédie entre autres. Autant d'approches esthétiques et de regards croisés qui devraient permettre à chacun de voir en Lear une performance artistique intense et vivante.
dossier.png
King Lear comme fable par Gérard Hocmard, publié le 18/01/2010
Pièce hors normes, Le Roi Lear a trouvé une résonance particulière dans le monde contemporain. Mais la construction se résume à une suite de confrontations; les personnages n'ont pas toujours beaucoup d'épaisseur et la catharsis attendue fait place à une série de paraboles qui s'emboîtent les unes dans les autres, tandis que le langage semble échapper aux protagonistes pour insister sur ce qui en l'homme est humanité et sur l'importance du lien social. En fait, toute la technique dramatique semble au service d'un récit à caractère de conte, un peu comme celui que Mamillius définira comme « un conte d'hiver » dans la pièce éponyme. Il est permis de considérer Le Roi Lear comme une fable splendide et cruelle et là peut-être se trouve le secret de la fascination que la pièce exerce.
article.png
The Language of Gesture: Melville's Imaging of Blackness and the Modernity of Billy Budd par Klaus Benesch , publié le 04/01/2010
In light of recent studies of both the life of black seamen and of the role of blacks in the Enlightenment, the paper discusses the representation of African sailors in the work of Herman Melville, in particular in his unfinished manuscript Billy Budd, Sailor. As I argue, Melville's imaging of a "noble" black sailor in the opening chapter is crucial to the author's ongoing attempt to untangle the complex relationship of race and modernity. By invoking a non-totalitarian, gestural/visual aesthetics of blackness Melville not only reinforces his earlier critique of modernity's foundation in slavery; he also revivifies and, simultaneously, trans-forms the eighteenth-century tradition of visualizing blacks as tragic witnesses to the para-doxes of the enlightenment. In so doing, Melville couches his argument against racism in a 'gestural' (black) critique of white judgments on blacks that may well be read to foreshadow later, more radical gestures of black pride from zoot-suiters to the raised fists of black pan-thers or the corporeal self-fashioning of the gangster rapper.
article.png
Promoting patients in narrative discourse: A developmental perspective par Harriet Jisa , publié le 18/12/2009
Languages provide speakers with a number of structural options for manipulating the expression of events in narrative discourse. Underlying narrative competence is the capacity to view events as dynamic actions composed of a bundle of elements such as, agent, patient, affectedness, etc. (Hopper and Thompson, 1980). This study examines the grammatical constructions used by children (5-6-, 7-8- and 10-11-year-olds) and adult speakers of Amharic, English, French and Hungarian to manipulate the expression of agent and patient participants in the expression of events. The narrative task used to elicit the data is composed of a series of pictures which recount the adventures of two principal characters (a boy and a dog) in search of their runaway frog (Frog, Where are you? Mayer 1969). Over the course of the story the boy and the dog encounter a host of secondary characters (a mole, an owl, a swarm of bees and a deer) and change participant status, going from controlling agent to affected patient of a secondary character's action. Our interest lies in the range of structures available in the languages studied and their use by children and adults in narrative discourse. We detail how children and adults native speakers of the four languages use topicalising constructions to promote the patient participant in an event to the starting point (Langacker, 1998) of the recounting of that event.
conference.png type-video.png
From buds to flowers: the blossoming of constructions in child language par Aliyah Morgenstern, publié le 18/12/2009
In the course of their development, children make their way along successive transitory systems with their own internal coherence. We will present the paths they follow from gestures and first words to complex constructions embedded in their dialogic context, developing both linguistic, conversational and social skills necessary to full mastery of language. Our data shows that the use of grammatical forms is irregular in terms of canonical syntax but not random, and corresponds to particular semantic/pragmatic features.
conference.png type-video.png
Incroyable fiction : L’histoire de Pi de Yann Martel (2001), relecture contemporaine de Noé et Robinson par Anne Besson, publié le 14/12/2009
Le roman de Yann Martel, typique de la post-modernité, dont l'intrigue "surfictionnelle" mêle théologie et zoologie, exploite de façon à la fois massive et désinvolte ses références intertextuelles, et en premier lieu le parallèle avec le Noé biblique, dans un hymne à la fiction et à la foi ne faisant qu'une, à la croyance et au déguisement métaphorique du réel comme enchantement de l'existence.
article.png
All the World’s a Folly : Theatricality and Intertextuality in Paul Auster’s The Brooklyn Follies par Brigitte Friant-Kessler, publié le 11/12/2009
There is a manner in which Auster's revisiting classic sources is not merely a simple lift or a citation from the work when he playfully offers a postmodern context to old texts, especially with major literary figures in the wings. As J. Dupont argues in his introductory note to The Brooklyn Follies : "It would however be an exhaustingly vain task to try and undertake a census of the literary intertexts that run beneath the surface of Auster's work". Such an attempt is all the more so destined to be a failure as there are, beside the clearly stated references, less obvious, possibly unavowed though not any the less significant, undercurrents of intertextuality to be traced in Auster's Brooklyn Follies. Were there only one idiosyncratic trait to be highlighted in Auster's style, it would obviously be his taste for patch-working...
article.png