Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 6 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Faut-il accepter l'analogie "Holocauste animal" pour être (vraiment) antispéciste ? par Philippe Monneret, publié le 11/06/2020
Les expressions « holocauste animal » ou « génocide animal », perçues comme choquantes par certains, sont défendues par beaucoup d'antispécistes comme ne faisant que décrire la réalité. Qui a raison ? Peut-on défendre l'emploi de ces expressions ou faut-il les condamner ? Servent-elles vraiment la cause qu'elles prétendent défendre ? Quelle est notre responsabilité à l'égard des mots que nous employons ? Toutes ces questions seront abordées selon un point de vue de linguiste, qui, certes, décrit ce qu'il observe dans les langues et les discours, mais dont les descriptions ne sont peut-être pas dépourvues de conséquences éthiques.
type-video.png conference.png
La linguistique face à la "question animale" par Catherine Kerbrat-Orecchioni, publié le 29/03/2018
Les animal studies ont connu ces derniers temps un développement spectaculaire dans différents domaines disciplinaires, la linguistique accusant à cet égard un certain retard. On évoquera donc quelques pistes que pourraient emprunter diverses branches de cette discipline, comme la lexicologie (permettant de débusquer les représentations de l'animal que véhiculent bon nombre de mots et expressions), ou l'analyse du discours (envisagée entre autres sous l'angle de l'étude de l'argumentation ou de la notion de « point de vue »), afin de contribuer à l'approfondissement d'un champ de réflexion aussi vaste et divers que passionnant.
type-video.png conference.png
Approches linguistiques du genre (gender) par Yannick Chevalier, publié le 03/12/2013
Cette conférence s’inscrit dans un programme intitulé « Les langues et le genre (grammaires, cultures, littératures) ». Le titre de ce programme repose sur une ambiguïté lexicale, celle du mot « genre » : faut-il entendre par là la notion linguistique (genre masculin ou genre féminin) héritée de la tradition grammaticale (laquelle utilise cette notion depuis l’Antiquité), ou bien le concept plus récent de « sexe social » qu’ont introduit les études de genre ? Pour lever les ambiguïtés, les locuteur.rice.s précisent souvent : « genre au sens grammatical » ou « genre au sens de gender ».
article.png
Les origines du langage et le développement de la pensée symbolique par Christophe Coupé, publié le 28/09/2012
Parmi les nombreuses aptitudes qui ont été proposées pour distinguer l’espèce humaine du reste du règne animal, la capacité à créer et à manipuler des symboles revient très fréquemment. Elle joue en particulier un rôle fondamental dans notre système de communication, comme déjà noté il y a près d’un siècle par Ferdinand de Saussure avec le concept d’arbitraire du signe. Dans cette présentation, Christophe Coupé aborde la vaste question des origines du langage en prêtant tout particulièrement attention au développement de la pensée symbolique. Afin de mieux caractériser ce qui fait notre spécificité et comment celle-ci a vu le jour, il tente de mettre en rapport ce que nous disent à ce sujet différents champs scientifiques comme l’archéologie, l’étude de la communication animale ou encore la modélisation informatique.
conference.png type-video.png telechargement.png
Gestures of negation par Wendy Leeds-Hurwitz, Simon Harrison, publié le 27/08/2009
Wendy Leeds-Hurwitz introduces the conference by establishing a historical context for interaction and gesture studies. She describes how numerous scholars (Efron, Bateson, Birdwhistell, etc.) and numerous fields (proxemics, paralanguage, kinesics, etc.) mark critical moments in the history of interaction studies generally, and gesture studies specifically. Simon Harrison presents his PhD research on gestures of negation in English. Focusing on form and linear structure, he describes the different gestures that speakers synchronise with negative speech acts and show how they organise those gestures in relation to their speech. His main argument is that multimodal negative utterances integrate grammar and gesture at symbolic, functional, and conceptual levels.
conference.png type-video.png
Pratique croisée de la lecture et de l'écriture : de l'idéologie à l'autonomie par Sandrine Sorlin, publié le 22/04/2009
S'appuyant sur les "New Literacy Studies", Sandrine Sorlin adopte ici une approche pragmatique de la lecture et de l'écriture, invitant à travailler ces deux compétences de manière croisée en langue seconde afin d'aider l'apprenant à devenir un lecteur autonome et un Récepteur critique.
article.png