Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 6 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Stefan Weinert: "Die Familie" par Stefan Weinert, publié le 26/11/2014
Stefan Weinert erklärt, dass sein Film im Rahmen der in Deutschland höchst aktuellen Debatte, ob die DDR eine Diktatur gewesen sei oder nicht, verstanden werden sollte. Ihm ist es wichtig, die Traumata der Opfer des DDR-Systems ans Licht zu bringen und das weitverbreitete Image einer gemäßigten Diktatur zu widerlegen.
type-video.png texte.png entretien.png
Interview mit Gabriele Olms, einer ehemaligen Staatsbürgerin der DDR par Gabriele Olms, Cécilia Fernandez, publié le 01/11/2014
Gabriele Olms est née en 1956 à Potsdam et elle vit depuis 1977 en France. Elle témoigne de sa jeunesse en RDA, de son départ pour la France, de la Chute du mur et de ses conséquences pour sa famille.
type-video.png entretien.png
Le rock en RDA. Le groupe Pankow : entre culture officielle et contre-culture par Leila Weber, publié le 01/06/2009
En RDA, le rock, musique capitaliste, était banni. Face à l’influence grandissante du rock, le régime décida de l’instrumentaliser à des fins de propagande. Une scène officielle vit le jour, qui fut influencée par le punk et la new wave. Le groupe Pankow fit partie de cette nouvelle scène officielle. Son originalité réside dans le fait que les membres du groupe ont été tiraillés entre adaptation aux exigences du régime et subversion tout au long de leur carrière. L'objectif était de ne pas basculer dans la scène « underground » tout en conservant une attitude provocatrice. In der DDR wurde die Rockmusik lange verpönt, bis das Regime ihren Einfluss auf die Jugend erkennen sollte. Von da an wurde die Rockmusik im Dienste des Regimes instrumentalisiert und entstand eine offizielle Szene, zu der auch die Band Pankow gehörte. Pankow zögerte zwischen Anpassung und Kritik, behielt aber stets eine provokative Haltung.
article.png
Le 17 juin 1953 et ses interprétations avant 1989 par Myriam Renaudot, publié le 28/04/2007
Le 17 juin 1953 demeura pendant près de quarante ans la fête nationale de la République fédérale d'Allemagne, le "Jour de l'Unité allemande", tandis qu'en RDA, l'événement resta tabou jusqu'en 1989. Comment un événement qui a eu lieu en RDA a-t-il pu devenir jour de fête nationale en RFA ? Comment ces soulèvements ont-ils été accueillis et interprétés à l'Ouest et à l'Est ?
article.png
Le 17 juin 1953 : un lieu de mémoire commun à l'Allemagne unifiée ? par Myriam Renaudot, publié le 28/04/2007
En 2003, l'Allemagne a fêté le cinquantième anniversaire des soulèvements du 17 juin 1953 en RDA comme jamais elle n'avait fêté cet événement auparavant. Durant toute l'année 2003, projets scolaires, téléfilms, conférences, publications d'historiens, inaugurations de monuments, expositions, articles de presse etc. se sont multipliés à l'Ouest et à l'Est à l'occasion du cinquantenaire. L'ampleur de ces manifestations a été d'autant plus remarquable que les événements du 17 juin 1953 tombaient depuis plusieurs années dans l'oubli. Comment caractériser le 17 juin 1953 aujourd'hui ? Comment le 17 juin est-il aujourd'hui commémoré et surtout, par qui ?
article.png
Le 17 juin 1953 : contexte et déroulement par Myriam Renaudot, publié le 27/04/2007
Si le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin) et le 3 octobre 1990 (jour de l'unité allemande) sont des dates de l'histoire allemande généralement connues d'un large public français, européen voire international, le 17 juin 1953 est une date très souvent ignorée. Pourtant, le 17 juin fut proclamé jour de fête nationale de la RFA (République Fédérale d'Allemagne) dès le mois d'août 1953 et le demeura jusqu'en 1990, pour disparaître sans faire de bruit et laisser place au 3 octobre. Que s'est-il passé exactement le 17 juin 1953 ? Des quels événements est-il question ?
article.png