Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 13 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Comprendre l'arrivée au pouvoir et la démission de Mario Monti par Damien Prévost, publié le 22/01/2013
L'Italie s'apprête à élire ses députés et ses sénateurs après l'expérience du gouvernement "technique" dirigé par Mario Monti. Cet événement insolite (un gouvernement composé exclusivement de personnalités n'appartenant pas à la classe politique) a de quoi surprendre l'oeil de l'observateur extérieur. Cet article se propose d'expliquer les étapes qui ont conduit à une crise institutionnelle que la fameuse loi électorale de Roberto Calderoli (Porcellum) était sensée éviter ainsi que les conditions du départ précipité et inattendu de Mario Monti.
article.png
Comprendre les résulats des élections de février 2013 par Damien Prévost, publié le 12/03/2013
Les élections italiennes ont souvent une issue imprévisible : le scrutin de février 2013 est à la hauteur du défi ! L'Italie est politiquement dans l'impasse : le centre-gauche, le centre-droit sont au coude à coude en termes d'électeurs et le parti de Beppe Grillo finit par obtenir une minorité de blocage à la chambre.
article.png
Dossier La politique italienne par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 15/02/2013
Ce dossier sur la politique italienne propose plusieurs articles, des vidéos d'une journée d'étude et des fiches de lecture.
dossier.png
Comprendre les alliances pour les élections de février 2013 par Damien Prévost, publié le 12/02/2013
Les élections de février 2013 opposeront traditionnellement le centre-gauche au centre-droit mais laisseront également la place à un troisième homme, Mario Monti. Ce Président du Conseil "technique" a donc fini, lui aussi, par "descendre en politique". Libéral convaincu, il décide de ne s'allier avec aucune des grandes forces politiques de l'échiquier italien mais de se placer au milieu. Monti, troisième homme? Sûrement. Mais que dire de Beppe Grillo? Du juge Ingroia?
article.png
Comprendre les lois électorales italiennes par Damien Prévost, publié le 04/01/2013
Le public français a parfois du mal à comprendre la politique italienne - non sans raison - et il n'est pas rare de parler de l'Italie comme d'un laboratoire politique, aujourd'hui encore. Nous attacherons ici à expliquer le fonctionnement et les logiques qui ont animé des différentes lois électorales italiennes depuis 1946 : chacune a sa logique et ses conséquences pratiques. Le Président Napolitano avait expressément demandé aux Chambres de proposer une nouvelle loi électorale tant celle qui était en vigueur était décriée. C'était sans compter la démission prématurée du gouvernement Monti... C'est donc bien cette loi qui régira les élections de février 2013.
article.png
Intellectuels et revues culturelles à Naples dans les années d’après-guerre : la construction d’une mémoire historique par Virginie Vallet, publié le 02/10/2017
L’année 1945, marquée par une crise des intellectuels italiens qui s’étend à l’Europe, suscite une vraie interrogation sur le statut de l’Italie et sur sa vocation à exister d’un point de vue historique. La saison des revues culturelles à Naples commence dès 1944, avec Latitudine et dure jusqu’en 1961, avec Le Ragioni narrative. Un nouveau concept d’une culture aux valeurs humanistes, tournée vers l’Europe et le monde, se voit alors proposé au lecteur. L’engagement civil des ragazzi di Monte Di Dio, qui veulent agir concrètement sur l’histoire de Naples, apparaît toutefois indissociable de leur parcours culturel et idéologique complexe. Dans ce contexte de politisation de la vie culturelle, nous nous proposons d’analyser ici la valeur et la portée du témoignage comme reconstruction d’une mémoire historique, individuelle et collective, à travers l’abondante production de revues culturelles des intellectuels napolitains.
type-video.png conference.png
Andrea Camilleri, La piramide di fango par Charlotte Moge, publié le 30/10/2014
Fiche de lecture du roman La piramide di fango de l'auteur italien Andrea Camilleri.
monographie.png
La Donna entre tragique et comique par Elise Montel-Hurlin, publié le 11/04/2014
Dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Elise Montel-Hurlin interroge la "comi-tragédie" dans le jeu, la voix et l'écriture de Franca Rame.
conference.png type-video.png
Réflexions sur la légende noire italienne : le Mezzogiorno sous domination étrangère (XV° siècle) par Roxane Chilà, publié le 10/01/2014
Cette intervention fait le compte-rendu de difficultés méthodologiques dans le cadre de la préparation d'une thèse d'histoire médiévale portant sur la cour de Naples au milieu du XVe siècle. Il s'agit de la difficulté à situer ce travail par rapport à une une tradition historiographique particulière à l'Italie, la légende noire de la présence espagnole à l'époque moderne. Pour Roxane Chilà, l'objet de cette thèse, la période de la première implantation dans la péninsule des Trastamare, suite à la conquête du royaume de Naples par Alphonse le Magnanime en 1442, n'est généralement pas intégrée à ce lieu commun de l'histoire italienne, dont la force d'attraction n'a cependant cessé de la préoccuper, et même de l'induire en erreur. En cherchant dans la tradition historiographique moderne et contemporaine des points de repères pour mettre en perspective l'histoire du Mezzogiorno médiéval, elle a longtemps négligé d'examiner la période antérieure au XVe siècle. Maintenant que cette erreur est réparée, Roxane Chilà est désormais d'une grande prudence avec cette tradition historiographique protéiforme et parfois contradictoire, qui constituerait d'ailleurs un passionnant objet d'étude.
conference.png type-video.png
Giovan Francesco Busenello. Un théâtre de la rhétorique par Jean-François Lattarico, publié le 29/11/2013
Au cours de ce cette séance du séminaire d’études italiennes ENS-Lyon3, Jean-François Lattarico analyse le statut du « dramma per musica » au Seicento à travers la production du plus illustre représentant du genre, Giovanni Francesco Busenello, le librettiste, entre autres, de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi. Il nous montre comment ce genre nouveau qu’est l’opéra affirme sa pleine autonomie littéraire, loin d’être un genre « soumis ». Ce genre pluridimensionnel synthétise ainsi les nouvelles formes récemment apparues comme le roman ou d’autres, plus anciennes, comme le théâtre ou la poésie tout en proposant la parole à travers le paradigme rhétorique comme élément central et fédérateur.
type-video.png conference.png
Un texte entre deux générations : remarques sur "Il Fiore" par Antonio Montefusco, publié le 20/09/2013
L’intervention a porté sur une nouvelle interprétation du poemetto intitulé Il Fiore et consideré par Contini « attribuable » à Dante ; comme le débat sur l’attribution a quasiment hégémonisé la littérature sur le texte, Antonio Montefusco se propose de renoncer momentanément à la question en se penchant plutôt sur la lecture approfondie des 232 sonnets qui constituent cette traduction originale (il faut plutôt parler de rifacimento) du Roman de la Rose. Finalement, si on considère que ce rifacimento a été réalisé à Florence dans les années ’90 du Duecento, il faut souligner que ce texte peut être considéré comme un passage fondamentale entre la culture de la génération de Brunetto Latini, et celle de Dante et Cavalcanti, en se situant d'une façon très originale dans l’émergence et l’affirmation du Stil novo.
type-video.png conference.png
Incontro con Giuliano Montaldo par Maurizia Morini, publié le 07/06/2013
L'Istituto italiano di cultura di Lione ha invitato il 5 aprile 2013 all'Università Lyon 3 il Maestro del cinema Giuliano Montaldo. Il regista, sceneggiatore, attore, da oltre sessanta anni, si occupa di cinema ed è considerato uno dei maggiori realizzatori italiani; era accompagnato “dalla compagna di una vita” Vera Pescarolo, soggettista, produttrice e figlia dell'attrice pirandelliana Vera Vergani.
article.png
De la parole au corps : la poésie d'Alda Merini par Flaviano Pisanelli, publié le 01/06/2012
Au cours de cette conférence Flaviano Pisanelli revient sur le « personnage » Alda Merini et sur sa poétique. Une poétique et une production poétique qui ne peuvent être dissociés de sa « biographie ». L’enfermement psychiatrique – l’Enfer comme elle le définit elle-même – a une influence considérable sur sa poésie. Une poésie de la folie et de l’amour ; de la folie et de la lucidité ; de la douleur et de l’amour ; une poésie d’apparence antithétique et bien plus sûrement syncrétique.
conference.png type-video.png