Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 5 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
When May Religion Shape Public Life? par John Bowen, publié le 08/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par John Bowen, anthropologue et professeur à l'Université Washington de Saint-Louis.
article.png
Religion et politique (Entre la grande séparation et la consubstantialité) par Abdelwahab Meddeb, publié le 08/11/2010
Le 12 octobre 2010, la Villa Gillet organisait à l'Institution des Chartreux une rencontre autour de la perception des religions dans notre société. Réunissant des spécialistes français et américains des questions religieuses, cet évènement était l'occasion de faire le point sur ces "nouvelles conflictualités" qui sont souvent la conséquence de préjugés et de pratiques culturelles spécifiques à chaque nation. Ce texte a été écrit par Abdelwahab Meddeb, écrivain et poète franco-tunisien, enseignant la littérature comparée à l'Université de Nanterre.
article.png
An interview with John Bowen par John Bowen, Clifford Armion, publié le 19/10/2010
Dans cet entretien accordé à la Clé des langues, John Bowen évoque la spécificité française de la laïcité. Il compare le système éducatif français au modèle américain, observant ainsi les différences de deux cultures qui semblent pourtant se rejoindre dans leur crainte de l'Islam.
entretien.png type-video.png texte.png
The Politics of Fear par Corey Robin, publié le 19/12/2014
In my 2004 book Fear: The History of a Political Idea, I argued that “one day, the war on terrorism will come to an end. All wars do. And when it does, we will find ourselves still living in fear: not of terrorism or radical Islam, but of the domestic rulers that fear has left behind.” When I wrote “one day,” I was thinking decades, not years. I figured that the war on terror—less the invasions, wars, torture, drone attacks, and assassinations than the broader atmosphere of pervasive and militarized dread, what Hobbes called “a tract of time, wherein the will to contend by battle is sufficiently known” and an enemy is perceived as permanent and irrepressible—would continue at least into the 2010s, if not the '20s. Yet even before Osama bin Laden was killed and negotiations with the Taliban had begun, it was clear that the war on terror, understood in those terms, had come to an end.
article.png
In Praise of Babel par Robyn Creswell, publié le 22/11/2013
Like Jewish and Christian commentators, Muslim exegetes understood the Babel story to be a parable of how mankind’s hubris, in the form of a desire for knowledge or an attempt to reach the heavens, leads to divine punishment. The subsequent confusion of human idioms and scattering of peoples is a second fall from grace, an expulsion from the paradise of monolingualism. Henceforth, translation becomes at once necessary and impossible—impossible in the sense that no translation could ever match the transparency of the original Ur-Sprache. So the Islamic tradition, like the Judaic one in particular, comes to bear a tremendous nostalgia for the lost language of Eden.
article.png