Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 15 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Io la conoscevo bene d'Antonio Pietrangeli au Festival Lumière 2016 par Aurélien Ferenczi, publié le 03/11/2016
A l'occasion du Festival Lumière 2016 de Lyon, Aurélien Ferenczi a présenté le 16 octobre à l'Institut Lumière le film Io la conoscevo bene (Je la connaissais bien pour la version française), d'Antonio Pietrangeli. Ce texte est une retranscription de cette présentation qui a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.
type-video.png article.png
Un'intervista al direttore del Museo Nazionale del Cinema par Alberto Barbera, Damien Prévost, publié le 07/10/2011
Alberto Barbera risponde alle domande della Clé des Langues nell'ambito del Festival Lumière 2011 di Lione nel quadro eccezionale della casa-museo dei fratelli Lumière. Ci parla della nascita e dello sviluppo del Museo del cinema nella Mole Antonelliana a Torino, della realtà e prospettive del cinema italiano oggi ed infine del Festival di retrospettiva lionese.
type-video.png
Paolo Sorrentino présente sa nouvelle série The Young Pope par Paolo Sorrentino, Thierry Frémaux, publié le 24/10/2016
Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série The Young Pope qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.
type-image.png type-video.png article.png entretien.png
Lina Wertmüller, Mimì metallurgico ferito nell'onore (1972) par Margot Rossi, publié le 14/11/2019
Dans le cadre de la rétrospective consacrée à Lina Wertmüller lors du Festival Lumière 2019, Margot Rossi a présenté le film Mimì metallurgico ferito nell'onore (1972) au cinéma Opéra de Lyon le jeudi 17 octobre 2019. Ce texte est une retranscription de sa présentation, qui a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.
article.png
Le pèlerin en cours de route : le dynamisme de la lumière et son salut par Alessandro Benucci, publié le 27/09/2013
Le but de notre intervention est d’examiner les stratégies que Dante met en place afin de préparer son lecteur au perfectionnement moral qu’il a conçu pour lui dans la Divine Comédie. La représentation de l’Au-delà qui connaît une évolution considérable dans le poème (de la selva oscura jusqu’à l’Empyrée) nous demande en effet, de repenser l’agencement entre la matière même du poème et l’édification du public sans nous limiter aux seules indications que l’on trouve dans l’épître à Cangrande à propos de la mission moralisatrice du subiectum operis. Les solutions que Dante auteur adopte et que Dante personnage met à profit pour rendre « exemplaire » son expérience nous invitent à interpréter l’éducation du lecteur en fonction des enseignements dont bénéficie le pèlerin en cours de route. Une place primordiale sera accordée au paradigme lumineux évoqué dans le colle au premier chant de l’Enfer et qui s’incarne dans la montagne du purgatoire. Figuré par le disque solaire, il imprime ainsi à tout le trajet sa dynamique verticale tout en dévoilant la relation intime qui s’installe entre, d’un côté, la maîtrise graduelle de l’espace qui entoure le viator et, de l’autre, sa propre régénération personnelle. Témoignant de la dimension ésotérique que le texte recèle, la vocation salvatrice que l’auteur attribue au principe lumineux nous offre une nouvelle perspective sur le sens du récit de Dante.
type-video.png conference.png
La traduction comme métamorphose : une lecture de Bernard Simeone, à la lumière d’une expérience de traductrice d’Amelia Rosselli par Marie Fabre, publié le 28/04/2016
Dans ce texte, Marie Fabre tente une lecture de Ecrire, traduire, en métamorphose de Bernard Simeone à l’aune de sa propre expérience de traduction, concentrée sur la poésie d’Amelia Rosselli. Elle interroge ainsi le miroir que lui tendent les écrits de Simeone, retraçant les différentes étapes du processus de traduction telles qu’elles y apparaissent. Elle s’attache d’abord à la question de l’identité du traducteur et de la définition du désir qui sous-tend toute activité de traduction, insistant sur le fait que celle-ci nous met devant une énigme du texte qu’il s’agit de transmettre, et non de résoudre. La suite de son intervention se concentre sur la reprise d’une idée de traduction comme « métamorphose » et « variation », proposant une tentative d’illustration de ces notions à travers quelques remarques sur son travail de traduction de la poésie d’Amelia Rosselli, et notamment du long poème La libellula.
article.png
Quelques remarques sur "A colpi di cuore" d’Anna Bravo à la lumière des romans de Sibilla Aleramo, Goliarda Sapienza et Dacia Maraini par Alison Carton-Vincent, publié le 30/06/2009
Je ne proposerai pas ici un compte-rendu détaillé du livre d'Anna Bravo mais plutôt une réflexion sur quelques points particuliers qu'elle y aborde, en lien avec mes recherches sur le féminisme en littérature, basées sur l'étude d'autobiographies et de fictions autobiographiques italiennes du XXe siècle. J'aborderais trois points qui m'ont paru être des ponts intéressants entre nos deux domaines d'étude et qui mettent en évidence le lien entre féminisme politique et littérature féministe : la question de la transmission intergénérationnelle, celle du «partire da sé», et enfin celle du statut du fœtus et du débat sur l'avortement.
article.png
La "solita strada" è sempre "bianca come il sale"? Ricordi di Luigi Tenco a Ricaldone par Sandra Garbarino, publié le 16/03/2011
Attraverso questo articolo, Sandra Garbarino ci parla di Luigi Tenco - cantautore famoso morto tragicamente durante il festival si San Remo del '67 - nella sua natìa di Ricaldone. Passeggiando per le vie, rilegge i suoi testi e ricorda l'artista. Il percorso finisce nel museo dedicatogli proprio in questa città.
article.png
Leopardi e la letteratura cosmica degli anni Sessanta: l’esempio di Calvino e Landolfi par Rosanna Maggiore, publié le 24/09/2015
Dans cet article, Rosanna Maggiore s’interroge sur le rapport entre Italo Calvino et Tommaso Landolfi au fil des années 1960, à la lumière de leur intérêt pour une littérature aux perspectives cosmiques et de leur prédilection pour l’œuvre de Giacomo Leopardi.
article.png
Intervista a Saverio La Ruina par Saverio La Ruina, Maurizia Morini, publié le 10/09/2014
In questa intervista condotta da Maurizia Morini, l'attore, autore e regista teatrale Saverio La Ruina ci parla del suo amore per il cinema e per il teatro. Racconta le prime esperienze teatrali prima come attore poi come autore e regista. Di origine calabrese, ha fondato con Dario De Luca a Castrovillari la compagnia Scena Verticale e il festival Primavera dei Teatri. Si sofferma sulla questione del plurilinguismo delle sue opere, spesso scritte in calabrese ma recitate anche in italiano e in altre lingue, come il francese. L'intervista si conclude sulla sua scelta di interpretare personaggi femminili e di mettere in scena la condizione femminile meridionale.
entretien.png type-video.png
L'incipit del Paradiso : un'esegesi contro l'Epistola a Cangrande par Alberto Casadei, publié le 29/04/2012
Alberto Casadei aborde ici la question de l'authenticité de la fameuse Epistola a Cangrande. Il montre comment au moins une partie de cette épître ne peut être attibuée à Dante à travers l'analyse comparée de la théologie de la lumière et de la "Gloria Domini" dans le Paradis et l'Epître à Cangrande. Cette approche a le mérite de retrouver le texte abstraction faite des diverses "incrustations" que des siècles de critique ont recouverts.
conference.png type-video.png
Féminismes et transmission générationnelle : une approche comparée France-Italie par Maurizia Morini, publié le 16/06/2009
Seminario internazionale tenutosi all'Ecole Normale Supérieure - Lettres et Sciences Humaines de Lyon il 15 maggio 2009 : 1. Note a margine del libro: "A colpi di cuore – Storie del sessantotto" di Anna Bravo / 2. A colpi di cuore. Storie del sessantotto / 3. Sulla soglia dei linguaggi: tra identità e generazioni / 4. Quelques remarques sur "A colpi di cuore" d’Anna Bravo à la lumière des romans de Sibilla Aleramo, Goliarda Sapienza et Dacia Maraini / 5. Une lecture de l’ouvrage d’Anna Bravo "A colpi di cuore" / 6. La Biblioteca Italiana delle Donne tra memoria e futuro / 7. Alcune considerazioni sull’Archivio di storia delle donne dell’Associazione Orlando. Il nodo della trasmissione generazionale nel femminismo
dossier.png texte.png
Lire des romans dans une maison d'édition : la modélisation des rapports de lecture chez Einaudi par Laura Antonietti, publié le 10/12/2017
L'objectif de cette communication est de mettre en lumière l'activité de l'éditeur Einaudi dans la période de l'après-guerre, en accordant une attention particulière au processus de lecture éditoriale des œuvres narratives. Cette lecture a été menée au sein de la maison d'édition ou à l'extérieur par des consultants pour vérifier la « publiabilité » d'une œuvre : cette activité se traduisait dans la rédaction de documents qu'on appelle « rapports de lecture », dans lesquels le manuscrit était présenté et évalué. Produit d'une écriture professionnelle qui se caractérise par sa destination et sa circulation internes, le rapport de lecture représente une étape fondamentale dans le processus décisionnel qui conduit à la publication d'une œuvre et, par conséquent, à la construction du catalogue d'une maison d'édition : nous n'exagérons pas si nous définissons l'ensemble des rapports de lecture comme une partie fondamentale du patrimoine historique de l'éditeur.
type-video.png conference.png
Un percorso di lettura attraverso i Poemi conviviali de Pascoli par Francesca Sensini, publié le 14/01/2011
"Un percorso di lettura attraverso i Poemi conviviali" propose une lecture du recueil les Poèmes conviviaux de Giovanni Pascoli (1904) à la lumière des présupposés esthétiques et théoriques qui sont à la base non seulement de ce recueil, mais de l'ensemble de l'œuvre et de la réflexion poétique de l'auteur. On y approfondit tout particulièrement la valeur et les implications de la notion pascolienne "d'antico" qui renvoie à la fois, à un modèle littéraire historiquement défini - dans le cas des Poèmes conviviaux, à la littérature grecque et latine - et à l'essence méta-historique de la véritable poésie, ainsi que la sémantique du "sogno"; cela en interrogeant les textes pascoliens, en vers et en prose, au delà des frontières du recueil.
article.png
Dante et les artistes par Véronique Rouchon, publié le 27/09/2013
Par le biais de quelques vers célèbres extraits du Purgatoire XI (79-99), Dante a été retenu comme le chantre des arts picturaux des années 1300. Sous son influence, la figure du peintre s'est détachée de celle du simple artifex, de celui qui travaille la matière, et elle est venue cheminer auprès de celui qui travaille la langue. La capacité créatrice du poète entraînait avec elle celle de l'artiste, qui lui est comparé. Ainsi exstirpé du domaine des seuls arts manuels, l'artisan-artiste s'est élevé vers les arts libéraux – selon une nouvelle configuration dans laquelle on a accordé à l'intervention de Dante un rôle décisif. Pourtant à la lumière de quatre moments choisis dans la quatrième décennie du XIVe siècle, un toilettage de Purgatoire XI semble nécessaire pour l'alléger de toute surcharge interprétative. Car la frontière entre arts de la main et arts de l'esprit ne s'est sans doute considérablement assouplie, jusqu'à une certaine perméabilité, qu'à partir des années 1330, soit à une génération de distance de l'écriture du Purgatoire.
type-video.png conference.png