Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 26 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
L'exil germanophone au Canada : interview d'Helmut Kallmann par Helmut Kallmann, Patrick Farges, publié le 08/01/2008
Biographie et témoignage d'Helmut Kallmann, canadien "d'origine allemande et de destin juif". Enfant, il a pu quitter l'Allemagne par le biais d'un "Kindertransport" et rejoindre le Canada, où il est resté interné plusieurs années, avant de pouvoir entamer une nouvelle vie à Toronto.
texte.png entretien.png
Der Terroranschlag vom 19. Dezember 2016 in Berlin par Cécilia Fernandez, publié le 13/01/2017
Sélection de ressources (articles, vidéos, ressources pédagogiques) sur l'attentat du 19 décembre 2016 perpétré sur un marché de Noël berlinois.
texte.png question.png
25 Jahre Mauerfall (09/11/2014) par Cécilia Fernandez, publié le 10/10/2014
Sélection de liens et de manifestations à l'occasion des 25 ans de la chute du mur, célébrée le 9 novembre 2014.
article.png question.png
Christoph Hein: Willenbrock und Frau Paula Trousseau par Christoph Hein, publié le 03/02/2016
En octobre 2015, Christoph Hein était l'invité du Goethe Institut de Lyon pour une soirée de lectures et d'échanges au sujet de deux de ses romans, "Willenbrock" (2000) et "Frau Paula Trousseau" (2007). Cette soirée, animée par Nicole Colin, Professeur à l'Université d'Aix-Marseille et par Joachim Umlauf, directeur du Goethe Institut lyonnais, fut l'occasion pour Hein d'évoquer son enfance et sa scolarité entre Est et Ouest, d'expliciter sa vision de la RDA et de préciser l'influence du conflit est-ouest puis de la réunification sur son oeuvre.
type-video.png texte.png entretien.png
Im Angesicht des Verbrechens (2010) par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 06/05/2012
Une série policière de dix épisodes de 50 minutes, presque huit heures, qui filme l’éclatement d’une fratrie entre Berlin et l’Ukraine, et propose une plongée dans le milieu de la mafia russe berlinoise. La série a été couronnée de nombreux prix.
article.png
Leistung und Schicksal der Synagoge in der Oranienburger Straße par Laurence Guillon, publié le 19/11/2012
Die Neue Synagoge in der Oranienburger Straße hat eine sehr bewegte Geschichte hinter sich: zunächst Symbol für eine selbstbewusste, in Preußen und insbesondere in Berlin wohl integrierte jüdische Gemeinde, wurde sie in den trüben Jahren 1933-1945 mehreren Gefahren ausgesetzt, die sie wie durch ein Wunder fast unversehrt überstand – was später zum Mythos stilisiert wurde, aber eigentlich einer menschlichen Tat zu verdanken ist. Dennoch wurde sie zum Symbol für die Zerstörungen während der „Reichskristallnacht“ 1938, nicht zuletzt wegen eines Fotos, dessen Authentizität angezweifelt wird. Nach einem 43jährigen Dornröschenschlaf wurde sie durch die DDR knapp vor deren Untergang plötzlich wieder entdeckt. Heute gehört sie zu den unumgänglichen „Touristenmagneten“ Berlins und ist wieder zu einem wichtigen Zentrum jüdischen Lebens geworden.
article.png
Le 17 juin 1953 : contexte et déroulement par Myriam Renaudot, publié le 27/04/2007
Si le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin) et le 3 octobre 1990 (jour de l'unité allemande) sont des dates de l'histoire allemande généralement connues d'un large public français, européen voire international, le 17 juin 1953 est une date très souvent ignorée. Pourtant, le 17 juin fut proclamé jour de fête nationale de la RFA (République Fédérale d'Allemagne) dès le mois d'août 1953 et le demeura jusqu'en 1990, pour disparaître sans faire de bruit et laisser place au 3 octobre. Que s'est-il passé exactement le 17 juin 1953 ? Des quels événements est-il question ?
article.png
Les musées du quotidien en RDA : instruire tout en divertissant ? par Laetitia Devos, publié le 04/06/2014
Depuis la fin des années 1990, les musées consacrés au quotidien en RDA fleurissent dans les provinces est-allemandes et exposent un grand nombre d’objets du quotidien, paradoxalement ceux-là mêmes dont les Allemands de l’Est voulurent tout d’abord se débarrasser le plus vite possible en 1990. Jusqu’à l’ouverture de ces musées sur le quotidien, les centres d’information qui existaient étaient consacrés exclusivement à la RDA en tant que dictature, et notamment à la répression politique et carcérale qui y sévissait. Consacrer un musée au quotidien sous une dictature revient-il à banaliser cette dernière ? À partir de deux exemples très différents, celui du musée de Eisenhüttenstadt et le DDR-Museum de Berlin à vocation ludique, Laetitia Devos s’interroge sur l’image de la RDA que renvoient ces musées du quotidien : permettent-ils de comprendre les ressorts de la dictature ou bien évoquent-ils le quotidien d’une « civilisation disparue » ?
article.png
Rafael Horzon im Interview par Rafael Horzon, Tanja Schonborn, Sinje Passura, publié le 09/03/2014
Rafael Horzon est un auteur atypique berlinois qui se définit lui-même comme un entrepreneur. Son parcours, retracé dans son autobiographie Das weiße Buch (2010), en dit long sur l’éclectisme de l’artiste. Das weiße Buch erschien 2010 und beschreibt Horzons Werdegang vom gescheiterten Studenten und Paketfahrer hin zum Unternehmer, dessen Projekte ebenso absurd wie genial sind.
article.png entretien.png son.png
Peut-on enseigner la même histoire en France et en Allemagne ? par Hans Ottomeyer, Henry Rousso, publié le 05/02/2013
Vidéo d'une table ronde organisée dans le cadre du "Forum Libé" intitulé "20 ans après la Chute du mur" qui s'est tenu en septembre 2009 à Lyon.Le débat aborde la question de la place de l'histoire nationale en France et en Allemagne. Le manuel d'histoire franco-allemand, ou plutôt le manuel franco-allemand d'histoire, représente une tentative d'enseigner une histoire commune.
type-video.png conference.png
Nellja Veremej: "Berlin liegt im Osten" par Nellja Veremej, publié le 29/08/2014
Nellja Veremej était l’invitée du Goethe Institut de Lyon pour une lecture de son premier roman "Berlin liegt im Osten", animée par Anne Lemieux, maître de conférences en littérature allemande à l’ENS de Lyon.Une rencontre en allemand et en français, grâce à la traduction de Romain Becker. La lecture est suivie d’un entretien mené par Anne Lemieux. Dans cette deuxième partie, il est question des parallèles possibles entre "Berlin liegt im Osten" et la peinture magistrale de Berlin faite par Döblin dans "Berlin Alexanderplatz". Nellja Veremej est interrogée par le public sur son rapport à la langue allemande, qui est sa langue d’écriture mais n’est pas sa langue maternelle et reste pour elle une langue qui lui « résiste ». Nellja Veremej ne se reconnaît pas vraiment dans la dite littérature de la migration (Migrationsliteratur), chacun faisant l’expérience du départ et de la migration à plus ou moins grande échelle au cours de son existence.
type-video.png entretien.png
"Germania Tod in Berlin" von Heiner Müller par Héloïse Cossin, publié le 07/01/2014
La pièce de Heiner Müller, censurée en RDA jusqu’en 1988, présente une structure remarquable qui met en parallèle des épisodes de l’histoire de l’Allemagne pour mettre en évidence les catastrophes qui la parcourent et nier la représentation de l’histoire défendue par le régime. L’héritage présent dans la pièce est aussi littéraire, à travers l’intertextualité et la parodie.
article.png
Deutschland 1989-2009. Auf der Suche nach einem gemeinsamen Raum par Anne Lemonnier-Lemieux , Norbert Dittmar , Stephan Martens , publié le 05/11/2009
Le "Mur dans les têtes" est-il tombé 20 ans après la chute du Mur de Berlin ? Existe-t-il encore une différence entre la littérature de l'Est et de l'Ouest, entre la langue parlée à l'Est et à l'Ouest ? Comment la politique étrangère a-t-elle évolué depuis la Réunification ? Besteht immer noch die "Mauer in den Köpfen" im literarischen und linguistischen Gebiet ? Wie hat sich die Aussenpolitik seit der Wiedervereinigung entwickelt ?
son.png
Au-delà de l'anaphore rhétorique. Figures de répétition et textualisation par Emmanuelle Prak-Derrington, publié le 02/06/2015
Le fameux discours de François Hollande "Moi président de la République" a fait entrer l'anaphore dans la culture politique et médiatique française. Cet article explore les différentes formes que peut revêtir la répétition en jouant à plusieurs niveaux, phonique, lexical, syntaxique, textuel. Il s'attache ensuite à analyser le fonctionnement de la répétition dans deux textes politiques majeurs, celui d'Ernst Reuter (1948) et de Martin Luther King (1963), qui, grâce au réseau formé par les multiples échos, créent un effet de communion et accèdent au statut de discours-monument.
article.png
François Mitterrand und die Wiedervereinigung par Natalie Pohl, publié le 02/06/2010
Ist von François Mitterrand und seiner Rolle bei der Wiedervereinigung Deutschlands die Rede, so herrscht auch heute oftmals noch das Bild vor, der französische Präsident habe die Wiedervereinigung wenn nicht verhindern, so doch wenigstens verzögern wollen. In dem folgenden Artikel soll daher Mitterrands Rolle bei den Ereignissen 1989/1990 näher beleuchtet und auch ein Blick auf seine allgemeine Einstellung Deutschland gegenüber und auf sein Verhältnis zu Helmut Kohl geworfen werden.
article.png
Interview mit Husch Josten: "Hier sind Drachen" par Husch Josten, publié le 22/06/2018
En mai 2018, Husch Josten était l'invitée des Assises Internationales du Roman organisées par la Villa Gillet à Lyon. A cette occasion, elle a accepté de répondre aux questions de Laurie Durand au sujet de son dernier roman, Hier sind Drachen (2017 im Berlin-Verlag), publié en français sous le titre Wittgenstein à l'aéroport (2018 chez Grasset).
texte.png entretien.png
Julia Franck par Julia Franck, Catherine Dolt, publié le 15/06/2010
Julia Franck, 1970 in Berlin geboren, erhielt 2007 den Deutschen Buchpreis für ihren erschütternden Roman, Die Mittagsfrau, der das Schicksal einer Frau im 20. Jahrhundert schildert. Der Prolog erzählt, wie Helene ihr Kind 1945 in einer Bahnhofshalle alleine zurücklässt. Das Buch wurde inzwischen in 35 Sprachen übersetzt.
type-video.png
Deutschland 1989-2009. Auf der Suche nach einem gemeinsamen sprachlichen Raum par Norbert Dittmar , publié le 01/12/2009
Thema der Podiumsdiskussion auf der 42. Tagung des französischen Germanistenverbands (Juni 2009) war "Deutschland 1989-2009. Auf der Suche nach einem gemeinsamen Raum". Norbert Dittmar (Freie Universität Berlin) wirft die Frage auf: Ist die gespaltene Zunge wieder eins und verheilt? d. h. Ist nun die "Mauer in den Köpfen", oft auch als Sprachmauer metaphorisiert, gefallen? Können sich Ost- und Westsprecher heute noch gegenseitig identifizieren?
conference.png diaporama.png son.png
Pistes pour l'analyse et la compréhension des récits de mémoire par Alice Volkwein, publié le 29/04/2007
Des interviews de personnes ayant été déplacées : la mémoire de ce passé s'est-elle transmise dans les familles ? On présentera ici quelques clefs pour l'analyse de récits de mémoire recueillis dans le cadre d'une étude menée fin 2005 auprès de 5 familles d'expulsés originaires de Silésie ou de Poméranie et résidant aujourd'hui à Berlin.
article.png
Das Nachkriegstheater als Sprachrohr der deutschen Widerstandsbewegung par Marie-Christine Gay, publié le 23/12/2009
Dans l’immédiat après-guerre, des pièces de théâtre d’auteurs étrangers mais aussi allemands ont vu le jour, en particulier à Berlin, qui thématisaient la résistance allemande. Unmittelbar nach Mai 1945 wurden auf den Bühnen des deutschsprachigen Raums – insbesondere in Berliner Theatern – Stücke aufgeführt, die dem Publikum die Existenz eines deutschen Widerstands vor Augen führten. Neben ausländischen Werken befassten sich auch deutsche Autoren (Carl Zuckmayer, Friedrich Wolf, Günther Weisenborn) mit der Widerstandsthematik. Ziel dieses Beitrags ist es zu zeigen, wie umgehend nach dem Ende des Zweiten Weltkrieges das deutsche Theater eine Vielfältigkeit an Handlungsentwürfen anbot, die über Widerstandsbewegungen aufklären wollte.
article.png
Les relations franco-allemandes - tables rondes au Forum Libé par ENS Lyon La Clé des langues, Hans Ottomeyer, Henry Rousso, Franck Baasner, Hélène Miard-Delacroix, Frédéric Mitterrand, Volker Schlöndorff, publié le 28/09/2009
Trois débats traitent des relations franco-allemandes, de l’europe, de l’identité européenne et du manuel d’histoire franco-allemand. « Peut-on enseigner la même histoire en France et en Allemagne ? » avec Hans Ottomeyer, Directeur du Deutsches Historisches Museum de Berlin, et Henry Rousso, historien, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, « De quoi le Rhin est-il la frontière ? » avec Franck Baasner, Directeur de l'Institut Franco-allemand de Ludwigsburg, et Hélène Miard-Delacroix, professeur de civilisation allemande à l’Université Paris IV, « La culture européenne nous réunit-elle ? » avec Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication, et Volker Schlöndorff, auteur et réalisateur. Drei Diskussionen behandeln das Thema der deutsch-französischen Beziehungen, das Thema Europa und kulturelle Identität. Dabei wird das deutsch-französische Geschichtsbuch angeführt.
type-video.png conference.png
"Flucht und Vertreibung" dans la mémoire privée familiale par Alice Volkwein, publié le 25/04/2007
En s'appuyant sur la distinction établie par l'historien Reinhart Koselleck entre « l'Histoire au singulier » (« die Geschichte im Singular ») et « histoires au pluriel » (« Geschichten im Plural »), il s'agit ici de se pencher sur ces « histoires au pluriel » de la fuite et de l'expulsion. Le terme « d'histoires au pluriel » invite à s'interroger sur leur singularité ainsi que sur leur origine et leur évolution dans le jeu d'interaction constante avec « l'Histoire au singulier », comme science historique ou comme version officielle du passé. Il s'agit aussi de prendre en compte le caractère narratif de ces récits de mémoire privés qui se présentent à nous sous forme d'histoires au sens de fables, contes, historiettes. Ceux-ci ne sont pas soumis aux critères de vérité, mais relèvent, au contraire, d'un art du récit dont les règles influent de manière décisive sur la forme et le contenu de ces histoires et, par là, de cette mémoire communicative. On présentera ici quelques clefs pour l'analyse de récits de mémoire recueillis dans le cadre d'une étude menée fin 2005 auprès de 5 familles d'expulsés originaires de Silésie ou de Poméranie et résidant aujourd'hui à Berlin. Les récits de mémoire seront abordés dans leur contexte familial en s'interrogeant tout d'abord sur les différences au niveau de la forme et du contenu entre les familles. Il s'agira ensuite de se poser la question de l'influence du cadre générationnel sur ces récits de mémoire familiaux.
article.png
Die Beziehungen zwischen der DDR und Frankreich in den 70er und 80er Jahren : zwischen Herabsetzung und Idealisierung par Anne-Marie Pailhès, publié le 25/06/2014
Nach dem Grundlagenvertrag von 1972 erkennt Frankreich das Pankower Regime offiziell an und unterhält mit der DDR Beziehungen, die trotz der Existenz der Berliner Mauer Frankreichs allgemeiner Politik gegenüber Deutschland dienen. Der ostdeutsche Staat weckt das Interesse universitärer und intellektueller Kreise, was im Kulturabkommen von 1980 konkretisiert wird. Die Biermann-Affäre und das jähe Ende einer gewissen Liberalisierung im Bereich der Kunst und der Kultur in der DDR haben allerdings die Wahrnehmung der DDR in Frankreich verändert, wobei die Rolle der Opposition an Bedeutung gewinnt. Die Geschichte der realen oder imaginären Beziehungen zwischen der Zivilgesellschaft der beiden Staaten muss noch geschrieben werden, zum Beispiel anhand der Erforschung der Freundschaftsgesellschaft Frankreich-DDR.
article.png
Entretien avec Alain Claude Sulzer par Alain Claude Sulzer, Franziska Suppee, publié le 11/06/2013
Mitten während der atemberaubenden Hammerklaviersonate von Beethoven klappt der weltberühmte Starpianist Marek Olsberg den Deckel des Flügels mit den Worten „Das war’s dann“ zu und verlässt die ausverkaufte Berliner Philharmonie. Ab diesem Moment scheint alles aus den Fugen zu geraten… Alle Figuren in Sulzers Roman haben eines gemeinsam: Auf die eine oder andere Weise verändert dieses Konzert ihr Leben.
son.png entretien.png
Feministische Sprachkritik in Frankreich und Deutschland im Spiegel postmoderner Theoriebildung par Jutta Hergenhan , publié le 21/11/2008
Der vorliegende Beitrag diskutiert die Wechselwirkung von Sprache und Gesellschaft anhand der Problematik geschlechtergerechten Sprachgebrauchs (Gender Studies) in Frankreich und in Deutschland. Ausgehend von einer historischen Analyse geschlechterhierarchischer Sprachnormen insbesondere bei Berufs- und Amtsbezeichungen werden Strategien zu deren Überwindung in beiden Ländern vorgestellt. Abschließend werden diese Initiativen zu geschlechtergerechtem Sprachgebrauch aus der Perspektive postmoderner Geschlechtertheorie kritisch hinterfragt.
article.png
Expressionistische Malerei und Gesellschaft par Astrid Buerhle , publié le 21/10/2008
Astrid Buehrle décrit la peinture expressionniste de Der Sturm, les influences du Jugendstil et de la Berliner Secession, les oeuvres de Beckmann, Kirchner, Heckel, Macke, Marc, Kokoschka, Dix, Kandinsky, Nolde die Brücke, Schmidt-Rotluff, Pechstein, Müller der Blaue Reiter, Schönberg, Münter, Campendonk, Meidner, Grosz, Schiele, Kokoschka, Lehmbruck, Barlach et met en évidence les contradictions du mouvement expressionniste. Partant du contexte social et politique du début du XXème siècle, elle explique pourquoi ce mouvement est né et s’est développé en Allemagne, et analyse des thèmes récurrents tels que guerre, violence, fascination pour la nature et pour la ville.
article.png