Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 140 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
De quoi le Rhin est-il la frontière ? par Hélène Miard-Delacroix, Franck Baasner, publié le 28/09/2009
Vidéo d'une table ronde organisée dans le cadre du "Forum Libé" intitulé "20 ans après la Chute du mur" qui s'est tenu en septembre 2009 à Lyon. Le Rhin, qui a longtemps marqué la limite entre deux blocs opposants et fut un support d'identité et d'imaginaire au cours de l'histoire, est devenu aujourd'hui un point de passage autour duquel s'organise l' "espace rhénan", véritable lieu de vie commune entre transfrontaliers, même si deux systèmes administratifs étanches subsistent en France et "Outre-Rhin". La réalité vécue de l'espace rhénan n'est pas toujours perçue par ceux qui habitent "loin" de la frontière. Hélène Miard-Delacroix et Franck Baasner reviennent, non sans humour, sur les différences, les malentendus et les idées reçues entre Français et Allemands pour constater une uniformisation croissante des modes de vie et l'existence de différences qui, souvent, ne sont pas nationales mais qui traversent tout tissu social. Le dépassement des "fondamentaux de l'imaginaire" qui subsistent n'est possible que par la connaissance de la réalité de chaque pays qui, seule, permet de comprendre le voisin, et donc par l'apprentissage de la langue de l'autre. Est-il cependant souhaitable que toute frontière soit abolie ?
type-video.png conference.png
Art et politique dans l’œuvre de Franz Radziwill par Claire Aslangul, publié le 07/09/2009
Claire Aslangul démontre précisément comment la réception de l'œuvre de Radziwill a varié, lui dont les peintures furent un temps estampillées « art dégénéré » par le régime national-socialiste puis dont des études récentes révèlent l'ambiguïté fondamentale et la polysémie de certains motifs et mises en scène : critique ou apologie de la guerre ? traumatisme ou fascination du champ de bataille ? artiste persécuté ou peintre nazi ? Les retouches mises à jour dans les tableaux et dans la biographie du peintre soulèvent la controverse.
article.png
Friedrich Nietzsche et la musique par Dorian Astor , publié le 06/07/2009
La méfiance de Nietzsche pour l'abstraction du langage l'amène à se tourner vers la musique qui joue dans sa vie et sa philosophie un rôle exceptionnel. Nietzsche entend interroger l’art dans son rapport à la vie et à la connaissance. Interprétant la musique comme le reflet des valeurs de son temps, sa critique de Wagner en qui il crut voir un temps l’artiste capable de réconcilier l’apollinien et le dionysiaque avant de reconnaître et de rejeter avec virulence les relents nihilistes et destructeurs de vie de la musique wagnérienne, n’est pas un simple jugement esthétique ; elle a un fondement philosophique. Nietzsche misstraut der Sprache. Die Musik spielt eine wichtige Rolle in seinem Leben und in seiner Philosophie. Die Musik widerspiegelt die Werte seiner Zeit: nachdem er Wagners Oper lobgepriesen hat, die das Apollonische mit dem Dionysischen in Einklang bringen, wendet er sich von ihm ab, weil er darin Nihilismus und Zerstörung des Willen zur Kraft sieht.
article.png
Geschlechterinszenierung und -transgression im Kinderbuch: Astrid Lindgrens "Pippi Langstrumpf" par Evelyn Wiesinger, publié le 02/06/2009
Pippi Langstrumpf – das außergewöhnliche Mädchen mit den roten Zöpfen, das gegen elterliche Autoritäten rebelliert, hat in Deutschland Kultstatus erlangt; in Frankreich dagegen war Fifi Brindacier lange Zeit kein Begriff. Dieser Beitrag untersucht die Rezeptionsgeschichte des schwedischen Kinderbuches und wirft unter der Perspektive der von Judith Butler theoretisierten Gender Studies (zu Deutsch Geschlechterforschung) einen neuen Blick auf die Hauptfigur Pippi, die permanent verschiedenste Rollen einnimmt, übersteigert und überschreitet und so ein kinderliterarisches Beispiel für die Transgression von Geschlechternormen darstellt. Pippi Langstrumpf fait partie du canon de la littérature de jeunesse en Allemagne mais est moins connue en France. L’article se propose de retracer l’histoire de la réception de ce livre pour enfant suédois et envisage le rôle de Pippi à la lumière des gender studies car le personnage de Pippi dépasse les catégories habituelles du féminin et du masculin.
article.png
Le rock en RDA. Le groupe Pankow : entre culture officielle et contre-culture par Leila Weber, publié le 01/06/2009
En RDA, le rock, musique capitaliste, était banni. Face à l’influence grandissante du rock, le régime décida de l’instrumentaliser à des fins de propagande. Une scène officielle vit le jour, qui fut influencée par le punk et la new wave. Le groupe Pankow fit partie de cette nouvelle scène officielle. Son originalité réside dans le fait que les membres du groupe ont été tiraillés entre adaptation aux exigences du régime et subversion tout au long de leur carrière. L'objectif était de ne pas basculer dans la scène « underground » tout en conservant une attitude provocatrice. In der DDR wurde die Rockmusik lange verpönt, bis das Regime ihren Einfluss auf die Jugend erkennen sollte. Von da an wurde die Rockmusik im Dienste des Regimes instrumentalisiert und entstand eine offizielle Szene, zu der auch die Band Pankow gehörte. Pankow zögerte zwischen Anpassung und Kritik, behielt aber stets eine provokative Haltung.
article.png
"Nußknacker und Mausekönig", conte de Hoffmann par Aline Le Berre, publié le 04/05/2009
Dans Nußknacker und Mausekönig, tous les ingrédients du conte populaire sont présents: recours à des types plutôt qu'à des caractères, trame narrative conventionnelle, large place accordée au merveilleux. Il est question d'un casse-noisettes, qui se révèle être un prince envoûté, et d'une petite fille, Marie, appelée à le délivrer en surmontant un certain nombre d'épreuves. Pourtant Hoffmann, reste un écrivain ambivalent, qui pratique en virtuose la célèbre ironie romantique. Aussi met-il en place un système de distanciation par l'utilisation du grotesque, de la parodie, de l'inadéquation. Ecrivain du XIXe, il entreprend toute une réflexion sur le conte populaire qui passe par la distanciation ironique.
article.png
Neue soziale Bewegungen in der Bundesrepublik in den 70er und 80er Jahren par Natalie Pohl , publié le 28/04/2009
Émancipation de la femme, environnement, énergie nucléaire, réarmement : au début des années 70, nombre d’Allemands, déçus par les partis en place, participent aux Bürgerinitiativen qui sont un exemple des nouveaux mouvements sociaux dont l’institutionnalisation progressive aboutit à la création du parti des Verts. Emanzipation der Frau, Umweltpolitik, Risiken der Atomenergienutzung und die Kritik an der Nachrüstungspolitik der NATO: Diese Themen wurden in den Augen vieler Deutschen Anfang der siebziger Jahre nur unzureichend von den etablierten Parteien vertreten. Sie schlossen sich in Bürgerinitiativen zusammen, die, oft in personeller und organisatorischer Kontinuität zur 68er Bewegung, sich zu „Neuen sozialen Bewegungen“ entwickelten. Die Gründung der Partei „Die Grünen“ markiert deren Institutionalisierung.
article.png
Andrea Maria Schenkel : "dunkle Geschichten" par Evelyn Wiesinger, publié le 09/04/2009
Andrea Maria Schenkel est déjà un auteur reconnu qui a obtenu à deux reprises le Prix du Polar allemand pour ses « petites histoires sombres », ((Tannöd)) (2006) et ((Kalteis)) (2007). Son dernier roman, Bunker, vient de paraître. Entretien avec Andrea Maria Schenkel autour de l’écriture, du genre policier et de la place des femmes. Andrea Maria Schenkel hat zweimal den Deutschen Krimi Preis erhalten für ihre dunkle Geschichten. Ihr dritter Roman, ((Bunker)), ist gerade erschienen. Eine Diskussion mit Schenkel über das Schreiben, das Genre Krimi, das Frauenbild in Deutschland.
son.png article.png entretien.png
Andrea Maria Schenkel : "dunkle Geschichten" par Evelyn Wiesinger, publié le 09/04/2009
Andrea Maria Schenkel est déjà un auteur reconnu qui a obtenu à deux reprises le Prix du Polar allemand pour ses « petites histoires sombres », ((Tannöd)) (2006) et ((Kalteis)) (2007). Son dernier roman, Bunker, vient de paraître. Entretien avec Andrea Maria Schenkel autour de l’écriture, du genre policier et de la place des femmes. Andrea Maria Schenkel hat zweimal den Deutschen Krimi Preis erhalten für ihre dunkle Geschichten. Ihr dritter Roman, ((Bunker)), ist gerade erschienen. Eine Diskussion mit Schenkel über das Schreiben, das Genre Krimi, das Frauenbild in Deutschland.
son.png article.png entretien.png
Les origines du rapprochement franco-allemand par ENS Lyon La Clé des langues, Rainer Hudemann, publié le 27/03/2009
Hudemann examine des aspects méconnus du rapprochement franco-allemand dans l’immédiat après-guerre. Il dénonce le double langage de la France, met en évidence l'action positive dans sa zone d’occupation au niveau économique, social, administratif et culturel. Le rapprochement franco-allemand n’est pas non plus l’œuvre solitaire de de Gaulle et Adenauer ; il s’agit de réhabiliter le rôle trop souvent occulté des « acteurs de second plan ». Thema sind die vorgefassten Meinungen zur deutsch-französischen Versöhnung nach dem zweiten Weltkrieg. Frankreich versöhnt sich mit Deutschland, weil die Versöhnung in seinem Interesse liegt. In seiner Besatzungszone hat Frankreich einen positiven Einfluss geübt und wesentliche Strukturreformen vorgenommen. Schliesslich haben manche Beamte den Aufbau Europas vorangetrieben, die im Hintergrund agieren und deren Rolle oft heruntergespielt wird. So zeigen die neuesten Geschichtsforschungsergebnisse eine wesentliche Kluft zu den überkommenen Vorstellungen.
type-video.png conference.png
Alfred Hrdlicka: Überblick über das Werk des Wiener Bildhauers par Julia Klarmann , publié le 03/03/2009
Il s’agit de présenter l’oeuvre d’Alfred Hrdlicka, sculpteur viennois contemporain, à travers cinq œuvres principales : der Gekreuzigte, kreuzigungsgruppe, samsons blendung, marsyas, judith und holofernes, Friedrich-Engels-Denkmal. Ces oeuvres ont en commun la représentation de l’homme et du corps, dans sa souffrance, son aliénation et sa rébellion. Der Artikel befasst sich mit Alfred Hrdlickas Werk. Einziges Thema des bildnerischen Arbeitens des Wiener Bildhauers ist der Mensch, und zwar die hässliche Seite des Menschen. Im Atelier Hrdlickas begegnet man Themen wie Krieg, Gewalt, Faschismus, Angst und Schmerz: der Bedrohung des Menschen schlechthin. In diesem Artikel geht es darum, den österreichischen Steinbildhauer, Zeichner und Graphiker mit einigen wichtigen Hauptwerken näher vorzustellen.
article.png
"Der Untertan", tableau critique de son temps par Alain Muzelle, publié le 03/02/2009
Heinrich Mann dans "Der Untertan" critique la bourgeoisie wilhelminienne, son matérialisme, son culte de l'argent. Il dénonce sa fascination pour une classe aristocratique qui pourtant les méprise, fascination servile incarnée par Diederich Heßling, ce sujet de l'empereur. Cette critique s'exprime tant dans le détournement ironique du genre romanesque du roman d'éducation que dans l'usage de la satire et la multiplication des perspectives narratives, qui empêchent l’identification du lecteur. Heinrich Mann in Der Untertan hat vor, die wilhelminische Gesellschaft satirisch darzustellen. Er kritisiert den Materialismus des Bürgertums, die Verehrung des Geldes. Er denunziert die Faszination der kleinen Bürger für die Aristokratie, die sie verachtet, die unterwürfige Faszination von Diederich Heßling. Diese Kritik drückt sich durch die parodistische Benutzung des Bildungsromans aus, die durch die Satire und den Wechsel der Erzählperspektive jegliche Identifizierung mit den Romanfiguren verhindert.
article.png
"Der Untertan" d’Heinrich Mann et la tradition du "Bildungsroman" : éléments de réflexion par Frédéric Teinturier, publié le 02/02/2009
Le roman Der Untertan entretient avec la tradition du Bildungsroman de langue allemande un rapport à la fois évident et complexe : Heinrich Mann reprend les éléments constitutifs du genre mais présente une négation stratégique de ce type de roman. En outre, la parodie ou le retournement du roman d'éducation hérité du XVIIIe siècle ne sont pas la seule allusion à l'histoire littéraire dans ce roman parfois contradictoire. Heinrich Manns Roman steht mit der Tradition des deutschen Bildungsromans in einem zugleich deutlichen und komplexen Verhältnis. Heinrich Mann nimmt die Elemente des Bildungsromans wieder auf, stellt aber eine strategische Negierung dieses Genres vor. Die Parodie des Bildungsromans aus dem 18. Jahrhundert sind nicht die einzigen Anspielungen auf die Literaturgeschichte.
article.png
"Der Untertan" de Heinrich Mann, un roman psychologique ? par Anne Lemonnier-Lemieux, publié le 31/01/2009
Anne Lemonnier-Lemieux analyse le personnage principal Diederich Heßling de Der Unetrtan de Heinrich Mann à la lumière de l’essai de Freud presque contemporain du roman puisque paru en 1921 et intitulé Massenpsychologie und Ich-Analyse. Il en ressort que le comportement de Diederich, individu de masse projetant sur la figure de domination qu’est Guillaume II, s’explique aussi par des ressorts psychologiques tels que le refoulement, l’identification à la masse et le complexe oedipien. Der Autor geht an den Roman Der Untertan von Heinrich Mann auf eine originelle Weise heran. Der Untertan hat einen unwiderlegbaren historischen und politischen Anspruch. Die Hauptfigur Diederich Heßling wird anhand von Freuds Essai Massenpsychologie und Ich-Analyse analysiert. Daraus geht hervor, dass Diederichs Verhalten, der ein Masseindividuum ist, auch psychologisch erklärt werden kann (Verdrängung, Identifizierung mit der Masse, Ödipuskomplex).
article.png
Agnes Göppel, héroïne romantique, inadaptée à "la dureté des temps" par Aline Le Berre, publié le 29/01/2009
Aline Le Berre se penche sur le rôle d’Agnes Göppel, amante malheureuse, repoussée par Diederich dans Der Untertan d’Heinrich Mann. S’appuyant sur plusieurs modèles littéraires (Fontane, Stendhal, Flaubert), Heinrich Mann oppose les aspirations romantiques d’Agnes, son caractère introverti, contemplatif et soumis, au tempérament petit-bourgeois, grégaire et matérialiste de Diederich, dont la double personnalité se dessine en surimpression. Agnes s’avère cependant un personnage plus complexe qu’il n’y paraît, à la fois « femme fragile » mais aussi femme autonome qui finit par s’insérer dans la société bourgeoise. Agnes Göppel wird im Roman der Untertan von Heinrich Mann von Diederich abgestoßen. Heinrich Mann stützt sich auf mehrere Vorlagen (Fontane, Stendhal, Flaubert) und setzt das romantische Temperament Agnes’, ihre zurückhaltende, passive und unterworfene Haltung, dem kleinbürgerlichen, ehrgeizigen und der Masse unterworfenen Charakter Diederichs, der eine sehr ambivalente Persönlichkeit ist.
article.png
Rencontre Ingo SCHULZE / Alain LANCE par Ingo Schulze, Alain Lance, Pierre Deshusses, publié le 01/12/2008
Ingo Schulze a présenté le 20 septembre 2008 à la Bibliothèque municipale de Lyon son roman « Neue Leben », traduit en français par Alain Lance et Renate Lance-Otterbein, et paru en 2008 sous le titre « Vies nouvelles » chez Fayard. L'auteur et son traducteur sont accompagnés de Pierre Deshusses, enseignant et traducteur. « Vies nouvelles » est un « faux roman épistolaire » (Alain Lance). L'auteur se présente comme l'éditeur de lettres qu'Enrico Türmer, écrivain contrarié, a échangé avec différents personnages entre janvier et juillet 1990, au moment où ce graphomane aux ambitions littéraires déçues se tourne vers le journalisme puis vers l'édition. La correspondance retrace la métamorphose d'« un écrivain malheureux en un homme d'affaires heureux ».
type-video.png conference.png
Expressionistische Malerei und Gesellschaft par Astrid Buerhle , publié le 21/10/2008
Astrid Buehrle décrit la peinture expressionniste de Der Sturm, les influences du Jugendstil et de la Berliner Secession, les oeuvres de Beckmann, Kirchner, Heckel, Macke, Marc, Kokoschka, Dix, Kandinsky, Nolde die Brücke, Schmidt-Rotluff, Pechstein, Müller der Blaue Reiter, Schönberg, Münter, Campendonk, Meidner, Grosz, Schiele, Kokoschka, Lehmbruck, Barlach et met en évidence les contradictions du mouvement expressionniste. Partant du contexte social et politique du début du XXème siècle, elle explique pourquoi ce mouvement est né et s’est développé en Allemagne, et analyse des thèmes récurrents tels que guerre, violence, fascination pour la nature et pour la ville.
article.png
Les années d’exil de Brecht : « Maître Puntila et son valet Matti » par Michel Bataillon, publié le 07/10/2008
Conférence enregistrée à l'Institut Goethe de Lyon le 14 décembre 2007, en partenariat avec l'Institut Goethe,l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) et le Théâtre de la Croix-Rousse.
conference.png type-video.png
DDR-Autor Ulrich Plenzdorf: die Helden der "Neuen Leiden des jungen W." und der "Legende von Paul und Paula" / "Legende vom Glück ohne Ende" als Quelle künstlerischer Erneuerung par Belinda Kunz-Burroni, publié le 07/10/2008
L’article décrit le rapport complexe de Plenzdorf au réalisme socialiste. Les personnages de Die Legende von Paul et Paula / Die Legende vom Glück ohne Ende et d’Edgar dans les Neuen Leiden des jungen W. ne sont pas comparables aux héros positifs du réalisme socialiste. Plenzdorf introduit la subjectivité dans la narration et invente un nouveau réalisme.
article.png
« Art dégénéré » et « art allemand » : les expositions de Munich en 1937 par Hélène Ivanoff , publié le 23/09/2008
En 1937, les nazis, par cette double exposition, font de Munich la « capitale des arts » du troisième Reich, pour faire oublier qu'elle a vu naître des mouvements artistiques aussi novateurs que Die neue Sezession ou Der blaue Reiter. L'art n'est ici qu'un aspect d'une politique d'épuration et d'extermination plus globale, 1937 le prélude d'une tragédie qui prend toute son ampleur sous la Seconde Guerre mondiale.
article.png
Brecht et son théâtre de part et d’autre du rideau : l’œuvre du dramaturge dans le conflit interallemand par Anne-Claire Paillard, publié le 11/06/2008
De 1949 à 1961, le dramaturge Brecht est l'enjeu d'un véritable conflit entre les deux Etats allemands nouvellement créés. Citoyen de la RDA, Brecht a une relation complexe avec les dirigeants est-allemands partagés entre la critique d'une œuvre non conforme aux canons de l'art socialiste, et la promotion d'un artiste de plus en plus reconnu et qui suscite, partout où il est joué, un véritable engouement. Les Allemands de l'Ouest ont, eux aussi, un rapport à son œuvre très ambivalent, car s'ils sont fiers que l'Allemagne ait fait naître un nouveau grand dramaturge reconnu dans le monde entier, ils rejettent l'engagement politique de Brecht. L'objet de cet article est d'aborder la complexité des rapports entre Brecht et les Allemands entre 1949 et 1961 et, dans une perspective plus large, de montrer à travers cet exemple comment la culture est pensée comme une arme pendant la Guerre Froide.
article.png
La composante réaliste, entre rupture et fidélité : Grit Poppe, Annett Gröschner, Jana Simon, trois jeunes auteures des nouveaux Bundesländer par Anne Lemonnier-Lemieux, publié le 05/05/2008
Anne Lemonnier-Lemieux s'interroge sur le rapport des auteurs de la jeune génération au réalisme socialiste tel qu'il a été énoncé en 1934 par Maxime Gorki et théorisé par Georg Lukács, et surtout à la tradition réaliste de RDA, telle que l'ont pratiquée les auteurs est-allemands qui dérogeaient déjà aux principes officiellement prescrits (Christa Wolf, Franz Fühmann, Günter Kunert...). La réflexion s'appuie sur trois romans de jeunes auteures nées en Allemagne de l'Est (Andere Umstände de Grit Poppe (2000), Moskauer Eis d'Annett Gröschner (2002) et Denn wir sind anders de Jana Simon (2002)) ayant tous trois pour toile de fond l'ex-RDA. Bien que le ton diffère, ils ont en commun de décrire le parcours de « personnages jeunes et déjà à bout de souffle », en quête de repères politiques, moraux, sociaux, familiaux, et dont l'histoire personnelle est intimement liée à la fin du régime est-allemand. S'il semble évident que les trois romans s'éloignent des préceptes du réalisme socialiste tant dans la représentation - ou l'absence signifiante - des idéologies politiques que dans les choix esthétiques, dans quelle mesure s'inscrivent-ils dans le courant réaliste né en RDA à la fin des années 60 ?
article.png
Les réformes récentes du droit de la nationalité : droit du sang et droit du sol en Allemagne par Cécile Prat-Erkert, publié le 07/04/2008
Cet article fait le point sur les réformes récentes du droit de la nationalité en Allemagne. Un aperçu historique permet de contextualiser ces réformes et de mesurer la rupture qu'elles ont opérée avec le droit de la nationalité allemand, traditionnellement marqué par le droit du sang. L'Allemagne dispose depuis 1999 d'une législation modernisée, intégrant dans certaines limites le droit du sol. Les réformes les plus récentes lient fortement la naturalisation au concept d'intégration.
article.png
Les mécanismes de la coopération franco-allemande par Olivier Steffen, publié le 22/01/2008
Frères ennemis devenus artisans essentiels de la construction communautaire, la France et l'Allemagne sont aujourd'hui au centre du projet européen. Si la qualité et l'intensité des échanges entre la France et l'Allemagne sont aujourd'hui largement connues du public, les modalités exactes de cette interaction le sont nettement moins. Cet article a pour but d'élucider le fonctionnement de cette relation "unique de coopération bilatérale", en revenant d'abord sur les débuts du rapprochement franco-allemand après la guerre, avant d'analyser l'évolution de la relation entre les deux pays et d'en expliciter les rouages.
article.png
Zeitgenössisches wiedervereinigtes Kino par Markus Arnold , publié le 15/12/2007
Der wiedervereinte deutsche Film am Anfang der 90er Jahre knüpft anfangs an den qualitativen Rückgang der 80er Jahre an und der erhoffte filmische Elan in Verbindung mit einer Neubündelung von West und Ost bleibt zuerst einmal aus. Bernard Eisenschitz analysiert zutreffend, dass interessanterweise, ähnlich wie nach 1945 erstmals eine Außensicht der Wiedervereinigung bevorzugt wird. Somit treffen wir auf Filme wie November Days (1990) von Marcel Ophüls, der im Alter von fünf Jahren emigrierte oder Jean-Luc Godards Allemagne neuf-zéro (1991). Mit Ausnahme von großen innerdeutschen Erfolgen wie Romuald Karmakars Der Totmacher mit Götz George verschwinden deutsche Produktionen langsam aber sicher von den Filmfestivals. Es scheint, dass bis Mitte der 90er Jahre nur mehr Derricks jahrzehntelanger Triumph auf der ganzen Welt das Deutschlandbild formt.
article.png
Film im geteilten Deutschland par Markus Arnold , publié le 15/12/2007
Frischer Wind im Westen: «Junger Deutscher Film» und «Neuer Deutscher Film» (1962-1982)
article.png
La réunification de l'Allemagne : Quelques précisions contre certaines idées reçues par Hélène Miard-Delacroix, publié le 06/11/2007
Il est communément admis que les difficultés traversées par l'Allemagne ces quinze dernières années sont dues à la difficile « digestion » de la réunification. Mais il est moins connu qu'à proprement parler, il n'y a pas eu de « réunification » de l'Allemagne. Nous allons ici présenter en quoi le moment historique qu'on appelle communément « réunification » fut un processus unique, rapide, complexe, d'unification par l'adhésion de la RDA à l'ordre démocratique de la RFA.
article.png
La question du langage par Elisabeth Malick, publié le 08/10/2007
Selon Jacques Le Rider, la crise du langage est un phénomène caractéristique de la modernité du début du XXème siècle et est au coeur de la réflexion des intellectuels de l'époque. Au constat douloureux de la perte du sens et de la dissolution du sujet qu'exprime la Lettre de Lord Chandos de Hugo von Hofmannstahl répondent diverses démarches littéraires (Karl Kraus), philosophiques (Ludwig Wittgenstein) ou artistiques (Gustav Mahler, Arnold Schönberg).
article.png
Film während Diktatur und Krieg par Markus Arnold , publié le 08/10/2007
1. Propaganda und Krieg: Cineasten im Exil (1933-1945) / 2. Film und Exil : Schwierigkeiten der Filmproduktion im Exil / 3. Magere Nachkriegsjahre / 4. Kino in der sowjetischen Besatzungszone
article.png
Ein geschichtlicher Überblick : Gründerjahre und goldene Zwanziger par Markus Arnold , publié le 08/10/2007
Betrachtet man die deutsche Film- und Kinogeschichte und die Geschichte des Jahrhunderts, so lassen sich zahlreiche Konvergenzen feststellen. Im Film scheinen die Brüche politischer, ideologischer, sozialer, etc. Natur deutlich sichtbar zu werden. So fallen in erster Linie etwa die Weimarer Republik und die Wilden 20er Jahre ein mit ihrer soziopolitischen Unsicherheit und Instabilität und einer Art moralischer Dekadenz...
article.png
De l'usage du discours indirect dans la nouvelle "Die Marquise von O..." de Kleist par Emmanuelle Prak-Derrington , publié le 21/09/2007
1. Alternance discours indirect et discours direct : de l'arrière-plan au premier plan / 2. Le discours indirect : généralités / 3. Le discours indirect chez Kleist : description / 4. Le discours indirect chez Kleist : fonctions
article.png
Arts plastiques et architecture par Elisabeth Malick , publié le 29/04/2007
La Sécession viennoise est un courant artistique incontournable lorsqu'il s'agit de la Vienne du tournant du siècle. Cet article en présente les principes ainsi que les principaux représentants, dans le domaine de la peinture (Klimt), des arts décoratifs (Moser) et de l'architecture (Wagner, Hoffmann), avant de montrer les limites de ce courant et son dépassement (en évoquant notamment les œuvres de Loos, Schiele et Kokoschka).
article.png
Le 17 juin 1953 : un lieu de mémoire commun à l'Allemagne unifiée ? par Myriam Renaudot, publié le 28/04/2007
En 2003, l'Allemagne a fêté le cinquantième anniversaire des soulèvements du 17 juin 1953 en RDA comme jamais elle n'avait fêté cet événement auparavant. Durant toute l'année 2003, projets scolaires, téléfilms, conférences, publications d'historiens, inaugurations de monuments, expositions, articles de presse etc. se sont multipliés à l'Ouest et à l'Est à l'occasion du cinquantenaire. L'ampleur de ces manifestations a été d'autant plus remarquable que les événements du 17 juin 1953 tombaient depuis plusieurs années dans l'oubli. Comment caractériser le 17 juin 1953 aujourd'hui ? Comment le 17 juin est-il aujourd'hui commémoré et surtout, par qui ?
article.png
Le nazisme et les images : un univers visuel au service de la propagande nazie par Claire Aslangul, publié le 28/04/2007
Pour arriver au pouvoir, s'y maintenir et mener à bien le projet de rendre à l'Allemagne sa grandeur, le parti national-socialiste a profité d'un climat particulier : la guerre perdue, la République de Weimar fragile, la crise économique ont créé un terreau favorable au populisme ; mais le saut dans la dictature, puis la barbarie, n'aurait pas été réalisable sans l'usage massif de la propagande. Car si les nazis ont eu recours à la terreur et profité d'un contexte spécifique, les historiens s'accordent aujourd'hui pour dire que leurs succès n'auraient pas été possibles sans l'adhésion d'une grande partie de la population allemande. Pour susciter cette adhésion, des moyens considérables en matière de communication de masse ont été mis en œuvre ; les images ont ici joué un rôle particulier. Omniprésentes, envahissantes, elles ont contribué à la concrétisation du projet national-socialiste : l'environnement visuel dans lequel ont été plongé les Allemands a permis que l'inacceptable devienne la norme.
article.png
Le 17 juin 1953 : contexte et déroulement par Myriam Renaudot, publié le 27/04/2007
Si le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin) et le 3 octobre 1990 (jour de l'unité allemande) sont des dates de l'histoire allemande généralement connues d'un large public français, européen voire international, le 17 juin 1953 est une date très souvent ignorée. Pourtant, le 17 juin fut proclamé jour de fête nationale de la RFA (République Fédérale d'Allemagne) dès le mois d'août 1953 et le demeura jusqu'en 1990, pour disparaître sans faire de bruit et laisser place au 3 octobre. Que s'est-il passé exactement le 17 juin 1953 ? Des quels événements est-il question ?
article.png
Vienne 1900 : l'Empire austro-hongrois par Elisabeth Malick, publié le 27/04/2007
Cet article propose un bref survol de l'histoire autrichienne du IXe siècle au début du XXe siècle. L'expansion du territoire des Habsbourg, les monarchies éclairées du XVIIIe siècle, les guerres napoléoniennes et l'ère Metternich y sont abordées dans un premier temps, afin de mieux comprendre la période qui nous intéresse plus particulièrement ici. Une seconde partie est consacrée au contexte historique et politique de l'Empire à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, marqué par le règne de François-Joseph, la question austro-hongroise et plus généralement la question des nationalités.
article.png
Le monde littéraire par Elisabeth Malick, publié le 27/04/2007
Après avoir brièvement dépeint le milieu littéraire au tournant du siècle, gravitant essentiellement autour d'Hermann Bahr et de Karl Kraus, cet article présente les divers courants littéraires (« décadence », Jugendstil, expressionnisme) ainsi que les principaux auteurs viennois de la période (Hofmannsthal, Schnitzler, Kraus, Musil, Trakl).
article.png
Vienne 1900 : contexte idéologique et intellectuel par Elisabeth Malick, publié le 25/04/2007
Cet article essaie de comprendre dans quelle mesure le contexte historique et culturel particulier de l'Empire austro-hongrois, à la charnière du XIXe et du XXe siècle, a conduit les intellectuels (viennois) à ce que l'on peut considérer comme une « crise identitaire généralisée ».
article.png
"Flucht und Vertreibung" dans la mémoire privée familiale par Alice Volkwein, publié le 25/04/2007
En s'appuyant sur la distinction établie par l'historien Reinhart Koselleck entre « l'Histoire au singulier » (« die Geschichte im Singular ») et « histoires au pluriel » (« Geschichten im Plural »), il s'agit ici de se pencher sur ces « histoires au pluriel » de la fuite et de l'expulsion. Le terme « d'histoires au pluriel » invite à s'interroger sur leur singularité ainsi que sur leur origine et leur évolution dans le jeu d'interaction constante avec « l'Histoire au singulier », comme science historique ou comme version officielle du passé. Il s'agit aussi de prendre en compte le caractère narratif de ces récits de mémoire privés qui se présentent à nous sous forme d'histoires au sens de fables, contes, historiettes. Ceux-ci ne sont pas soumis aux critères de vérité, mais relèvent, au contraire, d'un art du récit dont les règles influent de manière décisive sur la forme et le contenu de ces histoires et, par là, de cette mémoire communicative. On présentera ici quelques clefs pour l'analyse de récits de mémoire recueillis dans le cadre d'une étude menée fin 2005 auprès de 5 familles d'expulsés originaires de Silésie ou de Poméranie et résidant aujourd'hui à Berlin. Les récits de mémoire seront abordés dans leur contexte familial en s'interrogeant tout d'abord sur les différences au niveau de la forme et du contenu entre les familles. Il s'agira ensuite de se poser la question de l'influence du cadre générationnel sur ces récits de mémoire familiaux.
article.png
"Flucht und Vertreibung" : contexte et antécédents par Alice Volkwein, publié le 19/04/2007
Plus de 60 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, 17 ans après la réunification allemande et 3 ans après l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne, les discussions autour de la mémoire de la fuite et de l'expulsion de près de quinze millions d'Allemands hors des territoires anciennement allemands en Europe centrale et orientale connaissent aujourd'hui un renouveau, notamment dans le milieu scientifique en Allemagne, Pologne et République Tchèque depuis 1990. Alors que de nombreuses voix se font entendre en faveur d'une « européanisation » de cette histoire dans le cadre d'une histoire européenne des migrations forcées, il est important de rendre accessibles en France également, les résultats des dernières recherches allemandes. Celles-ci mettent non seulement en lumière la diversité des évènements communément regroupés sous le terme « Flucht und Vertreibung » (fuite et expulsion), mais également l'importance du contexte et la complexité des causes ayant conduit à cette migration forcée d'une ampleur inégalée. On présentera donc ici le contexte et les antécédents ayant conduit à la fuite et expulsion des Allemands avant d'en détailler le déroulement.
article.png