Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 45 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
An interview with Helen Oyeyemi - Assises Internationales du Roman 2012 par Helen Oyeyemi, Patricia Armion, publié le 06/06/2012
Helen Oyeyemi took part in the sixth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She answered our questions on White is for Witching, a stunning Neo-Gothic novel.
entretien.png type-video.png texte.png
Helen Oyeyemi reading from White is for Witching - Assises Internationales du Roman 2012 par Helen Oyeyemi, Patricia Armion, publié le 08/06/2012
Helen Oyeyemi took part in the sixth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She was kind enough to read an extract from White is for Witching, her stunning Neo-Gothic novel.
type-video.png
Redemption Song (Lorna Goodison) par Lorna Goodison, publié le 02/06/2014
Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici de "redemption song", défini par l'écrivaine jamaïquaine Lorna Goodison.
article.png type-video.png
Rebellion (Rachel Cusk) par Rachel Cusk, publié le 30/05/2014
Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "rebellion", défini par l'écrivaine anglaise Rachel Cusk.
article.png type-video.png
Variable (Kevin Powers) par Kevin Powers, publié le 26/05/2014
Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "variable", défini par l'auteur américain Kevin Powers.
type-video.png
La Pensee Sauvage (David Treuer) par David Treuer, publié le 21/05/2014
Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici de "la pensée sauvage", définie par l'auteur américain David Treuer.
article.png type-video.png
"People tried to figure if they were offended and why" : L'intertextualité dans le roman américain contemporain ou la lecture en procès par Françoise Sammarcelli, publié le 09/10/2009
L’objet de ce travail est de problématiser la notion d’intertexte en prenant appui sur le court roman de Louise Welsh : Tamburlaine Must Die. Dans le sillage des études du généticien Louis Hay qui proposait dès 1985 que le texte n’existe pas, l’introduction propose d’argumenter que l’intertexte n’existe pas, il n’existe que des modalités d’intertextualité dont le point commun est le fantasme originaire : l’illusion que l’on pourrait identifier un point d’origine fixe et stable à l’écriture. En lieu et place de l’intertexte est alors postulée l’existence de ce qu’on pourrait appeler la voix textuelle, distincte de la voix auctoriale de l’autorité de l’auteur, qui serait en partie fondée sur la co-présence de multiples modalités d’intertextualité mais qui dépasse largement ce cadre si on la relie à la problématique analytique de l’objet-voix lacanien.
conference.png type-video.png texte.png
An interview with Nick Flynn - Assises Internationales du Roman 2012 par Nick Flynn, Julia Arnous, publié le 05/06/2012
Nick Flynn took part in the sixth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He answered our questions on Another Bullshit Night in Suck City and his approach to non-fiction.
type-video.png
An interview with Douglas Kennedy - Assises Internationales du Roman 2012 par Douglas Kennedy, Clifford Armion, publié le 04/06/2012
In June 2012, Douglas Kennedy took part in the sixth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He answered our questions on his latest novel, The Moment.
type-video.png texte.png
"The novel gives voice to individuals" : Entretien avec Jane Smiley par Jane Smiley, Jillian Bruns, publié le 09/10/2018
À l'occasion des Assises Internationales du Roman, Jane Smiley, lauréate du Prix Pulitzer 1992 pour son roman L'exploitation, a accepté de répondre aux questions de Jillian Bruns, lectrice à l'ENS de Lyon, pour la Clé des langues. Jane Smiley revient ici sur la genèse des trois romans qui constituent la trilogie The Last Hundred Years.
type-video.png texte.png entretien.png
"Language is power" : Entretien avec Claire Messud par Claire Messud, Jillian Bruns, publié le 25/09/2018
À l'occasion des Assises Internationales du Roman, organisées par la Villa Gillet, la Clé des langues a pu rencontrer Claire Messud, romancière et enseignante américaine, auteure de The Burning Girl, paru en 2017. Dans cet entretien, elle nous livre ses réflexions sur l'importance de la langue et du roman en tant que genre littéraire, et revient sur son enfance partagée entre la France et les États-Unis.
type-video.png texte.png entretien.png
Beverley Naidoo, The Other Side of Truth, 2000 par Beverley Naidoo, Lycée Jean-Baptiste de la Salle, Rouen, publié le 17/05/2010
Deux extraits d'une pièce inspirée du roman "The Other Side of Truth" de Beverley Naidoo, adaptée par David Stevens, et jouée au Musée des Beaux-Arts de Rouen par les élèves de Madame Bertholle, professeur d'anglais au Lycée J. B. de la Salle.
type-video.png
Brian Castro's Shanghai Dancing and the epic par Maryline Brun, publié le 09/10/2009
Shanghai Dancing, le septième roman de Brian Castro (1950-), un auteur australien, décrit la quête d’Antonio Castro, un Australien né à Hong Kong qui fait des recherches sur l’histoire de sa famille après la mort de ses parents. L’histoire d’Antonio est narrée grâce à des références stylistiques et textuelles au genre de l’épopée, qui sont le sujet de cette communication.
conference.png type-video.png
Entre raillerie et révérence : A Suitable Boy ou le pastiche renouvelé par Mélanie Heydari, publié le 09/10/2009
Pastiche de la grande tradition littéraire victorienne, A Suitable Boy, de Vikram Seth, se situe de manière éminemment originale dans le renouveau de la production littéraire postcoloniale. Entre raillerie et révérence, désir d’imitation et volonté de changement, ce roman-fleuve révèle l’affiliation de l’auteur aux canons victoriens : cette écriture délibérément lisse, sans aspérités, aux antipodes de celle d’un Rushdie, ne trahit en effet nulle autre appartenance, nulle généalogie.
conference.png type-video.png texte.png
Charulata (la femme solitaire) : Tagore / Ray par Giovanni Robbiano, publié le 16/09/2014
Charulata (1964) est également connu sous son titre anglais : The Lonely Wife (La femme solitaire). Ce film est une adaptation du roman Nastanirh (Le nid brisé) de Rabindranath Tagore, publié en 1901. Les acteurs principaux sont Madhabi Mukherjee, Sailen Mukjerjee et Soumitra Chatterjee dans les rôles principaux de Chârulatâ, son mari Bhupati et son cousin Amal. Comme la plupart des films de Ray, ce film est en noir et blanc et dure 117 minutes. Il en a également composé la musique. Il a été produit par R. D. Banshai, et le directeur de la photo était Subrata Mitra. Celui-ci a fait la photo de la plupart des films de Ray et en particulier de ses premiers chefs-d'œuvre : la Trilogie d'Apu : Pather Panchali (La complainte du sentier, 1955), Apu Sansar (Le monde d’Apu, 1959) et Aparajito (L’Invaincu, 1956).
type-video.png conference.png
La mort de l'intertexte : Les voies tortueuses de la voix textuelle dans Tamburlaine Must Die de Louise Welsh par Claude Maisonnat, publié le 09/10/2009
L’objet de ce travail est de problématiser la notion d’intertexte en prenant appui sur le court roman de Louise Welsh : Tamburlaine Must Die. Dans le sillage des études du généticien Louis Hay qui proposait dès 1985 que le texte n’existe pas, l’introduction propose d’argumenter que l’intertexte n’existe pas, il n’existe que des modalités d’intertextualité dont le point commun est le fantasme originaire : l’illusion que l’on pourrait identifier un point d’origine fixe et stable à l’écriture. En lieu et place de l’intertexte est alors postulée l’existence de ce qu’on pourrait appeler la voix textuelle, distincte de la voix auctoriale de l’autorité de l’auteur, qui serait en partie fondée sur la co-présence de multiples modalités d’intertextualité mais qui dépasse largement ce cadre si on la relie à la problématique analytique de l’objet-voix lacanien.
conference.png type-video.png
Proche de l'indigestion intertextuelle : "Des Hottentotes" de Paul Di Filippo par Jérôme Dutel, publié le 09/10/2009
Prenant comme champ d’étude la novella trépidante "Hottentots", tirée de The Steampunk Trilogy (1995), de l’auteur américain Paul Di Filippo (1954-…), cette communication cherche à montrer comment l’auteur, en virtuose reconnu du pastiche et de la parodie littéraire mais aussi scientifique, démonte, à travers un récit brouillé et comme parfois étouffé par différents niveaux d’intertextualité, les mécanismes de création littéraire à l’œuvre dans la littérature fantastique et la science-fiction des XIXème et XXème siècles pour peut-être mieux révéler les idéologies qui pourraient avoir contribué à leur élaboration.
conference.png type-video.png
Du protocole de lecture à la relation dialogique : le modernisme revisité dans The Light of Day de Graham Swift par Béatrice Berna, publié le 09/10/2009
Le propos de cette communication est de montrer comment les échos intertextuels modernistes sont des éléments structurants essentiels dans l’écriture de The Light of Day, qui permettent à Graham Swift de faire entendre sa propre voix, spécifiquement contemporaine.
conference.png type-video.png texte.png
A.S. Byatt - Assises Internationales du Roman 2010 par A.S. Byatt , Emilie Walezac , publié le 10/06/2010
In May 2010, Antonia Susan Byatt took part in the fourth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She granted us an interview and was kind enough to read a passage form The Children's Book, her latest novel.
entretien.png type-video.png texte.png
Marilynne Robinson - Assises Internationales du Roman 2010 par Marilynne Robinson , Kédem Ferré , publié le 14/06/2010
Marilynne Robinson was invited to the fourth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She was interviewed for La Clé des langues and read an extract from Gilead, a novel which was awarded the 2005 Pulitzer Prize.
type-video.png entretien.png texte.png
Anne Enright - Assises Internationales du Roman 2010 par Anne Enright , Clifford Armion , publié le 10/06/2010
Anne Enright came to Lyon in May 2010 to take part in the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She was kind enough to answer our questions and to read an extract from her novel entitled The Gathering which won the 2007 Booker Prize.
type-video.png entretien.png texte.png
Interview de Percival Everett - Assises Internationales du Roman 2011 par Percival Everett, Clifford Armion, publié le 30/08/2011
In May 2011, Percival Everett took part in the fifth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He was kind enough to grant us an interview at the Hotel Carlton in Lyon.
type-video.png texte.png entretien.png
Rencontre avec Ian McEwan autour de son roman Atonement par Ian McEwan, Vanessa Guignery, publié le 29/06/2018
Dans le cadre des Assises Internationales du Roman, Ian McEwan est venu à l'École Normale Supérieure de Lyon pour parler de son roman Atonement. Cette rencontre avec les étudiant.e.s a été organisée par Vanessa Guignery, professeur de littérature anglaise et postcoloniale à l'ENS, membre du laboratoire IHRIM, en collaboration avec la Villa Gillet.
type-video.png entretien.png
Interview de Richard Russo - Assises Internationales du Roman 2011 par Richard Russo , Clifford Armion , publié le 30/08/2011
Richard Russo won the 2002 Pulitzer Prize with his novel Empire Falls. In May 2011, he took part in the fifth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He was kind enough to grant us an interview at the Hotel Carlton in Lyon.
entretien.png type-video.png
Wondrous (Nickolas Butler) par Nickolas Butler, publié le 08/06/2015
Chaque année, les invités anglophones des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix. Les traductions françaises de ces textes ainsi que les mots-clés des auteurs de langue française des sept premières saisons des AIRs sont éditées par Christian Bourgois dans un volume intitulé le Lexique Nomade. Nous vous invitons ici à découvrir les versions originales des entrées de ce précieux lexique... Ici la contribution de Nickolas Butler (texte et vidéo), auteur de l'excellent Shotgun Lovesongs.
type-video.png article.png
Une réécriture gourmande du roman de langue anglaise : celle du pasticheur par François Gallix, publié le 09/10/2009
Cette communication a deux axes. Quelques considérations théoriques sur la technique du pastiche littéraire comme écriture imitative intertextuelle sont suivies d’ exemples extraits de la littérature de langue anglaise contemporaine (notamment Peter Ackroyd, David Lodge et Mark Crick), soulignant ce qu’A.S. Byatt appelle “greedy rewriting“, cette réécriture gourmande des textes canoniques qui fait littéralement revivre les récits des écrivains du passé proche ou lointain.
conference.png type-video.png texte.png
American Indians - A conversation with David Treuer par David Treuer, Clifford Armion, publié le 08/09/2014
David Treuer took part in the eighth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He answered our questions on his involvement in the protection of Indian culture.
type-video.png texte.png entretien.png
Living, Thinking, Looking - A conversation with Siri Hustvedt par Siri Hustvedt, Clifford Armion, publié le 26/08/2014
Siri Hustvedt took part in the eighth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She answered our questions on her collection of essays, Living, Thinking, Looking.
type-video.png texte.png entretien.png
The Yellow Birds - A conversation with Kevin Powers par Kevin Powers, Clifford Armion, publié le 30/06/2014
Kevin Powers took part in the eighth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He answered our questions on his first novel, The Yellow Birds.
type-video.png texte.png entretien.png
The Last Hundred Days - A conversation with Patrick MacGuinness par Patrick MacGuinness, Clifford Armion, publié le 24/06/2014
Patrick MacGuinness took part in the eighth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He answered our questions on his first novel, The Last Hundred Days.
type-video.png texte.png entretien.png
Ragnarok - A conversation with A.S. Byatt par A.S. Byatt, Clifford Armion, publié le 03/06/2013
A.S. Byatt took part in the seventh edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. She answered our questions on her latest novel, Ragnarok.
entretien.png type-video.png texte.png
Rencontre avec Salman Rushdie par Salman Rushdie, Vanessa Guignery, publié le 12/06/2017
À l’occasion des Assises Internationales du Roman, Vanessa Guignery, Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, a organisé à la Villa Gillet le 30 mai 2017 une rencontre entre Salman Rushdie et des étudiants. La rencontre portait en partie sur le dernier roman de Salman Rushdie, Two Years, Eight Months and Twenty-Eight Nights, mais également sur ses autres œuvres, son métier d’écrivain et son rapport à la littérature.
type-video.png entretien.png
Entretien avec Zia Haider Rahman: In the Light of What We Know par Zia Haider Rahman, publié le 27/03/2017
Zia Haider Rahman, originaire du Bangladesh, écrit son premier roman, In the Light of What We Know, après une carrière sur Wall Street et auprès de l’ONU. Une plume sobre et fluide mène le lecteur du Bangladesh rural à New York et aux campements de l’ONU en Afghanistan. Les deux personnages principaux, vivant chacun des décalages culturels entre leurs origines et le monde qu’ils habitent, semblent marqués par le constat qu’un exilé pourrait finalement n’être « qu’un immigré avec une bibliothèque ». Le 26 mai 2016, à l'occasion des Assises Internationales du Roman, Zia Haider Rahman a accepté de nous parler de son roman. En résulte un entretien passionnant qui couvre des sujets aussi variés que les mathématiques, l'industrie de l'édition, le passé colonial de la Grande-Bretagne et la lutte des classes.
type-video.png texte.png entretien.png
'Mr Neville says No' par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 17/02/2012
"Rabbit-proof fence" est un film dramatique australien réalisé par Phillip Noyce en 2002, à partir du roman de Doris Pilkington Garimara "Follow the Rabbit-proof fence". A partir d'un court extrait du film, cette page propose des exercices de compréhension et de phonétique.
exercice.png type-video.png telechargement.png
Interview with Will Self par Will Self , Beth Harper , David Belaga , publié le 23/06/2009
On 29th May 2009, the London-based writer Will Self came to Lyon to take part in the Villa Gillet's "Assises Internationales du Roman". He was to give a talk on his perspectives on the works of the influential French writer, Louis Ferdinand Céline, but before he did so I managed to catch up with him to ask a few questions about his interests, influences and views on modern fiction.
entretien.png type-video.png
Stevenson ou le bonheur par Alberto Manguel , publié le 18/05/2009
Dans le cadre du cycle de conférences "Ecrivains de toujours", la Bibliothèque municipale de la Part-Dieu (Lyon), invite des auteurs à venir parler des écrivains qu'ils aiment. Le 25 mars 2009, elle recevait Alberto Manguel, qui avait choisi, parmi ses multiples amours, l'écrivain écossais Robert Louis Stevenson (1850-1894), auquel il avait consacré un roman, Stevenson sous les palmiers (Actes Sud, 2005).
type-video.png conference.png
Jerry Schatzberg présente The Panic in Needle Park (Jerry Schatzberg - 1971) par Jerry Schatzberg, publié le 19/10/2016
Jerry Schatzberg est venu le 12 octobre 2016 à Lyon pour présenter son film The Panic in Needle Park dans le cadre du Festival Lumière. Écrit par Joan Didion et John Gregory Dunne (d’après le roman du même nom de James Mill), le film dépeint la descente aux enfers d'Helen, tombée amoureuse de Bobby, un jeune héroïnomane qui l'entraîne dans la dépendance au moment de la grande pénurie d'héroïne qui frappe New York à la fin des années 60.
type-video.png article.png
Scorsese presents Goodfellas (1990) par Martin Scorsese, publié le 20/10/2015
Lorsqu’il découvre le roman Wiseguy de Nicholas Pileggi, Scorsese est séduit. Mais il veut arrêter les films de gangsters. Il en a déjà fait beaucoup. C’est Michael Powell qui le fait changer d’avis : le scénario est drôle et finalement, personne n’a montré à l’écran comment vivent ces truands. Les Affranchis est une sorte de plongée anthropologique documentaire dans le quotidien des malfrats expédiant leurs affaires courantes : boulot, amitié, déjeuners chez leurs mères, sorties au Copacabana, femmes, enfants… A l'occasion de la cérémonie de clôture du Festival Lumière 2015, Martin Scrosese présente l'un de ses films majeurs, Goodfelllas.
type-video.png son.png article.png
Belligerent (Lionel Shriver) par Lionel Shriver, publié le 27/05/2015
Chaque année, les invités anglophones des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix. Les traductions françaises de ces textes ainsi que les mots-clés des auteurs de langue française des sept premières saisons des AIRs sont éditées par Christian Bourgois dans un volume intitulé le Lexique Nomade. Nous vous invitons ici à découvrir les versions originales des entrées de ce précieux lexique... Ici la contribution de Lionel Shriver (texte et vidéo) qui profite de cet exercice pour nous parler des auteurs comme célébrités.
type-video.png article.png
Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd) par Clifford Armion, publié le 21/05/2015
Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy. Parenthèse Cinéma nous permet de partager avec vous un très beau dossier pédagogique pour les enseignants qui souhaiteraient aborder cette adaptation du roman de Thomas Hardy avec leurs classes.
type-video.png texte.png dossier.png
Little Fugitive / Le petit fugitif (Morris Engel, Ray Ashley and Ruth Orkin - 1953) par Lionel Gerin, publié le 25/11/2016
En regardant les anciens reportages de Life, les photos de Vivian Maier et de Saul Leiter, on se prend parfois à rêver. C'était comment New York, Brooklyn, dans les années 50 ? Pour le savoir, on peut rechercher les articles et les photos susmentionnés, relire quelques romans. On peut également voir Little Fugitive. En cette décennie où Hollywood dominait, Le petit fugitif, film de photographes, en partie autofinancé, avait toutes les chances de passer inaperçu, et de finir aux oubliettes. Heureusement pour nous, il n'en fut rien.
type-video.png article.png
Touch of Evil / La soif du mal (Orson Welles - 1958) par Lionel Gerin, publié le 24/11/2015
Un motel perdu tenu par un personnage dérangé. Janet Leigh seule dans une chambre, plutôt dévêtue. Cela vous dit quelque chose ? Cette scène, Alfred Hitchcock en fut d'abord le spectateur. Il s'en inspira et en tira un chef-d'œuvre, Psycho. Mais le film dont nous parlons n'est pas de lui. C'est Touch of Evil, d'un autre génie du cinéma: Orson Welles. En 1958, il a déjà réalisé dix films, dont deux inachevés. D'abord metteur en scène de théâtre et acteur précoce, il a travaillé pour la radio et adapté des romans ou pièces plus ou moins célèbres. Le 30 octobre 1938, il adapte La Guerre des mondes, d'H.G Wells.
type-video.png article.png
Conscious and Unconscious Narrative Literature, Psychoanalysis and Neuroscience par Siri Hustvedt, Lionel Naccache, publié le 20/01/2012
Nous passons une grande partie de notre vie à élaborer des fictions, à nous raconter des histoires et à en raconter aux autres. La narration est profondément enracinée dans l'esprit humain, à un niveau à la fois conscient et inconscient. Produire une narration est une façon de donner du sens à l'expérience factuelle. Mais les fictions créées par le cerveau humain et celles que les romanciers imaginent sont-elles de même nature ? L'écrivain américain Siri Hustvedt et le neurobiologiste français Lionel Naccache exprimeront leurs points de vue originaux, pénétrants et empathiques sur cette question. We all spend our time constructing fictions, telling stories to ourselves and to others. Narration is deeply rooted in the human mind, at a conscious and unconscious level. Producing a narrative is a way of giving meaning to factual experience. Are the fictions created by the human brain and those imagined by novelists of the same nature? American writer Siri Hustvedt and French neurobiologist Lionel Naccache express their original, incisive and empathetic views on these questions.
conference.png type-video.png
Intertextualité et interculturalité par Redouane Abouddahab, publié le 09/10/2009
La parodie des Mille et une nuits par Poe dans « The Thousand-And-Second Tale Of Scheherazade » est bien plus qu’un exercice littéraire ludique comme on l’a souvent souligné. Cette parodie a été écrite pendant la grande période de développement du nationalisme américain dans un contexte particulièrement marqué par le populisme. C’est pendant cette période que la volonté d’avoir une littérature et une langue « purement américaines » commencent à s’imposer. Triomphe aussi de l’idéologie puritaine bien implantée, qui assujettit les nouveaux arrivants à sa propre vision et à ses propres mythes fondateurs.
conference.png type-video.png texte.png
En attendant les barbares de Coetzee : réécrire la mort du Christ, refuser la Croix par Maxime Decout, publié le 09/10/2009
Ecrivain du XXIe siècle, Coetzee propose dans Waiting for the Barbarians une réécriture de la Passion du Christ qui interroge le rôle de la souffrance individuelle ou collective. L’homme chargé de vivre ce nouveau Calvaire découvre la vanité de la souffrance dans un monde privé de Dieu ainsi que l’impossibilité de toute rédemption. Cette communication tente de dépasser une lecture politique du texte en s’intéressant au fonctionnement de l’intertexte biblique.
conference.png type-video.png texte.png