Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Des propriétés des langues et de leur enseignement

Claude Hagège
Publié le : 19 décembre 2008
 "La clé des langues, c'est quoi, MAIS C'EST L'AMOUR !" s'exclame un Claude Hagège facétieux et pétulant qui, de boutade en anecdote, nous offre un florilège d'éléments de réflexion sur les langues et la manière dont nous devons les considérer et les apprendre. 
Qu'on se le dise, Claude Hagège n'aime pas l'anglais ! Il (l'anglais, pas Claude Hagège) a une absurde réputation de facilité (apprenez plutôt le russe, nous enjoint-il, ou le japonais, qui n'a tout compte fait rien de difficile) et menace de mort toutes les autres langues ! La "gigantesque et morbicide communauté des professeurs d'anglais" n'a qu'à bien se tenir ! et qu'il ne les reprenne pas à parler de Guillaume le Conquérant, mais plutôt de Guillaume le Bâtard...
Malgré des apparences de "desultorité" dans le propos (espérons qu'il nous autorise et nous pardonne le barbarisme de cet anglicisme néologique), on peut tenter de formuler quelques aphorismes qui seront autant de points de départ d'une véritable réflexion sur l'apprentissage des langues :
  1. "L'amour des langues, c'est aussi l'amour des gens." Or, quand on aime, non seulement on ne compte pas, mais on ne connaît plus le ridicule : apprenons donc à nos élèves à ne pas craindre de rouler les "r" espagnols ou de mettre la langue entre les dents pour prononcer le "th" anglais. L'articulation, ce sont des gestes culturels qu'il faut enseigner comme des phénomènes particuliers.
  2. Autre phénomène culturel : l'usage. Les langues ne sont pas seulement des applications de modèles syntaxiques, ce sont aussi des connaissances des formulations qui sont reçues. "Les langues, ce sont aussi des formules de paroles."
  3. Quelle est la différence entre un bon locuteur et un mauvais locuteur ? Le bon locuteur d'une langue étrangère, c'est celui qui en maîtrise les différents registres et qui a su y développer une compétence ludique. "L'apprentissage d'une langue étrangère, c'est aussi celui de la ventilation entre les composantes de cette langue."
  4. Pour finir, une interrogation à ne pas prendre à la légère : "attendez-vous [professeurs de langues] que vos élèves parlent comme des autochtones ou considérez-vous comme déjà pas mal s'ils se font comprendre ?"

Enjoy!

Télécharger : http://ens-real.ens-lsh.fr/CDL/rmtomp4/hagege/hagege_00.smi


A lire
Avec son Dictionnaire amoureux des Langues, Claude Hagège nous dit comment "la diversité des langages humains est un merveilleux témoignage de la créativité, de l'inventivité de l'homme" (Eléonore Sulser, Le Temps).
 
 
Mise à jour le 26 avril 2012
Créé le 19 décembre 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues