Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Lettre d'information - janvier 2015


Pour tenir nos Cléonautes informés des nouveautés du site, nous avons mis en place une lettre d'information. Cette lettre est publiée en début de mois sur le site, mais vous pouvez également la recevoir directement dans votre boîte mél.
Nous vous invitons à vous y abonner dès à présent :
 
Entrez votre adresse mail

"L'humour est le plus court chemin d'un homme à un autre"
Georges Wolinski


Chers collègues,

Nous profitons de cette première lettre d'info de 2015 pour vous présenter tous nos vœux de réussite et de bonheur pour cette nouvelle année qui commence sous de tristes augures. En ce jour de deuil national, nous ne pouvons nous détourner de l’actualité et nos pensées vont aux familles et aux amis des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Nous espérons que vous trouverez le temps de parcourir nos pages en cette période de reprise souvent chargée. Vous y trouverez notamment quelques invitations à la lecture, un texte sur les violences mafieuses, une interview du sociologue allemand Hartmut Rosa, une conférence sur la littérature syrienne, des ressources sur le théâtre d’Angélica Liddel ainsi qu’un article, malheureusement très actuel, sur la politique de la peur.

     Bonne lecture,

        L'équipe éditoriale

 

Passé & Présent


ESPAGNOL - Las emociones que mueven la bioética, por Victoria Camps, profesora de filosofía de la Universidad Autónoma de Barcelona.
"Recordemos que la bioética se origina a partir del horror suscitado por los experimentos humanos perpretados por el régimen nazi, sin respetar la dignidad y la integridad humanas. No sólo las técnicas eugenésicas y la incitación a la eutanasia motivaron la reflexión que finalmente cuajó en el discurso bioético. También causó horror el conocimiento de ciertos experimentos clínicos realizados con personas sin que nadie se preocupara de solicitar su consentimiento. El tristemente célebre “caso Tuskegee”, que mantuvo sin medicación a una amplia población de sifilíticos negros durante más de treinta años, es el más escandaloso". Publication en collaboration avec la Villa Gillet, dans le cadre du festival Mode d'emploi. 

ITALIEN - "De la crise de violence mafieuse à l'éveil des consciences : la construction médiatique d'une mémoire civile", par Charlotte Moge
Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, alors qu’une guerre intestine fait rage pour redéfinir les équilibres internes (on compte près de 1000 victimes en 5 ans), Cosa Nostra déclare également la guerre à l’État en s’attaquant à des figures essentielles de l’antimafia : policiers, juges, hommes politiques... On parle alors d’« homicides excellents » pour qualifier les assassinats de personnalités importantes. En 1982, la crise de violence mafieuse atteint son paroxysme. Pio La Torre, dirigeant du PCI sicilien, député et ancien membre de la commission parlementaire d’enquête sur le phénomène mafieux, est assassiné à Palerme le 30 avril 1982 avec son chauffeur Rosario Di Salvo. Le 3 septembre, le général Carlo Alberto Dalla Chiesa, ancien chef de la lutte contre le terrorisme de 1974 à 1981, alors préfet de Palerme, est tué ainsi que sa jeune épouse Emanuela Setti Carraro et leur agent d'escorte Domenico Russo. Les quelques mois qui séparent ces deux homicides incarnent le pic de cette crise de violence mafieuse et entraînent, pour la première fois, une réaction significative de l’État italien. Charlotte Moge propose d'étudier dans cet article le rôle de la presse locale et nationale dans le traitement de ces événements, entre avril et septembre 1982.

ANGLAIS - The Politics of Fear (un texte de Corey Robin)
In my 2004 book Fear: The History of a Political Idea, I argued that “one day, the war on terrorism will come to an end. All wars do. And when it does, we will find ourselves still living in fear: not of terrorism or radical Islam, but of the domestic rulers that fear has left behind.” When I wrote “one day,” I was thinking decades, not years. I figured that the war on terror—less the invasions, wars, torture, drone attacks, and assassinations than the broader atmosphere of pervasive and militarized dread, what Hobbes called “a tract of time, wherein the will to contend by battle is sufficiently known” and an enemy is perceived as permanent and irrepressible—would continue at least into the 2010s, if not the '20s. Yet even before Osama bin Laden was killed and negotiations with the Taliban had begun, it was clear that the war on terror, understood in those terms, had come to an end...

ANGLAIS - Christmas messages 2014: Barack Obama and the Queen of England
C’est devenu une tradition de La Clé des langues. Comme chaque année, nous vous proposons de revivre et de comparer les ‘Christmas broadcasts’ de la Maison Blanche et de Buckingham Palace.

ANGLAIS - La revue de presse, archives 2014
Parcourez une année d'actualité en quelques clics. Voici l'ensemble des liens vers nos revues de presse de l'année 2014. Chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi, La Clé des langues vous propose plusieurs regards sur un évènement marquant ou insolite de l'actualité de la sphère culturelle anglophone. Notre sélection d'articles est issue des grands quotidiens britanniques et américains. Visualisez les premiers paragraphes sur notre site, vous pourrez ensuite consulter l'intégralité de l'article sur le site du journal. La revue de presse est relayée sur notre page Facebook et accompagnée d'une image du jour : abonnez vous! (cliquez sur "j'aime")

ALLEMAND - Interview mit Hartmut Rosa über die mobilen Gesellschaften
Ein exklusives Interview mit dem berühmten Soziologen Hartmut Rosa über den für die Moderne charakteristischen Prozess der Beschleunigung und über die Grenzen der Mobilität in unserer globalisierten Welt.

ALLEMAND - Heimat im Zeitalter der Globalisierung (ein Text von Prof. Dr. Harmut Rosa, Friedrich-Schiller-Universität Jena)
Als Menschen fühlen wir uns auf wechselnde Weise mit der Welt verbunden. Manchmal haben wir das Gefühl, die Dinge und Menschen, die uns umgeben, seien uns vertraut, sie ‘antworten’ auf unsere Empfindungen und Bedürfnisse, und wir sind mit ihnen auf vielfältige Weise verknüpft: Durch geteilte Erfahrungen und Geschichten und durch die Rollen, die wir in ihrem und sie in unserem Leben spielen. Dadurch ergibt sich ein Gefühl der wechselseitigen Anteilnahme: Die Menschen und Dinge, der Raum um uns herum sind uns nicht gleichgültig, wir fühlen uns für sie mitverantwortlich und ihre Bewegungen und Veränderungen sind bedeutsam für unser eigenes Leben. Sie scheinen uns zu antworten und zu tragen.

ALLEMAND - Haben die Orakel uns etwas zu sagen? (ein Text von Dr. Katrin Solhdju)
Die Kulturwissenschaftlerin Katrin Solhdju (Zentrum für Literatur- und Kulturforschung Berlin) untersucht die Praktiken der antiken Orakel -insbesondere der Pythia von Delphi-, wobei sie Vergleiche mit Techniken präsymptomatischer Diagnostik anstellt.

Art & Littérature

ESPAGNOL - El conde Lucanor de Don Juan Manuel
Conférence de M.-J. Lacarra (Universidad de Zaragoza). Vidéo 02:15:00.
 
ESPAGNOL - You are my destiny, d'Angélica Liddel
Chronique théâtrale de Marie Du Crest. "Angélica Liddell, (en charge des costumes et de la scénographie) aime par dessus tout la peinture : elle se souviendrait des tableaux de la Renaissance italienne et du décor vénitien de la place St Marc avec la façade factice du palais des doges. Etrange expérience de cet immense plateau, devenant lieu de la rage dionysiaque de Liddell Ecraser les grappes de raisin serait l’acte cérémoniel par excellence. Posés au sol tout d’abord et ensuite vers la fin du spectacle, piétinés presque au ralenti, les raisins diront l’antique fondation du théâtre."
 
ESPAGNOL - Le Cycle des résurrections, d'Angélica Liddel
Par Marie Du Crest. Angélica Liddel, Le cycle des Résurections- Epître de saint Paul aux Corinthiens- You are my destiny ( Le viol de Lucrèce) –Tandy suivi du journal La fiancée du fossoyeur, traduit de l’espagnol par Christilla Vasserot, éd. Les Solitaires Intempestifs, 2014. "Le dernier volume des éditions Les Solitaires Intempestifs consacré à Angélica Liddell réunit trois pièces courtes, qui constituent un cycle (celui des Résurrections) et un journal. Ces deux formes d’écriture, loin d’être éloignées l’une de l’autre, ne cessent de se répondre comme si la matière intime du journal irriguait celle de la matière dramatique et inversement. Plus encore, l’écriture devient forme unique : des paragraphes en forme de verset plus ou moins longs ; de petits contes se succèdent parfois numérotés, parfois séparés par un astérisque, dans l’une et l’autre forme littéraire. Angelica Liddell s’éloigne presque totalement par exemple du système dramatique, fondé sur l’échange de la parole, inscrit dans des personnages et leurs répliques respectives (p. 32-33 « Toi et moi » ou encore p. 40 « Tandy et son père »)".

ITALIEN - Fiche de lecture, par Maurizia Morini : "Morte di un uomo felice" di Giorgio Fontana (Premio Campiello 2014, Premio Arturo Lauria 2014, in corso di traduzione in Francia)
Il romanzo del trentenne Giorgio Fontana completa idealmente il dittico con il suo precedente Per legge superiore, riflettendo sulla giustizia, i suoi limiti e le sue possibilità. In Morte di un uomo felice il protagonista è un giovane magistrato – Giacomo Colnaghi – che indaga a Milano nel 1981 ed è parzialmente ispirato ad Emilio Alessandrini e Guido Galli, magistrati uccisi negli stessi anni da terroristi.

ANGLAIS - La photographie de Julie de Waroquier
Julie de Waroquier, normalienne en philosophie, a exposé dans la galerie "La Librairie" de l'ENS de Lyon une sélection de photos issues de la série Rêvalités. Nous avons ici le plaisir de vous faire découvrir le travail de cette jeune photographe au travers de cinq photos sur les thèmes de l’eau, de la rencontre et de la tension entre rêve et réalité. Elles évoquerons pour les anglicistes le motif de la noyade d'Ophélie...

ANGLAIS - Heaven's Gate / La porte du paradis (Michael Cimino -1980)
Nouvelle chronique cinéma de Lionel Gerin...
"1978. Deer Hunter / Voyage au bout de l'enfer. Bien qu'avare du mot, je l'ose ici: chef d'œuvre absolu. N'en déplaise aux détracteurs, à ceux qui y voient, à grand tort, un film (de plus) sur le Vietnam. Deer Hunter est un immense film, profondément américain. Faut-il être aveugle pour y lire un message impérialiste, malgré cette dernière scène poignante, si souvent incomprise. Chef d'oeuvre, donc. Presque trois ans plus tard, sort Heaven's Gate, le plus grand désastre financier du cinéma américain, mais qu'importe! Combien de tableaux Van Gogh a-t-il vendu? Combien d'exemplaires Rimbaud a-t-il écoulé?"

ARABE - La légitimité à l'épreuve de la révolution, la fiction à l'épreuve de l'actualité. Un regard aux écrivains syriens
C’est en tant qu’historienne des phénomènes culturels qu’Elena Chiti aborde la production littéraire syrienne pour tenter de saisir les producteurs et leurs trajectoires dans le contexte de ruptures qui émergent avec les révolutions arabes. Ruptures dans la conception de la littérature et de l’œuvre de fiction, mais aussi rupture dans la définition du rôle et du devoir de l’écrivain en Syrie.

Langue & Didactique

ANGLAIS - Avital Ronell on authority (video and transcript)
Voilà un entretien qui intéressera sans nul doute tous les enseignants ! La philosophe américaine Avital Ronell nous parle de l’autorité, de ses origines et de ses manifestations, notamment dans le cadre de la classe…
"Clifford Armion: Is it possible to conceive an education that would not be based on authority, or the recognition of a figure of authority?
Avital Ronell: We have to understand what education implies. To educate means to pull out of the other. There’s a pulling, there’s a little violence. I’m sure that education does take place without authority, if we understand by that a certain, measurable, examinable, testable level of acquisition and performance. However if you want to truly inspire, to accelerate and quicken and enliven the pulse of the student body, then authority would probably be an important premise."

ANGLAIS - First person narratives (Séquence pédagogique LELE)
An author always has a good reason for using the first person. Whether he wishes to share his memories with us, to embody the narration or simply to give more credit to a work of fiction, the ‘I’ always stands as a fascinating object of literary analysis…
- The art of self-portraits (William Hogarth, Norman Rockwell and Mirror Guy)
A self-portrait is a drawn, engraved, painted, photographed or sculpted representation of an artist by himself. Self-portraits have been a common art form since the Renaissance, a period when artists had a prominent part in society and when a distinct interest in the individual as a subject arose.
- Gulliver's Travels (Jonathan Swift and his narrators)
Travel books were very fashionable in the eighteenth century. Real travelers sometimes included elements of fiction in their accounts of their wanderings to make them sound more exotic and interesting. In Gulliver's Travels, Jonathan Swift makes fun of this literary genre by introducing a fictitious traveler, Gulliver, who tells us about his encounters with strange creatures and countries. Gulliver's first person narrative is introduced by a fake publisher's note which is also written in the first person...
- The Great Mouse Plot (Roald Dahl's childhood memories)
In Boy: Tales of Childhood, Roald Dahl tells us about his youth, focusing on some of his most remarkable childhood memories. A lot of irony is introduced by the first person narrator who describes these scenes with the hindsight of age.
- Writing on the self (Three authors reflect autobiography, memory and fiction)
Critics and academics tend to draw a line between autobiography and fiction. However, it is sometimes difficult to make such a clear distinction between what is made up and what is not. Here are some short texts written by authors who reflect on their use of the first person.
 
 
mise à jour le 8 janvier 2015
Créé le 6 mai 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues