Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Lettre d'information - décembre 2014


Pour tenir nos Cléonautes informés des nouveautés du site, nous avons mis en place une lettre d'information. Cette lettre est publiée en début de mois sur le site, mais vous pouvez également la recevoir directement dans votre boîte mél.
Nous vous invitons à vous y abonner dès à présent :
 
Entrez votre adresse mail


"Cela fait plusieurs siècles déjà que nous avons admis que les femmes ont une âme. N'est-il pas grand temps d'admettre qu'elles ont également un cerveau ?"
PD James



Chers collègues,

PD James aurait sans doute apprécié la conférence de Catherine Vidal intitulée « Hommes et femmes ont-ils le même cerveau ? », prononcée à l’ENS de Lyon mardi soir et publiée en ligne sur le volet plurilangues de La Clé. Elle fait partie des nombreuses ressources que nous vous proposons dans cette dernière lettre d’information de l’année 2014.

Nous en profitons pour vous souhaiter avec un peu d’avance d’excellentes vacances de fin d’année et de belles fêtes. Peut-être trouverez-vous dans nos fiches de lecture, nos articles et nos chroniques cinéma quelques invitations à la découverte pour occuper vos vacances.

     Bonne lecture,

        L'équipe éditoriale
 
 
 

Passé & Présent

ANGLAIS - The educational system in the United States: an overview
First, the youngest students, when they’re children, can go to school starting at about 4 years old, and that would be preschool. In most places those are not public, they’re not free, so one would have to pay to send their child to preschool. And then there’s kindergarten, and in most places, that is public and that is free, so families can send their children there. And then, everywhere, at 6 years old, 1st grade starts, and that’s public, there’s a public option. You can also of course send your child to private school. So from 1st grade to 5th grade, that’s primary school, or elementary school is the other name for it. And there are private and public versions. And after that, there is middle school, often called junior high school, which is grade 6th through 8th, and that is from about 12 years old to 14 years old. And then high school, 14 years old to 18 years old, 4 years there, and that also has public and private options....

ANGLAIS - Mémoires sud-africaines ; une courte histoire de l'Afrique du Sud
Vous trouverez sur cette page les textes et images réunis à l’occasion de l’Exposition Afrique du Sud, réalisée par la bibliothèque de l’Université d’Evry dans le cadre du colloque SCRIPT. On évoque ici les grandes dates et les grandes figures de l’Afrique du Sud, dressant une chronologie synthétique et illustrée de la Nation arc-en-ciel.
"L’Afrique du Sud, avant l’arrivée des Européens, est composée principalement de peuples bantous qui viennent essentiellement du Delta du Niger. Les premiers royaumes remontent au Xe siècle. Leurs principales ressources proviennent de l’extraction de l’or et de l’ivoire. Un des royaumes les plus connus et anciens, Mapungubwe, commerce essentiellement avec les ports de l’Afrique de l’Est, l’Inde, et la Chine..."

ANGLAIS - La revue de presse
Chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi, La Clé des langues vous propose plusieurs regards sur un évènement marquant ou insolite de l'actualité de la sphère culturelle anglophone. Notre sélection d'articles est issue des grands quotidiens britanniques et américains. Visualisez les premiers paragraphes sur notre site, vous pourrez ensuite consulter l'intégralité de l'article sur le site du journal. La revue de presse est relayée sur notre page Facebook et accompagnée d'une image du jour : abonnez vous! (cliquez sur "j'aime")
3 November 2014 - Auf wiedersehen Britain
4 November 2014 - Virgin Galactic crash: an end to space tourism?
6 November 2014 - GOP wins midterm elections
7 November 2014 - Ebola update
10 November 2014 - UK cannibalism case
13 November 2014 - Space probe lands on comet
14 November 2014 - A new national holiday?
17 November 2014 - US aid worker killed by ISIS
18 November 2014 - Church of England will have female bishops
20 November 2014 - Shooting on Florida State University campus
21 November 2014 - UKIP victory in Kent byelection
24 November 2014 - UK poverty report
25 November 2014 - Ferguson erupts after grand jury decision
27 November 2014 - Suicide bomber in Kabul targets British embassy
28 November 2014 - P.D. James dies at age 94

ITALIEN - Fiche de lecture :
Chiara Saraceno, "Eredità", par Maurizia Morini
Il libretto-saggio della sociologa Chiara Saraceno fa parte della nuova collana “Gemme” che intende essere un dialogo attorno al linguaggio che usiamo, per riscoprire la forza delle parole che aiutano a capire il mondo. La Saraceno in brevi capitoli scandaglia i diversi aspetti delle Eredità; cercando di definire la parola che è “pesante” poiché si riferisce a più cose e anche a più relazioni, spiegando quali ne siano i confini e gli incroci, le risorse e i vincoli.

ALLEMAND - Interview mit Gabriele Olms, einer ehemaligen Staatsbürgerin der DDR
Gabriele Olms ist 1956 in Potsdam geboren und lebt seit 1977 in Frankreich. Für La Clé des Langues hat sie akzeptiert, im Rahmen eines Interviews über ihre Kindheit und ihre Jugend in der DDR, über ihre Ausreise nach Frankreich, über den Fall der Mauer und seine Folgen für ihre Familie zu berichten. 
 
ALLEMAND - Présentation du documentaire "Die Familie" par son réalisateur, Stefan Weinert
Le 18 novembre 2014, Stefan Weinert présentait à l'Institut Goethe de Lyon son documentaire "Die Familie" (2013), qui donne la parole aux proches des victimes du Mur de Berlin. Le film s'attache non seulement à retracer les circonstances mystérieuses dans lesquelles des citoyens est-allemands ont perdu la vie en tentant de franchir le Mur, mais aussi à dépeindre la prise en charge de ces drames par la justice et la société après la réunification. La Clé des Langues vous propose de revivre cette soirée de présentation en deux temps: dans une première vidéo, Stefan Weinert explique en français la genèse de son documentaire. Dans la seconde vidéo, qui sera disponible sur le site dès le lundi 8 décembre, le réalisateur répond, en allemand, aux questions posées par le public à l'issue de la projection du film.

Art & Littérature

ANGLAIS - Une nouvelle chronique cinéma sur La Clé des langues!
The Night of the Hunter / La nuit du chasseur (Charles Laughton - 1955)

"Pour inaugurer cette rubrique, je ne pouvais choisir aucun autre film. C'est une œuvre qui m'est chère, unique, dans tous les sens du terme, un diamant noir dans la cinéphilie mondiale, une pierre noire dans la nuit de l'enfance. Charles Laughton, immense acteur (de Mutiny on the Bounty à Quasimodo, de Hobson's Choice à Spartacus, passant de la comédie au drame, du film noir au péplum) réalise là son seul film, qui est depuis une des références absolues des cinéphiles. Les films uniques ont toujours une saveur particulière (que l'on se souvienne de Honeymoon Killers de Leonard Kastle, ou d'Electra Glide in Blue de James William Guercio, par exemple) et cette Nuit du chasseur ne fait pas exception." Lionel Gerin

ANGLAIS - Fractions et infractions dans The Heart of Whiteness de Rehad Desai : les stigmates de l’apartheid
Stéphane Sitayeb propose une analyse de The Heart of Whiteness (2005), un road movie documentaire de Rehad Desai qui interroge l’identité des blancs en Afrique du Sud. L’Afrikaner est-il un étranger en Afrique ou un autochtone ? Desai étudie les stigmates de l’Apartheid sur la société sud-africaine contemporaine en observant les clivages qui opposent encore aujourd’hui les noirs et les blancs dont certains s’estiment victimes d’une ségrégation inversée, une vengeance de la population noire. Le réalisateur cultive une double stratégie de camouflage et d’exposition, ainsi que la technique du contrepoint : c’est uniquement dans la superposition entre discours et image, dans la lecture connexe du monologue en voix-off et de l’esthétique audio-visuelle que se révèle la corrélation entre fractions raciales et infractions juridiques...

ANGLAIS - La Princesse et la Grenouille, une vision de l'Afrique en Amérique
Spécialiste de Walt Disney et de la langue produite par Disney pour ses films d’animation, Ethel Montagnani nous parle de la vision de la communauté noire par Disney et particulièrement dans La Princesse et la Grenouille. Au fil des années, les studios Disney, fidèles à leur idéologie, et se présentant comme les heureux promoteurs des civilisations du monde, nous ont entraîné partout autour du globe. Ou plus exactement, partout, tout autour de leur vision du globe. On peut ainsi penser que la Chine, vue par les Studios, se résume à Mulan. L'Afrique a plus de chance puisqu'elle est représentée dans plusieurs films comme Le Roi Lion ou encore Tarzan. Toutefois, si ces deux films montrent des images saisissantes de la beauté des paysages africains, ils ne montrent rien de la complexité des rapports humains qui ont prévalu en Afrique du Sud pendant l'Apartheid. Pour s'en faire une idée, il faudra attendre la première princesse noire de l'histoire des Studios Disney, Tiana et son film La Princesse et la Grenouille, qui lui se déroule... en Louisiane, Mississippi, aux Etats-Unis.

ANGLAIS - L’espace post-apartheid dans les longs métrages de fiction sud-africains, une étude panoramique
Annael Le Poullennec propose une étude de l'espace sud-africain post-apartheid par l’intermédiaire des films. Après quelques rappels sur l’histoire de la ségrégation en Afrique du Sud et une brève introduction au cinéma sud-africain, elle évoque la problématique de l’espace, à l’échelle nationale et urbaine, dans la réinvention de la nation sud-africaine après la fin de l’Apartheid. Elle s’arrête notamment sur les dichotomies ville/campagne, township/suburb, cloisonnement/ouverture, en insistant sur l’image du déplacement, de l’évolution. Par l’analyse de films tels que Hijack Stories (Oliver Schmitz, 2001), The Wooden Camera (Ntshaveni WaLuruli, 2003), Tsotsi (Gavin Hood, 2005) et White Wedding (Jann Turner, 2009), elle pose les bases de ce qui constitue l’espace post-apartheid cinématographique dans le cinéma de fiction.

ANGLAIS - Jeux vidéo et cinéma à rebours du mouvement transhumaniste : le cas de District 9
District 9 de Neil Blomkamp (2009) projette la structure de l’Apartheid dans un univers de science-fiction où les extraterrestres dont le vaisseau s’est échoué au dessus de Johannesburg sont victimes d’une forme de ségrégation. En marge de son thème principal, c’est à dire la projection de la mécanique d’oppression entre humains sur le canevas de la science-fiction, District 9 illustre aussi un procédé technique qui constitue le ressort principal du jeu vidéo : la projection des sens et du corps dans un système technique. Cinéma, télévision et jeux vidéo partageant les mêmes schèmes de la pratique audiovisuelle, les convergences entre ces domaines ne sont pas rares.

ANGLAIS - Présentation de Come Back Africa (Lionel Rogosin, 1959, US 82 minutes)
Après avoir réalisé un film sur les sans-abris aux Etats-Unis, Lionel Rogosin part avec une équipe de tournage en Afrique du Sud en déclarant aux autorités locales qu’il veut produire un documentaire sur la musique. Filmé clandestinement par un réalisateur américain blanc dans Sophiatown, un township noir de Johannesburg, Come Back Africa nous montre la vie des communautés noires sous l’apartheid. Entres brimades et défiance, le film de Lionel Rogosin expose les relations blancs/noirs dans l’Afrique du Sud des années 50. Les militants y jouent leur propre rôle dans un scénario de fiction qui nous invite à découvrir le ghetto au travers du regard d’un nouvel arrivant, Zacharia. Les images ont pu sortir d'Afrique du Sud pour être montées aux Etats-Unis puis diffusées dans le monde entier ; c’est un film politique, le premier à dénoncer l’Apartheid.

ANGLAIS - L’Afrique du Sud sous les projecteurs du cinema
Vous trouverez sur cette page les textes et images réunis à l’occasion de l’Exposition Afrique du Sud, réalisée par la bibliothèque de l’Université d’Evry dans le cadre du colloque SCRIPT. On évoque ici les grandes étapes et les grands films qui jalonnent l’histoire du cinéma sud-africain.
Le cinématographe s’implante très tôt en Afrique du Sud, dès 1896, soit un an seulement après la première projection publique organisée par les frères Lumière à Paris. Durant la Guerre des Boers (1899-1902), de petits films de propagande britannique anti-boer sont tournés. Lors de la création de l’Union sud-africaine, le pays connaît un âge d’or du cinéma entre 1916 et 1922. Des épopées à la gloire de l’Afrique du Sud blanche sont filmées, telle que De Voortrekkers (Winning a Continent). En parallèle, des films moralisateurs sont projetés aux résidents noirs des villes. Pour contrer l’influence de ces productions faussement éducatives, l’intelligentsia noire utilise le bioscope, un dispositif de projection portable visant à proposer des représentations moins aliénantes des Noirs sud-africains.
 
ESPAGNOL - la veille sur Facebook
Le volet espagnol de la Clé des Langues propose, sur la page FB Clé des langues - Espagnol une revue de web centrée principalement sur les événements littéraires et l'actualité culturelle. A titre d'exemple, ce mois-ci, des liens vers la Feria Internacional del Libro de Guadalajara, le peintre argentin Berni, le Prix Cervantes décerné à Juan Goytisolo, le prix Clarín du roman, un hommage au grand traducteur Claude Couffon... Inutile d'être inscrit sur Facebook : une page spécifique vous permet de suivre le flux directement sur le site de la CDL.
 
ESPAGNOL (Bibliothèque) - L'Enfant des marges de Franck Pavloff

Dans ce roman français, publié en septembre 2014, l'auteur nous fait découvrir la Barcelone des Okupas. Article de Christine Bini.

ITALIEN - Séminaire d'études italiennes - Repenser le futurisme, par Sylvie Viglino
Sylvie Viglino, maîtresse de conférence en Littérature, Langue et Civilisation Italienne à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne et membre du Centre d’Etudes sur les Littératures Etrangères et Comparées, propose aux étudiants, enseignants et chercheurs de repenser le futurisme à la lumière des apports théoriques de Pierre Bourdieu et suivant une approche pragmatique des textes. Après avoir exposé le contenu de trois articles sur la production de Marinetti et le futurisme dit « héroïque », elle rappelle la méthode et la démarche d’une recherche socio-littéraire qui traite des conflits esthétiques et voit en eux des conflits politiques euphémisés.


ITALIEN - Séminaire d'études italiennes - Calvino, un art du vertige, par Perle Abbrugiati
Perle Abbrugiati (Université d'Aix Marseille, CAER EA 854) fait part de son projet de livre sur Calvino, à paraître en 2015. L'idée de vertige est une entrée dans le monde calvinien qui permet d'envisager l'ensemble de l'oeuvre de l'auteur. Au-delà d'une simple critique thématique, il s'agit de déceler le rapport au monde qui donne à cette oeuvre une cohérence dans la diversité. La représentation spatiale n'est qu'une représentation, précisément, d'un vertige de la conscience qui est à la base de l'écriture, et qui en détermine également les principaux éléments stylistiques. Le vertige du lecteur, que l'humour accompagne sans le désamorcer, tient donc à l'absorption d'une représentation à la fois du vide, du foisonnant et du complexe, représentations qui sont sans doute pour Calvino des façons de donner une forme paradoxale à son affectivité autant qu'à son interrogation intellectuelle.

Langue & Didactique

ARABE - « Digage, libirali, francouphouni, laïqi » : les mots de la révolution tunisienne entre création, circulation et multimédia
De Guellouz Meriem. Le 14 janvier 2011, des milliers de tunisiens clamaient « dégage », et plus précisément « digage » dans l’avenue Habib Bourguiba en face du ministère de l’intérieur.
Depuis, Ben Ali est parti et un début de démocratie s’est instauré avec une sémantique nouvelle. Laïcité, modernité, francophonie sont les mots qui contribuent à la polémique actuelle postrévolutionnaire et qui envahissent les multimédias (ondes, débats télévisés, facebook, twitter…).
Dégage, mot de lutte, aurait ouvert la voie vers les mots de la démocratie. Dans un premier temps, nous souhaitons présenter quelques hypothèses concernant les conditions d’apparition ou de réapparition de ce terme français dans les révolutions arabes. Le questionnement portera sur le succès, la diffusion du terme et la contribution des nouveaux médias dans un tel succès. Dans un second temps nous proposons d’analyser les nouveaux énoncés apparus depuis la révolution tunisienne et soumis à un processus d’arabisation (francouphouni / francophone, massouni / franc-masson, bourocrati/burocrate, laïqi/ laïque, souhyouni/sioniste) et montrer le rôle des différents médias dans leur renouveau et leur circulation. A partis d’un corpus de débats médiatisés, nous nous attacherons à présenter une double analyse. D’abord, une approche sociolinguistique permettra de mettre la lumière sur les emprunts, les diglossies entre arabe classique, arabe tunisien et français. Il s’agira aussi de mettre en avant les problèmes de traduction et les conflits politiques engendrés par cette difficulté de traduire (comme dans le cas de Franc-Masson ou de laïque). Ensuite, nous proposons une étude énonciative et pragmatique de ces textes médiatiques puisque une analyse de ces mots incite à réfléchir sur l’articulation entre le linguistique et le politique, entre le dire et le faire, entre les mots, leur circulation et l’histoire.

ARABE - Les slogans avant et après le révolution tunisienne. Meriem Bousselmi
Les slogans avec Ben Ali n’étaient que des slogans imposés. On peut citer par exemple une grande redondance du chiffre 7, en 23 ans de règne, le 7 s’était installé partout : Place du 7 novembre, rue du 7, Avenue du 7, Boulevard du 7, Aéroport du 7, Université du 7, Epicerie du 7, Pharmacie du 7, Stade du 7, Café du 7… ».
Les slogans de la révolution ne sont que des mots issus du fond du cœur qui sont très expressifs. Des slogans qui expriment la colère d’un peuple et qui ne tolèrent ni réponses ni excuses. Nous évoquerons certains des slogans les plus connus tels que «  Dégage », « Game over », « le peuple veut », « Tunisie libre, RCD out », « Tunisie libre, Ben Ali out ».
Nous essayerons tout au long de notre communication de faire une comparaison entre la langue de bois imposée par Ben Ali et le langage révolutionnaire voire postrévolutionnaire en nous focalisant sur l’analyse des slogans.

PLURILANGUES - Hommes et femmes ont-ils le même cerveau ? (une conférence de Catherine Vidal)
Les femmes sont-elles « naturellement » douées pour le langage et les hommes bons en maths? Nos aptitudes et nos personnalités seraient-elles figées dans le cerveau depuis la naissance? Les recherches récentes montrent au contraire que, grâce à ses formidables propriétés de « plasticité », le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l’apprentissage et de l’expérience vécue. Cette conférence traitera des apports des neurosciences pour comprendre le rôle de la biologie et de l’environnement socio-culturel dans la construction de nos identités de femmes et d'hommes.
 
 
mise à jour le 4 décembre 2014
Créé le 6 mai 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues