Logo Clé des Langues

Janvier 2014

 

"Education is the most powerful weapon which you can use to change the world"
Nelson Mandela



Chers collègues,

Les éditeurs de La Clé des langues profitent de cette première lettre d'information de 2014 pour vous présenter leurs meilleurs vœux de réussite et de bonheur. Notre site a fêté en décembre le sixième anniversaire de la mise en ligne. Nous espérons continuer encore longtemps à faire évoluer La Clé pour mieux vous servir. A cette fin, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires ou suggestions par email.
Nous vous invitons à parcourir nos pages en cette période de reprise. Vous y trouverez notamment des textes sur l’histoire et la mémoire dans la littérature latino-américaine et dans le monde anglophone, des conférences sur les suites du Printemps Arabe, un article sur le théâtre d’Heiner Müller et quelques invitations italiennes à la lecture.

 
     Bonne lecture,

        L'équipe éditoriale
 
 
 
 

Passé & Présent

ESPAGNOL - THEORICA "La construction du discours théorique dans le texte médiéval"
Atelier de recherche. La deuxième session "Noblesse et lignage" s'est tenue à l'ENS de Lyon le 5 décembre 2013. Enregistrements vidéo des interventions (en français et en espagnol).

ARABE - L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "Printemps arabe"
En octobre 2013 nous avons eu l'occasion d'assister au colloque international L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "Printemps arabe". Nous vous proposons de suivre la première série d'interventions de l'atelier N°1 L'évènementet ses lectures.
 
ARABE - De l'imprévu à l'imprévisible (Fethi Bensalma)
Le soulèvement tunisien est un évènement au sens radical du terme. Il fut imprévu et a ouvert à l’imprévisible. Alors que l’horizon du monde arabe paraissait fermé, il a déclenché la possibilité d’un devenir qui a échappé au calcul et à l’anticipation.
On peut penser un tel évènement en le ramenant à ses causes sociales, économiques et politiques qui se trouvaient déjà là. Il semble alors « rétrospectivement prévisible ». Cette expression témoigne de l’illusion de la détermination, de la programmation, de la maîtrise qui annule l’imprévu dans l’existence humaine. Si on s’en tenait à cette approche, on oublierait que ce qui est arrivé était inimaginable. Quoi que le « déjà là » soit vrai et logique, l’ébranlement n’est pas pensable sans prendre en compte le surgissement de l’invraisemblable et de l’illogique.
Ce qui est arrivé en Tunisie montre que l’évènement résulte de la création d’une chaîne composée de séquences possibles et impossibles, réelles et fictives, logiques et illogiques, conscientes er inconscientes. L explosion puissante qu’elle a provoquée n’a pas pour but que d’abattre le pouvoir pour le remplacer par un autre.
 
ARABE - Une révolution imprévue? Une société méconnue
Dans son intervention, Kmar Bendana se pose en tant qu'historienne face à la révolution et s'interroge : comment la discipline historique peut-elle parler de l'imprévu?

ANGLAIS - Are You Going to Write That in Your Book? (Un texte de Siddhartha Deb)
One afternoon a few years ago, while on my way back from interviewing some factory workers, I was asked by a very neatly dressed young man if I had read the economist Amartya Sen’s work on famine. He’d first wanted to know if I could get him a job, then if I could help him immigrate to the United States, but when he realized that neither was a possibility, he began a discussion of Sen’s work. Democracies don’t have famines, Sen has written, whereas authoritarian regimes do; hence the four million who died in Bengal in 1943 under colonial rule...

ANGLAIS - Doug Saunders on Migration (Interview de Doug Saunders)
Clifford Armion: In your books you worked on migrations, both from rural to urban areas and on international migrations, especially towards the larger cities. Is there a common pattern that motivates migration to larger cities?
Doug Saunders: Migration almost always follows the same pattern. It doesn’t go from one country to another country. It goes from a cluster of villages or a sub-rural region to specific urban neighbourhoods. Those urban neighbourhoods which are usually low-income, with low housing cost, serve as the bottom rung of the ladder for people arriving in a new country...

ANGLAIS - Taking History Personally (Un texte de Cynthia Carr)
Two black men were lynched in Marion, Indiana, on the night of August 7, 1930. The night it happened someone called my grandfather, whose shift at the Post Office began at three in the morning. "Don’t walk through the courthouse square tonight on your way to work," the caller said. "You might see something you don’t want to see." I was in my late twenties — my grandfather long dead — when I first came upon the photo of this lynching in a book. It has become an iconic image of racial injustice in America: two black men in bloody tattered clothing hang from a tree and below them stand the grinning, gloating, proud and pleased white folks...

ANGLAIS - Family Histories (Un texte de Ian Buruma)
When I was at primary school in the Netherlands in the late 1950s and early 1960s, history was still taught as a story of great men, kings, generals, national heroes, and of course great villains, mostly foreigners. In our case, this meant a succession of Williams of Orange, Admiral Tromp, Philip II, the Duke of Alva, Napoleon, Hitler, and so on. As a reaction to this kind of thing, historians of the left began to focus on systems: fascist, late capitalist, communist, totalitarian (...) Neither of these approaches seem very satisfactory. The first is too narrowly concerned with men with powerful titles, the latter is too abstract...
 
ANGLAIS - Christmas messages: Barack Obama and the Queen of England
Un peu de guimauve pour les fêtes...

Art & Littérature

ALLEMAND – Germania Tod in Berlin von Heiner Müller (Héloïse Cossin)
La pièce de Heiner Müller, censurée en RDA jusqu’en 1988, présente une structure remarquable qui met en parallèle des épisodes de l’histoire de l’Allemagne pour mettre en évidence les catastrophes qui la parcourent et nier la représentation de l’histoire défendue par le régime. L’héritage présent dans la pièce est aussi littéraire et culturel, à travers l’intertextualité et la parodie.

Au cours de ce cette séance du séminaire d’études italiennes ENS-Lyon3, Jean-François Lattarico analyse le statut du « dramma per musica » au  Seicento à travers la production du plus illustre représentant du genre, Giovanni Francesco Busenello, le librettiste, entre autres, de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi. Il nous montre comment ce genre nouveau qu’est l’opéra affirme sa pleine autonomie littéraire, loin d’être un genre « soumis ». Ce genre pluridimensionnel synthétise ainsi les nouvelles formes récemment apparues comme le roman ou d’autres, plus anciennes, comme le théâtre ou la poésie tout en proposant la parole à travers le paradigme rhétorique comme élément central et fédérateur.

ITALIEN - Naples ou l'impossible pureté. Un parcours littéraire dans l'après-guerre par Marc Lesage
Au cours de cette séance du séminaire d'études italiennes, Marc Lesage nous présente sa réflexion sur l'image de la ville de Naples dans la littérature napolitaine de l'après-guerre à travers Giuseppe Marotta, Anna Maria Ortese et Raffaele La Capria. Il nous montre comment ces auteurs de l'après guerre se confrontent à l'image réelle, mythifiée ou idéalisée de la ville parthénopéenne. Face aux transformations récentes, les choix sont multiples : nier le réel, le reposétiser ou tenter une approche médiane.

ITALIEN - Billet Littéraire : Daria Bignardi, L'acustica perfetta di Maurizia Morini
L'ultimo romanzo della giornalista Daria Bignardi si segnala dalla copertina; un violoncello-isola, disegnata dal grafico bolognese Franco Grazioli, a simboleggiare due elementi chiave del racconto: la musica e la Sardegna. Si aggiunga il titolo che corrisponde ad una scena del libro in cui il protagonista maschile Arno, musicista al Teatro La Scala di Milano, finalmente capisce... La storia si snoda proprio da Arno ragazzino innamorato della bella Sara durante una vacanza estiva in Versilia ma lei lo lascia dicendogli che le piacciono gli amori infelici. Si ritroveranno molti anni dopo a Milano, si sposeranno e avranno tre figli.

ITALIEN - Billet littéraire : Italo Calvino, La journée d'un scrutateur par Christine Bini

Le Cottolengo. C’est, à Turin, le grand hospice, dont le nom officiel est « La petite maison de la divine Providence ». Il abrite des vieillards et des malades déshérités, et des handicapés mentaux ou des infirmes. Plusieurs congrégations religieuses tiennent le lieu. Dans les années 50 (ou 60, mais cela revient au même) se déroulent en Italie des élections, et la Démocratie Chrétienne entend bien faire voter tous les citoyens, y compris ceux qui ne sont pas en mesure, physique ou mentale, de le faire. Amerigo, le héros d’Italo Calvino, est un des scrutateurs du bureau de vote installé dans le Cottolengo. La journée qu’il passe dans l’hospice, à accomplir son devoir de citoyen et de militant communiste, le conduit à côtoyer les petites sœurs et les curés, les estropiés et les mourants.
 
ESPAGNOL - Histoire et mémoire dans la littérature latino-américaine contemporaine
Le mercredi 13 novembre 2013, l’Amphi-Opéra de Lyon a accueilli dans le cadre du festival Belles Latinas une conférence sur le thème de l’histoire et de la mémoire dans la littérature contemporaine d’Amérique latine. Dans un premier temps, Marián Durán, professeur de Littérature latino-américaine à l’Université Lumière Lyon 2, a introduit le sujet en retraçant rapidement l’histoire de cette littérature, et en présentant les enjeux de la génération de nouveaux auteurs dont font partie les trois écrivains invités à cette rencontre. Iván Thays, auteur péruvien introduit par Françoise Dubuis, est venu parler de son roman Un lieu appelé Oreille-de-Chien. Edney Silvestre, journaliste et romancier brésilien, présenté par Maria de Conceição Coelho, maître de conférence à l’Université Lyon 2, qui est venu présenter son roman Si je ferme les yeux, et l’ethnologue et écrivain français Jean-Yves Loude, auteur du roman Pépites brésiliennes. Compte-rendu de Diane Martinez.
 
ESPAGNOL (escapades brésiliennes) - Oswald: homem de seu tempo
João Aidar, lecteur à l'ENS de Lyon, nous propose de découvrir Oswald de Andrade. (article en brésilien).

ARABE - Ecrire le printemps arabe : rupture ou continuité?

De Gharraa Mehanna dans le cadre du colloque international : L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "Printemps arabe".
Comment écrire l’évènement ? Quelle langue, quelle forme, et quel genre les écrivains maghrébins et égyptiens choisissent-ils pour écrire leurs témoignages sur le Printemps arabe, exprimer leurs sentiments et leurs pensées ?
Cette production littéraire, née dans une période de révolution, de révolte et de tension, tissée d’une autre chair, lourde de sang et de violence, n’est que le reflet de la violence extérieure de la société qui les entoure. Est-elle rupture, destruction ou innovation et reconstruction ?
Fruit des évènements sociaux, économiques et politiques, cette production littéraire est une résultante sociologique qui puise son inspiration dans les besoins de son temps. Est-elle donc un renversement de la méthode de vivre et de penser, une quête de renouveau et une recherche d’une forme d’expression original ?
L’écrivain devient-il un moi-collectif qui exprime sa société ? Cette idée du non-moi suppose-t-elle une conception nouvelle de la langue littéraire ? Nous allons essayer de répondre à ces questions en analysant les premiers textes maghrébins et égyptiens que le printemps arabe a suscités.

ANGLAIS - Feel the Sound, Thoughts on Music and the Body (Un texte d'Elena Mannes)
Our relationship with sound is an intimate one – arguably the most intimate with any of our five senses. We live in a visual society. Many people would say that sight is our primary sense. We hear before we see. In the womb, the fetus begins to develop an auditory system between seventeen and nineteen weeks. Already we are in a world of sound, of breath and heartbeat, of rhythm and vibration. Already, we are feeling the sound with our bodies. For many of us, our first conscious memory of hearing music is a felt experience. For me, it was lying under my father’s grand piano as he played...

ANGLAIS - "As Many Fingers as Needed": The Body as Musician and its Fetishes (Un texte de Peter Szendy)
"To comfortably acquire, so to speak, as many fingers as needed," said one of Bach’s sons, Carl Philipp Emanuel, in his Essay on the True Art of Playing the Keyboard (1753). And these words are remarkable, as long as we are prepared to take them literally, and not hastily consider them as one of the metaphors that adorn discourse about music and on the bodies that it evokes. If we are to hear this statement literally, it should be possible to argue that, in the musical world, some corporeal arrangements are constructed and deconstructed, whose posture and duration do not obey the laws governing the organisms that we are familiar with...

Langue & Didactique

ANGLAIS - DNL histoire-géographie, classes européennes
Les collaborations entre collègues de langues et collègues de DNL se révèlent souvent fructueuses. Nous avons regroupé sur cette page une sélection de ressources en relation avec les programmes d'histoire-géographie des classes de seconde, première et terminale.

PLURILANGUES - Linguistique de terrain sur langues en danger d'Amazonie (conférence d'Antoine Guillaume)
Dans cet exposé, je présenterai quelques aspects de mes travaux de recherche sur des langues amérindiennes parlées en Amazonie bolivienne et de leur contribution à la linguistique générale. Cette discussion m'amènera à parler de la diversité des langues, de la linguistique typologique et de la recherche des universaux du langage, de la problématique des langues en danger et de la pratique de la linguistique de terrain auprès des locuteurs de langues à tradition orale peu ou pas décrites.

PLURILANGUES - Approches linguistiques du genre (gender) (un article de Yannick Chevalier)
Yannick Chevalier part d'une ambiguïté lexicale, celle du mot « genre » : faut-il entendre par là la notion linguistique (genre masculin ou genre féminin) héritée de la tradition grammaticale (laquelle utilise cette notion depuis l’Antiquité), ou bien le concept plus récent de « sexe social » qu’ont introduit les études de genre ? Pour lever les ambiguïtés, les locuteur.rice.s précisent souvent : « genre au sens grammatical » ou « genre au sens de gender ». On pourrait croire qu’il s’agit là d’un jeu de mots, mais l’examen des dictionnaires et de l’histoire des langues montre que cette ambiguïté relève d’une polysémie attestée comme en témoigne l’histoire de la langue. En effet, le mot français genre et le mot anglais gender possèdent un même étymon latin, genus, generis. Le terme, sous sa forme accusative generem, est emprunté au latin en ancien français au début du XIIe siècle, où il apparaît sous la forme gendre (sous l’influence du verbe gendrer, cf. français moderne engendrer). Par la suite, gendre est refait sur le latin generem et adopte la forme moderne genre. L’anglais gender n’est pas directement emprunté au latin, où la lettre -d- n’apparaît jamais, mais à l’ancien français.
logo du site ENS Logo Eduscol