Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Moyen-âge / « Béatrice et Marie : de la Vie nouvelle à la Comédie »

« Béatrice et Marie : de la Vie nouvelle à la Comédie »

Par Cécile Le Lay
Publié par Alison Carton-Vincent le 23/01/2015

divinecomedyfresco_1378477004408-jpg

Cécile Le Lay, Université Lyon 3, UMR 5648-CIHAM

De nombreux passages de la Vie nouvelle de Dante Alighieri montrent l’influence du modèle marial sur la description de sa bien-aimée. Sans pour autant assimiler le libello à une Legenda sancte Beatricis qui, dans le sillage de celle de sainte Claire, proposerait une nouvelle figure de Marie à la dévotion des « fidèles » (comme une partie de la critique l’a suggéré autrefois), ni chercher seulement à contrebalancer le modèle christique qui s’est imposé pour Béatrice depuis les recherches de Charles S. Singleton (portant à la fois sur l’œuvre de jeunesse et la Comédie), il nous semble intéressant de reprendre et de comparer certaines allusions mariales significatives qui sont proposées au début, au cœur et à la fin des deux récits, pour mieux comprendre les fonctions respectives attribuées aux deux femmes qui ont guidé le parcours du protagoniste (sachant que la troisième, Lucie, n’intervient pas dans le libello).

Correction d'un lapsus apparu dans la conclusion de l'intervention :
"On peut en déduire que la présence mariale se manifeste souvent de façon implicite à travers Béatrice [Marie est un lapsus], par les grâces qui soutiennent toute action bénéfique de la gentilissima, mais que c’est l’amour du poète pour cette dernière [Béatrice: Marie est un nouveau lapsus] qui reste le moteur essentiel de tout le parcours. De fait, il n’a pas choisi de composer une œuvre religieuse à la louange de la Reine du ciel [...]".

 
L'auteur

Cécile Le Lay
Pour citer cette ressource :

Cécile Le Lay, "« Béatrice et Marie : de la Vie nouvelle à la Comédie »", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), janvier 2015. Consulté le 21/09/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/litterature/moyen-age/beatrice-et-marie-de-la-vie-nouvelle-a-la-comedie-