Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Littérature espagnole / Littérature contemporaine / Une classe de Seconde à la rencontre de Julián Ríos - réécriture

Une classe de Seconde à la rencontre de Julián Ríos - réécriture

Publié par Christine Bini le 05/05/2010
A partir de l'étude du recueil Nouveaux chapeaux pour Alice, les lycéens de Seconde du lycée Condorcet de Saint-Priest (Rhône) ont écrit des textes "à la manière de..."  

Consignes

  Critères de réussite : COHERENCE  
  • respect de l'amorce et du dessin
  • tu
  • jeu des temps
  • écriture labyrinthique
  • chute
  • intertextualité (Alice)
  • le rêve- cauchemar -réveil
  • le "non sense"
  • jeux de langage et de sonorités
  • jeux de reprise et d'échos aux autres chapitres
  • thèmes : amour, séduction, voyage, villes, changement d'identité
 

Les textes des élèves

 

Laura

Ce chapeau à flèche est en réalité un casque dit le chapelier fou à Alice et quand tu le mettras tu deviendras encore plus ........ Tu seras victime de Cupidon, utilisée comme marionnette, ensorcelée par une de ses flèches. Tu te retrouveras dans la ville la plus romantique, Paris. Tu te dirigeras vers un café. Tu es sûre qu'il t'attend là bas. Tu t'assois à une table, dans un coin et commande un thé. Soudain tu croises son regard, Cupidon s'approche de toi et t'adresse un sourire radieux : « Te souviens-tu avoir péché à Londres un 15 février 1941 ? Bonne Saint Valentin ! » Il te tend désormais une pomme magnifique et alléchante. Tu doutes un instant puis mords dedans à pleines dents. Tu regardes autour de toi, une vieille ville médiévale t'entoure. Beaucoup de personnes t'encerclent et attendent impatiemment qu'il se passe quelque chose.  Soudain, tu remarques en face de toi un homme tenant un arc. Des enfants l'interpellent en anglais : « vas-y Guillaume ! » Puis, il tend son arc et tire. Bizarrement tu n'es pas effrayée. La flèche vient se planter au dessus de ta tête dans une pomme à moitié croquée que tu n'avais même pas remarquée et tu tombes à la renverse. La dernière chose que tu vois en t'évanouissant, tu es dans le même café que tout à l'heure (où était-ce il y a très longtemps ?) et un homme affublé d'un arc quitte la table en te tournant le dos.  

Lorine

Ce chapeau à flèche est en réalité une bague dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te la mettras tu deviendras encore plus gourmande. La pomme est en réalité la cerise confite qui te semblera particulièrement amère le jour où tu apprendras à ne pas manger la cerise avant d'avoir écouté l'histoire. Une simple glace italienne peut s'avérer dotée d'un crime sans châtiment. Mieux vaut une bonne cerise qu'un rubis non mérité. « A présent, tu peux manger la cerise ».  

Elias

Ce chapeau est en réalité un attrape cœur dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus sensible et beaucoup de personnes seront attirées par toi, aimantées. Chaque personne que tu croises dans la rue, dans cette nuit noire, te regarde avec un beau sourire et d'un regard étrange. A un certain moment, une personne t'arrête. Un homme grand, mystérieux, correct et sans aucune émotion qui se prononce sur son visage. Il te demande de quelle manière tu as eu ce chapeau. Tu hausses les épaules, en disant que tu ne savais plus. Cette personne t'invite à boire une tasse de thé et te raccompagne jusqu'à la porte d'entrée. A cet instant il te fixe comme s'il était en colère contre toi et tu te dis que ce chapeau lui appartient. Tu remarques qu'il sort de sa poche quelque chose de brillant, un objet de petite taille assez pointu et se rapproche de toi doucement, et toi reculant. Tu te réveilles soudainement en sursaut chez toi dans ton lit en te disant que ce n'était qu'un rêve, tu regardes de partout, mais où est ton chapeau ?  

Préscillia

Ce chapeau à flèche est en réalité une libération dit le chapelier fou à Alice et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus libre, tu pourras t'évader, partir loin, très loin, peut-être même trop loin. Tu vas pouvoir profiter de la vie et tu vas pouvoir voir beaucoup de choses mais quand tout s'arrêtera, tu resteras à l'endroit où la magie s'est arrêtée.  

Christelle

Ce chapeau à flèche est en réalité un centre de gravité dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus séparée qu'une pomme en deux. Tu seras à deux endroits différents, l'un où l'on te demandera  si tu veux bien te joindre  à eux pour tirer des flèches, on ne t'en dira pas plus bien sûr, et l'autre où l'on aura besoin de toi. Tu n'auras même pas le temps de répondre que tu seras déjà placé à ces deux endroits. Tu te diras, il faut que je vise cette pomme, il faut qu'elle vise cette pomme. Tu étendras ton bras, tu fermeras tes yeux et tu croqueras dans cette pomme à pleines dents.  

Manon R.

Ce chapeau à flèche est en réalité un gâteau aux pommes dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus gourmande. Tu rentreras dans le gâteau comme une petite fourmi dans ses tunnels de terre. Tu trouveras dans ce grand gâteau des milliers de petites friandises de toutes sortes et de tout parfum. Tu découvriras alors de nouvelles saveurs inexistantes purement sorties de ton imagination et de tes rêves. Quand le moment tant attendu de manger la gourmandise de tes rêves, le réveil sonne et une journée ordinaire recommence.  

Stéphanie

Ce chapeau à flèche est en réalité une cerise dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus gourmande. Un jour en te promenant dans le centre ville tu apercevras sur le trottoir d'en face un restaurant et tu te précipiteras devant l'entrée. Bien sûr, tu n'hésiteras pas à entrer et tu verras un serveur qui te conduira à une table. Celui-ci te proposera de regarder le menu et en voyant tous ces choix, tu n'hésiteras pas à commander tous les menus. Une fois toutes les assiettes posées devant toi, tu dévoreras tout jusqu'à la dernière miette. Quand tu auras fini, tu partiras et à la sortie un énorme vent viendra vers toi et celui-ci t'enlèvera ton chapeau et tu te rendras compte que tu auras changé d'apparence à la sortie du restaurant mais tu penseras que ce n'était qu'un chapeau, alors tu te réveilleras et tu verras que ce n'était qu'un rêve.  

Linda

Ce chapeau à flèches est en réalité une tasse de thé animée remplie de souvenirs, dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras, tu deviendras encore plus nostalgique. Tu es tombée dans un monde imaginaire où tu as rencontré de jeunes enfant sen compagnie d'une fée et qui t'ont raconté leurs anecdotes passées mais ce qui te frappe, c'est qu'ils ne veulent pas devenir adultes, t'en souviens-tu ? dit le chapelier fou à Alice. La fée passera vers toi et te saupoudrera le nez, et tu te retrouveras sur la plage où tu rencontreras une petite sirène qui t'embraquera dans ses aventures. Au moment de plonger dans l'au glacée, tu te retrouveras dans la forêt  et tu entendras les 7 nains chanter. Affamée tu seras attirée  par une pomme empoisonnée et tu plongeras dans un sommeil profond. Tu fais soudain un rêve étrange, tu es seule devant ton miroir et tu demandes qui est la plus belle ? Te souviens-tu ? Te souviens-tu de la réponse ?  

Audrey

Ce chapeau à flèche est en réalité un trou noir dit le chapelier fou à Alice, et quand tu te le mettras tu deviendras encore plus perdue que tu ne l'as jamais été. Tes actes seront incorrigibles et n'auront un impact que sur toi. Tout ce qui t'entoure ne sera que rêve et tes pensées seront effacées. A l'instant où le chapeau se posera sur ta tête tu plongeras dans un monde irréel et tu seras la seule à avoir le pouvoir d'en sortir. Les jours se ressembleront et tu n'en verras pas la fin, à moins que ... « Alice ? Alice ? Réveille-toi ! » –

Une classe de seconde à la rencontre de Julián Ríos

Présentation
Pour citer cette ressource :

"Une classe de Seconde à la rencontre de Julián Ríos - réécriture", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2010. Consulté le 20/05/2019. URL: http://cle.ens-lyon.fr/espagnol/litterature/litterature-espagnole/auteurs-contemporains/une-classe-de-seconde-a-la-rencontre-de-julian-rios-reecriture