Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

    Suivez-nous sur
  • icone-facebook
  • icone-twitter

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Manifestations scientifiques / Césarisme et démocratie dans les jeunes républiques américaines (1800-1848)

Césarisme et démocratie dans les jeunes républiques américaines (1800-1848)

Publié par Elodie Pietriga le 22/09/2022
Séminaire (programme agrégation interne)
Quand ? Le 13/12/2022
Où ? ENS salle Jean Jaurès et en ligne

Intervenantes : Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Cité) et Véronique Hébrard (Université de Lille)

Discutante : Geneviève Verdo (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Séance articulée autour du sujet de l’agrégation externe d’anglais pour la session 2023 « De la démocratie en Amérique : Politique et société aux États-Unis, 1824-1848 » et du sujet de l’agrégation interne d’espagnol pour la session 2023 « Simón Bolívar el Libertador, de l’Histoire au mythe (1810-1930) »

Dans son livre paru en 2020 (Men on horseback), l’historien étatsunien David Bell a rappelé les rapports étroits des nouvelles républiques, aux Etats-Unis, en France, puis en Amérique latine, avec le césarisme, soit le culte de l’homme fort, du révolutionnaire/militaire aux commandes de l’Etat. Il y voit une des modalités modernes de rupture avec le monarchisme des Anciens régimes. Dans cette séance de séminaire, proposée dans le cadre du programme d’agrégation d’anglais (« De la démocratie en Amérique. Politique et société aux Etats-Unis, 1824-1848 »), deux spécialistes, Véronique Hébrard pour le Venezuela et Marie-Jeanne Rossignol pour les Etats-Unis, vont débattre de ce phénomène dans une perspective transnationale. Marie-Jeanne Rossignol s’intéressera en particulier au personnage qui incarne le mieux le césarisme républicain aux Etats-Unis, le président Andrew Jackson (1828-1836). Véronique Hébrard centrera son analyse sur la figure de Simon Bolívar entre 1819 et 1826. En quoi cette figure du césarisme est-elle opératoire dans les Amériques ? Dans quelle mesure a-t-elle contribuer à imposer une fonction présidentielle puissante à la tête des Etats ? A quel besoin ce nouveau type de gouvernance correspondait-il ? Existe-t-il une spécificité du césarisme américain qui rapprocherait Etats-Unis et Amérique latine et permettrait de mieux mettre en valeur des éléments de cultures politiques communes ?

Inscriptions en ligne

Plus d'information sur cet événement…