Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

La gastronomie dans les manuels français et espagnols

par Catherine d’Humières, IUFM de Versailles
Publié le : 18 janvier 2008
« La gastronomie française, telle que nous la concevons, est un héritage du XIXème siècle où elle s'est élaborée autour d'une série de règles destinées à marquer les différences sociales. A cette époque-là, le discours qui s'y réfère établit une stricte correspondance entre un style d'écriture et un style de vie raffiné et élégant. Depuis lors, la gastronomie est un motif d'orgueil national pour les Français, qui considèrent toujours que leur pays jouit d'une supériorité évidente en la matière. J'ai choisi ce thème d'étude1 parce qu'enseigner une langue vivante est aussi présenter les coutumes des pays qui la parlent. La gastronomie, prise au sens large d'alimentation et de règles de vie, est l'un des éléments quotidiens présents dans les manuels utilisés dans l'enseignement du français en Espagne aussi bien que dans ceux qui concernent l'enseignement de l'espagnol en France. La vision que donnent ces livres des usages alimentaires du pays voisin est, bien entendu, subjective et partiale et, à mon avis, c'est ce qui en fait un sujet d'étude intéressant. Voilà pourquoi j'ai procédé à une double analyse, synchronique et diachronique, des chapitres consacrés à l'alimentation dans quelques manuels espagnols et français répartis sur deux périodes éloignées de vingt-cinq ans (1975 et 2000). J'exposerai d'abord ce que chaque pays privilégie dans la gastronomie de l'autre, et de quelle façon il le fait ; et ensuite quelle vision du pays étranger - ou de soi-même - il propose aux élèves. »   Début de l'article paru dans Les Langues Modernes , 4ème trimestre 2007, p. 73 à 81
 
 
Mise à jour le 20 janvier 2009
Créé le 18 janvier 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues