Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Regard européen et « printemps arabe ». Le risque d’un déni de révolutions (le cas italien).

Publié le : 29 juin 2012
 Empruntée à l'historiographie européenne, l'expression "printemps arabe" révèle les partis pris européens dans l'approche aux récentes révolutions arabes. A partir de la scène italienne, l'auteure propose une réflexion sur la banalisation - soit la désarabisation - du terme "printemps" et sur ses implications culturelles. Elena Chiti, Doctorante en histoire, IREMAM, Aix-en Provence – Università Ca’ Foscari, Venezia ; Traductrice littéraire. 



lire l'article
[PDF - 123 Ko]

Ce texte est la réélaboration d’un cours donné à l’ENS de Lyon le 2 mai 2012, dans le cadre du séminaire « Ecrire les modernités arabes », organisé par Frédéric Abécassis, Éric Dayre et Gilles Ladkany. Il s’agit donc d’une réflexion en construction plus que d’une formulation aboutie.
Questionnaire utilisateurs
Le site La Clé des langues évolue, suite au passage de relais entre responsables
éditoriaux et à l’optimisation de la plateforme. Nous souhaitons à cette occasion connaître
vos attentes d’utilisation du site : merci de remplir ce questionnaire et n’hésitez pas à nous
suggérer des améliorations.


Questionnaire utilisateurs
 
 
Mise à jour le 31 mai 2013
Créé le 29 juin 2012
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues