Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Philosophie


Fârâbî et l'immortalité de l'âme.

Yosra Garmi.
Article en français [1]

Dans cet article, nous cherchons à lever le voile sur la conception fârâbienne de l’âme, et plus particulièrement, sur la survivance des âmes humaines dans l’Au-delà. Fortement controversée, cette question fit l’objet d’une critique tant chez les auteurs anciens, tels Ghazâlî (m. 1111) que chez les modernes, comme ce fut le cas de Léo Strauss (1899-1973). En effet, selon Fârâbî (m. 950), l’immortalité de l’âme ne saurait aller de soi comme l’attestent les Ecritures, mais suppose une élévation de la partie intellective de l’âme ou intellect (al-‘aql) par la vertu et vers la Dixième intelligence (al-‘aql al-fa’âl) qui en est le principe actif. Doublée d’un projet politique tourné vers la création d’une cité vertueuse (al-madîna al-fâdhîla), la doctrine fârâbienne de l’immortalité de l’âme culmine alors dans l’idée « d’un salut collectif » des âmes humaines obtenu dans la dite cité par la guidance d’un homme parfait à la fois sage philosophe et prophète « intelligent » du divin. Et si donc c’est dans et par la cité vertueuse que les hommes accèdent au salut, se pose la question de savoir à quoi sont en proie les âmes des habitants des cités non-vertueuses dans le monde futur, et ce qui de ce point de vue, serait susceptible de légitimer l'idée d'une mortalité des âmes humaines pour Fârâbî.

Lire l'article



Qu'est-ce que la philosophie arabe ?

Philippe Vallat.
Article en français


Philippe Vallat propose une brève introduction à deux questions qui se posent aussi bien aux spécialistes qu'aux étudiants : "Qu'est-ce que la philosophie arabe et comment l'étudier ?
 
Lire l'article
 
 
mise à jour le 5 février 2013
Créé le 8 février 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues