Accès direct au contenu

 

Accueil  >  Arabe

Recherche
Retour rapide vers l'accueil

La Clé Arabe

Bienvenue sur le site La Clé des langues consacré à l'arabe


Dernières mises en ligne sur la Clé arabe

  

Littérature contemporaine :


Nous reprenons nos publication du colloque international L'inattendu dans la cération littéraire et artistique, à la lumière du printemps arabe, qui s'est tenu à l'université Lyon 2.

Voyage littéraire dans un inattendu poético-politique.


Quels rôles ont tenus les auteurs dans le Printemps arabe ? Peut-on dire qu’ils y ont été acteurs et créateurs ? Certaines œuvres littéraires pré-Printemps arabe portent-elles une part de prophétie ? La littérature contestataire des années 80 a-t-elle « changé positivement » l’être humain, comme le voudrait Alaa’ Alaswani ? Enfin, le renouvellement de la parole littéraire, esthétique et poétique est-il déjà survenu ou est-il encore à venir.

C’est autours de ces questionnements que se déroule l’intervention de M. Lahjomri, directeur du Collège Royal de rabat, et grand acteur de la scène culturelle marocaine.

Voir la vidéo.



Deux textes inédits en arabe de l'auteur Ali Bader :


Mot -clé :  رغبة - Désir.

أن أجد كلمة-مفتاح في كتابتي أمر ليس سهلا. مع ذلك أجد كلمة "رغبة" هكذا من دون أل التعريف، والتي تشتمل كل المعاني التضمينية المحرمة إغراء، شهوة، نزوع...تلخص كل ما أردت أن أقوله عن مجتمعات حرمت من الكلام طويلا.                       التتمة.


الاستعادة - La reconstitution.Comment redonner vie à une époque?

Le cinéma a donné la preuve de sa puissance pour mettre en scène des pans de l’histoire, à grands frais de décors et d’inventivité. Mais quelle est la démarche spécifique de l’écrivain ? Au prix de quelles recherches historiques, et par quels moyens peut-il donner à voir la coloration particulière d’une époque passée ? Faut-il s’en tenir aux données établies ou privilégier la vraisemblance ? Quelle place pour le savoir attesté, quelle place pour l’hypothèse et l’imaginaire ?
Lire le texte.

Entretien avec Ali Bader. Lorsque deux auteurs se rencontrent, de quoi parlent-ils?

A l’occasion des Assises Internationales du Roman, nous avons eu l’occasion de réunir deux romanciers arabes, le premier, Ali Bader, invité des AIR, est un jeune auteur iraquien au parcours atypique, exilé à Bruxelles. Le second Moustafa Khalifé, auteur de La Coquille, éd. Actes Sud, est un ancien prisonnier politique syrien, exilé en France depuis le début de la révolution.

La parution de la traduction en français du  livre Papa Sartre, éd. du Seuil, d’Ali Bader, va leur donner l’occasion d’aborder le thème de la modernité et des intellectuels dans les pays arabes. Qui de l’intellectuel ou de la modernité influence l’autre ? Quel a été  l’impact des révolutions arabes, passées et présentes, sur la modernité ?

Nous verrons au cours du déroulement de cette rencontre, à quel point l’écriture romanesque reste influencée par la vie de l’auteur, et nous découvrirons alors que le parcours de chacun des deux auteurs ainsi que l’histoire de la région d’où ils sont originaires font que la politique est omniprésente dans leur discours, leur écriture, et leur choix littéraires.

Voir la vidéo.

Maghreb :


Les jeunes face aux problèmes de l'emploi dans le contexte tunisien et maghrébin actuel.
Imed Melliti.




Dans le cadre du séminaire Ecrire les modernités arabes qui se tient à l’ENS-Lyon, Imed Melliti a abordé la question de l’emploi des jeunes en Tunisie.

Son intervention, organisée autour de deux niveaux d’analyse, abordera, dans un premier temps une réflexion objectiviste du sujet, et traitera de l’emploi des jeunes tel qu’il se présente actuellement en Tunisie, ainsi que des politiques publiques liées à l’insertion professionnelle des jeunes.

Voir la 1ère partie.

Dans la deuxième partie de son intervention, Imed Melliti portera son regard sur le vécu de ces jeunes dans un tel contexte de précarité et analysera les moyens qu’ils utilisent pour y construire leur vie.
Dans quelles conditions les jeunes acceptent-ils de travailler ? Quels sont les enjeux politiques liés à la question de l’emploi des jeunes ? En quoi le chômage des jeunes, et en particulier celui des jeunes diplômés, interpelle-t-il la société tunisienne ? Quels problèmes pose-t-il ? Enfin, comment les jeunes font-ils face à la précarité ? Et par quel biais essayent-ils de s’en sortir ? Telles sont les questions aux quelles il tentera de répondre.

Voir la 2ème partie.

Déjà mis en ligne sur la Clé arabe

Passé et Présent :


L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "Printemps arabe".
Colloque international.

Dans le cadre du colloque international L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "Printemps arabe", organisé par le laboratoire de recherche Passages XX-XXI,  au sein des manifestations qui ont eu pour les quarante ans de l'Université Lumière Lyon 2.

 

Nous vous proposons une des interventions de l'atelier 2a : L'inattendu dans l'écriture littéraire.

Histoire occultée, histoire assumée : les paradoxes de la révolution tunisienne et l’émergence de l’individu et d’une nouvelle expression artistique.

Rabâa Abdelkefi.

La révolution tunisienne qui a permis aux courants religieux d’accéder au pouvoir politique et de développer un discours identitaire fondé sur l’arabité et l’Islam, a paradoxalement libéré une expression artistique qui ne se réclame d’aucun courant littéraire, qui mélange les langues, les registres de langues et même les graphies. Ce nouvel art semble s’être débarrassé de ce que l’on pourrait appeler « le complexe du colonisé ». L’étude d’un corpus composé de nouvelles, de chroniques, et de petits textes publiés sur le net ou sur les réseaux sociaux, témoigne de ces nouveaux rapports qu’entretiennent les jeunes Tunisiens avec leur Histoire et avec leur langue, et révèle qu’une nouvelle écriture, expression d’une individualité émergente, se développe en Tunisie. Libre de toute idéologie et du poids d’une histoire mal assumée, cette production littéraire est bien le signe qu’une révolution s’est produite.
Voir la vidéo.


Dans le cadre du colloque, ont déjà été mis en ligne :


Où sont passées les "Caravanes" de la révolution tunisienne?

Ridha Boulaabi interroge ce phénomène d’expression de solidarité spontané représenté par les « Caravanes de la reconnaissance » qui ont sillonné la Tunisie, du nord vers le centre et de la côte vers le sud, afin de « remercier » des régions comme Thala, Kasserine, Sidi Bouzid et bien d’autres pour leur bravoure, lors des premiers temps du « Printemps tunisien ».

Il se penchera sur les différents discours et leur évolution qui ont accompagné ces manifestations politiques et culturelles et étudiera l’impact de cet évènement sur le paysage d’une ville telle que Thala.

Voir la vidéo.


Dicible/ indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc.
Les bouleversements sociaux et politiques ont-ils un effet direct sur les créations esthétiques, effet qui se manifesterait sur le mode de la surprise, de l’effraction quant à ce qui appartient au domaine du prévisible, de l’attendu, du repérable ? Jeanne Fouet se propose d’aborder cette question par l’étude d’un nouveau genre littéraire au Maroc : la littérature carcérale issue des deux tentatives de Coups d’Etat contre le roi Hassan II, au début des années 1970.

Voir la vidéo.

Les prémices d'un "printemps" : la fonction augurale de la littérature carcérale.

Abdellah Baïda
L’inattendu est souvent prévisible. Ainsi le « printemps arabe », loin d’être parachuté de nulle part, a été annoncé par un ensemble d’indices historiques, politiques, socio-économiques… mais aussi littéraires. Ces derniers sont notamment perceptibles dans les œuvres désormais classés sous l’étiquette « littérature carcérale ». 
Dans cette intervention nous allons tenter d’identifier ces prémices dans certaines œuvres relevant de cette littérature et d’évaluer leur importance et leur impact.

Voir la vidéo.

Le printemps arabe du texte romanesque.

Assia Belhabib.
Le roman est-il pour quelque chose dans le mouvement pour la liberté et le changement ? L’a-t-il devancé ? est-il un facteur d’avant-garde de ce qu’on appelle désormais le printemps arabe ou la révolution du jasmin ? En tout état de cause, il semblerait que s’il n’a eu de cesse de l’annoncer, il continue de l’accompagner. 
Deux questions essentielles seront au cœur de notre propos. Quelle est l’influence de la littérature sur le printemps arabe ? Quel est l’impact du printemps arabe sur la création littéraire ? Deux questions certes dont les réponses ne sauraient être définitives comme ne pourrait l’être le pronostic sur la postérité de cette littérature.

Voir la vidéo.

La session d'ouverture du colloque
.


Les interventions de l'atelier N°1 intitulé L'évènement et ses lectures.





Bonne navigation sur le site!
NAVIGATION
Pour obtenir un affichage optimal des pages de ce site, privilégiez les navigateurs Firefox et Internet Explorer 7
Son et vidéo
Pour lire nos fichiers son et vidéo, vous aurez besoin d'un de ces logiciels (gratuits): RealPlayer Basic ou Real alternative (à privilégier avec firefox)
Lettre d'information
Fil RSS
Présentation du site et de ses objectifs
 
 
mise à jour le 29 août 2014
Créé le 21 novembre 2011
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues