Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Walls and Bridges, Saison 3

La Clé des langues est heureuse de vous faire découvrir les enregistrements et les textes de la troisième saison de Walls and Bridges, un programme franco-américain de rencontres en sciences sociales et philosophie organisé à New York par la Villa Gillet et présenté par le Conseil de la Création artistique. La troisième saison s'est déroulée du 19 au 28 octobre 2011, proposant une série d'événements autour du thème des affinités.
 

Les vidéos

Beauty Contest - Human Beauty and its Social Construction

Les arts visuels, la mode et les médias ont largement contribué à la transformation de la notion de beauté au cours des dernières générations - la beauté ayant été traditionnellement perçue comme une extension de la féminité jusqu'à la fin du XXe siècle. Le féminisme et les mouvements gay, lesbien et queer ont brouillé les définitions de ce qui (et qui) est beau et ou ce qui (et qui) ne l'est pas. Le danseur français François Chaignaud, l'écrivain américain Jon-Jon Goulian, auteur de The Man in the Grey Flannel Skirt, la danseuse autrichienne Silke Grabinger, et Salette Gressett, conseillère artistique au ACFNY, exploreront les réflexions et pratiques émancipatrices ayant contribué à révéler les structures cachées de la répression dans les domaines du genre, de la race et de l'âge, et ébranlé certains préjugés iconographiques obsolètes.

The Actual Lives of Catherine Millet and Robert Storr

De part et d'autre de l'Atlantique, Catherine Millet et Robert Storr ont joué un rôle clef, comme témoins et acteurs, dans la transformation du monde de l'art. Catherine Millet, auteur des best-sellers La Vie sexuelle de Catherine M. et Jalousie et rédactrice en chef du magazine Art Press, rencontrera Robert Storr, ancien conservateur du MoMa de New York et doyen de la Faculté des Beaux-arts de l'université de Yale, pour discuter de leurs nombreux intérêts communs, de leurs carrières parfois entremêlées et de la scène artistique contemporaine. Le dialogue entre ces deux collègues et amis apportera un éclairage sur le monde toujours changeant et surprenant de l'art contemporain et dévoilera l'itinéraire artistique et intellectuel de deux de ses acteurs les plus éloquents.

The Drama of (Dis)affinities

Une introduction critique de François Noudelmann et Avital Ronell
Qu'est-ce qui rapproche les individus et les communautés ? Qu'est-ce qui les divise ? Que se passe-t-il lorsque le « courant passe » entre des individus (ou dans certaines situations) et qu'est-ce qui manque quand ce n'est pas le cas ? Comment ce phénomène dépasse-t-il les descriptions traditionnelles des ensembles et des communautés ?

Screening Identities - Danny Glover in conversation with M. Diawara

Discussion (Danny Glover, Avital Ronell, Manthia Diawara)
Manthia Diawara et Danny Glover exploreront, d'un point de vue thématique et existentiel, comment les relations se forment et s'exportent au cinéma. Comment les relations sont-elles représentées et selon quels codes d'acquiescement ou de révolte, de désir ou de dégoût, de nécessité ou de chance les rencontres sont-elles thématisées dans les films africains ou africains américains ?  Quels sont les dessous de l'histoire et les affinités secrètes qui ont encouragé ou freiné l'émergence de l'art cinématographique noir africain et américain ?

Disruptive Kinship

Discussion (Judith Butler, Hélène Cixous, Avital Ronell)
Que se passe-t-il lorsque les relations et les communautés ne dépendent plus, pour se développer, d'une formation naturelle ou de certains réseaux préexistants, mais créent leurs propres mouvements, souvent difficilement contrôlables ? Les affinités ont peu à voir avec les liens familiaux et les structures codifiées socialement. Elles ne jaillissent pas d'une source commune, ni d'une quelconque communauté. Au contraire, elles conduisent à des assemblages inattendus, à des agrégats de personnes et d'êtres qui défient les arrangements prétendument naturels.

Sonic Affinities

Performance (Jay Gottlieb)
En jouant, littéralement, avec la notion d'« affinités » et ses amples résonances, Jay Gottlieb a élaboré un programme constitué de morceaux des compositeurs desquels il se sent proche, en incorporant les relations variées que ces compositeurs ont avec leur matériau sonique.Il a créé, par exemple, une vaste sculpture de sons qui inclut des passages des dix symphonies de Mahler. Il jouera aussi des morceaux de Donatoni, qui montre comment les affinités peuvent être instables ; de Berio, qui joue brillamment avec le temps libre et le temps mesuré ; de Crumb, le transcendantaliste moderne américain, qui montre qu'il existe de l'unité dans la diversité ; d'Ohana, dont les contrepoints libres se déploient de manière organique et s'amalgament à loisir ; et de Mantovani enfin, qui, comme Mahler, allie la musique de concert la plus exigeante à des moments de pure exubérance.

Chords and Discords - Musical Patterns of Affinities

Discussion (Pierre Bayard, Wendy Lesser, François Noudelmann)
Les « tables d'affinités » établies par les chimistes ont souvent servi de modèle aux rencontres sentimentales. Or, la concordance et la discordance qui résultent des affinités sont plus proches des phénomènes musicaux, où les associations redistribuent infiniment les correspondances harmoniques. Pierre Bayard, auteur de Comment parler des livres que l'on n'a pas lus, abordera cette question avec Wendy Lesser, auteur de Music for Silenced Voices : Shostakovich and His Fifteen Quartets, et François Noudelmann, qui explore, dans Le Toucher les philosophes (en cours de traduction) la relation que Barthes, Sartre et Nietzsche avaient avec leur propre pratique du piano.

Conscious and Unconscious Narrative Literature, Psychoanalysis and Neuroscience

Discussion (Siri Hustvedt, Lionel Naccache)
Nous passons une grande partie de notre vie à élaborer des fictions, à nous raconter des histoires et à en raconter aux autres. La narration est profondément enracinée dans l'esprit humain, à un niveau à la fois conscient et inconscient. Produire une narration est une façon de donner du sens à l'expérience factuelle. Mais les fictions créées par le cerveau humain et celles que les romanciers imaginent sont-elles de même nature ? L'écrivain américain Siri Hustvedt et le neurobiologiste français Lionel Naccache exprimeront leurs points de vue originaux, pénétrants et empathiques sur cette question.

The Need to See and the Will not to Know - How we deal with catastrophes

Discussion (Craig Calhoun, Jean-Pierre Dupuy, Eric Klinenberg, Michel Lussault, Nicholas Mirzoeff, Patrick Savidan)
Au cours de l'année écoulée, un groupe d'éminents sociologues français et américains se sont rencontrés à Lyon et à New York à plusieurs reprises. Il s'agissait d'explorer notre intérêt culturel pour les catastrophes récentes et l'émergence de certaines menaces sur notre climat, nos villes et nos communautés ; de sonder notre désir d'en savoir plus ou, au contraire, de rester dans l'ignorance. Les cinq chercheurs présenteront le résultat de leur réflexion à l'occasion de cette soirée à l'IPK.
 

Les textes

For Free Union in Criticism

Un texte de Pierre Bayard traduit du français par Arthur Goldhammer
The idea of attributing old works to new authors is not original. It has long been practiced by those lovers of literature, our students, who do not hesitate to attribute The Old Man and the Sea to Melville or War and Peace to Dostoevsky. What is interesting is that this kind of reinvention is not always properly appreciated by teachers. Students are not the only readers to practice reattribution. Scientific discoveries have on occasion forced historians of literature - and even more, of art - to ascribe works to creators other than those to whom they were at first incorrectly attributed...

Three Words for Dmitri Dmitriyevich Shostakovich

Un texte de Wendy Lesser
As an element in Shostakovich's music, the shame is perhaps not as audible as the dread, but it is everpresent nonetheless. One cannot point to a precise place in the music where you can hear it, but it underlies and supports most of the other painful emotions, and if it were removed from the mix, you would certainly notice the difference. The shame is apparent in the harshness with which Shostakovich treats himself and his own feelings; it saves the saddest quartets (like the Eighth) from self-pity, and it saves the more cheerful ones (like the Sixth) from any tincture of smugness or self-assurance...

Beauty, Intensity, Asymmetry

Un texte de François Chaignaud traduit du français par Arthur Goldhammer
Beauty, Intensity, Asymmetry are born in my mouth like three goddesses ripe for veneration - far more than Identity, Gender, or Transgression, and utterly different from them. But this Beauty, of which we know only that some wish to buy but never to sell it, much less allow it to disappear or cause it to flee - nor to be the man or woman who no longer possesses anything but memories of it - is she a prescriptive goddess? An authoritarian agency, or vagueness hovering in convenient imprecision? Goddess Beauty to be worshiped or adjective Beauty to be claimed with pride? ...

Narration in the Human Mind

Un texte de Siri Husdvedt
Human beings are forever explaining themselves to themselves. This is the nature of our self-consciousness. We are not only awake and aware of the world around us, but are able to reflect on ourselves as actors in that world. We reason and we tell stories. Unlike our mammalian relatives who do not narrate their own lives, we become characters in our own tales, both when we recollect ourselves in the past and imagine ourselves in the future. Our ability to represent our experience  in language - in those sounds and signs of our essential intersubjectivity - allows us the necessary symbolic alienation required for mental time travel...

The Neurosciences & Literature: an exquisite corpse or a meeting of the minds?

Un texte de Lionel Naccache traduit du français par Naomi Norberg
In the context of the Walls and Bridges project in New York, a meeting has been organized for October between an American novelist - Siri Hustvedt - and a French neuroscientist on the topic of "fiction," both mental and literary. This will obviously be the time to ask ourselves: can we imagine a promising future for meetings between the neurosciences of cognition and the world of literary creation? Is this merely the random juxtaposition of two terms to which we are attached, or the genuine dialectical culmination of self-consciousness? An amusing, trendy quid pro quo, or a key moment in our knowledge of ourselves as tale tellers?...

 
En partenariat avec la Villa Gillet

Institution incontournable de la scène culturelle à Lyon, la Villa Gillet rassemble artistes, écrivains et chercheurs du monde entier pour nourrir une réflexion publique autour des questions de notre temps à l'occasion de conférences, débats, tables rondes, et lectures.


Walls and Bridges, un programme conçu par la Villa Gillet à l'initiative du Conseil de la Création Artistique, présente, en collaboration avec des partenaires enthousiasmants,  plusieurs dizaines d'événements culturels dans des lieux allant de la New York Public Library au Marché aux puces de Brooklyn, en passant par Joe's Pub, la galerie Aperture, la New School ou le Heyman Center for the Humanities.

VillaVoice, le blog

Des interviews, des portraits d'auteurs et des textes inédits: Accéder au blog de la Villa Gillet.
 
 
mise à jour le 15 novembre 2013
Créé le 19 janvier 2012
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues