Accès direct au contenu

 
Recherche
Retour rapide vers l'accueil

Domaine américain

L'Amérique vue par les autres

Dossier - Rêve américain et rêve d'Amérique

Consulter le dossier de Morgane Jourdren
-Rêve américain, Rêve d'Amérique : une introduction (Morgane Jourdren)
-Le Rêve Américain en question : du rêve imparfait au rêve comme imposture
(Morgane Jourdren)
-Le Rêve Imposé ou la Machine Hollywoodienne au Service de l'Idéologie Dominante (Morgane Jourdren)
 
-L'envers du Rêve Américain à travers « La Littérature » (Morgane Jourdren)
-Le couple Obama incarnation de l'American Dream? (Pierre-Marie Loizeau)
-Le rêve américain dans la rhétorique présidentielle américaine moderne (1937-2010) (Aurélie Godet)

Anti-americanism

Ecouter la conférence de Paul Hollander
Professeur émérite de sociologie à l'université du Massachusetts (Amherst) et membre du Davis Center for Russian and Eurasian Studies de Harvard, Paul Hollander s'est distingué par ses travaux sur le communisme, la violence, les relations est-ouest et l'anti-américanisme.

La présidence

Dossier - Les Etats-Unis de Barack Obama : "The Race Question"

Consulter notre dossier
Lors de son passage à la Villa Gillet, en janvier 2010, Randall Kennedy s'est exprimé sur la dimension historique de la dernière élection présidentielle américaine. Cet évènement culturel s'est tenu le soir même où Barck Obama prononçait face au congrès américain le traditionnel discours sur l'état de l'union. Le lendemain, Randall Kennedy, professeur de droit à Harvard et membre du barreau de la Cour Suprème des Etats-Unis, accordait une interview à la Clé des langues.

Barack Obama's State of the Union Address - 2011

Lire la transcription du discours
Cette transcription du discours prononcé par Barck Obama devant le Congrès des Etats-Unis le 25 janvier 2011 est issue du site officiel de la Maision Blanche. La division en parties, ajoutée par la Clé des langues, est destinée à faciliter la recherche d'extraits qui pourraient faire l'objet d'un travail en classe.

The US presidential election: how does it work?

Lire le texte du US Government Printing Office
According to the United States Constitution, a presidential election is to be held once every fourth year. The process of electing a President and Vice-President begins long before Election Day. Candidates from both major and minor political parties and independent candidates begin to raise money and campaign at least one year in advance of the general presidential election. In order to officially represent a political party, a candidate must be nominated by that party...

Conflits et diplomatie

Les grands courants de la politique étrangère américaine (I) : De l'isolationnisme à l'internationalisme

Lire l'article de François Devoto
Pendant les premières décennies de l'union, les Etats-Unis mènent une politique d'isolationnisme, qui s'explique par les circonstances de leur indépendance et de leur expansion. Mais à la fin du XIXème siècle les contradictions inhérentes à l'isolationnisme, couplées aux prolongements logiques du concept de destinée manifeste et de la doctrine Monroe, conduisent les Etats-Unis à se doter eux-mêmes d'un empire colonial. Woodrow Wilson puis Franklin D. Roosevelt, qui engagent les Etats-Unis dans des guerres européennes et favorisent l'émergence d'institutions internationales permanentes, mettent définitivement leur pays sur la voie de l'internationalisme.

La guerre de Sécession ou "les Etats désunis"

Lire l'article de Marie Beauchamp
Paradoxalement, la guerre de Sécession (1861-1865) fut un événement fondateur pour les Etats-Unis, qui, après avoir frôlé l'implosion, en sont ressortis avec un Etat et une nation plus solides, unis autour d'un gouvernement fédéral.

La participation des Etats-Unis à la première Guerre Mondiale

Lire l'article de Marie Beauchamp
Restés à l'écart du conflit européen depuis 1914, pourquoi les Etats-Unis sont-ils entrés en guerre contre l'Allemagne et les puissances de l'Axe ? Qu'a changé cette déclaration de guerre pour les Etats-Unis ?

 

L'individu face à la société au 19ème siècle

Ralph Waldo Emerson et le transcendantalisme américain

Lire l'article de Marc Bellot
Nommé pasteur à Boston en 1829, Ralph Waldo Emerson a, dès 1832, tiré les conclusions logiques de la pensée unitarienne qu'il prêchait et démissionné de sa charge pastorale pour théoriser son propre courant de pensée. Le transcendantalisme émersonnien rend l'individu rationnel responsable du salut de son âme et l'invite à trouver en lui-même l'intuition des principes moraux universels qui doivent régir sa vie. Cet article explique dans quel contexte - l'avènement de l'unitarisme bostonien, qui donne la primauté à la responsabilité morale de l'individu - et sous quelles influences - la philosophie idéaliste allemande et le romantisme européen - Emerson a diffusé cette pensée philosophique et spirituelle qui allait largement contribuer à façonner la conscience de l'Amérique.

Morale et politique dans "Resistance to Civil Government"

Lire l'article de Michel Granger
Essai politique autant que traité philosophique, "Resistance to Civil Government" est l'occasion pour Thoreau d'exposer sa conception de la relation de l'individu au gouvernement. Son idéal peut se résumer dans cet aphorisme : "I think we should be men first, and subjects afterwards", qui définit avant tout un art de vivre du sujet conscient et indépendant.

John Muir et la défense de la nature

John Muir (1838-1914)

Lire l'article de Jean-Daniel Collomb
Intellectuel américain d'origine écossaise, John Muir fut à la fois un aventurier, un scientifique reconnu et un écrivain. Amoureux de la nature, il peut être considéré comme un des précurseurs du conservationnisme et a contribué à la création du Yosemite National Park.

John Muir's Thousand-Mile Walk to the Gulf

Lire l'article de Jean-Daniel Collomb
Compilation d'un journal de voyage, A Thousand-Mile Walk to the Gulf, illustre la relation que Muir entretenait avec la nature. On retrouvera le ton parfois radical de Muir dans la contreculture des années 60 aux Etats-Unis.

Le sublime de John Muir

Lire l'article de Jean-Daniel Collomb
Chez John Muir, le topos romantique du sublime prend une dimension particulière dans laquelle il faut voir une marque de son rapport particulier à la nature et de son engagement politique pour la défendre.

Le conservatisme américain

The Paradoxes and Crisis of Contemporary Conservatism

Ecouter la conférence de David O'Brien
A partir d'une définition de 5 piliers du conservatisme américain, David O'Brien nous explique comment l'action des élites conservatrices américaines au cours des 25 dernières années a conduit à un renversement de ces valeurs menant à la crise qui s'est révélée dans l'échec électoral des républicains en novembre 2006.

Conservatism in American Political Culture: the Example of Irving Kristol

Ecouter la conférence d'Aurélie Godet
Aurélie Godet s'interroge ici sur le statut de l'idéologie conservatrice aux Etats-Unis, remettant en cause l'idée d'une tradition conservatrice ancrée dans le pays au profit d'une idéologie qui se développe en réaction à une conjoncture sociale ou économique particulière.

Qu'est-ce que le capitalisme américain ?

Le capitalisme comme culture américaine

Ecouter la conférence de Jean Heffer
Cette troisième séance de l'Atelier Amérique du Nord s'attaque à une idée reçue assez répandue en France associant fortement le capitalisme à la culture américaine. Jean Heffer, spécialiste de l'histoire économique, aborde la question avec prudence, et le soin qu'il prend à définir les termes qu'il emploie nous aide à comprendre comment une simplification abusive ne peut aboutir qu'à des stéréotypes stériles.

Culture du marché, culture du capitalisme, culture étatsunienne ?

Ecouter la conférence de Pierre Gervais
Spécialiste de l'histoire économique également, Pierre Gervais focalise son intervention sur la distinction entre capitalisme, économie marchande et économie de marché. D'une part, l'économie de marché américaine contemporaine ne peut être assimilée à l'économie marchande de l'époque coloniale, d'autre part, la liberté économique qui s'est développée aux Etats-Unis ne recouvre pas la même réalité que ce que nous nommons capitalisme en Europe.

Evolution politique dans les années 60

Dossier - Nouvelle Gauche US

Consulter le dossier de Frédéric Robert
L'objectif de ce dossier est de dresser un portrait précis et argumenté de la Nouvelle Gauche américaine qui s'est développée dans les années soixante et ce, jusqu'en 1970, date à laquelle elle s'est désintégrée. L'approche est essentiellement chronologique et progressive afin de mieux appréhender les raisons de son éclosion, ses différentes phases d'évolution, sa disparition, puis l'héritage qu'elle a laissé.

“Break On Through (to the Other Side)”: An Overview of The Historiography of U.S. Conservatism in the Sixties

Lire l’article d’Aurélie Godet
Since the 1990s, a new generation of American historians has been exploring the “other,” counter-countercultural side of the 1960s, focusing on either the higher echelons of conservative power, the work of conservative militants at the grassroots, or on the ideas of specific conservative thinkers. This article aims to review some of the existing literature, while providing insight into what a comprehensive history of the conservative sixties should also include.

Liberté et sécurité

The end of privacy: the state and surveillance

Consulter nos ressources
La Clé des langues vous propose de lire et d'écouter les points de vue engagés de Didier Bigo, Jeffrey Rosen et Mireille Delmas-Marty sur l'enregistrement et la diffusion d'informations personnelles par diverses administrations et entreprises. Le degré de surveillance auquel les Etats occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. La menace du terrorisme a généré d'innombrables mesures, mais dans l'après-11 septembre, quelle part de notre liberté sommes-nous prêts à sacrifier au nom de la sécurité?

The gun control debate in the US

Voir l'interview de James B. Jacobs
I consider myself a gun control skeptic. I do not believe, at this point in our history, with 300 millions firearms in private hands, and a constitutional right to keep and bear arms, and a political situation in which there is a very very small number of politicians who are willing to take a strong position on firearms, that there is a serious potential for regulatory controls. I don’t think that will happen. There is no magic bullet, if you can excuse the phrase, that will change American violence, but the good news is that it has been reduced substantially over the last 25 years....

Minorities

The Black Panther Party's fight against medical discrimination

Voir l'interview d'Alondra Nelson
Claire Richard asks Alondra Nelson about a neglected and yet essential legacy of the Black Panther Party. When the party emerged in 1966, the Jim Crow laws had been dismantled and there was no legal support for discrimination in the United States, but there were still segregated practices within the healthcare sector. As the saying goes, when America has a cold, African Americans have pneumonia. The Black Panthers fought for healthcare equality as a way to achieve social justice. Alondra Nelson tells us about the clinics they created where they did basic healthcare but also screening and vaccination programs. They were asking for a universal healthcare system which the USA still don't have today...

The Young Lords

Voir l'interview de Johanna Fernandez
The Young Lords were the children of the first large wave of Puerto Rican migration to the North East of the United States, in cities like New York, Chicago, Philadelphia and Hartford. The Young Lords was begun not in new York, interestingly enough, but in Chicago. And it was initiated by the efforts of the leader of the Young Lords, who initially in Chicago had been a gang. Cha Cha Jimenez, who was the leader of that gang, worked with a leader of the Black Panther Party, Fred Hampton, to transform this gang into a political organization.

The black community in New York, past and present

Voir l'interview d'Alondra Nelson
Alondra Nelson, professor of sociology at Columbia University, tells us about the history of the black community in New York; where they came from, where they settled and why. She also explores the consequences of the ongoing gentrification of Harlem and discusses the urban projects developed under Mayor Bloomberg’s PlanYC.

9/11

Remembering 9/11 - Politics of Memory

Voir l'interview de Marita Sturken
One of the reasons I was interested in trying to unpack the meanings of kitsch memory culture, say for instance in relationship to 9/11, is precisely the ways in which it creates this culture of comfort, that allows us to feel reassured. And that allows us to not confront the larger questions, about the project of American empire, about the project of national identity, about our priorities and our values as a nation, and about the kind of sacrifices that we have demanded on those serving in the armed forces, those who were serving in national guards, who were sent off to wars that they had never signed up to go to, and all of the ways in which many families and many communities were really devastated by the wars in Iraq and Afghanistan. You see that is looming in many difficult ways in American culture and people don’t want to confront it.

The 9/11 memorial - Interview and footage of the WTC site

Voir l'interview de Clifford Chanin
Those two buildings were each 110 stories tall. Each floor was an acre square. So you had 10 million square feet of floor space in those buildings. It really was an attempt to build the largest buildings in the world and bring companies from around the world to do business in those buildings. Once the attacks came and the buildings collapsed, it emerged very quickly in the planning process that the actual footprints of the buildings, those places were the they stood, were considered sacred ground...
Dans notre bibliothèque
 
 
mise à jour le 8 avril 2014
Créé le 14 octobre 2008
ISSN 2107-7029
DGESCO Clé des Langues